Italie - Calcio - 24e journée - Lazio Rome/Naples (1-1)

Par Alexandre Pauwels

Le Napoli arrache un nul à Rome

Bien lancé en 2013 pour emmerder la Juve, le Napoli aurait bien pu stopper sa belle série sur la pelouse de la Lazio. Dominés par de valeureux Romains en première période, les Partenopei sont parvenus à arracher un nul inespéré en toute fin de rencontre (1-1).

Note
4 votes
4 votes pour une note moyenne de 3.63/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Valon Behrami (Naples) vs Hernanes (Lazio)
Valon Behrami (Naples) vs Hernanes (Lazio)
Lazio Rome - Naples: 1-1
Buts : Floccari (11e) pour la Lazio. Campagnaro (87e) pour le Napoli.

Surprenante Lazio, surprenant Napoli. Les Romains, qui avaient pour habitude de défendre leur bout de gras face à des équipes supérieures techniquement, ont radicalement changé de tactique face aux Partenopei. Entreprenante, courageuse, généreuse dans l'effort, l'équipe a pressé très haut pour gêner l'adversaire et offrir un superbe spectacle en première période. Problème, cette prestation n'aura duré que le temps d'une mi-temps. Malgré un avantage mérité, la Lazio n'est pas parvenue à tenir le score, dans un second acte dominé par des Napolitains maladroits, cependant emmenés par un excellent Insigne. À trois minutes du terme et avant une fin de rencontre dingue, Campagnaro arrachera le point du nul. Un petit point inespéré pour ce Napoli, qui a manqué de peu de connaître son premier revers de l'année en Serie A. Un point au goût amer pour la Lazio, qui manque l'occasion de revenir à trois unités de son adversaire du soir, à une deuxième place qualificative pour la Ligue des champions. C'est bien la Juve qui pourra sourire.

La Lazio démarre très fort

Si Petković peut déplorer au coup d'envoi l'absence de Klose, blessé, il peut compter sur Hernanes, qui a récupéré plus vite que prévu de son traumatisme crânien. De bon augure pour les Romains, d'autant que le Prophète – casqué pour l'occasion – est le premier à se mettre en évidence, avec une belle frappe des 20 mètres qui passe à un cheveu du poteau de De Sanctis. Le point de départ d'une grosse période de domination. Celle de la Lazio, qui pratique un pressing très haut, gênant considérablement la relance napolitaine. Acculés en défense, les Partenopei souffrent. Et c'est ballot, mais sur leur première incursion durable dans le camp adverse, ils vont être punis. Les Romains vont ainsi traverser la quasi-intégralité du terrain pour aller ouvrir le score, au terme d'une sublime contre-attaque : bien servi dans la profondeur par Candreva, Konko a tout le temps d'ajuster un Floccari esseulé, qui contrôle de la poitrine et fusille De Sanctis (1-0, 11e). Mérité, simplement. Et cette ouverture du score ne calmera pas ces intenables Romains, qui ne relâchent pas la pression. Par deux fois, Candreva oblige le portier napolitain à la parade. Ce n'est qu'à partir de la 20e minute (suite à la sortie sur blessure de capitaine Mauri), que cette Lazio reculera un brin, laissant place à davantage d'équilibre dans le jeu. Mais trop maladroits, les Napolitains ne sauront en profiter. Hormis une tronche de Cavani sur la barre – tout de même – Marchetti n'aura pas tremblé. Le contraire de son homologue, sauvé par son poteau en fin de période, sur une nouvelle tentative de Floccari.

Les Romains tiennent bon, ou presque

À l'issue de sa sublime première période, la Lazio doit cependant s'adapter, à la reprise, au changement de dispositif napolitain, Mazzarri étant passé à un 3-4-3 plus offensif. Sur la pelouse, si le pressing laziale est toujours présent, le match est équilibré, les vagues offensives se succédant de part et d'autre. Au fil des minutes, ce sont les Napolitains qui prennent pleinement le jeu à leur compte. Seul bémol, toujours ce surplus d'imprécisions à l'approche des 16m50. Inler, invisible jusque-là, tente bien de remobiliser les siens avec ses frappes de loin. Insigne, intenable, fait de même avec de longues chevauchées. Mais l'occasion de but se fait attendre. Pour tout dire, on croit bien que cette occasion n'arrivera jamais. Ce sont même les Romains qui se procurent les meilleures opportunités sur contre-attaque. Un comble. Du moins, jusqu'à un énième corner, à une poignée de minutes du terme. Campagnaro surgit alors au point de péno, pour planter une reprise de volée victorieuse (1-1, 87e). Décousue, la fin de rencontre verra Marchetti bloquer une nouvelle tentative de Pandev, ou Floccari frapper (une nouvelle fois) la barre, d'une tête. Long à la détente, ce Napoli s'en sort bien. Coupable quant à elle d'avoir trop reculé en seconde période, la Lazio pourra s'en vouloir. Le succès attendu n'était pas loin.

Par Alexandre Pauwels

Parier sur les matchs de Lazio Rome

 





Votre compte sur SOFOOT.com

7 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par ankourage le 09/02/2013 à 23:14
      Note : 1 

    j’espère qu'on aura le droit à une petite vidéo de la blessure de Mauri (si la Lazio envoie la K7 à vidéogag, il ont une grosse chance de gagner)

  • Message posté par tristiano le 09/02/2013 à 23:37
      

    Une nouvelle fois, Insigne prouve qu'il doit être titularisé une bonne fois pour toute à la place de Pandev!

  • Message posté par Minno10 le 10/02/2013 à 00:15
      

    "You've been a very bad boy Hernanes"

  • Message posté par fernandollorientais le 10/02/2013 à 00:22
      Note : 1 

    lazio-napoli en direct sur rien, ça craint.

  • Message posté par lebreton le 10/02/2013 à 01:06
      Note : 1 

    Canal+ commence réellement a me les brisser ... C'est bien beau d'avoir les droits tv, mais si tu mets pas les matchs ... Il faudrait qu'ils fassent une deuxième chaine sport en plus de canal+ sport. Parce que le rugby qui prend de plus en plus de place, le tennis .... On voit presque jamais des matchs du calcio, et des matchs allemands. Ce soir y'avait aussi un Bayern-Schalck sur ... foot+ ... Faut encore payer quoi ...

  • Message posté par lebreton le 10/02/2013 à 01:07
      

    Message posté par fernandollorientais
    lazio-napoli en direct sur rien, ça craint.


    Sur foot+, 8€ supplémentaire ...

    Au moins Beinsport ils te font payer 11€ pour deux chaines en HD, plus les chaines max ...

  • Message posté par FootAddicted le 10/02/2013 à 02:26
      Note : 1 

    Tout comme Behrami qui arrache une oreille à Hernanes.


7 réactions :
Poster un commentaire