1. //
  2. // Professional Football Association
  3. // Interview

« Le même modèle que dans le foot US, avec la Rooney Rule »

Fin septembre, la Professionnal Footballers Association dénonçait une « résistance cachée » dans le foot anglais à l'égard des entraîneurs noirs. Gordon Taylor, président de la PFA, approfondit sa position.

Modififié
14 16
Aucun manager noir pour 92 clubs professionnels, puis deux, Chris Powell à Huddersfield et Keith Curle à Carlisle, intronisés en cours de saison... Pour la PFA et son président Gordon Taylor, la proportion de techniciens noirs ou issus d'une minorité est trop faible dans le football professionnel anglais, où l'on compte pourtant un quart de footballeurs noirs. Dans un communiqué officiel publié fin septembre, le président du syndicat des joueurs anglais avait évoqué « une résistance cachée » et la nécessité d'amener le problème au niveau politique.

Au nom de la PFA, vous avez officiellement dénoncé « une résistance cachée » au sein du foot anglais à l'égard des managers noirs. Une manière détournée de dire que l'univers du ballon rond anglais est raciste ?
J'ai simplement pointé du doigt les faits. Au début de l'actuelle saison, il n'y avait aucun entraîneur noir au sein des 92 clubs de notre football. C'était vraiment décevant, car sur le terrain de jeu, nous avons environ 25% de joueurs noirs. La plupart des joueurs professionnels veulent rester dans le monde du football après leur retraite sportive, alors nous les encourageons à passer les diplômes d'entraîneur de l'UEFA. L'objectif est de les faire accéder à différents postes de manager ou membre de staff technique, quel que soit le niveau. La proportion d'hommes de couleur qui accèdent à ces postes est trop basse. L'idée est donc d'encourager l'établissement de procédures de recrutement plus transparentes, sur le même modèle de ce qui a été appliqué dans le foot US, avec la Rooney Rule. Les Américains ont vu que la proportion de techniciens noirs étaient trop faible par rapport au nombre de bons joueurs. Ils ont donc trouvé une solution. La question n'était pas d'instaurer des quotas, mais de chercher à être plus « inclusif » dans le processus de sélection, et d'inclure au moins un candidat noir ou issu d'une minorité.

Et ça donne quoi ?
Bientôt 12 ans après sa mise en pratique, on constate que cette règle a donné l'opportunité à de nombreux coachs noirs ou de minorités d'accéder à des postes d'entraîneur. Certains ont accédé aux plus grands honneurs dont la victoire en Super Bowl (à l'image de Mike Tomlin, plus jeune entraîneur à remporter un Super Bowl en 2009 avec les Pittsburgh Steelers, dont il est encore le coach aujourd'hui, ndlr). En Angleterre, on a beaucoup de travail de lobbying à accomplir pour arriver à cela. On a déjà fait du lobbying auprès du gouvernement, de la Ligue de football. On a un rendez-vous fixé avec le ministre des Sports, et la Ligue de football a annoncé qu'elle allait revoir ses positions sur ce problème. Il y a des signes encourageants, et nous pensons, à la PFA, que c'est une question importante, car notre syndicat travaille depuis trois décennies à lutter contre le racisme et promouvoir l'égalité des chances. Nos combats concernent le football féminin ou encore la lutte contre l'homophobie. Ce que nous demandons pour les techniciens noirs et issus de minorités est partie intégrante de cette campagne-là.

Un équivalent de la Rooney Rule peut être adoptée en Angleterre ?
Je l'espère parce que les procédures de recrutement d'entraîneur dans le football anglais sont vraiment ad hoc. Les politiques de recrutement ressemblent à des portes tournantes : très peu de managers restent dans un club sur une période relativement longue, juste une ou deux exceptions comme Arsène Wenger à Arsenal. Il y a aussi plus d'une centaine de contentieux entre des clubs et leur ancien entraîneur qui se règlent dans les tribunaux, ce qui coûte beaucoup d'argent à notre football. Nous disons donc que chaque entraîneur en Premier League doit avoir la licence pro UEFA, et que chaque division doit exiger un niveau de diplôme spécifique. Si les « qualifications » requises sont transparentes, le processus de recrutement sera plus transparent également.

« Il faudrait que les clubs aient à puiser dans un annuaire d'entraîneurs disponibles »

Et à terme les clubs auront à se justifier quant à leur choix d'entraîneur ?
La seule chose que nous demandons pour le moment est de tenter d'améliorer la situation en considérant les candidats de minorités. Expliquer le pourquoi de leur choix ? Non, car les candidats qui n'ont pas été retenus n'ont sûrement pas envie qu'on l'explique publiquement. Cela peut mettre mal à l'aise. Mais il faut que le football professionnel - la Ligue, la Fédération, l'association des entraîneurs - soit au courant de qui est « interviewé » pour chaque poste. Il faudrait que les clubs aient à puiser dans un annuaire d'entraîneurs disponibles.

C'est une manière de promouvoir les entraîneurs noirs et issus d'autres minorités en montrant qu'ils existent ?
Oui, leurs noms et disponibilités sont visibles sur le radar, les clubs ont plus facilement conscience des choix à leur disposition. Eux également, s'ils sont dans le « circuit » , seront informés plus rapidement si une place se libère, et pourront se présenter.

