1. //
  2. // Demie
  3. // Milan-Alessandria (5-0)

Le Milan ne fait pas de sentiments

Pas de suspense à San Siro en demi-retour de Coupe d'Italie, le Milan s'impose 5-0 contre l'Alessandria équipe de troisième division. Les Rossoneri s'offrent ainsi une première finale de Coupe d'Italie depuis 2003 et affronteront probablement la Juventus en finale.

Modififié
441 105

AC Milan 5-0 Alessandria

Buts : Ménez (20e, 39e), Romagnoli (24e), Sabato (80e CSC) et Balotelli (89e)

Contrôle poitrine, demi-volée du droit dans le petit filet opposé, après une longue absence de six mois due à de délicats problèmes de dos, Jérémy Ménez signe définitivement son retour et met parallèlement fin au conte de fées de l'Alessandria (club de 3e division) dès la 19e minute de jeu. Déjà battus 1-0 à l'aller sur un penalty de Balotelli, les Grigi s'inclinent cette fois 5-0 sans coup férir. Pas de miracles. La saison du Milan, elle, commence à devenir intéressante.

Ménez définitivement rétabli


Voici 41 ans que l'Alessandria ne mettait plus les pieds à San Siro, depuis un barrage pour la montée en Serie B perdue face à la Reggiana. Une abstinence qui méritait bien un exode, puisque plus de 12 000 Alessandrini sont venus se masser dans la Curva Nord (qui fait exceptionnellement office de parcage visiteurs ce soir), c'est à vue de nez le triple de la population de la Curva Sud. En latérales, on aperçoit même quelques drapeaux croates, les compatriotes de l'arrière gauche Celjak venus l'encourager. Intelligemment, Mihajlović ne tombe pas dans le piège du turn-over, le Milan ne joue pas l'Europe, l'équipe trouve enfin son rythme de croisière, et ce match est l'occasion de peaufiner les automatismes qui commencent à être bien huilés. Seul Bacca est vraiment laissé au repos. À noter le très joli tifo des visiteurs qui raconte le parcours effectué par les amateurs il y a encore quelques années aux demies de la Coupe nationale.


Cet enthousiasme galvanise les ours, et Abbiati se retrouve dans le rôle de Di Caprio en s'employant deux fois pour éviter l'ouverture du score. La Curva... Nord pousse, pousse... jusqu'à l'ouverture du score de Ménez. Quelques minutes plus tard, Romagnoli double la mise sur corner suite à une déviation de Kucka. Nous n'avons pas passé la demi-heure de jeu que le match est déjà plié. L'intensité baisse d'un cran, seul le noyau dur des ultras de l'Alessandria continue de chanter en cette douce soirée d'hiver. Cinq minutes avant la mi-temps, Poli sert Ménez qui n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but, doublé, 3-0 pour le Milan. Retour sur le devant de la scène confirmé pour le Parisien et mi-temps.

Balotelli définitivement hors course ?


Que faire durant cette seconde période ? Observer les mouvements de Balotelli qui joue gros, tiens ! En effet, la blessure de Niang lui ouvre la voie pour cette fin de saison, une dizaine de matchs pour convaincre le Milan de le garder et Conte de le convoquer. Conspué à chaque touche de balle par le public adverse et éclipsé par son compère d'attaque, Mario, sans le Super, brille par sa désormais légendaire nonchalance, on vous laisse consulter sa heatmap, pour lui, ce sera 25 touches de balles et probablement une soufflante de Sinisa. L'Alessandria reprend du poil de la bête, quoi de plus normal pour un ours, et compte honorer ses splendides supporters, tandis que le Milan laisse logiquement venir et contrôle tranquillement.

Mauri entre à la mi-temps à la place de Kucka, Daye Prince Boateng pour Bonaventura, puis Ménez-Bacca pour finir. Ça, c'était pour les changements. On est dans un premier temps plus proche du 3-1 que du 4-0, De Sciglio sauvant un but tout fait sur la ligne. La 4e perle rouge et noir arrive grâce à la goal-line technology, Romagnoli s'offrant lui aussi un doublé avec deux buts identiques. Balo sort enfin de sa torpeur pour planter le 5-0 sur une contre-attaque. La note est salée, mais l'exploit reste grand. En 2016, l'Alessandria a enfin permis aux Italiens de découvrir le charme de la coupe nationale et pimenté une compétition trop souvent insipide. Merci à eux.
Par Valentin Pauluzzi, à San Siro
Modifié

Dans cet article

Retour d'un match à stress, quel plaisir !

Milan je t'aime tu es le plus beau des hommes !

ANDIAMO A ROMA
Ronniesheva Niveau : CFA
Note : 1
maintenant le plus dur, la juve en finale...sur un match tout est possible. on y croit.

FORZA MILAN!
FootAddicted Niveau : CFA2
Je suis étonné de découvrir que le Milan n'a pas été en finale de coupe d'Italie depuis 2003. Du coup je suis allé voir sur wiki, et mon étonnement n'a fait que grandir.

Avec 5 coupes gagnées, le Milan est 6ème exequo avec Torino et Napoli. Alors certes la Juve, qui a le meilleur palmarès, n'est qu'à 10 titres et le palmarès est très homogène, mais le Milan semble ne plus accorder d'importance pour cette compétition (je ne parle pas de la saison actuelle bien sûr): 5 finales gagnées sur 12, ce qui fait tout de même un ratio pas si dégueu que ça, sans que cela ne soit exceptionnel. C'est surtout le nombre de finales disputées qui n'est pas terrible. D'autant plus que les 2 dernières coupes gagnées datent de 2003 et...1977. Et 3 finales perdues dans les années 80 et 90. Ça ne fait pas beaucoup non? Surtout lorsque l'on sait que les équipes ont uniquement quatre matchs à jouer pour la gagner (ou cinq comme le Milan).

Je ne critique pas du tout le palmarès du Milan, il ne s'agit de chipoter sur un ou 2 titres de plus, mais je me demande (et je demande aux supporters du club ici, coucou Georges :)) si le Milan n'a pas volontairement négligé la coupe depuis de longues années d'une manière globale. (Sans parler de la performance de cette saison je répète et qui, sans rien enlever au mérite et bons matchs disputés par le Milan, est targement due à un tirage favorable).
Massimo69 Niveau : DHR
Note : 1
@ SO FOOT

Nous ne pouvons toujours pas commenter via l'application. Serait-il enfin possible de faire quelque chose? Tout le monde compte sur vous :) .
FootAddicted Niveau : CFA2
Note : 1
La roue a tourné ce soir ;)

A mon avis, et vu l'historique du comportement des webmasters du site, ils vont attendre que nous passions par tous les états : mécontents, révoltés, furieux, déçus, blasés... Puis la période d'auto dérision et enfin l'oubli. Et c'est à ce moment là que généralement ils frappent leur coup pour nous surprendre!

Eh ben aujourd'hui on n'en est pas encore là.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Note : 2
Bah oui absolument, footaddicted.
De manière générale, on va pas se mentir, tout le monde se fout un peu de la coppa. Le Milan en particulier.
Petite stat marrante, de toutes les grandes compétitions qu'il a jouées (LDC, série A, supercoupe européenne, mondial des clubs, coppa), la coppa est le trophée que Maldini a le moins gagné. Il a gagné, à titre d'exemple, cinq fois plus de LDC que de coppa.
C'est ultra révélateur.
Après, la série A a la particularité d'avoir des équipes aux objectifs et priorités radicalement différents.
La Juve, elle, a toujours voulu être souveraine domestiquent, en témoigne son palmarès.
Le Milan, lui, a toujours eu tendance à pas en branler une en championnat, mais à se sublimer totalement en LDC.
Et d'ailleurs, c'est marrant parce que cette conception déteint sur les supporters.
Par exemple, moi, si je sais que mon club a fait bonne figure en Europe, alors je me foutrais qu'il arrive dans le même temps 5ème en championnat, et se fasse éliminer en 1/16ème de la coppa par l'Avellino.
Mais je pense que si tu demandes à un juventino, il aura tendance à dédramatiser une éventuelle contreperformance en Europe et à être absolument fier et heureux du fait que dans le même temps son équipe ait régné sur l'Italie.
Je dis pas que l'une des conceptions est la meilleure, mais c'est assez marrant de voir les différentes cultures du résultat d'un club à l'autre.
Il faut dire aussi qu'historiquement, la série A a connu une telle concurrence qu'il était impossible pour un club de ne pas se concentrer sur une compétition à la fois. Autrement dit, les triplés du Barca et du Bayern étaient (et sont) absolument impossibles en Italie.

Et d'ailleurs, le fait que le Milan, pour redonner un peu d'émotions positives aux tifosi, se concentre sur la coppa, montre bien qu'on est dans une période très particulière pour le club.
FootAddicted Niveau : CFA2
Message posté par Massimo69
@ SO FOOT

Nous ne pouvons toujours pas commenter via l'application. Serait-il enfin possible de faire quelque chose? Tout le monde compte sur vous :) .


@ Massimo bien sûr. Maid tu as déjà deviné que le bon fonctionnement de la touche de réponse est une chimère absolue.
Ronniesheva Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par patrontom
Je me joins aux autres, quel bonheur ce genre de fil où ça discute tranquillement et intelligemment, merci les gars! Content de voir qu'il existe encore des amoureux du foot italien dans ce monde infesté de groupies catalanes, madrilènes, qataris et où le grand public est abreuvé de BPL.


bah, la vérité est que le foot doit rester universel, on a besoin de connaisseurs du foot espagnol, du foot anglais ou du foot allemand etc. c'est simplement que le foot a besoin de connaisseurs, de vrais amoureux du jeu, de personnes qui aiment et qui sentent le football, et pas juste de groupies qui vont dans le sens du vent et qui suivent le buzz des médias (du style footmercato)
Ronniesheva Niveau : CFA
Message posté par didier gomis
Merci de replacer le contexte, j'avais le fil du turn over des attaquants au Milan cette année là.


j'ajouterai aussi que le titre était joué en italie, l'inter et la rome était au-dessus, donc autant conserver au frais super pippo pour les joutes européennes (il avait déjà 34 ou 35 ans à l'époque) et faire jouer gila et ronaldo en championnat :)
Ronniesheva Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par Ronniesheva
Merci pour le lien :) un super souvenir, je regardais le match et y avait mes deux cousines avec moi dans le salon, j'étais dans tout mes états...puis quand pippo a marqué elles sont parties en courant, va savoir pourquoi ^^


