En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e
  3. // Tottenham/Milan

Le Milan AC fort ?

Brilliant leader de Série A, le Milan AC de Massimiliano Allegri part en guerre. Battue 0-1 à San Siro lors du match aller, l'armée rossonera a la rage. Et compte bien le faire savoir.

Modififié
Le costard ritale : sa coupe parfaite, ses jolies finitions. La classe lombarde en somme. Les joueurs d'Allegri vont devoir le ranger au placard, le temps d'un match. Mercredi soir, à White Hart Lane, les gars de Berlusconi vont enfiler le bleu de chauffe. Plutôt adeptes d'un football léché et technique en Série A, où le quatuor Cassano-Ibrahimovic-Pato-Robinho, fait des ravages, les Rossoneri ont compris que cette sortie londonienne se jouerait plus dans la tête que dans les pieds magiques de leurs surdoués. Et ça, la presse italienne le sait. Elle, habituellement si friande de rigueur tactique, de tableau noir et de cheveux gominés, voudrait voir onze Gennaro Gattuso débarquer sur la pelouse des Spurs. De quoi faire trembler Joe Jordan. Manque de bol pour Allegri, il n'y en aura aucun. Mais le technicien lombard, habituellement calme et discret, a prévenu en conférence de presse. Le Milan de ce soir est un autre Milan : « Nous pouvons le faire, nous avons une équipe en très bonne forme physique et mentale. Je ne vois vraiment pas pourquoi nous ne ferions pas un grand match. Le match face à Totteham doit être celui du collectif, pas celui de l'individualisme. Nous ne gagnerons qu'en tant qu'équipe » . Une équipe souvent critiquée pour son manque de maitrise collective et sa dépendance en un trident offensif aussi talentueux que fou.


Pour la première fois de l'année, le Milan AC va mettre de côté le championnat pour se concentrer sur la Champions League. Un retour à ses anciennes passions, comme un bain de jouvence pour une équipe souvent considérée comme vieillissante. Des retrouvailles décisives puisque plus qu'une simple qualification, cette opposition face à Tottenham est également une question de suprématie européenne. Les clubs de la Botte, tous passés à la trappe en Europa League, pourraient être Fanny si aucune des deux écuries milanaises ne renversait la vapeur. A Londres, il s'agit donc de ne pas pousser dans le précipice un football italien au bord du gouffre à l'échelle européenne cette saison, mais également de ne pas voir tous les espoirs du football transalpin reposer sur les épaules du rival intériste. Une mission à la portée du Milan AC. Car la presse britannique aura beau analyser ce match sous tous les angles et vanter, à juste titre, les qualités intrinsèque d'une belle équipe de Tottenham, le Milan, favori avant le match aller, doit se montrer supérieur dans ce genre de rencontres quatre étoiles, qu'il a si souvent disputées.


Dans une interview accordée au Corriere Dello Sport, Massimiliano Allegri avait évoqué avec perspicacité que Tottenham n'était « pas seulement Bale » . Le technicien milanais a raison. Mais est-ce que Tottenham n'est pas que son attaque? Les Spurs forment une équipe résolument tournée vers l'offensive qui peine à marquer sans encaisser de but. Nouvel exemple ce week-end, lors de la déconvenue 3-3 sur la pelouse de Wolverhampton. Et si Allegri loue des valeurs collectives évidemment indissociables du bon fonctionnement d'une grande équipe, nul doute que les supporters des Spurs, conscients de la faiblesse défensive de leur équipe, redoutent un Pato de retour et un Zlatan revanchard et en pleine forme. Selon son coach, le Suédois « fera un grand match » , « est dans la forme de sa vie » " et « réalise la meilleure saison de sa carrière » . L'égo d'un Zlatan en pleine bourre refusera l'élimination en huitième de finale de C1 face à un adversaire supposé plus faible. Il refusera également de préférer le bleu de chauffe au costard. Mais ça, personne ne lui en tiendra compte.



Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
Tottenham, un job à finir