En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // Rétro
  2. // Coupe du monde 2002

Le Mondial 2002 était-il vraiment si pourri que cela ?

Il y a quinze ans jour pour jour s’achevait la Coupe du monde 2002 sur une victoire du Brésil en finale face à l’Allemagne. Un tournoi qui, déjà sur le moment, a laissé une désagréable impression et qui semble avoir été assez vite oublié. À raison ?

Modififié

Oui, car le niveau de jeu n’était pas à la hauteur de l’événement

Une moyenne de buts par match plutôt basse (2,52 buts/match, la deuxième pire à l’époque derrière le Mondial 90 – depuis, les éditions 2006 et 2010 ont également évolué sous la barre des 2,5 buts/rencontre), aucun match référence resté pour l’histoire (si ce n’est pour la controverse), 2 buts seulement inscrits lors des deux mornes demi-finales, puis l’épilogue, assez tristoune, avec un doublé de Ronaldo qui profite d’un Kahn pas dans un grand jour : c’est peu dire que le niveau de jeu affiché lors de ce tournoi mondial 2002 s’est avéré décevant. Il n’y a guère eu beaucoup de spectacle et trop peu de buts spectaculaires. On retiendra celui de l’Uruguayen Dario Rodríguez en phase de poules face au Danemark, ainsi que ceux marqués par le trio magique brésilien constitué de Ronaldinho, Rivaldo et Ronaldo. Le problème de cette édition 2002, c’est qu’elle fut décalée d’une bonne dizaine de jours par rapport à la normale, débutant fin mai pour terminer fin juin. Un détail ? Pas vraiment : les calendriers des grands championnats européens, eux, n’ont que très peu bougé, ce qui a eu pour conséquence de réduire considérablement le temps de préparation entre la fin de la saison en club et le début de la compétition, réduisant les automatismes, nuisant aussi bien au jeu collectif qu’au temps de récupération nécessaire pour que les meilleurs joueurs de la planète – ceux censés tirer le spectacle vers le haut – puissent s’exprimer au maximum de leur potentiel.

Oui, car la France et d’autres favoris se sont ramassés

Forcément, la vision qu’ont les Français de ce Mondial est biaisée. Ils ne peuvent qu’avoir de douloureux souvenirs de cette pâle aventure asiatique qui arrivait quatre ans après le triomphe à domicile face au Brésil, deux ans après le miracle de l’Euro face aux Italiens, mais aussi un an après la démonstration faite à l’occasion de la Coupe des confédérations. Les Bleus de Roger Lemerre semblaient invincibles. Favoris, ils avaient avec eux le joueur le plus cher du monde (Zidane) et les meilleurs buteurs des championnats anglais (Henry), italien (Trezeguet) et français (Cissé). Mais trop sûrs d’eux, plombés par les circonstances avec la blessure de Zidane puis l’expulsion d’Henry, incapables de se remettre de l’entame catastrophique face au Sénégal, ils ont sombré en étant incapables de marquer le moindre but lors de la phase de poules... Une bande à Lemerre cramée de chez cramée, accompagnée dans la déroute par un autre favori, l’Argentine, sorti également piteusement après seulement trois matchs face au Nigeria, l'Angleterre et la Suède. Un épilogue manqué pour toute une brillante génération albiceleste (Simeone, Batistuta, Caniggia, Burgos, Chamot). Parmi les désillusions, il y eut aussi celle du Portugal, sorti aussi dès le premier tour malgré un triplé de Pauleta face à la Pologne. Enfin, on peut citer le cas de l’Italie qui n’avait pas franchement brillé lors des poules et qui a pu s’acharner sur l’arbitre de son 8e de finale perdu face à la Corée du Sud pour ne pas voir ses propres lacunes, avec un Vieri vendangeur.


Oui en raison des erreurs d’arbitrage et des soupçons de corruption

Le 8e de finale entre l’Italie et la Corée du Sud (1-2, but en or) a justement été le climax d’un mois de décisions arbitrales contestables. Avec un accusé évident : Byron Moreno, l’homme au sifflet pour ce match, coupable d’avoir refusé deux buts pour les Transalpins en prolongation, d’avoir injustement expulsé Totti et d’avoir oublié pas mal de fautes commises par des Sud-Coréens très limites dans l’agressivité.



Un scandale retentissant à l’époque, qui provoqua la fureur de la Nazionale et de ses fans. Le buteur de la qualification, Ahn Jung-hwan, fut contraint de quitter l’Italie, où il jouait jusqu’alors (à Pérouse). Quant à Moreno, sa carrière d’homme en noir fut vite stoppée car entachée d’autres affaires. L’Équatorien refit l’actualité en 2010 lorsqu'il fut arrêté et emprisonné pour trafic de cocaïne... Lors des quarts de finale de ce même Mondial 2002, la Corée du Sud fut encore soupçonnée de bénéficier d’un traitement de faveur, avec deux nouveaux buts refusés cette fois aux Espagnols, dont un en or, pour une qualification controversée aux tirs au but (0-0, 5-3 tab). Autre flagrante erreur du tournoi ? La main sur la ligne de Torsten Frings, oubliée par le corps arbitral, qui priva les États-Unis de l’égalisation lors de leur quart de finale face à l’Allemagne (1-0). À la finale, beaucoup d’erreurs assez grossières pour des matchs aussi cruciaux, qui laissent forcément un petit goût amer, suscitent la controverse et laissent planer le doute de la corruption et de matchs arrangés...