José Mourinho a récemment dit que le racisme n'existait pas dans le football, que les meilleurs trouvaient toujours du travail...
José Mourinho est un entraîneur au sommet de la pyramide. Il a réalisé des choses qui lui apportent beaucoup de crédit personnel, mais son opinion ne concerne que son expérience personnelle. L'évidence nous montre que le racisme existe dans le football : combien de problèmes en Europe de l'Est, dans certains pays comme l'Espagne ou l'Italie ? En Angleterre, il y a toujours des signes de racisme, parfois dans les tribunes... Mais pour la majeure partie, les footballeurs noirs ont été acceptés en Angleterre, on peut en être fier. Mais le fait est que le nombre de managers noirs en poste est beaucoup trop faible en comparaison de l'intégration réussie des footballeurs noirs, mais aussi par rapport au nombre de techniciens noirs qualifiés disponibles. Actuellement, il n'y en a que deux en poste dans le football anglais : Chris Powell, ancien international anglais et coach de Charlton en Championship qui a été nommé à Huddersfield Town, et Keith Curle, lui aussi ancien international anglais qui vient d'être nommé à Carlisle, en League 2, notre quatrième division. J'ai entendu les propos de José Mourinho, et cela m'a rappelé que certains disaient exactement la même chose à propos des joueurs noirs quand il n'y avait pas de joueurs noirs sur les terrains. C'est grâce aux efforts pour encourager l'égalité des chances et l'anti-racisme que la situation a évolué, mais on doit encore insister pour que cela concerne également les entraîneurs. Même au niveau des directions des clubs et des instances dirigeantes, il y a trop peu de noirs...

« Andy Murray a bien pris une femme comme coach »

Peut-on penser qu'il manque un entraîneur de couleur ayant réussi pour jouer le rôle du pionnier ? Un grand joueur comme Paul Ince, par exemple, a moins de succès comme coach...
Je peux me souvenir d'un de vos anciens grands joueurs, Jean Tigana, qui a réussi à Fulham, ou encore de Ruud Gullit, passé par Chelsea et Newcastle. À plusieurs occasions, on a eu des recrutements d'entraîneurs noirs étrangers, mais pas assez souvent des techniciens issus du système domestique.

Aujourd'hui, vous défendez les minorités. Dans le futur, peut-on imaginer que vous meniez le même type de combat pour la présence de femmes à la tête de clubs de Premier League ? En France, Clermont a installé une femme comme entraîneur...
J'ai vu ça, c'est une bonne question. Actuellement, la PFA s'occupe des équipes nationales féminines et compte des membres dans la Super League féminine. Il y a de bons coachs dans le football féminin aujourd'hui. Je pense à Hope Powell, qui a dirigé l'équipe d'Angleterre avec succès (sélectionneur de l'Angleterre de 1998 à 2013, elle a atteint la finale de l'Euro 2009 et aurait pu être la première femme à entraîner une équipe masculine en Angleterre la même année, à Grimsby Town, ndlr). Il n'y a pas de raison pour que les femmes n'aient pas le droit aux opportunités dans le football masculin. En tennis, Andy Murray a bien pris une femme comme coach (Amélie Mauresmo, ndlr).

Pour la question du faible nombre d'entraîneurs noirs dans le foot anglais, mais aussi pour la question des quotas de joueurs anglais que vous voulez imposer en Premier League, vous avez amené le débat dans la sphère politique. Aujourd'hui, le football anglais n'est donc plus capable de régler ses problèmes seul ?
Je crois que dans un monde idéal, ces questions devraient rester dans le football et être résolues dans le football. Mais à de nombreuses occasions, et pour de nombreux sujets, que ce soit le football amateur, la modernisation des stades, la sécurité, c'est compliqué. Dans ce pays, le football est le sport numéro un en tant que spectacle, mais aussi en tant que pratique. C'est le cas dans beaucoup d'autres pays, mais aucun n'a autant de clubs professionnels que le nôtre, aucun n'a autant de joueurs professionnels, aucun ne nous dépasse en termes d'affluences cumulées dans les stades... Le football est partie intégrante de notre vie sociale, le football œuvre énormément pour nos communautés. C'est pour cela que j'estime qu'une grande partie des problèmes liés au football doit être traitée et résolue au niveau parlementaire, afin de développer un système meilleur et plus juste.


Propos recueillis par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lefootologue Niveau : DHR
Discrimination positive = Discrimination
Mais bon, à voir Pardew ou Allerdyce (désolé pour le nom), beaucoup de noirs feraient mieux. Même en sortant juste de l'école des entraîneurs
Tottitalia25 Niveau : District
Il faut comprendre que faire ce genre de règle à la c** ça pointe encore plus du doigt ces "minorités". Bordel on est tous humain, et si c'est parce qu'il n'y avait aucun entraîneur noir qui était intéressé par des clubs de premier league ? Maintenant on va limite attendre encore plus de ces "minorités" en se disant "Voilà maintenant on a réussi à te caser ici, alors montre nous ce que tu fais".
Je trouve ça vraiment stupide.
Hum, deux commentaires deux raccourcis.