ça me fait aussi penser que le foot d'avant était meilleur quand même...les équips étaient beaucoup plus équilibrées... quand tu vois que l'ajax avait ibra- van der vaart- sneijder- chivu- pienaar-trabelsi etc. ... aujourd'hui le foot est devenu le reflet de la société : capitalisme à outrance, 4 clubs amassent les joueurs quitte à ne pas en avoir besoin, au risque même de les gâcher (isco, gotze etc) les plus riches sont de plus en plus riches et l'écart ne fait que se creuser, au point qu'il y a de moins en moins de suspense, on connait déjà trois clubs sur quatre qui seront en demi finale chaque année (real-barca-bayern)... le fair play financier n'est rien d'autre qu'une grosse arnaque, un écran de fumée...ils sont en train de tuer notre football à ce rythme...
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Message posté par Ronniesheva
ça me fait aussi penser que le foot d'avant était meilleur quand même...les équips étaient beaucoup plus équilibrées... quand tu vois que l'ajax avait ibra- van der vaart- sneijder- chivu- pienaar-trabelsi etc. ... aujourd'hui le foot est devenu le reflet de la société : capitalisme à outrance, 4 clubs amassent les joueurs quitte à ne pas en avoir besoin, au risque même de les gâcher (isco, gotze etc) les plus riches sont de plus en plus riches et l'écart ne fait que se creuser, au point qu'il y a de moins en moins de suspense, on connait déjà trois clubs sur quatre qui seront en demi finale chaque année (real-barca-bayern)... le fair play financier n'est rien d'autre qu'une grosse arnaque, un écran de fumée...ils sont en train de tuer notre football à ce rythme...


Tout à fait d'accord avec toi, le foot actuel est déprimant, tant trois clubs sont très au dessus du reste et ce qui me chagrine encore plus c'est que bientôt tous les joueurs iront dans un seul championnat, dont chaque club pourra dépenser 300 millions à chaque mercato...
Les autres championnats n'auront plus que les miettes et seuls les trois mastodontes pourront résister.

Monde de me...
Note : 1
Message posté par Ronniesheva
ça me fait aussi penser que le foot d'avant était meilleur quand même...les équips étaient beaucoup plus équilibrées... quand tu vois que l'ajax avait ibra- van der vaart- sneijder- chivu- pienaar-trabelsi etc. ... aujourd'hui le foot est devenu le reflet de la société : capitalisme à outrance, 4 clubs amassent les joueurs quitte à ne pas en avoir besoin, au risque même de les gâcher (isco, gotze etc) les plus riches sont de plus en plus riches et l'écart ne fait que se creuser, au point qu'il y a de moins en moins de suspense, on connait déjà trois clubs sur quatre qui seront en demi finale chaque année (real-barca-bayern)... le fair play financier n'est rien d'autre qu'une grosse arnaque, un écran de fumée...ils sont en train de tuer notre football à ce rythme...


C'est aussi mon analyse. Je ne suis pas non plus persuadé de croire que les équipes sont plus fortes aujourd'hui qu'elles ne l'étaient. Même si on peut jamais comparer deux époques différentes, je suis curieux de savoir ce qu'aurait fait le Barça d'aujourd'hui face au grand Milan.

Sinon je sais pas pourquoi mais je crois comprendre tes cousines ! héhé
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Sinon concernant le match d'hier, j'ai trouvé Kucka très bon, Poli aussi a fait un bon match, Menez a été décisif sans briller, Balo est complétement ignoré par ses coéquipiers c'est affolant...
Sur sa seule occasion il l'a met au fond, preuve qu'il n'est pas encore totalement fini. Mais on voit qu'il n'est pas heureux et que ses coéquipiers ne veulent pas qu'il reste. On peut donc tirer un trait su lui pour l'Euro.
Graziano Pellé peut préparer ses valises.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Note : 1
Super cette double confrontation face à l'Ajax.
Mythique.
Cet Ajax qui comportait tant de joueurs qui sont devenus monstrueux plus tard...
La parade mythique (l'une si ce n'est la plus belle de tous les temps, à mes yeux) de Lobont sur frappe déviée, les démonstrations de force de Zlatan, les jeunes ultra virevoltant de l'Ajax, leur jeu léché, le double grand pont d'Inzaghi sur le but de Sheva, ce lob final...
Bref, de vraies grandes soirées européennes, comme on en vivait chaque année dans le temps.
Aaaaah, nostalgie...
Note : 1
Message posté par maxlojuventino
Tout à fait d'accord avec toi, le foot actuel est déprimant, tant trois clubs sont très au dessus du reste et ce qui me chagrine encore plus c'est que bientôt tous les joueurs iront dans un seul championnat, dont chaque club pourra dépenser 300 millions à chaque mercato...
Les autres championnats n'auront plus que les miettes et seuls les trois mastodontes pourront résister.

Monde de me...


C'est d'ailleurs hallucinant de voir que ces trois mastodontes jouent un jeu très semblable quand même, une sorte de 4-3-3 qui étouffe l'adversaire, qui mise sur un déséquilibre au profit de l'attaque
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Message posté par Asimaac
C'est aussi mon analyse. Je ne suis pas non plus persuadé de croire que les équipes sont plus fortes aujourd'hui qu'elles ne l'étaient. Même si on peut jamais comparer deux époques différentes, je suis curieux de savoir ce qu'aurait fait le Barça d'aujourd'hui face au grand Milan.

Sinon je sais pas pourquoi mais je crois comprendre tes cousines ! héhé


On sait une chose c'est que la défense du grand Milan des années 2000, il n'y en a plus des comme ça, avec une légende à chaque poste (Cafu, Nesta, Stam, Maldini...What else?) et que par conséquent le Barça actuel aurait certainement quelques difficultés à leur mettre des buts.