Oui, car ce fut un tournoi visuellement très vilain

Plus encore que le fond, la forme de cette Coupe du monde ne rappelle pas forcément de très bons souvenirs. Esthétiquement, ce Mondial restera celui de la pire coupe de cheveux de la carrière de Ronaldo, de l’iroquois pas très heureux de Beckham, des cheveux rouges de Nakata, du Vicks étalé façon morve sur le poitrail de Vieira, des auréoles de Camacho, des tribunes éloignées du terrain par une piste d’athlétisme recouverte de vert, des maillots pas très bien coupés, de mascottes phosphorescentes hideuses, de Johnny Hallyday en bande-son... Un ensemble visuel et sonore qui peut contribuer à altérer la mémoire de cette époque.


Non, car ce Brésil vainqueur n’a rien volé (et l’Allemagne non plus)

Reste que ce Mondial a sacré son participant le plus méritant : le Brésil, qui avait pourtant galéré à se qualifier et qui ne figurait pas au départ parmi les favoris. La saison 2001/2002 poussive de ses cadres fut en réalité une chance, avec un trio offensif arrivé en Asie dans un état de fraîcheur bien supérieur aux autres stars de la compétition : Ronaldo et Rivaldo en raison de pépins physiques, Ronaldinho en raison de Luis Fernandez. Pas lessivés par leur saison, revanchards même, ils ont pu s’exprimer au meilleur des moments, tous trois décisifs notamment lors de la phase éliminatoire : un festival de Rivaldo et de Ronaldo en 8e face à la Belgique (2-0), une merveille d’inspiration de Ronaldinho pour tromper Seaman et l’Angleterre en quart (2-1) et un Ronaldo trois fois buteur encore, en demi-finale face à la Turquie (1-0) puis en finale face à l’Allemagne (2-0). Ce Brésil millésime 2002 n’était certainement pas le plus beau de l’histoire, encore moins le plus romantique, mais il a été implacable de puissance dans une compétition où le physique a compté plus encore que les autres fois.



Adversaire en finale, l’Allemagne a eu un parcours assez similaire : des qualifications compliquées et un statut d’underdog exploité à merveille pour une sélection portée par deux individualités, Kahn dans les buts, Ballack en as du jeu offensif. Problème : le premier a commis sa seule erreur du tournoi en relâchant un ballon de Rivaldo, exploité par Ronaldo, pour l’ouverture du score en finale, le second étant absent de ce dernier match car suspendu. La malchance, encore...

Non, mais il a surtout bousculé nos repères

Et si, en réalité, ce Mondial, le premier du nouveau millénaire, avait plus été déstabilisant que décevant ? Disputé quelques années seulement après l’arrêt Bosman, il porte les fruits du football mondialisé d’aujourd’hui : avec une sélection asiatique demi-finaliste (la Corée du Sud), un Américain sacré meilleur jeune du tournoi (Landon Donovan), une équipe africaine sensation de la phase de poules (le Sénégal), la présence inédite de la Chine, la Turquie deuxième nation européenne... C’est un bouleversement hiérarchique mondial qui a eu lieu lors de ce tournoi, avec quelques historiques sacrifiés (la France, l’Argentine, l’Italie, le Portugal) et deux seuls survivants du monde binaire Europe/Amérique du Sud du football d’avant, le Brésil et l’Allemagne. Disputée qui plus est pour la première fois hors de ces deux continents, conjointement par deux pays, avec pour les spectateurs européens un décalage horaire compliqué à gérer, cette compétition est venue bousculer nos repères. Quinze ans après, elle garde une saveur d’exotisme et de curiosité, coincée entre deux Mondiaux 1998 et 2006 plus « classiques » disputés sur le Vieux Continent.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:55 OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 1 Hier à 09:46 376€ à gagner avec Monaco & Tottenham
Hier à 16:10 Mathijssen limogé de Larissa onze jours après son arrivée 8 Hier à 15:49 Le Nord-Coréen Han boude les radios 28 Hier à 15:12 Djibril Cissé empile les buts en D3 Suisse 34 Hier à 14:16 L'entraîneur de Valence se claque en célébrant un but 6
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:30 La fédé espagnole bloque un match à cause d'un maillot catalan 28 Hier à 08:40 Un petit garçon de 5 ans meurt sur un terrain 27
dimanche 24 septembre Le fou sosie de Marek Hamšík 4 samedi 23 septembre Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 samedi 23 septembre Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 samedi 23 septembre Ronaldinho sait toujours y faire 3 samedi 23 septembre Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 samedi 23 septembre Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari ! vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 103 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 24 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 12 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20