Déjà, la "discrimination positive" n'est pas forcément de la discrimination. Forcément, l'expression française est trompeuse et surtout le fait que les gens la généralisent à toutes les mesures de correction des inégalités et des processus inégalitaires. Si on prend l'expression anglaise, "affirmative action", le sens change complètement.

L'exemple cité ici est parfait d'ailleurs et montre que vous n'avez pas lu l'article. Nulle part il n'est fait mention de disrimination mais de mise en visibilité. La discrimination, c'est un procès de triage, point. C'est pas négatif ou positif, c'est un tri. Quand je choisis entre croissant et chocolatine, je discrimine en fonction du goût, de la tête des viennoiseries, etc.

Là, nulle question de tri mais d'influer sur le processus de tri (recrutement). En chipotant, on pourrait dire qu'on veut obliger à faire un tri avant le tri... Sauf qu'en fait c'est l'inverse, on veut empêcher une part de ce tri, celle qui empêche l'accès des entraîneurs de couleur à la procédure de recrutement elle-même. Pas de discrimination mais un élargissement du sourcing pour corriger une discrimination. Dans ce cas dire que ça reste une discrimination, c'est un tour de passe-passe intellectuel.

Tout recrutement est une procèdure discriminante, puisque le but est la discrimination elle-même. Simplement et pour des raisons éthiques autant que pour des questions de performances, il est nécessaire de mettre en lumière le fait que cette discrimination prend en compte, à l'heure actuelle, des critères illégitimes tels que la couleur de peau. C'est un tri "discret", les recruteurs ne se disent même pas forcément "je ne veux pas de noirs", simplemet les entraîneurs de foot en Angleterre sont blancs et l'un des travers d'un recrutement mal effectué est le mimétisme. Influer sur le sourcing des candidats pour des personnes de couleur y soient présentes n'est donc pas de la discrimination mais une manière d'empêcher cette discrimation sur critère illégitime. Tout le foot a à y gagner car si la discrimination ne se fait plus sur des critères de couleur, sexe, religion ou même sur la présence d'une barbe (oui c'est possible), alors il y a quand même beaucoup plus de chances que cette discrimination de recrutement se fasse sur les compétences et qualités des candidats. Notre ami anglais a d'ailleurs expressément lié sn argumentaire à l'idée d'exiger des diplômes...

Pour répondre plus précisément au deuxième message, le monsieur répond aussi à ces objections. Il rappelle le nombre de personnes concernées en rappelant aussi l'importance du nombre de professionnels en Angleterre. Autrement dit, il serait trè surprenant que si peu que ça soient "intéressés"... Après, il pourrait effectivement commander une étude pour montrer la réalité du phénomène mais ton argument me semble bien léger... d'autant plus qu'il catégorise les noirs qui ne "seraient pas intéressés", en tant que noirs, contrairement aux autres. Serait-ils donc si différents des joueurs blancs par exemple ?
Là où le risque pervers d'attendre encore plus des catégories victimes de discrimination (je ne met pas minorité car je compte aussi les femmes) apparaît, c'est lorsque l'argumentaire en faveur de la correction des inégalités passe d'un socle éthique à un socle avant tout économique, comme dans le cas des femmes et de l'égalité pro justement, ou certains courant avancent les "qualités spécifiques au management féminin", par exemple, argumentaire bien essentialisant mais aussi qui pousse à attendre des femmes recrutées sur cette idée des résultats supérieurs à ceu de eurs collègues masculins (qui eux, ne seraient que des pauvres bourrins mais c'est pas de leur faute).

Bref, c'est pas parce qu'on lit SoFoot qu'on est obligé de faire dans le gros raccourci intellectuel.
Message posté par Tottitalia25
Il faut comprendre que faire ce genre de règle à la c** ça pointe encore plus du doigt ces "minorités". Bordel on est tous humain, et si c'est parce qu'il n'y avait aucun entraîneur noir qui était intéressé par des clubs de premier league ? Maintenant on va limite attendre encore plus de ces "minorités" en se disant "Voilà maintenant on a réussi à te caser ici, alors montre nous ce que tu fais".
Je trouve ça vraiment stupide.


C'est le système anglo-saxon, c'est pas forcément une solution hyper saine mais ça ne marche pas mieux dans notre beau système égalitaire et républicain. C'est encore un exemple de la théorie comme quoi le football est le reflet de notre (nos) société(s).
[citer]Je peux me souvenir d'un de vos anciens grands joueurs, Jean Tigana, qui a réussi à Fulham, ou encore de Ruud Gullit, passé par Chelsea et Newcastle[/citer]

