Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Le mystérieux François Clerc

François Clerc a donc signé, cet été, à Saint-Étienne. Drôle d'ironie pour un joueur qui a connu ses plus belles heures et la liquette bleue en portant le maillot lyonnais. Après un procès, une grave blessure, un passage à Nice et l'oubli, la question se pose : mais qu'est donc devenu François Clerc ?

Modififié
On a en tête l'image d'un joueur, pas forcément brillant, mais qui a su se faire sa place, au plus haut niveau, sans faire de bruit et l'air de rien. En l'espace de deux mois, en 2006, François Clerc passe du statut de soldat lambda de Ligue 1 à celui d'international. Après un prêt très moyen et sans histoire à Toulouse, où il ne joue que très peu, il n'est qu'une doublure comme une autre au sein de l'effectif all stars de l'OL. Mais une cascade de blessures (Caçapa, Monsoreau, Berthod et Réveillère) et le départ de Lamine Diatta à la CAN lui offrent un peu de temps de jeu, et le natif de Bourg-en-Bresse se révèle alors en équipe première.

Pion du très grand Lyon

Titulaire en huitième de finale de Champions League contre Eindhoven, il détonne, étonne et grappille une place de titulaire, celle-ci étant libre. « En début de saison, j'étais loin de croire que j'allais jouer en Ligue des champions. Je revenais d'un prêt à Toulouse qui ne s'était pas bien passé puisque l'entraîneur me faisait très peu confiance. Même si j'étais revenu de là-bas avec un mental renforcé par cette mauvaise expérience, je me doutais bien que j'étais surtout destiné à évoluer avec la réserve » , raconte-t-il alors. Raymond Domenech, toujours à l'affût d'un contre pied médiatique, lui offre dans la foulée sa première sélection début mars contre la Slovaquie, alors que le joueur n'a que 14 matchs de Ligue 1 dans les baskets. Sur le pré, quel joueur est François Clerc ? La ressemblance avec Anthony Réveillère, son concurrent direct, est frappante. Il est ce fameux « joueur appliqué » , « solide » , honnête défenseur et attaquant, bon partout, excellent nulle part. Dans le très grand Lyon, il s'incruste dans la rotation au poste d'arrière droit et profite de l'orgie collective permanente pour se mettre bien et se montrer.

Le hic, durant cette période douce, c'est que François Clerc s'engage en faveur de Marseille. L'euphorie de l'ascension sans doute, la peur de n'être qu'un intérimaire à Lyon aussi. Avant de se retirer, désireux de continuer son aventure chez le Lyon tout puissant. Et de doubler son salaire. L'histoire se poursuit devant la Cour d'Appel d'Aix en Provence. Après une longue procédure, elle reconnaît, fin juillet 2010, la validité de l’engagement pris par le joueur. François Clerc avait alors donné son accord à l'OM en vertu du règlement de la FIFA, autorisant les joueurs, à six mois de la fin de leur contrat, à s'engager avec un autre club. Il est condamné à dédommager le préjudice de l’OM et doit payer la somme de 130 000 € de dommages et intérêts.

Homme blessé, joueur sans club

En 2008, il participe à l'Euro en Mitteleuropa. Doublure de Willy Sagnol, il joue contre l'Italie. Une titularisation en grande compétition qui fait figure de point culminant de sa carrière. Dans la foulée, lors de la première journée de la saison 2008-2009, il se blesse gravement contre Toulouse, tout seul, sur un contrôle, tranquille. S'ensuit une longue et lente descente vers l'oubli. Opéré des ligaments croisés du genou gauche, puis du ménisque sous arthroscopie du genou droit un an plus tard, l'homme cumule les blessures, joue très peu et touche le fond. 19 matchs en deux saisons, une misère. Libre de tout contrat à l'été 2010 à la fin de son bail avec l'Olympique lyonnais, sans club, François Clerc s'entraîne avec l'OGC Nice et attend une opportunité.

À 27 ans, quatre ans après sa première sélection. Glauque. Il évoque « des périodes difficiles avec parfois de la haine » . Mais annonce : « Je ne vais pas lâcher maintenant après m'être tant accroché pour revenir. Le marché est ce qu'il est, les clubs veulent dégraisser les effectifs et alléger les masses salariales. J'ai 27 ans, je veux rejouer au foot. » Éric Roy flaire la bonne pioche pour enrichir son groupe, le board de l'OGC Nice y voit l'occasion de remettre sur pied un international gratuit et de profiter d'une plus-value à la revente. À Nice, où il signe donc, il devient un cadre par défaut d'une équipe de bas de tableau, l'ex-international sur le retour qui s'arrache sans briller dans une équipe qui joue sa vie tous les week-ends. Un joueur qui fait le boulot, mais pas tellement plus. Très loin de sa stature lyonnaise donc. Malgré deux saisons complètes (71 matches, 6 buts), l'équipe de France désormais très loin, il est définitivement rentré dans le rang.


Concurrencer Loïc Perrin ?

Censé prolonger son aventure niçoise avant l'arrivée de Claude Puel, il n'a finalement pas souhaité continuer. La source de ce revirement est peut-être à trouver dans des tensions entre les deux hommes lorsqu'ils cohabitaient à l'OL. François Clerc déclarait d'ailleurs ces propos, en novembre 2011 dans L’Équipe : « J’en veux à Claude Puel, car en mars et décembre 2009, j’ai repris la compétition alors que je n’étais pas prêt. Puel, au niveau de la psychologie, il y a mieux. » Avant d'ajouter : « Ce qui inquiétant depuis deux saisons, c’est le niveau de jeu. Combien de très bons matches Lyon a-t-il réussi en ayant la maîtrise, en étant vraiment au-dessus ? Pas tant que ça. Vu les joueurs, logiquement, la qualité de jeu devrait être largement supérieure. »

Son nouveau club, ironie du sort, se trouve être Saint-Étienne, à l'affut, qui lui a proposé un contrat de trois ans. Il offrira alors une alternative au poste d'arrière droit au polyvalent et souvent blessé Loïc Perrin. Concurrencer Loïc Perrin, un drôle de défi. Peut-être davantage révélateur du niveau réel du joueur. Un défi qui lui ressemble finalement : un club historique à la relance qui cherche à grandir avec un ex-international à la recherche de ses sensations passées, le mariage paraît cohérent. Latéral euphorique à Lyon, latéral besogneux à Nice, il retrouvera alors sa véritable histoire. Celle d'un latéral de Ligue 1.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 10 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 19 heures La drôle de liste d'invités de la finale 35 Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3