En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Coupe d'Asie des Nations

Le Moyen-Orient au tapis

La série noire continue pour les nations du Moyen-Orient, toutes sorties. Restent en lice les favoris Japon, Corée du Sud et Australie, ainsi que la révélation Ouzbékistan. Le résumé des quarts.

Modififié
Qatar – Japon : 2-3


Buteurs : Soria (12è) et Montezine (63è) pour le Qatar, Kagawa (28è et 70è) et Inoha (90è) pour le Japon

Mené deux fois au score et évoluant à dix la dernière demi-heure, le Japon arrache sa victoire en toute fin de match, grâce notamment à une excellente prestation de Kagawa. Double buteur, le milieu offensif de Dortmund offre dans la bousculade la balle du 3-2 à Inoha. Qualification à l'arrache donc, mais qualification méritée pour une équipe qui n'a jamais lâché, dans un contexte pourtant pas évident. A domicile, le Qatar a bénéficié d'un arbitrage favorable et a su profiter d'erreurs défensives adverses pour croire l'exploit possible : un premier but de Soria suite à un mauvais marquage de Yoshida, un second de Montezine avec l'aide du gardien Kawashima n'auront finalement pas suffi. Faciles techniquement et forts mentalement, les Samouraïs Bleus vont néanmoins devoir resserrer les boulons derrière s'ils veulent aller au bout. Côté qatari, il faudrait songer à naturaliser encore un peu plus de joueurs pour croire en un avenir radieux. Dommage pour eux, en football beaucoup de choses s'achètent, mais pas le talent.

Ouzbékistan – Jordanie : 2-1


Buteurs : Bakayev (46è et 49è) pour l'Ouzbékistan, Bani Yaseen (58è) pour la Jordanie

Le représentant d'Asie Centrale continue de surprendre en obtenant sa place pour les demi-finales de la compétition. C'est historique pour l'Ouzbékistan et ce n'est vraiment pas volé. Le jeu pratiqué est vraiment plaisant à voir, l'équipe est bien organisée et profite à plein de ses temps forts. Au retour des vestiaires, l'excellent Djeparov, sur coup-franc, dépose le ballon sur la tête de Bakayev pour l'ouverture du score. Puis ce même Bakayev double la mise quelques minutes plus tard, se trouvant à la conclusion d'un joli mouvement offensif mené à trois. La réduction du score de Bani Yaseen pour la Jordanie sur corner (malgré un arrêt réflexe du gardien) n'y changera rien, le pays de l'ex-Union Soviétique s'offre le droit de rêver à une finale. Un vrai coup de cœur.

Irak – Australie : 0-1 ap


Buteur : Kewell (118è) pour l'Australie

Les Socceroos ont eu plus de peine que prévu pour se sortir du piège irakien, avec un but tardif signé Kewell, dans la plus pure tradition : long centre banané de McKay, placement de filou de l'expérimenté joueur de Galatasaray entre les défenseurs et coup de boule victorieux. Emballé, c'est pesé. L'Irak sort malgré tout la tête haute, ayant défendu courageusement son trophée. Présents dans les duels, appliqués défensivement (belle prestation du gardien Mohammed Gassid), Younis Mahmoud et les siens n'ont pas démérité. Quant à l'Australie, elle a joué comme elle sait si bien le faire, avec un gros impact physique pour compenser un manque flagrant d'imagination. La bande à Tim Cahill va devoir faire preuve de vigilance en demie, puisqu'elle doit composer avec un jour de récupération en moins et trente minutes de jeu en plus par rapport aux Ouzbeks.

Corée du Sud – Iran : 1-0 ap


Buteur : Yoon Bit-Garam (105+2è) pour la Corée du Sud

Comme tous ses compères de la région, l'Iran se fait sortir à l'issue d'un match engagé, voire rugueux. Les deux adversaires du soir étant des habitués des grands rendez-vous, la rencontre a été disputée sur un rythme intense, avec une opposition de style intéressante. D'un côté, une équipe iranienne hargneuse, regroupée, solidaire mais trop timorée. De l'autre, une Corée du Sud pratiquant un jeu tout en mouvement (quitte parfois à confondre vitesse et précipitation...), avec des individualités en grande forme : la mob Cha Du-Ri omniprésente sur son flanc droit, le régulateur Park Ji-Sung dans tous les bons coups au centre du terrain. Si le danger est surtout venu des coups de pied arrêtés, c'est finalement sur un magnifique fait de jeu que la décision s'est faite, avec une frappe lumineuse du remplaçant Bit-Garam juste avant la mi-temps de prolongation. L'Iran a tout tenté dans les 15 dernières minutes, mais c'était trop tard.
Le programme des demi-finales : Ouzbékistan/Australie et Japon/Corée du Sud mardi.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures 414€ à gagner avec Barça & Bayern il y a 8 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
il y a 8 heures 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
il y a 11 heures Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 13 il y a 13 heures Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 9 Hier à 16:01 Tony Chapron est en arrêt maladie 47 Hier à 13:27 Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 Hier à 12:18 Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9
À lire ensuite
Manchester bombarde dur