Cette manière de désigner les gens simplement comme "noirs" est incroyable. Au nom de l'antiracisme on racialise et on divise encore plus les gens, mais qui dit que ces personnalités veulent être vues seulement à travers leur couleur de peau ? On devrait plutôt insister sur leurs qualités intrinsèques d'entraîneur et sur leur nationalité parce que ces anciens joueurs étaient fiers de porter le maillot national.
Et dans ce cas, pourquoi ne pas parler des arabes, indiens, asiatiques etc... Eux aussi devraient avoir droit à leur "quota".
Qu'on commence déjà à éradiquer le racisme dans les tribunes, je crois vraiment que ce monsieur se trompe de combat
[citer id="1456013" auteur="Pliskin"][citer]Je peux me souvenir d'un de vos anciens grands joueurs, Jean Tigana, qui a réussi à Fulham, ou encore de Ruud Gullit, passé par Chelsea et Newcastle[/citer]

Cette manière de désigner les gens simplement comme "noirs" est incroyable. Au nom de l'antiracisme on racialise et on divise encore plus les gens, mais qui dit que ces personnalités veulent être vues seulement à travers leur couleur de peau ? On devrait plutôt insister sur leurs qualités intrinsèques d'entraîneur et sur leur nationalité parce que ces anciens joueurs étaient fiers de porter le maillot national.
Et dans ce cas, pourquoi ne pas parler des arabes, indiens, asiatiques etc... Eux aussi devraient avoir droit à leur "quota".
Qu'on commence déjà à éradiquer le racisme dans les tribunes, je crois vraiment que ce monsieur se trompe de combat[/citer]


Dans l'interview, G.Taylor mentionne les "noirs" et les autres minorités, et si un équivalent de la Rooney Rule est adopté, il concernera toutes les minorités.
thebiglobanovski Niveau : DHR
Message posté par Tottitalia25
Il faut comprendre que faire ce genre de règle à la c** ça pointe encore plus du doigt ces "minorités". Bordel on est tous humain, et si c'est parce qu'il n'y avait aucun entraîneur noir qui était intéressé par des clubs de premier league ? Maintenant on va limite attendre encore plus de ces "minorités" en se disant "Voilà maintenant on a réussi à te caser ici, alors montre nous ce que tu fais".
Je trouve ça vraiment stupide.


Je suis sur que les gens issus d'une minorité préféreront être montrés du doigt et avoir un travail, une vie sociale, la possibilité de donner un réel avenir à leurs enfants, leur donner droit à une éducation scolaire de bon niveau et surtout en faire de bons citoyens que d'être montré du doigt et ne pas avoir de travail, vivre en HLM dans une cité et tout le reste.
Il y avait Kris Kiwomya à Notts County en 2013/14 et il y a Richard Money à Cambridge United actuellement aussi.
Anonyme78 Niveau : CFA2
Tiens, étrange qu'ils n'aient pas évoqué Chris Hughton (qui est métisse), même s'il n'est pas actuellement en poste (et qu'il est irlandais et non anglais). Il avait fait du bon boulot à Newcastle, son licenciement avait été assez surprenant d'ailleurs à l'époque.
Communautarisme anglo-saxon et ce qui en découle...
Il y en a par ici qui seraient inspirés de lire les théories sur la reproduction sociale de Bourdieu plutôt que d'ahaner des ce qu'ils pensent être des vérités générales.
Message posté par Tibja
Hum, deux commentaires deux raccourcis.

Déjà, la "discrimination positive" n'est pas forcément de la discrimination. Forcément, l'expression française est trompeuse et surtout le fait que les gens la généralisent à toutes les mesures de correction des inégalités et des processus inégalitaires. Si on prend l'expression anglaise, "affirmative action", le sens change complètement.

L'exemple cité ici est parfait d'ailleurs et montre que vous n'avez pas lu l'article. Nulle part il n'est fait mention de disrimination mais de mise en visibilité. La discrimination, c'est un procès de triage, point. C'est pas négatif ou positif, c'est un tri. Quand je choisis entre croissant et chocolatine, je discrimine en fonction du goût, de la tête des viennoiseries, etc.

Là, nulle question de tri mais d'influer sur le processus de tri (recrutement). En chipotant, on pourrait dire qu'on veut obliger à faire un tri avant le tri... Sauf qu'en fait c'est l'inverse, on veut empêcher une part de ce tri, celle qui empêche l'accès des entraîneurs de couleur à la procédure de recrutement elle-même. Pas de discrimination mais un élargissement du sourcing pour corriger une discrimination. Dans ce cas dire que ça reste une discrimination, c'est un tour de passe-passe intellectuel.

Tout recrutement est une procèdure discriminante, puisque le but est la discrimination elle-même. Simplement et pour des raisons éthiques autant que pour des questions de performances, il est nécessaire de mettre en lumière le fait que cette discrimination prend en compte, à l'heure actuelle, des critères illégitimes tels que la couleur de peau. C'est un tri "discret", les recruteurs ne se disent même pas forcément "je ne veux pas de noirs", simplemet les entraîneurs de foot en Angleterre sont blancs et l'un des travers d'un recrutement mal effectué est le mimétisme. Influer sur le sourcing des candidats pour des personnes de couleur y soient présentes n'est donc pas de la discrimination mais une manière d'empêcher cette discrimation sur critère illégitime. Tout le foot a à y gagner car si la discrimination ne se fait plus sur des critères de couleur, sexe, religion ou même sur la présence d'une barbe (oui c'est possible), alors il y a quand même beaucoup plus de chances que cette discrimination de recrutement se fasse sur les compétences et qualités des candidats. Notre ami anglais a d'ailleurs expressément lié sn argumentaire à l'idée d'exiger des diplômes...

