1. //
  2. // 28e journée

Le Milan à un point de l'Inter

Le championnat le plus antique du monde n'est pas fini, il se jouera entre Milanais. L'Inter défait à Catane, le Milan victorieux du Chievo : les Leonardo's sont maintenant à un seul et misérable point des Mourinho's. Pendant ce temps, la Juventus de zéro regarde et le reste se détend.

Modififié
0 0
Livourne - Roma 3-3


Toujours aussi spectaculaire, la Roma en a collé trois au reléguable. Perotta du pied, Toni de la tête et Pizarro, qui a aussi raté un pénalty. Problème, Lucarelli lui en collé trois aussi, tout seul. Et lui a mis son pénalty.

Udinese - Palerme 3-2


De belles combinaisons, Asamoah, Di Natale, Floro Flores : trois buts au compteur de l'Udinese. Palerme et son maillot rose papier toilette ne méritait pas le nul, mais reste au 4e rang. Oui, Palerme est quatrième.

Juventus - Sienne 3-3


Deux buts de raccroc de Del Piero, un missile de Candreva, au demeurant le meilleur Bianconero dans un 4312 où il jouait à la place de Diego : à la demi-heure de jeu, la Juve menait 3-0 face aux derniers du classement. A la fin du match, il y avait égalité. Inlassablement, la Juve déçoit cette année. De toute façon, quand elle prend trois buts, la Vieille Dame ne peut pas gagner. Et encore moins quand elle a besoin d'en mettre autant. Au fond, Zaccheroni ne change rien ; Ciro Ferrara, au moins, était un mec cool.

Sampdoria - Bologne 1-1


Rien à signaler.

Genoa - Cagliari 5-3


Cagliari a mené au score. Cagliari est revenu à deux partout. Cagliari est revenu à 4-3. Cagliari a perdu 5-3.

Lazio - Bari 0-2


Simple, la Lazio a tout raté. Même le pénalty généreusement accordé par l'arbitre. La Lazio est le premier reléguable. Moche.

Parma - Atalanta 1-0


But de Bojinov. L'Atalanta est nulle donc l'Atalanta est 19e.

Napoli - Fiorentina 1-3


La Fio en a certes claqué trois, mais son meilleur joueur était son gardien, Sébastien Frey. Il n'a vraiment rien fait pour aider les Napolitains, qui se sont en plus montrés assez maladroits.

Milan - Chievo 1-0


Dans les derniers instants de la rencontre, maussade, Clarence Seedorf, entré un peu plus tôt en jeu, délivre le Milan d'une praline en pleine lunette. Merci Dude. Auparavant, le Milan dominait stérilement, Pirlo marchait, Ronnie se compliquait la vie et Beckham se blessait, peut-être gravement, on soupçonne une rupture partielle du tendon d'Achille. Sale affaire, mais au moins, le Milan recolle au classement et n'est plus qu'à un point de l'Inter.

Catania - Inter 3-1


L'Inter menait 1-0, pépère, jusqu'à l'incident, l'égalisation arrachée par Catane, puis au drame, à dix minutes de la fin de la rencontre : l'entrée de Muntari. Tout en intelligence de jeu, il fait basculer la rencontre. A peine sur la pelouse, il fauche un adversaire et récolte un jaune. Le coup franc est tiré, Muntari le repousse de la main, prend un rouge et sort après une minute de jeu. Pénalty pour Catane, 2-1, puis 3, en contre, alors que poussait sérieusement l'Inter. Qui est toujours leader du classement, malgré Muntari.










Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Ce qu'il faut retenir
0 0