Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Real/Tottenham (4-0)

Le message du Real au Barça

En dynamitant Tottenham (4-0), Madrid s'est mis dans une situation parfaite pour préparer la grande demi-finale que tout le monde espère face au Barcelone.

Modififié
José Mourinho a dû réprimer son sourire devant les micros. « Nous sommes presque qualifiés mais je connais la mentalité anglaise et il se battront jusqu'au bout. Le score de 4-0, c'est fantastique mais il faut respecter le football et l'adversaire » . Ouais, ouais, c'est ça... Son Real Madrid est d'ores et déjà en demi-finale de la Ligue des champions et il le sait. D'ailleurs, « The Special One » n'a pas attendu le quatrième pion pour se projeter dans le dernier carré. Mais cet ultime but de Cristiano Ronaldo valide une option prise après l'expulsion de Peter Crouch dès le quart d'heure de jeu : en finir dès le match aller. Mieux même: profiter de ce match aller pour commencer à préparer la mission qu'il attend depuis le début de la saison, évidemment faire chuter le FC Barcelone dans la compétition où il a le plus de chances de le faire et qui se trouve être, ça tombe bien, la plus prestigieuse du monde en clubs.

Une lecture tactique parfaite

Bien entendu, le Portugais n'avait pas prévu de coller une telle danse aux Spurs. Le « Mou » s'attendait même probablement à une confrontation serrée et âpre. Mais les Londoniens lui ont offert un scénario idéal. D'abord en prenant un but très tôt suite à une entame de match catastrophique. Ensuite en se retrouvant à dix dès le premier quart d'heure avec le second jaune de Crouch et ses grands compas maladroits. Et c'est là que le cerveau de Mourinho s'est activé en poussant ses protégés à enfoncer le clou. Notamment quand il a demandé à ses joueurs de passer un peu plus par le côté droit de la défense anglaise après que Gareth Bale est repassé à gauche pour épauler Assou-Ekoto. Et le pauvre Corluka était bien seul pour contrer les déboulés de Cristiano Ronaldo et de Marcelo, tellement vulnérable le Croate qu'il a fini par laisser filer un nouveau centre pour la tête impeccable d'Adebayor. Oui, Mourinho, malgré le confort du match, est resté attentif pour plier l'histoire et débuter sa gestion de la demie à venir.

L'objectif, c'est la C1

Car le technicien merengue a bien ciblé la grande histoire qu'il espère écrire. La perte de la Liga ? Même pas sûr qu'il y ait cru une seule seconde cette saison, tant le Barça, sur la durée, semble bien trop abouti pour être matché. D'ailleurs, à la question sur l'éventuel poids de la désillusion du week-end face à Gijon avant le clash face à Tottenham, l'homme de Setubal s'est tourné vers Gonzalo Higuain, novice à ce niveau continental : «  Combien t'as joué de quarts de finale de Champions ? » . Manière de dire : « Arrêtez de me casser les couilles avec le Championnat parce que le vrai rendez-vous pour le Real, c'est en Coupe d'Europe » . Et on peut compter sur lui pour tenter d'établir une gestion « sur-mesure » en vue du rendez-vous européen de fin avril. C'est le remplacement d'Adebayor par Higuain qui met la puce à l'oreille. Car le Togolais tenait mardi soir une forme du tonnerre alors que Ronaldo était incertain avant le match. La logique aurait voulu de sortir le Ballon d'Or France Football 2008 pour le ménager et éviter une blessure stupide plutôt que le double buteur de la soirée. Mais non.

La gestion du cas Ronaldo

Mourinho a laissé sa star sur le pré pour lui permettre de marquer et renouer avec le scoring pour la première fois depuis plus d'un mois. Une éternité vite frustrante pour un ego pareil, même si sa blessure est pour quelque chose dans ce mutisme. Le pari de Mourinho aura donc davantage porté sur les bienfaits mentaux d'un but plutôt que sur les risques physiques encourus par son buteur vedette, sûr qu'entre une Liga déjà perdue et un quart de C1 déjà plié, Ronaldo aurait du temps pour se remettre d'une éventuelle tension musculaire. Et le fait est qu'en plantant enfin après des millions de tentatives avortées, Cristiano s'est lui aussi remis en selle. De la même façon, Mourinho a profité du score pour continuer la remise en forme de Gonzalo Higuain (avec un Adebayor en confiance et un Benzema de nouveau en alerte, il y aura encore plus le choix des armes) et relancer Kaka, que tout le monde avait oublié ces derniers temps, mais qu'il n'était pas inutile de remettre dans le grand bain, tant politiquement vis-à-vis du club (le Brésilien a quand même coûté 67 bâtons) que sportivement avec l'arrivée du money time que le Ballon d'Or 2007, champion d'Europe la même année, est un des rares à connaître en club au sein de la Maison Blanche. Il n'y a aucun détail négligeable dans le pari fou que mène l'entraîneur lusitanien.


Oui, Mourinho s'est emparé du scénario vite favorable pour remettre tout son monde dans le sens de l'histoire qu'il veut écrire. Et mis un petit coup de pression aux Catalans, son obsession suprême : «  Messieurs les Blaugrana, vous avez intérêt à plier votre quart dès le match aller. Car nous, on prépare déjà notre rendez-vous programmé avec vous » .

Real Madrid - Tottenham : 4-0


Buts : Adebayor (4eme et 57eme), Di Maria (72eme) Cristiano Ronaldo (87eme) pour le Real

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures La drôle de liste d'invités de la finale 16
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 55 Hier à 19:43 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique
À lire ensuite
United, tous muscles dehors