Pour répondre plus précisément au deuxième message, le monsieur répond aussi à ces objections. Il rappelle le nombre de personnes concernées en rappelant aussi l'importance du nombre de professionnels en Angleterre. Autrement dit, il serait trè surprenant que si peu que ça soient "intéressés"... Après, il pourrait effectivement commander une étude pour montrer la réalité du phénomène mais ton argument me semble bien léger... d'autant plus qu'il catégorise les noirs qui ne "seraient pas intéressés", en tant que noirs, contrairement aux autres. Serait-ils donc si différents des joueurs blancs par exemple ?
Là où le risque pervers d'attendre encore plus des catégories victimes de discrimination (je ne met pas minorité car je compte aussi les femmes) apparaît, c'est lorsque l'argumentaire en faveur de la correction des inégalités passe d'un socle éthique à un socle avant tout économique, comme dans le cas des femmes et de l'égalité pro justement, ou certains courant avancent les "qualités spécifiques au management féminin", par exemple, argumentaire bien essentialisant mais aussi qui pousse à attendre des femmes recrutées sur cette idée des résultats supérieurs à ceu de eurs collègues masculins (qui eux, ne seraient que des pauvres bourrins mais c'est pas de leur faute).

Bref, c'est pas parce qu'on lit SoFoot qu'on est obligé de faire dans le gros raccourci intellectuel.


Toi, je te plusse.
Message posté par iz15
Communautarisme anglo-saxon et ce qui en découle...


Ah ouais, carrément, et puis même tout ça quoi.

Philosophes de comptoir, bonsoir.
La forte proportion joueurs noirs dans le foot européen (1/4 d'après les stats) ça reste quelque chose de relativement récent, ça date de la seconde moitié des années 90 (les grands joueurs africains comme Weah, Etoo ou Drogba sont dans leurs trentaine-quarantaine et ceux de 98 sont à peine plus vieux). Les entraîneurs noirs il y en aura beaucoup dans les années à venir mais c'est normal de ne pas avoir la même représentativité que chez les coach, il y a une latence de 15-20 ans.
Après je ne dis pas que la situation actuelle est parfaite ou qu'il n'y a pas de réticences chez certains dirigeants mais je doute très fortement que les stats ne s'homogénéisent pas d'ici 20 ans.
Message posté par Okxyd
La forte proportion joueurs noirs dans le foot européen (1/4 d'après les stats) ça reste quelque chose de relativement récent, ça date de la seconde moitié des années 90 (les grands joueurs africains comme Weah, Etoo ou Drogba sont dans leurs trentaine-quarantaine et ceux de 98 sont à peine plus vieux). Les entraîneurs noirs il y en aura beaucoup dans les années à venir mais c'est normal de ne pas avoir la même représentativité que chez les coach, il y a une latence de 15-20 ans.
Après je ne dis pas que la situation actuelle est parfaite ou qu'il n'y a pas de réticences chez certains dirigeants mais je doute très fortement que les stats ne s'homogénéisent pas d'ici 20 ans.



Sauf qu'en Angleterre comme en France, on ne parle pas de joueurs noirs étrangers, mais bien aussi de joueurs noirs nationaux. Jusqu'aux années 70 ils évitaient volontairement d'inclure des joueurs noirs dans l'équipe nationale anglaise, par exemple.
Message posté par Tibja
Hum, deux commentaires deux raccourcis.

Déjà, la "discrimination positive" n'est pas forcément de la discrimination. Forcément, l'expression française est trompeuse et surtout le fait que les gens la généralisent à toutes les mesures de correction des inégalités et des processus inégalitaires. Si on prend l'expression anglaise, "affirmative action", le sens change complètement.

L'exemple cité ici est parfait d'ailleurs et montre que vous n'avez pas lu l'article. Nulle part il n'est fait mention de disrimination mais de mise en visibilité. La discrimination, c'est un procès de triage, point. C'est pas négatif ou positif, c'est un tri. Quand je choisis entre croissant et chocolatine, je discrimine en fonction du goût, de la tête des viennoiseries, etc.

Là, nulle question de tri mais d'influer sur le processus de tri (recrutement). En chipotant, on pourrait dire qu'on veut obliger à faire un tri avant le tri... Sauf qu'en fait c'est l'inverse, on veut empêcher une part de ce tri, celle qui empêche l'accès des entraîneurs de couleur à la procédure de recrutement elle-même. Pas de discrimination mais un élargissement du sourcing pour corriger une discrimination. Dans ce cas dire que ça reste une discrimination, c'est un tour de passe-passe intellectuel.

