En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 34e journée
  3. // Napoli/Milan AC (3-0)

Le Napoli achève le Milan AC

Réduit à dix dès la première minute de jeu, le Milan a essuyé sa troisième défaite consécutive, face au Napoli (3-0). Les Rossoneri ont longtemps fait illusion avec de déposer les armes en l'espace de sept minutes en seconde période.

Modififié

Naples - AC Milan
(3-0)

M. Hamšík (70'), G. Higuaín (74'), M. Gabbiadini (76') pour Naples


Si Silvio Berlusconi s'apprête à vendre 49 % des parts du Milan AC, pas sûr qu'un tel pourcentage de l'équipe lombarde puisse être conservée pour être compétitif à l'avenir. Effectivement, même une main amputée d'un ou deux doigts suffirait pour compter les joueurs rossoneri au niveau, cette saison. Diego López en fait en tout cas indéniablement partie. L'ancien portier du Real Madrid doit sûrement se demander ce qu'il fait là, mais il remplit toujours sa tâche avec brio. Heureusement, puisqu'il est, depuis un moment, le seul à empêcher le navire rossonero de sombrer plus profondément. Cette fois, c'est en détournant un penalty concédé dès la première minute de jeu par De Sciglio, exclu sur le coup. Un arrêt qui ne suffira toutefois pas à éviter une nouvelle défaite au Milan face à un Napoli trop supérieur, qui se replace à quatre points de la Lazio, troisième. Mais Diego López a, au moins, eu le mérite de retarder l'échéance et d'éviter une rouste encore plus sévère.

De Sciglio, carton rouge précoce


Dommage que l'option repeat ne soit pas disponible ailleurs que dans le monde virtuel. Oubliez le panache, Filippo Inzaghi se serait très certainement servi de cette option, comme un mauvais entraîneur à Football Manager, pour effacer un début de match cauchemardesque. Car à peine une quarantaine de secondes après le coup d'envoi, Hamšík, bien trouvé par Insigne, est fauché par De Sciglio en position de dernier défenseur. M. Mazzoleni n'hésite pas et applique la double peine : penalty et carton rouge pour le jeune Milanais qui rafle le record de l'expulsion la plus rapide de l'histoire de la Serie A. Diego López contient toutefois l'incendie en détournant la tentative d'Higuaín. Pas franchement flamboyants à onze, les Rossoneri devront donc disputer 90 minutes à dix avec Poli replacé au poste d'arrière droit. Les hommes d'Inzaghi s'en sortent d'ailleurs plutôt bien face à un Napoli complètement endormi par son penalty manqué. Les Azzurri ont la possession du ballon (68% en première période), mais ils ne se montrent pas vraiment dangereux face aux Milanais, bien regroupés et à l'affût d'un bon contre. C'est même Bonaventura qui manque d'ouvrir le score sur un superbe centre de Bocchetti, mais sa tête finit sur le poteau d'Andújar.

Hamšík ouvre la voie, Higuaín et Gabbiadini suivent


Le niveau de jeu est tout de même très pauvre. Après Mayweather-Pacquiao, le style attaque-défense offre une nouvelle démonstration d'ennui. Le pactole en sortie de combat en moins. Le Napoli se sait supérieur, mais ne fait pas les efforts nécessaires pour le démontrer. On a connu des parties de Scrabble avec plus d'intensité. Hamšík ou Higuaín tentent bien quelques frappes, mais sans inquiéter outre mesure Diego López. Quant à Callejón, il vendange les caviars offerts par Insigne. Signe qui ne trompe pas, Benítez n'attend même pas l'heure de jeu pour insérer Gabbiadini à la place de Jorginho. Inzaghi répond avec Pazzini pour Destro. La pression peut enfin monter. Sur un centre de Callejón, Hamšík accroche ainsi le poteau de Diego López. La dernière demi-heure s'annonce longue pour le Milan. Trop. Acculés sur leur but, les Rossoneri finissent par céder sur un second ballon parfaitement repris par Hamšík. Diego López ne peut rien. Comme dans la foulée devant Higuaín qui double la mise en toute tranquillité. Abandonné par sa défense, le portier lombard est même battu une troisième fois, par Gabbiadini, en l'espace de sept minutes. Le dernier quart d'heure sera anecdotique autant pour le Milan, qui attend désormais impatiemment la fin de saison, que pour le Napoli déjà tourné vers la réception du Dnipropetrovsk, jeudi, en demi-finale de Ligue Europa. Un autre monde pour ce Milan-là.

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Éric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 9 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 12 il y a 10 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 86
À lire ensuite
Paris écarte Nantes