En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 37e journée
  3. // Milan/Torino (3-0)

Le Milan AC écrase le Torino

Face à une équipe du Torino déjà en vacances, le Milan AC a offert une prestation solide. À la clef, une victoire 3-0 avec, entre autres, un doublé du Pharaon El Shaarawy. Peut-être la der' d'Inzaghi à San Siro.

Modififié

Milan AD 3-0 Torino

Buts : El Shaarawy (18e et 65e), Pazzini (57e) pour le Milan AC

Pippo Inzaghi fait les cent pas. Il le sait, lui qui a tant foulé la pelouse de San Siro : il risque fortement de ne plus revoir de sitôt l'enceinte milanaise. Pourtant, la légende italienne a décidé de gâcher sa (probable) dernière sur le banc rossonero. Exclu à la mi-temps, Inzaghi rejoint les tribunes d'un San Siro clairsemé et rempli par 4 600 enfants invités par le club. Dans le mythique stade, l'ambiance est à l'image de la saison milanaise : triste et morose. Ce soir, la Curva Sud a décidé de faire la grève, et de déployer une banderole : « Est-ce qu'on prépare la campagne d'août, ou la campagne électorale ? » , gentiment dirigée à Silvio Berlusconi. Du coup, l'ambiance ressemble plus à une garderie à l'heure du goûter qu'à celle d'un match de football. Et ce, malgré le large succès des Rossoneri face au Torino, 3-0.

Les Milanais aiment (trop) le rouge


Pour son dernier match de la saison à San Siro, le Milan montre rapidement de bonnes volontés. À la troisième minute, le gardien du Torino Padelli (déjà auteur d'une énorme erreur contre Empoli, il y a deux semaines) relance très mal et offre une occasion aux Rossoneri. Couvert d'éloges dans la semaine par son entraîneur, Honda - qui avait bien démarré la saison avant de ralentir - mène le jeu milanais. Mais c'est bien le Torino qui s'offre les premiers frissons d'un match sans enjeu. Les Turinois, qui jouent sans leur meilleur buteur Fabio Quagliarella, viennent titiller Abbiati, préféré ce soir à Diego López.

Le réveil des Milanais ne se fait pas attendre. À la 18e minute, Zaccardo envoie un centre parfaitement contrôlé par El Shaarawy qui conclut d'une belle frappe. Accompagné par Pazzini, capitaine d'un soir, El Shaarawy manque ensuite son face-à-face avec Padelli. Pourtant, lorsque tout va bien, les Rouge et Noir se mettent en galère. Comme au match aller, le Milan AC va finir cette rencontre à dix en récoltant le douzième carton rouge milanais de la saison. Cristian Zaccardo, latéral droit, est exclu après une balayette sur Molinaro qui se dirigeait seul vers le but milanais.

Le retour du Pharaon


Au retour des vestiaires, Alex est remplacé par Mexès, en fin de contrat cet été. Et Pippo Inzaghi s'est fâché. L'entraîneur italien a aussi été exclu pour avoir contesté le carton rouge de son latéral. Après quelques minutes d'observation, Molinaro fauche Van Ginkel dans la surface (57e). Penalty et carton rouge pour l'ancien joueur de la Juve. Pazzini le transforme et marque son 100e but en Serie A. Dix minutes plus tard, c'est l'attaquant italo-égyptien qui vient une nouvelle fois tromper le gardien turinois, après un superbe une-deux avec Van Ginkel. Dans les tribunes, Pippo Inzaghi fête tout doucement ce but, cravate à la main.


Sous les yeux d'Antonio Conte, le sélectionneur italien, El Shaarawy laissera ensuite sa place au défenseur colombien Zapata après son doublé. La fin de match sera des plus tranquilles. Alessandro Mastalli, jeune joueur de la Primavera entré à la place de Poli, se voit refuser un penalty évident après une main de Moretti. À cinq minutes du terme, Abbiati effectuera son seul arrêt du match après une frappe de Darmian. Une victoire pour la forme, mais qui ne sauvera pas la triste saison du Milan AC. Dans une semaine débutera la trêve, et avec elle, son lot de rumeurs, d'attentes et d'espoirs. Et on le sait, depuis quelques jours, le plus grand espoir, du côté de Milanello, se nomme Carlo Ancelotti.

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 36
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165