Tout recrutement est une procèdure discriminante, puisque le but est la discrimination elle-même. Simplement et pour des raisons éthiques autant que pour des questions de performances, il est nécessaire de mettre en lumière le fait que cette discrimination prend en compte, à l'heure actuelle, des critères illégitimes tels que la couleur de peau. C'est un tri "discret", les recruteurs ne se disent même pas forcément "je ne veux pas de noirs", simplemet les entraîneurs de foot en Angleterre sont blancs et l'un des travers d'un recrutement mal effectué est le mimétisme. Influer sur le sourcing des candidats pour des personnes de couleur y soient présentes n'est donc pas de la discrimination mais une manière d'empêcher cette discrimation sur critère illégitime. Tout le foot a à y gagner car si la discrimination ne se fait plus sur des critères de couleur, sexe, religion ou même sur la présence d'une barbe (oui c'est possible), alors il y a quand même beaucoup plus de chances que cette discrimination de recrutement se fasse sur les compétences et qualités des candidats. Notre ami anglais a d'ailleurs expressément lié sn argumentaire à l'idée d'exiger des diplômes...

Pour répondre plus précisément au deuxième message, le monsieur répond aussi à ces objections. Il rappelle le nombre de personnes concernées en rappelant aussi l'importance du nombre de professionnels en Angleterre. Autrement dit, il serait trè surprenant que si peu que ça soient "intéressés"... Après, il pourrait effectivement commander une étude pour montrer la réalité du phénomène mais ton argument me semble bien léger... d'autant plus qu'il catégorise les noirs qui ne "seraient pas intéressés", en tant que noirs, contrairement aux autres. Serait-ils donc si différents des joueurs blancs par exemple ?
Là où le risque pervers d'attendre encore plus des catégories victimes de discrimination (je ne met pas minorité car je compte aussi les femmes) apparaît, c'est lorsque l'argumentaire en faveur de la correction des inégalités passe d'un socle éthique à un socle avant tout économique, comme dans le cas des femmes et de l'égalité pro justement, ou certains courant avancent les "qualités spécifiques au management féminin", par exemple, argumentaire bien essentialiste mais aussi qui pousse à attendre des femmes recrutées sur cette idée des résultats supérieurs à ceux de leurs collègues masculins (qui eux, ne seraient que des pauvres bourrins mais c'est pas de leur faute).

Bref, c'est pas parce qu'on lit SoFoot qu'on est obligé de faire dans le gros raccourci intellectuel.