D'ailleurs si on se rappelle de la Demie de 2006 entre les deux clubs, ça s'était joué à rien du tout (à une grosse erreur de Markus Merk...), Gattuso ayant éteint Ronaldinho le meilleur joueur du monde.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Note : 1
Moi y a un truc qui me manque particulièrement dans ce foot actuel: le fait que, dans le temps, les "petites" équipes de championnats européens "exotiques" proposaient toujours quelque chose, avaient toujours au moins un joueur qui faisait plaisir, et était toujours compliquées à manoeuvrer.
Sans remonter non plus au Steaua de 86 ou à l'Etoile rouge de 91, je parlerai par exemple du super Porto des années 2008 de Lucho, Lisandro, Quaresma & co, de l'Ajax de 2003, du Werder de Klose et Micoud.
Ces équipes, qui enmerdaient très sérieusement voir éliminaient les gros, n'existent plus aujourd'hui.
Aujourd'hui, au mieux, elles ont une pépite qui a pété le record de précocité dans le championnat domestique, qui partira l'été d'après à Chelsea ou au Barca. Elles s'appellent Nicosie, le Dynamo Zagreb, le Bate Borisov, et elles sont juste là histoire de faire marrer tout le monde avec leur nom bizarre.
Y a bien l'olimpiakos, qui, malgré la faiblesse de ses moyens, fait toujours bonne figure en se surpassant, mais sinon...
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Message posté par Asimaac
C'est d'ailleurs hallucinant de voir que ces trois mastodontes jouent un jeu très semblable quand même, une sorte de 4-3-3 qui étouffe l'adversaire, qui mise sur un déséquilibre au profit de l'attaque


Si elles peuvent se permettre de jouer un tel football, aussi haut, c'est qu'elles ont des joueurs qui, non content d'être supérieurs techniquement et intellectuellement, sont des bêtes physiques.
Tout est question de rythme, l'équipe qui saura presser le mieux, le plus agressivement et le plus longtemps gagnera, c'est quasi mathématique.
Ronniesheva Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par Asimaac
C'est aussi mon analyse. Je ne suis pas non plus persuadé de croire que les équipes sont plus fortes aujourd'hui qu'elles ne l'étaient. Même si on peut jamais comparer deux époques différentes, je suis curieux de savoir ce qu'aurait fait le Barça d'aujourd'hui face au grand Milan.

Sinon je sais pas pourquoi mais je crois comprendre tes cousines ! héhé


il suffit de voir il y a deux ou trois ans comme nesta avait su bien tenir messi alors que c'était la dernière année d'un nesta de 36 ans qui jouait sur une jambe... bien sûr la menace est tricéphale maintenant avec neymar et suarez, mais si tu lui mets quelques années en moins, avec en plus en renfort des maldini, costacurta, cafu, kaladze stam etc. je pense que la "msn" rigolerait beaucoup moins... puis au milieu avec gattuso seedorf pirlo kaka on peut attendre n'importe qui... et sheva-pippo...
je serais curieux aussi ^^ ça me rappelle la superbe double confrontation entre le barca et le milan en 2006...avec giuly qui nous élimine, mais un match retour entâché d'une grossière erreur arbitrale (déjà à l'époque) avec sheva qui marque au camp nou mais une faute imaginaire était sifflée sur puyol...
http://www.dailymotion.com/video/x37civ … eled_sport
oui le jour-là j'étais dans un tel état second qu'il valait mieux courir vite ^^
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Message posté par maxlojuventino
On sait une chose c'est que la défense du grand Milan des années 2000, il n'y en a plus des comme ça, avec une légende à chaque poste (Cafu, Nesta, Stam, Maldini...What else?) et que par conséquent le Barça actuel aurait certainement quelques difficultés à leur mettre des buts.

D'ailleurs si on se rappelle de la Demie de 2006 entre les deux clubs, ça s'était joué à rien du tout (à une grosse erreur de Markus Merk...), Gattuso ayant éteint Ronaldinho le meilleur joueur du monde.


Ouais, mais en toute honnêteté, on peut dire que le Barca méritait globalement sa finale. Il faut reconnaitre qu'on était un poil (mais vraiment un poil) en fin de cycle, et que eux connaissaient, à l'image de Ronnie, leur apogée absolue. Enfin, on a pas été efficace du coup, ils ont été solides et rapides, ils ont mérité. Perso je voyais cette défaite comme étant inéluctable.
Gattuso qui éteint Ronaldinho, oui et non. Moi, la prestation de Ronaldinho au San Siro, j'en garde un souvenir traumatisant. Outre son assist magnifique, je me souviens d'un gros cassage de rein sur Gattuso à pleine vitesse suite à 3-4 passements de jambe, d'une séance de jonglage du talon au milieu de notre bloc équipe, d'une frappe sur le poteau, et d'un contrôle orienté à la Bergkamp sur Pirlo. Entre autres.
Une humiliation en règle, en somme.
Après, j'étais peut être pas très rationnel au moment de ressentir ce match; tu sais ce que c'est de supporter un club, tu vis la moindre prise de dessus comme un affront, et le moindre geste efficace comme une humiliation. Tu étais peut être plus objectif que moi, du coup, et c'est peut être toi qui a raison quant à ce duel Gattuso-Ronnie.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Note : 1
Message posté par Ronniesheva
je me demande s'il serait parti si le milan l'avait gagné... car je suis sûr qu'on ne se serait pas fait surprendre par arsenal en finale.
Mais là ça faisait deux grosses déceptions de suite après l'incroyable finale d'istanbul, ce face à face avec dudek, ce penalty... je suis sûr que si on l'avait gagnée ça aurait fait un deuxième ballon d'or pour le bel andrei...
Enfin, avec des si, on remet rome dans une amphore...


