En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Atletico Madrid/Athletic Bilbao (3-0)
  4. // Notes

Le monstre Falcao

Le Colombien a prouvé, encore une fois, qu'il était beaucoup trop fort. La doublette brésilienne Miranda-Filipe Luis, en défense, a également été extrêmement solide. Quant aux talentueux Basques, ils ont peut-être été trop émotifs. A l'image de leurs larmes.

Modififié
ATLETICO MADRID

Courtois (6,5) : Infranchissable. Et vraiment très grand, en plus. Franchement, lorsque l’on voit la prestation de Turnbull, le gardien remplaçant de Chelsea, on se dit que le Belge serait beaucoup mieux qu’une réserve de luxe du côté de Londres.

Miranda (6,75) : Solide, l’ancien Sochalien (oui oui) a été décisif en début de seconde période, lorsqu’il détourne un centre de Muniain qui aurait pu faire mouche. Parce qu’à 2-1 dès la 46ème minute, ce n’était plus vraiment la même chose.

Filipe Luis (7) : L’ancien de La Corogne a fait un très gros match. Costaud, il n’a laissé absolument aucun espace à Llorente. L’attaquant de l’équipe d’Espagne à l’Euro, rappelons-le.

Godin (6,5) : L’Uruguayen a fait ce qu’il sait faire de mieux : défendre sans prendre de pincettes. Même pas peur des dribbles chaloupés et des talonnades des joueurs de Bielsa. Il en a vu d’autres…

Juanfran (6) : Juan avait gagné le championnat brésilien, mais pas l’Europa League. Fran avait gagné le championnat espagnol, mais pas l’Europa League. Fuuuusion ! Et hop ! Juanfran gagne l’Europa League.

Gabi (6) : L’ami des tous petits est désormais le capitaine des vainqueurs de l’Europa League. Pas mal, comme ascension !

Mario Suarez (6,25) : De la présence, de la consistance, de la force, des cojones. Il serait le chouchou de Simeone que cela ne nous étonnerait pas vraiment.

Turan (6,75) : Pour aller chercher sa médaille et la Coupe, il s’est enroulé dans un immense drapeau de la Turquie. Cela pose un problème à Nadine Morano ?

Diego (7,5) : Après neuf saisons passées en Europe, voilà enfin son premier trophée international (Coupe Intercontinentale exclue). Voilà qui récompense l’ensemble de son œuvre. Bon, et puis il y a quand même un peu de génie chez lui. Cf le troisième but.

Adrian (6,25) : Le troisième larron de l’attaque madrilène a été un peu moins en vue que ses deux copains. Bon, en même temps, il a déjà marqué 10 buts cette saison en Europa League. Il fallait bien laisser un peu de gâteau à Falcao.

Falcao (9) : Deux fois vainqueur de l’Europa League d’affilée. Deux fois meilleur buteur de la compétition. Deux fois buteur en finale. 29 buts en 29 matches d’Europa League. On continue ou cela suffit à vous convaincre qu’il est actuellement le meilleur avant-centre du continent européen ?

Remplaçants : Salvio, Koke et Dominguez (non notés) pourront tous les trois dire à leurs enfants (ou futurs enfants) qu’ils ont joué et gagné une finale de Coupe d’Europe. Ils ne diront pas combien de minutes ils ont disputé, par contre.


ATHLETIC BILBAO

Iraizoz (non noté) : Il n’a pratiquement pas touché le ballon du match. Par contre, la lucarne de Falcao, il risque d’en faire quelques cauchemars lors des prochaines semaines. Falcao qui a failli lui découper les couilles, cela dit en passant.

Iraola (5,75) : Le meilleur du secteur défensif. Il a fait ce qu’il a pu, mais, comme dirait Facebook, lorsque l’on a une tornade face à soi, «  c’est compliqué » .

Amorebieta (4,5) : Dribbler dans sa propre surface de réparation ? FAIL.

Aurtenetxe (4) : Lorsque l’on est défenseur, que l’on est directement concerné par les deux buts encaissés par son équipe, et que l’on se fait sortir à la mi-temps, c’est que l’on a vraiment foiré sa finale.

Javi Martinez (5,5) : Après s’être pris un bras d’honneur de Cristiano Ronaldo, il se prend un coup de pied au cul par les joueurs de l’Atletico. Eh ben si c’est comme ça, il n’ira plus faire de shopping à Madrid.

Susaeta (6) : Deux énormes occasions à l’entrée du dernier quart d’heure, qui auraient pu changer la fin de rencontre. Falcao, il les aurait mises.

Iturraspe (4,5) : Faire des grigris contre Manchester United et Schalke, c’est bien. Les faire en finale, ça aurait été mieux. Sorti à la pause.

Ander Herrera (5) : Son plus grand fait d’arme du match, c’est un attentat sur Diego en première période. Et sinon ? Bah, il a quand même une tête à claque, non ?

Muniain (6,75) : Beaucoup d’envie. Beaucoup de talent. Beaucoup de technique. Mais beaucoup de jeunesse, aussi. Et ce soir, c’est peut-être la seule chose qui lui a fait défaut. Allez, sèche tes larmes, tu en gagneras d’autres, des titres.

De Marcos (5,5) : T’es pas Basque pour rien, mon petit. Même si t’as perdu.

Llorente (5) : Une occaz manquée en début de match, et puis une traversée du désert. Il fera mieux à l’Euro. Ou pas.

Remplaçants : Inigo Perez (6) a fait mieux qu’Iturraspe, mais n’a pas réussi à peser dans les offensives des Basques. Ibai (6,5), le meilleur site d’enchères, a fait beaucoup de bien à son équipe. Il est d’ailleurs présent sur les deux plus grosses occasions de l’Athletic. Quant à Toquero (non noté), à part être chauve, il n’a pas servi à grand chose.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 26 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17