Pas faux,Mais il ne crée pas de polémique il constate, mais il n'empêche, le problème est bel et bien la, peux d'entraineurs de couleur en europe tt cours... combien d'entraîneurs de couleurs dans les différents championnats d' europe? a part Seedorf, Kambouré je n'en vois pas des masses...
Hier à 16:18 Hatem Ben Arfa fait le point sur sa situation au PSG 60 Hier à 15:53 Fatma Samoura dément les rumeurs de dissolution du comité d'éthique de la FIFA 5 Hier à 11:10 Medel demande sa femme en mariage avec un avion 16
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:23 Zubizarreta veut San Iker à l'OM 26 Hier à 09:40 Verratti veut rester à Paris 45 Hier à 09:22 Thiago Silva souffre du genou 23 samedi 25 mars Toni Kroos regarde plus son frère que le Bayern 24 samedi 25 mars La panenka syrienne à la dernière seconde 13
samedi 25 mars 50 heures de match pour les 50 ans de l'ASNL 3 samedi 25 mars La Chine veut Gameiro 9 samedi 25 mars Pronostic Luxembourg France : Analyse, prono et cotes du match des Bleus 2 samedi 25 mars Le golazo de Zaha 5 samedi 25 mars Des fans de San Diego veulent appeler une équipe Footy McFooty Face 7 samedi 25 mars Passe magique et inutile de Bale 7 samedi 25 mars Gros tacle et jambe cassée pour Seamus Coleman 6 vendredi 24 mars Kevin Kurányi prend sa retraite 20 vendredi 24 mars Shaqiri s'amuse à l'entraînement vendredi 24 mars Une pièce à l'effigie de Pavel Nedvěd 14 vendredi 24 mars Rosario tient-il son nouveau Messi ? 25 vendredi 24 mars Beckenbauer interrogé dans l'enquête pour corruption 6 vendredi 24 mars Quand Griezmann tremble devant Mbappé 34 vendredi 24 mars Vers une réforme de la Ligue des champions dès 2021 ? 66 vendredi 24 mars Superbe lob de Neymar 18 vendredi 24 mars Le raté d'Otamendi jeudi 23 mars 317€ à gagner avec Italie & Serbie 2 jeudi 23 mars Huntelaar de retour à l'Ajax ? 29 jeudi 23 mars Un match suspendu à la suite de l'agression d'un juge de ligne 8 jeudi 23 mars Arda vers Arsenal ? 39 jeudi 23 mars De la cocaïne Messi découverte au Pérou 14 mercredi 22 mars Le missile en lucarne de Podolski 19 mercredi 22 mars Quand Kylian Mbappé va aux cages 19 mercredi 22 mars Une réforme de la réglementation des transferts ? 21 mercredi 22 mars SO FOOT CLUB - Spécial Coupe de France mercredi 22 mars Deniz Aytekin ne sera pas suspendu 20 mercredi 22 mars Monaco aurait refusé 110 millions pour Mbappé 110 mercredi 22 mars L'agent de Lacazette nie avoir rendu visite à l'Atlético 50 mercredi 22 mars Une vidéo anti-Wenger embarrassante 39 mercredi 22 mars Un lob soyeux au Chili 2 mercredi 22 mars Rooney de plus en plus proche d'Everton 43 mardi 21 mars Baston entre parents pendant un match de jeunes à Majorque 20 mardi 21 mars La praline de Novick 5 mardi 21 mars En cas de montée en L2, Chambly jouerait au Mans 11 mardi 21 mars David James voit Joe Hart à la Juve 34 mardi 21 mars Bizutage en règle pour les néo-Bleus 17 mardi 21 mars Courtois n'ira pas au Real 30 mardi 21 mars Sven Kums expose ses photos Instagram 15 mardi 21 mars La boulette du gardien de San José 5 mardi 21 mars Schweinsteiger à Chicago 26 lundi 20 mars Un arbitre ghanéen suspendu à vie 21 lundi 20 mars Une équipe de D2 agressée à son hôtel 9 lundi 20 mars Jallet en renfort 41 lundi 20 mars Gago écrase son adversaire 11 lundi 20 mars Florentin et Mathias Pogba font le show à la télé 26 lundi 20 mars Le capitaine de Derry City retrouvé mort 11 lundi 20 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 30e journée 5 dimanche 19 mars Rabiot relève le PSG 1 dimanche 19 mars Draxler donne l'avantage au PSG 2 dimanche 19 mars Lacazette ouvre le score au Parc 1 dimanche 19 mars Le caramel de Griezmann 8 dimanche 19 mars Quand le match Chambly-Marseille Consolat dégénère 20 dimanche 19 mars Le coup franc magistral de Mertens 10 dimanche 19 mars Pronostic PSG Lyon : jusqu'à 600€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 dimanche 19 mars Puni, il doit nettoyer les sièges du stade 14 dimanche 19 mars Un joueur ghanéen se trahit en interview 6 samedi 18 mars Les Ultramarines rendent hommage à Triaud, qui craque un fumigène 9 samedi 18 mars La bataille du ciel pour Wenger 15 samedi 18 mars La femme de Michael Essien rachète un club de D3 italienne 6 samedi 18 mars Un gardien complètement fou en Angleterre 8 samedi 18 mars Yaya Touré à United ? 15 samedi 18 mars Fernandão se fracture le bras vendredi 17 mars Une statue parodique de Peter Lim aux Fallas de Valence 3 vendredi 17 mars Golazo en Copa Libertadores 4 vendredi 17 mars Crystal Palace veut garder Sakho 12 vendredi 17 mars Le musée de la FIFA se sépare de la moitié de ses collaborateurs 10 vendredi 17 mars 211€ à gagner avec Monaco & Naples jeudi 16 mars Les buts de Roma - Lyon 1 jeudi 16 mars Les Aigles noirs à la fête 2 jeudi 16 mars La Ligue 1 aura bientôt son naming 51 jeudi 16 mars Pendant ce temps-là, Benzema se la coule douce au soleil 56 jeudi 16 mars À table avec Carlo Ancelotti 38 jeudi 16 mars Le triple arrêt d'Oblak contre Leverkusen 12 mercredi 15 mars Le coup de boule de Bakayoko mercredi 15 mars Leroy Sané sonne Monaco mercredi 15 mars Fabinho double la mise pour l'ASM mercredi 15 mars Le but de Mbappé mercredi 15 mars L'UJSF demande d'arrêter de filmer en tribune de presse 11 mercredi 15 mars Golazo en Uruguay 7 mercredi 15 mars Un club de D2 suédoise veut sanctionner ses joueurs qui simulent 15 mercredi 15 mars Des photos de mariage au stade d'Anderlecht 2 mercredi 15 mars Lukaku a refusé une prolongation à 140 000 livres par semaine 25 mercredi 15 mars 7000 km pour un match de D2 russe 15 mercredi 15 mars Une émission espagnole dévoile un maillot parodique du Barça 13 mercredi 15 mars Pronostic Monaco Manchester City : jusqu'à 735€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions mardi 14 mars Deux joueurs suspendus un an pour agression sur un arbitre 5 mardi 14 mars Pirlo : « Pour rivaliser, la MLS doit supprimer les restrictions de transferts » 27 mardi 14 mars Un ultra de D3 argentine tire sur des supporters adverses 24 mardi 14 mars Les candidats de l'UEFA au Conseil de la FIFA sont connus 1 mardi 14 mars Des nouvelles de Michael Essien 8 mardi 14 mars Au Brésil, un match vire au chaos total 18 mardi 14 mars Wylan Cyprien sera opéré ce mardi 14 mardi 14 mars Le bourreau d'Axel Witsel lourdement sanctionné 37 mardi 14 mars Everton veut blinder la clause de Lukaku 11 lundi 13 mars Après son carton rouge, il est rétrogradé en équipe réserve 9 lundi 13 mars Ils s'embrouillent pour tirer un péno... et le ratent 9 lundi 13 mars Wayne Shaw vend des tourtes 5 lundi 13 mars Il se balade sur le terrain avec une barre de fer 26 lundi 13 mars Yuya Kubo se balade dans la défense adverse 4 lundi 13 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 29e journée 17 lundi 13 mars Reprise de folie au Kosovo 5 lundi 13 mars 299€ à gagner avec Monaco - City & Leicester - FC Sévillle lundi 13 mars Bale investit dans un pub au pays de Galles 9 lundi 13 mars Un Sénégalais tente de jeter un sort dans le but zambien 8 dimanche 12 mars La belle boulette de Navas 9 dimanche 12 mars Le but dingue de Depay 13 dimanche 12 mars Mats Hummels s'offre le tacle de l'année 15 dimanche 12 mars Wylan Cyprien revient sur sa blessure 12 dimanche 12 mars Un fan de Tottenham remercie la Croix rouge flamande 1 dimanche 12 mars L'œil de faucon d'un arbitre américain 7 dimanche 12 mars King Kazu devient le plus vieux buteur de l'histoire 8 dimanche 12 mars Un but « bumper » en Ukraine samedi 11 mars Pedro Caixinha nouveau coach des Rangers 3 samedi 11 mars Infantino appuie Čeferin contre Trump 6 samedi 11 mars Grève des arbitres au Mexique 1 samedi 11 mars Un csc ridicule au Danemark 4 samedi 11 mars Une mine en championnat tunisien 2 vendredi 10 mars Kaboré plaît en Chine 9 vendredi 10 mars En prison depuis 2010, Bruno pourrait reprendre le foot 29 vendredi 10 mars Hitzlsperger : « On ne fait pas son coming-out pour énerver les hétéros » 22 vendredi 10 mars 321€ à gagner avec PSG, Spartak & Chievo - Empoli vendredi 10 mars Zaza définitivement à Valence dès ce week-end 3 vendredi 10 mars Le stade fumi-friendly d'Orlando 9 vendredi 10 mars Un cavalier allemand trolle le BvB 3 vendredi 10 mars Le tifo fumeux de Copenhague 2 vendredi 10 mars Joe Hart ne veut pas retourner à City 16 vendredi 10 mars Gerrard bientôt dans le staff de la sélection ? 5 vendredi 10 mars La séance de tirs au but remise en question 13 jeudi 9 mars Les buts de Lyon - Roma 7 jeudi 9 mars Cruzeiro sort un maillot spécial 7 jeudi 9 mars Anthony Vanden Borre accueilli en héros en RDC 16 jeudi 9 mars L'Asie monte à son tour au créneau pour le Mondial à 48 24 jeudi 9 mars Arsenal casse sa tirelire pour prolonger Özil 26 jeudi 9 mars Xabi Alonso raccrochera en fin de saison 4 jeudi 9 mars André-Pierre Gignac enfonce Paris 38 jeudi 9 mars Neymar chambre le PSG 17 mercredi 8 mars Jérémy Mathieu se lâche dans les vestiaires 27 mercredi 8 mars Sergi Roberto abat le PSG 8 mercredi 8 mars Neymar relance tout ! 3 mercredi 8 mars Le penalty de Messi ! 2 mercredi 8 mars Kurzawa se troue pour Barcelone mercredi 8 mars Le but de Suárez d'entrée 1 mercredi 8 mars Eric Thomas détruit la FFF 2 mercredi 8 mars Everton veut retenir Lukaku à tout prix 2 mercredi 8 mars La Juventus bouillante sur Tolisso 47 mercredi 8 mars Mourinho aime Mbappé 49 mercredi 8 mars Christopher Aurier en garde à vue 35 mercredi 8 mars Un match caritatif entre des légendes françaises et italiennes 11 mercredi 8 mars BT fait monter les droits TV de la Premier League 17 mercredi 8 mars Les Parisiens discutent du match retour avec des pizzas 25 mercredi 8 mars Le président de Palerme se fait tatouer le blason du club 6 mercredi 8 mars Isco intéresse Paris 28 mercredi 8 mars Chapecoense gagne en Copa Libertadores 9 mercredi 8 mars Le Bayern trolle encore Arsenal 75 mercredi 8 mars Les Bleues remportent la She Believes Cup 13 mercredi 8 mars Pronostic FC Barcelone PSG : jusqu'à 1100€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions 8 mardi 7 mars Dortmund se positionne sur Lacazette 45 mardi 7 mars Deux rescapés de Chapecoense retenus en Copa Libertadores 3 mardi 7 mars Le Munich 1860 maintient son boycott médiatique 9 mardi 7 mars Le Roi Bendtner rejoint Rosenborg 20 mardi 7 mars Les réformes proposées par la FA jugées insuffisantes 11 mardi 7 mars Huit ans de prison pour l'ancien président de la fédé du Salvador 11 lundi 6 mars Carlo Tavecchio réélu à la Fédération italienne 9 lundi 6 mars Au Monténégro, zéro but en cinq matchs 8 lundi 6 mars Il marque sur la remise en jeu 2 lundi 6 mars Des fans foutent le bordel en D8 anglaise 11 lundi 6 mars Un arbitre belge sauve un joueur 7 lundi 6 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 28e journée 3 lundi 6 mars Chapecoense revient en Copa Libertadores 3 dimanche 5 mars 296€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Benfica 4
14 16