Y a du pour et du contre.
Pour: Milan était bien meilleur qu'Arsenal, équipe qui avait surtout pour elle l'effet de surprise de la jeunesse et la densité physique de ses joueurs. En outre, les joueurs n'auraient en aucun cas laissé passer une seconde finale d'affilée.
Contre: on sait jamais ce qui peut se passer; puis, le Barca a quand même pas mal galéré malgré des circonstances très favorables.
Romansochaux Niveau : CFA
Je ne sais pas si les entraînements italiens sont meilleurs que tous les autres, mais en tout cas le championnat d'Allemagne propose une intensité physique supérieure à celui du championnat d'Italie (qui compense sans doute ailleurs). Il suffit de voir les joueurs très physique qui arrivent d'Allemagne en Italie (et qui d'ailleurs se plantent comme Kuba ou Perisic). Ca explique sans doute la différence physique entre le Bayern et la Juve, le Bayern étant confronté chaque semaine à une équipe qui lui propose un défi physique plus important que la Juve. De manière générale il est flagrant que les matches de Buli sont plus rythmés et plus intense que les matches de série A.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Note : 1
Message posté par maxlojuventino
oui et surement qu'ils ont une petite potion supplémentaire... On ne va pas me faire croire qu'il y a une telle différence physique entre les joueurs de la Juve et ceux du Bayern par exemple.
C'est de notoriété publique que les entrainements italiens sont les plus aboutis et que tactiquement ils sont les plus au point, pourtant ils n'ont pas vu le jour pendant 60 minutes face au Bayern et j'avais jamais vu ça, même face au Barça on arrivait à sortir la tête de l'eau de temps en temps.

Franchement la Juve, ce n'est pas Carpi non plus, y a un moment où une telle supériorité physique me laisse songeur... Surtout qu'ils sont pas tous jeunes non plus côté Bayern.


Je vais te dire, je veux pas crier à la conspiration, mais en effet, c'est assez dingue de voir la Juve, qui comporte pourtant des joueurs endurants qui sont ultra besogneux, se faire autant bouffer physiquement par le Bayern.
Et c'est vraiment souvent ce qui ressort des matchs face aux trois gros.
Je cherche pas une raison pour excuser la Juve, mais comme tu dis, la Juve, c'est pas Carpi, c'est une équipe de joueur très endurant et hargneux, et c'est un club dont les joueurs sont obligés de se dépasser du fait de la culture de l'institution.
Rien ne pouvait laisser présager une telle différence physique.

Cela outre le fait que, comme tu le dis, les préparations physiques italiennes sont réputées être les plus dures d'Europe.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Message posté par maxlojuventino
Ronaldinho était de très loin le meilleur joueur du monde à l'époque et il était inarrétable, mais Gattuso a fait un boulot monstrueux sur lui pendant cette double confrontation, l'empêchant de marquer et d'être vraiment dangereux. Après bien sûr il fait la passe décisive pour Giuly et seul ce joueur pouvait réaliser une telle passe, mais dans l'ensemble Gattuso a été immense vraiment. Il m'a rappelé Gentile face à Maradona.

Quant au cassage de rein, si je me rappelle bien Nesta intervient tout de suite derrière pour couper court à cette action...


Oui du coup ça se tient.
Mais franchement, Ronaldinho avait un niveau tel que ne serait ce que limiter la casse face à lui était héroïque. Bon, ça a duré deux ans tout au plus, mais c'était d'une violence inouïe.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Note : 1
Message posté par Romansochaux
Je ne sais pas si les entraînements italiens sont meilleurs que tous les autres, mais en tout cas le championnat d'Allemagne propose une intensité physique supérieure à celui du championnat d'Italie (qui compense sans doute ailleurs). Il suffit de voir les joueurs très physique qui arrivent d'Allemagne en Italie (et qui d'ailleurs se plantent comme Kuba ou Perisic). Ca explique sans doute la différence physique entre le Bayern et la Juve, le Bayern étant confronté chaque semaine à une équipe qui lui propose un défi physique plus important que la Juve. De manière générale il est flagrant que les matches de Buli sont plus rythmés et plus intense que les matches de série A.


Je suis d'accord avec toi, mais la Juve est une équipe qui a une très grosse dimension physique. Regarde comme ils avaient tenu le choc face au Real l'année dernière.
Y a que des joueurs au volume de jeu hallucinant à la Juve: Marchisio, Dybala, Mandzukic, Licht, Pogba, Khedira...
Maintenant, je veux bien que le Bayern soit supérieur physiquement, mais putin à ce point là, non, je me l'explique pas.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Message posté par Dean Moriarty
J'ai l'impression que les clubs italiens sont largués physiquement depuis environ 10 ans, alors qu'ils étaient les meilleurs à l'époque. Je ne sais pas à quoi c'est du, surement des méthodes de travail à changer, mais les autres sont bien meilleurs et c'est problématique.

Et c'est le cas pour l'équipe nationale également depuis quelques compétitions, souvent à la 70ème il n'ont plus beaucoup de jus.


Je suis d'accord avec toi, c'est vrai que les équipes italiennes au sens large semblent peu agressive et peu aptes à mettre un rythme. Mais franchement ça s'applique pas à la Juve !
Souviens toi de leurs matchs la saison dernière en LDC, les mecs alternaient entre défense en bloc ultra agressive et hargneuse, et pressing haut très efficace.
Ca montre bien que physiquement, on parle pas d'une équipe de faibles, loin de là.
Peñarol mi Amor Niveau : National
Note : 1
Message posté par maxlojuventino
Tout à fait d'accord avec toi, le foot actuel est déprimant, tant trois clubs sont très au dessus du reste et ce qui me chagrine encore plus c'est que bientôt tous les joueurs iront dans un seul championnat, dont chaque club pourra dépenser 300 millions à chaque mercato...
Les autres championnats n'auront plus que les miettes et seuls les trois mastodontes pourront résister.

Monde de me...


Sa tombe bien que tu sois le premier à réagir à cela.
Je vais te prendre un exemple assez parlant puisque je vois que tu est tifoso Juventino.

Lorsque Marcelo Zalayeta signe à la Juve en 1997, mon cœur s'est déchiré, je t'assure !
Sa n'était peut-être qu'un simple remplaçant chez vous, mais je peux te dire que pour un jeune supporter aurinegros comme moi à l'époque, c'était l'un des joueurs auquel je m'identifiais le plus.

D'ailleurs, ma toute première années ou mon père m'avait acheter un abonnement avec lui au Centenario correspondait également à la toute première saison pro de la pantera (qui fut excellente).
Et alors que la seconde allait à peine commencer, j'apprend que Moggi a conclu l'affaire juste avant de me rendre à un superclasico face à Nacional (ou Zalayeta fait l'amour à tout les bolsilludos).

Je me revois encore en pleur avec mon tout premier maillot (floqué Zalayeta bien sur) lorsque le match se termine et que Marcelo entame sa tournée d'adieu, lui aussi en larmes.

Je n'avais que 13 ans ce jour la, mais j'avais déjà compris que le foot était un monde de pute, surtout lorsque tu supporte un club sud-américain. Je peux t'assurer que j'ai toujours eu une dent contre ton club depuis cette affaire la. Bon, beaucoup moins depuis que vous avez facilité son retour certes, mais voila quoi...

Ne venez pas venir jouer les vierges effarouchés sur l'impact désastreux de l’arrêt Bosman lorsque vous avez profité à fond du système, je vous en prie !
@ Goerges,

je t'aime beaucoup mais ta vision de la Juve est biaisée et clairement conditionnée par ton "milanisme".

La Juve est un club international. Ses performances ne sont pas que domestiques. En Europe, elle s'est forgée un palmarès de tout premier plan.

OK, le Milan a plus de titres en C1. Mais cela ne veut pas dire que la Juve soit un nain européen. T'arrêter au chiffre brut de victoires en C1 est très réducteur et peu subtil. C'est sans doute parce que c'est le seul critère sur lequel le Milan soit au dessus.
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Note : 1
Le Grand Milan quand même... Une équipe qui aurait franchement été capable de remporter 5 C1 d'affilée (2003-07)

Je vous rejoins tous sur le foot actuel, on a aujourd'hui que 3-4 (le 4 je le réserve à la surprise annuelle qui se retrouve en demi-finale) équipes qui dominent le football actuel. Tous les meilleurs joueurs sont dans les même équipes... Avant, au moins une douzaine de clubs pouvait prétendre faire un très beau parcours en C1, chose impossible actuellement, tant les meilleurs joueurs sont entassés dans les mêmes équipes. Quand je vois des joueurs comme Messi, Neymar, Suarez, Bale, James, Ronaldo, etc. qui devraient chacun être la star de leur équipe respective, ça me désole.

Sinon Georges je ne suis pas trop d'accord avec toi concernant Drogba qui était quand même un sacré joueur. Meilleur qu'Inzaghi selon moi.
Ronniesheva Niveau : CFA
ronnie avait été exceptionnel ce jour-là, mais honnêtement, ce match pouvait basculer d'un côté comme de l'autre. je me souviens de quelques grosses occases pour nous aussi, d'un tir de kaka seul face au gardien écrasé qui file à côté, quelques occases chaude pour gila au début du match...disons que le 0-1 n'était pas volé, mais un 1-0 n'aurait pas été scandaleux non plus.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Note : 1
Message posté par Je_Vous_Aime
Le Grand Milan quand même... Une équipe qui aurait franchement été capable de remporter 5 C1 d'affilée (2003-07)

Je vous rejoins tous sur le foot actuel, on a aujourd'hui que 3-4 (le 4 je le réserve à la surprise annuelle qui se retrouve en demi-finale) équipes qui dominent le football actuel. Tous les meilleurs joueurs sont dans les même équipes... Avant, au moins une douzaine de clubs pouvait prétendre faire un très beau parcours en C1, chose impossible actuellement, tant les meilleurs joueurs sont entassés dans les mêmes équipes. Quand je vois des joueurs comme Messi, Neymar, Suarez, Bale, James, Ronaldo, etc. qui devraient chacun être la star de leur équipe respective, ça me désole.

Sinon Georges je ne suis pas trop d'accord avec toi concernant Drogba qui était quand même un sacré joueur. Meilleur qu'Inzaghi selon moi.


Bof, j'ai jamais aimé Drogba.
Déjà, techniquement, je suis navré mais je vois vraiment pas en quoi il était supérieur au Pipo.
Oui, Inzaghi ne faisait pas des talonnades, virgules et autres, mais il avait une grosse maitrise technique qui lui permettait d'éliminer les gardiens très facilement et de réaliser des enchainements éclairs au moment de la finition. Sur ces deux points, je pense qu'il y a pas eu beaucoup de joueurs meilleurs que lui.
Ca a l'air de rien, mais ça aussi c'est de la technique.
Après, certes, Drogba le bouffe physiquement.
Mais pour ce qui est de l'intelligence de jeu, du placement et du déplacement, y a pas photo pour moi.
Et ne vous y trompez pas, si le Milan d'alors le conservait comme titulaire, il y avait bien une raison.

M'enfin, je respecte tout à fait ton avis.
J'ai jamais aimé Drogba, mais avec le temps j'ai appris à respecter le fait qu'il puisse être encensé.

Quoiqu'il en soit, je reste sur mon point de départ: je comprends pas qu'Inzaghi soit régulièrement considéré comme la plus grosse catin et arnaque du siècle parce qu'il était un pur renard tout en efficacité et qu'il célébrait ses buts comme un dératé, là où Drogba, autrement plus pute dans son jeu (coups, simulations) est adulé.
Tu me diras, y a bien pire comme injustice, et Drogba mérite quand même cette reconnaissance. Mais Pipo ne mérite pas ce mépris souverain.
Ronniesheva Niveau : CFA
Message posté par Georgesleserpent 2.0
Ah ouais c'est encore plus dingue !
C'est bien la preuve qu'il y a des clubs qui insistent vachement sur l'Europe. Je cautionne tout à fait cette vision, franchement, la coupe nationale, qui ne s'en fout pas ? C'est triste mais ça me semble évident.
(Sacré Raul, lui aussi c'était un super joueur typiquement années 2000, dans la veine des Totti et ADP).


je me souviens d'ailleurs lors de sa dernière année au real, ils étaient dans la même poule que le milan ac. au match à san siro, raul était remplaçant et rentre au jeu, et il avait reçu une vraie salve d'applaudissement. t'as des joueurs de cette époque, ennemi ou pas, tu ne pouvais que les respecter.
Ronniesheva Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par Peñarol mi Amor
Non mais je rêve ou quoi ?
On dirait que vous venez de vous rendre compte de l’existence de l’arrêt Bosman...

Et en plus, de quoi vous vous plaignez, vous supporter quasiment tous ici des clubs qui justement attirent des joueurs du monde entier a cause de ce foutu capitalisme à outrance.

Imaginez la détresse dans lequel moi, pauvre supporter d'un des plus grand club sud-américain (a peu prés l'équivalent du Milan AC si on devait comparer) dois-je subir depuis la promulgation de ce foutu arrêt.
Je ne peut même plus m'attacher à un joueur car je sais que dés qu'il fera une dizaine de bons matchs, il s'en ira et qu'aux mieux on le récupérera a ses 35 ans...

Alors oui mes amis, vous êtes peut-être en train de vivre ce que nous autres sud-américains vivons depuis 20 ans: la douce mort du football local.

Aujourd'hui en Europe, les équipes Yougoslaves, écossaise, belges, tchèques, roumaines ou grecs n'existent plus.
Demain sa sera peut-être au tour de certains pays d'Europe de l'ouest, pourtant protagoniste de ce systéme comme les Pays-Bas, la France ou l'Italie qui en souffriront...(si ce n'est pas déjà le cas).


Tu penses que c'est juste dû à l'arrêt bosman? ou ne serait-ce pas un parallèle à faire avec l'évolution de la société?
Parce qu'il y a encore cinq ou six ans, il y avait toujours un bon nombre d'équipes capables de créer des surprises, voire d'arriver jusqu'en finale (le super depor, porto, le leeds de viduka, smith kewell, valence avec mendieta canizares etc, la lazio version veron crespo, l'ajax, le monaco de morients giuly, le psv de kezman et van nistlerooy...). là, non seulement on a plus ses surprises, mais maintenant, même les gros clubs habituels ont baissé de cylindrées... milan, inter, liverpool, manchester, etc. savent déjà que se qualifier en champions serait très bien, et qu'ils ne pourraient pas la gagner... trois clubs ont un abonnement quasi assuré pour les demis, avec toujours qu'une seule surprise qui change chaque année à leur côté (style atletico, dortmund ou juve). Or bosman ça fait 20 ans maintenant...
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Message posté par fuoriclasse
Si seulement les équipes italiennes n'étaient en retard que vis-à-vis de leurs adversaires allemands! Malheureusement, elles me semblent souvent déficitaires sur le plan physique également lorsqu'elles rencontrent d'autres formations issues de championnats moins relevés et/ou moins prestigieux. J'ai toujours été dubitatif au sujet des lourdes préparations estivales pratiquées en Italie depuis plusieurs lustres et qui ne me semblent pas apporter d'avantages importants mais alourdissent assurément les joueurs, du fait de la préférence donnée à la musculation plutôt qu'à la technique pure.


Il faut certainement revoir la préparation physique, mais bon globalement ça ne pose pas de gros problèmes sauf lorsqu'un club italien rencontre le Bayern ou le Barça, là la différence physique est criante.
Pour le reste c'est rarement le cas, sauf peut-être pour l'équipe nationale qui, il est vrai, ne peut tenir la comparaison que 60 minutes avec ses adversaires.
Mais si on regarde bien dans le passé, c'était déjà le cas, l'Italie s'était effondrée physiquement en seconde période de la finale 2006 et de celle de 2012. En 2000, elle avait aussi craqué sur la fin. En 94, la finale était abominable tant l'équipe était cramée... En 70, l'Italie prend aussi 3 buts en seconde période en finale...

Bref, je ne suis pas certain que l'Italie ou les clubs italiens aient déjà eu un semblant de domination physique sur leurs adversaires.

Même au plus clair de la domination italienne sur le foot européen dans les années 90, je me souviens de matches où les clubs italiens avaient été submergés physiquement: juve-Manchester 99, alors qu'ils menaient 2-0 après 10 minutes... (défaite 3-2)
Milan-Bordeaux 96 (0-3), alors que ce Milan sortait de 3 finales de C1.
et comment ne pas oublier la double confrontation Milan-La Corogne de 2004 où Milan avait gagné 4-1 l'allée, avant d'être terrassé 4-0 au retour... (ok le foot italien ne dominait plus autant, mais le Milan était champion d'Europe).
Ronniesheva Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par Peñarol mi Amor
Sa tombe bien que tu sois le premier à réagir à cela.
Je vais te prendre un exemple assez parlant puisque je vois que tu est tifoso Juventino.

Lorsque Marcelo Zalayeta signe à la Juve en 1997, mon cœur s'est déchiré, je t'assure !
Sa n'était peut-être qu'un simple remplaçant chez vous, mais je peux te dire que pour un jeune supporter aurinegros comme moi à l'époque, c'était l'un des joueurs auquel je m'identifiais le plus.

D'ailleurs, ma toute première années ou mon père m'avait acheter un abonnement avec lui au Centenario correspondait également à la toute première saison pro de la pantera (qui fut excellente).
Et alors que la seconde allait à peine commencer, j'apprend que Moggi a conclu l'affaire juste avant de me rendre à un superclasico face à Nacional (ou Zalayeta fait l'amour à tout les bolsilludos).

Je me revois encore en pleur avec mon tout premier maillot (floqué Zalayeta bien sur) lorsque le match se termine et que Marcelo entame sa tournée d'adieu, lui aussi en larmes.

Je n'avais que 13 ans ce jour la, mais j'avais déjà compris que le foot était un monde de pute, surtout lorsque tu supporte un club sud-américain. Je peux t'assurer que j'ai toujours eu une dent contre ton club depuis cette affaire la. Bon, beaucoup moins depuis que vous avez facilité son retour certes, mais voila quoi...

Ne venez pas venir jouer les vierges effarouchés sur l'impact désastreux de l’arrêt Bosman lorsque vous avez profité à fond du système, je vous en prie !


y a personne qui joue les vierges effarouchées ici... et milan était déjà un grand club multi champion d'europe avant même l'instauration de l'arrêt bosman.
Je n'ai pas dit que le foot devient capitaliste, il l'est depuis longtemps. le problème c'est le capitalisme à outrance... on a dépassé beaucoup trop de limites, maintenant des gars peuvent être acheter 80 millions mais on va les mettre sur le banc (james rodriguez), on les prend juste pour que les autres clubs ne les prennent pas, et on les amasse les uns sur les autres tel des capitaux, utiles ou pas, tant que ça prive les autres clubs et qu'ils sont rentables d'un point de vue merchandising. il n'y ne serait-ce que 6 ou 7 ans, les isco, gotze, james, pastore etc ne se serait pas contenté du banc, ils seraient partis ailleurs montrer leur valeur (comme l'ont fait sneijder, robben, vander vaart etc en partant du real par exemple). là maintenant ils acceptent tous leur sort vu qu'ils touchent de jolis chèques et vivent dans de belles villes. un arda turan est capable à 29 ans de rester six mois sans jouer pour aller s'asseoir sur le banc du barca, va comprendre...
le foot se dénature de plus en plus. bien sûr avant il y avait déjà des évènements qui pouvaient être scandaleux, mais maintenant comme j'ai dit, c'est l'outrance que je dénonce, parce que ça ne fait que s'empirer, et qu'on tue notre football à petit feu car on a tellement voulu tout controler et tout maitriser qu'on tue l'essence même du sport, c'est-à-dire la passion, l'exploit, l'émotion. non seulement on a tout robotisé dans le jeu pour cela, mais en plus on en a fait de même dans la politique des transferts et les gestions sportives, et que si on continue, on va tuer notre football. c'est triste.
Ronniesheva Niveau : CFA
Message posté par Georgesleserpent 2.0
Peña
Certes, on en a bien profité, c'est vrai, mais on peut aussi reconnaitre que ce système,poussé à son extrême (comme dans la période actuelle), a en quelques sortes nuit au foot en général.
effectivement, on est mal placé pour en parler, surtout quand on voit ce que vous, sud américain, avait subi, mais ça empêche pas d'être lucide.


voilà tu as dit en plus court ce que je voulais dire en plus long : c'est le système poussé A SON EXTREME qui pose problème. même si je peux parfaitement comprendre que déjà avant, les supporters de clubs moins natis financièrement pouvaient déjà se plaindre.
Ronniesheva Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par maxlojuventino
Ce que tu dis est vrai et j'ai l'impression d'être pris à mon propre jeu, mais bon on ne peut pas nier que le foot capitaliste(que les italiens ont certainement inventé dans les 90's), est poussé à son extrême depuis une décennie et que l'écart se creuse considérablement entre les cadors européens et le reste du monde(ça fait combien de temps qu'un club sud-américain n'a plus remporté la coupe du monde des clubs? Je crois que justement ça date de l'affirmation des trois mastodontes...). Aujourd'hui ça tient de l'exploit de sortir l'un des ces trois clubs et en réalité ils ne se sortent qu'entre eux depuis 5 ans...
On sait que le Barça ou le Bayern vont gagner à la fin de la saison, il y a dix ans on ne pouvait pas pronostiquer avec une telle précision. ça me déprime!


je pense qu'on ressent vraiment la même chose sur la question. j'en arrive à ne plus ressentir ce que je ressentais en regardant un match car j'ai l'impression que le résultat est convenu à l'avance, et je me surprend à me tourner de plus en plus vers la nba pour ressentir encore ces incertitudes et ces sensations fortes...
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
@Ronnie

Sur le Barca-Arsenal, tu as tout à fait raison de souligner l'aspect mental. C'est vrai que le Barca, et notamment Ronaldinho, était crispé. C'est pas le genre de truc qui serait arrivé au Milan, vue l'expérience des mecs. Mais tu as raison, on refait pas l'histoire.

Sur le foot actuel, tu as tout à fait raison. Mais d'un autre coté, disons que je peux comprendre Penarol et son agacement.
C'est vrai qu'on en a pas mal profité, et qu'on est un peu gâté pourri quand on vient s'en plaindre uniquement quand le phénomène qu'on connu les sudams touche l'Europe, de plus en plus largement, et que dans le même temps on peut plus en profiter.
Mais on en est pas moins dans le vrai quand on critique ça.

Sur Drogba, tu as globalement raison, mais je spécifie quand même que j'ai pas dit que Drogba était un poulet sans tête. Si il avait pas une grosse intelligence de jeu, il serait jamais sorti de son trou Guimgampais, vu qu'il n'avait pas un talent qui lui a fait tout avoir d'un coup.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
441 105