Le Mou prend son tarif

0 13
José Mourinho est ce qu'on appelle un bon client. Pour la presse et aussi la Fédération anglaise.

À cause de ses propos complotistes tenus à l'issue du match Southampton-Chelsea (1-1), le 28 décembre dernier, le Portugais devra payer une amende de 33 000 euros. « Dans les autres pays où j'ai travaillé, les journaux du lendemain auraient parlé d'un scandale. Et de fait, c'est un scandale. Je le pense parce que ce n'était pas un petit penalty, mais un penalty de la taille de Big Ben » , nous avait notamment gratifiés à l'époque​ le coach des Blues.

Ça fait cher la punchline.


FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Rastashaman Niveau : CFA
Sinon on pourrait simplement arreter l'utilisation excessive du mot "punchline" et le remplacer par le mot "declaration"?
1 les phrases dans lesquels on utilise le premier mot garderait tout leur sens
2 la plupart du temps les phrases énoncées comme punchline sont plus proche de la simple déclaration que de la véritable punchline
Note : 4
33.000 € pour avoir dit qu'il y avait pénalty (et il y avait pénalty)... C'est abusé.

Mourinho, un conseil, prend toi un tee-shirt "JE SUIS CHARLIE" pour la liberté d'expression.

Et je valide avec Bordeaux, le footballeur typique africain, toussa toussa...
La FA ne fait que lui donner raison,en empochant un petit billet au passage.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 13