1. //
  2. // 8e
  3. // Tottenham/Milan

Le Milan AC fort ?

Brilliant leader de Série A, le Milan AC de Massimiliano Allegri part en guerre. Battue 0-1 à San Siro lors du match aller, l'armée rossonera a la rage. Et compte bien le faire savoir.

Modififié
0 7
Le costard ritale : sa coupe parfaite, ses jolies finitions. La classe lombarde en somme. Les joueurs d'Allegri vont devoir le ranger au placard, le temps d'un match. Mercredi soir, à White Hart Lane, les gars de Berlusconi vont enfiler le bleu de chauffe. Plutôt adeptes d'un football léché et technique en Série A, où le quatuor Cassano-Ibrahimovic-Pato-Robinho, fait des ravages, les Rossoneri ont compris que cette sortie londonienne se jouerait plus dans la tête que dans les pieds magiques de leurs surdoués. Et ça, la presse italienne le sait. Elle, habituellement si friande de rigueur tactique, de tableau noir et de cheveux gominés, voudrait voir onze Gennaro Gattuso débarquer sur la pelouse des Spurs. De quoi faire trembler Joe Jordan. Manque de bol pour Allegri, il n'y en aura aucun. Mais le technicien lombard, habituellement calme et discret, a prévenu en conférence de presse. Le Milan de ce soir est un autre Milan : « Nous pouvons le faire, nous avons une équipe en très bonne forme physique et mentale. Je ne vois vraiment pas pourquoi nous ne ferions pas un grand match. Le match face à Totteham doit être celui du collectif, pas celui de l'individualisme. Nous ne gagnerons qu'en tant qu'équipe » . Une équipe souvent critiquée pour son manque de maitrise collective et sa dépendance en un trident offensif aussi talentueux que fou.


Pour la première fois de l'année, le Milan AC va mettre de côté le championnat pour se concentrer sur la Champions League. Un retour à ses anciennes passions, comme un bain de jouvence pour une équipe souvent considérée comme vieillissante. Des retrouvailles décisives puisque plus qu'une simple qualification, cette opposition face à Tottenham est également une question de suprématie européenne. Les clubs de la Botte, tous passés à la trappe en Europa League, pourraient être Fanny si aucune des deux écuries milanaises ne renversait la vapeur. A Londres, il s'agit donc de ne pas pousser dans le précipice un football italien au bord du gouffre à l'échelle européenne cette saison, mais également de ne pas voir tous les espoirs du football transalpin reposer sur les épaules du rival intériste. Une mission à la portée du Milan AC. Car la presse britannique aura beau analyser ce match sous tous les angles et vanter, à juste titre, les qualités intrinsèque d'une belle équipe de Tottenham, le Milan, favori avant le match aller, doit se montrer supérieur dans ce genre de rencontres quatre étoiles, qu'il a si souvent disputées.


Dans une interview accordée au Corriere Dello Sport, Massimiliano Allegri avait évoqué avec perspicacité que Tottenham n'était « pas seulement Bale » . Le technicien milanais a raison. Mais est-ce que Tottenham n'est pas que son attaque? Les Spurs forment une équipe résolument tournée vers l'offensive qui peine à marquer sans encaisser de but. Nouvel exemple ce week-end, lors de la déconvenue 3-3 sur la pelouse de Wolverhampton. Et si Allegri loue des valeurs collectives évidemment indissociables du bon fonctionnement d'une grande équipe, nul doute que les supporters des Spurs, conscients de la faiblesse défensive de leur équipe, redoutent un Pato de retour et un Zlatan revanchard et en pleine forme. Selon son coach, le Suédois « fera un grand match » , « est dans la forme de sa vie » " et « réalise la meilleure saison de sa carrière » . L'égo d'un Zlatan en pleine bourre refusera l'élimination en huitième de finale de C1 face à un adversaire supposé plus faible. Il refusera également de préférer le bleu de chauffe au costard. Mais ça, personne ne lui en tiendra compte.


Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

jeux de mot ramoutcho mdrrr
L'équipe type du Milan version Calcio aurait de bonnes chance de se qualifier.

Là il manque du beau monde, non qualfiés, blessés, suspendus.

Ils sont surtout diminués au milieu où Van Bommel a vite trouvé ses marques.

Qui pour jouer devant la défense ?

En défense justement, le duo Nesta-T.Silva retrouve sa solidité de la la saison passée.

Les Spurs sont clairement favoris. Même avec Gallas titulaire, c'est dire.
Vous être super en forme sur les jeux de mots aujourd'hui.
Ah non, Ibra n'est pas du tout en grande forme. Il ne glande absolument rien depuis 5 ou 6 matchs.
A ça, on doit ajouter la non-qualification de Van Bommel (faut bien l'avouer, un vrai patron du milieu de terrain, même si le personnage est détestable), l'incertitude de la disponibilité de Boateng, la suspension de Gattuso & l'absence prolongée de Pirlo (avec le Maestro, je suis convaincu que Milan aurait réalisé une bien meilleure saison).

Milan risque de se retrouver avec un milieu inédit (comportant Strasser ou Merkel, voire les 2).

L'AC Milan sera peut-être une équipe compétitive, au niveau européen, la saison prochaine, mais pas cette édition (à moins de coups de génie de ZlaPaRo).
Contrairement à sa tradition, le Milan se tape complètement de la ligue des champions cette année. L'objectif principal est le scudetto, et rien d'autre, pour preuve le recrutement hivernal de Mammouth mais avec des joueurs non-qualifiés pour la ligue des champions.

Donc ce soir, si Milan ne se qualifie pas, personne ne pleurera à Milanello (sauf en cas de grosse branlée).

Cela dit, je vois bien le Milan d'aller tancer Tottenham à Milanello. Si Nesta et T.Silva sont dans l'axe, Tottenham aurait énormément de mal à marquer, et ils peuvent toujours s'en prendre un. Donc à voir...
Ce serait chiant si il n'y avait pas d'équipes italiennes en quarts, ça ferait autant de raisons en moins pour Maurizio Compagnoni de s'enflammer sur Sky.
grosse grosse ambiance ce soir a white hart line, je suis pas persuadé encore que ce milan forme une véritable équipe (d'autant plus en soustrayant les absents), je ne les vois pas assez solide ni avec assez de certitudes pour aller contrer des anglais qui sont très très dur a aller chercher dans leur forteresse

White Hart Line ce soir sera leur tombeau!

Comme écrit plus haut je pense que si t'apporte aux milanais un papier ou est stipulé que ce soir c'est élimination et scudetto assuré: il signe tout de suite le papier
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Tottenham, un job à finir
0 7