Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Justice

Le ministère public va poursuivre le Barça

Modififié
Hier soir, le Barça s'est imposé sur le terrain de Manchester City (2-0). Une victoire qui fait du bien au club catalan, poursuivi récemment pour des affaires liées à des détournements d'argent qui ont coûté la tête de Sandro Rossell.

Malheureusement pour les Culés, l'affaire ne s'arrête pas là et les soupçons financiers continuent d'entourer le club. Selon le site espagnol As, le ministère public a demandé à poursuivre le FC Barcelone en tant que personne juridique pour délit présumé contre le trésor public. Dès lors, le parquet considère que le transfert de Neymar a été établi en réalisant des « contrats falsifiés » , considérant qu'ils ne correspondaient pas à la réalité.

Au total, la fraude est estimée à 9,1 millions d'euros pour l'affaire. De plus, les Blaugrana n'auraient pas payé 37,9 millions d'euros de leurs impôts pour les années 2011 et 2013.


Un colosse aux pieds d'argile ?
AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié