Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16e journée
  3. // AS Roma/Milan (0-0)

Le Milan et la Roma sans aucune prise de risque

Il y a des affiches qui ne répondent pas aux attentes. Ce Milan-Roma en fait clairement partie. Pas de but, pas de prise de risque, un match nul 0-0 sans grand intérêt. Merci et bonnes fêtes.

Modififié

AS Rome - AC Milan
(0-0)



Ce que l'on retiendra de ce match, c'est certainement ce presque but de Mexés des 45 mètres et ce carton rouge pour Armero. Une demi-occasion qui aurait pu faire basculer la rencontre et un arbitre mis sous pression qui sort un rouge. C'est pour dire à quel point ce match a été décousu et pauvre en construction. La première mi-temps va à la Roma, globalement dominatrice, mais sans réalisme. Les Romanisti pourront toujours s'en prendre à l'arbitre pour cette main de Nigel de Jong non sifflée dans la surface. La seconde va au Milan qui s'est montré dangereux sur contre. Le 0-0 final n'a rien d'étonnant. Pour les fêtes, la Roma peut être déçue. Elle n'a pas fait le nécessaire pour gagner ce match et se retrouve à trois points de la Juve.

La main de De Jong, l'extérieur de Mexés


Une mine de Honda aux trente mètres et puis le néant. Ça, ce sont les 20 premières minutes de cette « grande affiche » . Après ça, on a le droit aux éclairs de Florenzi, aux incursions incessantes de Gervinho, aux coups francs sans angle de Totti et aux appels hors-jeu de Ménez. Mais pas vraiment de quoi s'extasier non plus. Globalement, la première période ressemble à une passe à dix sans intensité. La Roma a le pied sur le ballon, mais ne se rend que trop rarement dangereuse. Seule véritable action à signaler : De Jong semble utiliser sa main pour enlever le ballon de la perruque de Gervinho. Mais l'arbitre ne siffle rien. Pour sa défense, c'est difficile à voir. C'est tout pour la Louve. Côté Milan, la seule action s'est déroulée à 40 mètres des cages. Mexés frappe sans réfléchir dans un ballon qui lui revient dessus. Ça se dirige tout droit vers la lucarne, mais De Sanctis veille au grain. C'est tout pour le Milan. Un tableau d'affichage toujours vierge. Pas surprenant.


Le rouge d'Armero, Diego López infranchissable


Mais le Milan d'Inzaghi a de l'orgueil. Au retour des vestiaires, ses hommes montrent un tout autre visage. Fini les frappes de 40 mètres, place à des contres menés en équipe. Ménez, Bonaventura et Honda se montre dangereux tour à tour, mais la porte de De Sanctis est fermée à double tour. Et puis Armero plombe définitivement les espoirs milanais. Il stoppe une action des Romains avec sa main. L'arbitre siffle, mais ne fait rien de plus en première intention. Alors De Rossi s'en mêle et réclame un jaune. M. Rizzoli, un poil victime, craque et sort un deuxième jaune pour le Colombien. Rouge. En fait, c'est facile de faire expulser un joueur : il suffit de demander à l'arbitre. Bref, ce carton rouge coupe définitivement le Milan dans son élan, mais pousse la Roma à y croire. Gervinho file tout droit dans la défense, mais tombe encore une fois sur Diego López. Le Milan a eu chaud en cette fin de match. Les vacances arrivent à point nommé.


Milan, Roma, rien ne se jette, tout se recycle
De Rome à Milan, la revanche de Jérémy Ménez
Nainggolan ou les exploits du Ninja

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE