En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Le meilleur PSG, vraiment ?

Le PSG vient de réaliser un quadruplé inédit dans l'histoire du foot français. Pour son président, Nasser Al-Khelaïfi, il s'agit même de la « meilleure saison de l'histoire du club » . Encore faut-il se pencher sur les pages glorieuses passées. Car même s'il a changé de logo, propriétaires, dimension… Paris a vécu, vibré, chaviré, avant 2011.

Modififié
Trophée des champions, Coupe de la Ligue, championnat, Coupe de France. Un quadruplé historique remporté par le PSG qui aura réussi à faire fondre son président, Nasser Al-Khelaïfi : « La meilleure saison de l'histoire du PSG » . Tout simplement. Mais, une question se pose : le président directeur général du club de la capitale aurait-il dû peser ses mots ? Déjà en octobre dernier, Nasser Al-Khelaïfi n'hésitait pas à élever le succès contre Barcelone (3-2), en phase de poules de la Champions, au rang de « plus belle victoire de [sa] vie » . Rien que ça. Comme si chaque nouvel exploit devait forcément surpasser le précédent. Alors, peut-on comparer les époques ? Ce PSG est-il le meilleur de l'histoire ? Meilleur que le premier PSG champion, en 86 ? Meilleur que le PSG, cinq fois de suite demi-finaliste de coupes européennes entre 93 et 97 ? Meilleur que le PSG 93, vainqueur du Real Madrid en Coupe UEFA ? Meilleur que le PSG 94, champion de France devant l'OM, alors champion d'Europe en titre ? Meilleur que le PSG 96, vainqueur de la Coupe des coupes ? Meilleur que le PSG 97, premier du classement européen, au coefficient UEFA des clubs ?

« On ne peut pas comparer les époques » 



« Le quadruplé, c'est inédit, pose Bernard Lama. Du jamais-vu ! Alors oui, je suis d'accord avec Nasser Al-Khelaïfi.  » Le dernier rempart et capitaine du grand PSG des nineties s'enthousiasme d'observer à nouveau son club en haut de l'affiche. « Il ne manque d'ailleurs pas grand-chose pour qu'ils remportent la Ligue des champions » , souffle Lama, alias Le Chat, pour les habitués du Parc. Mais à la question de savoir où se placerait son ancienne équipe, celle de Raï, Ginola et Valdo, en 2015, le Guyanais tranche : « ça ne sert à rien de comparer les époques. Aujourd'hui, c'est un autre football, plus athlétique.  » Parisien de 1992 à 98, l'ex-milieu de terrain Vincent Guérin ne dit pas le contraire. « La saison qui vient de s'écouler est la plus aboutie du club. Championnat-Coupe de la Ligue-Coupe de France, c'est exceptionnel. Mais ce n'est pas comparable avec notre époque.  »

« La concurrence était plus relevée, plus féroce... »


L'auteur du but salvateur face au Barça, en quart de finale retour de la Ligue des champions 1995, note toutefois l'évolution de la première division, pas encore renommée Ligue 1 à ce moment-là : « Si nous avons "seulement" remporté une seule fois le championnat (en 1993, même si Marseille a été déclassé en raison de l'affaire VA-OM, les dirigeants du PSG - deuxième du classement - ont refusé le titre pour ne pas froisser les abonnés marseillais à Canal +, ndlr), c'est aussi parce que la concurrence était plus relevée, plus féroce. » Marseille, Paris, Nantes, Auxerre, Monaco, Lens, Bordeaux : autant de prestigieux rivaux, tous champions de France durant les années 90, brillants lors des joutes européennes. « Le championnat concentrait alors tous les internationaux français (l'arrêt Bosman tombe le 15 décembre 1995, ndlr) » , souligne Vincent Guérin. Au final, la stature du Paris Saint-Germain ne se juge donc pas à ses breloques nationales, mais bien à ses prouesses face aux meilleures équipes du monde. Plus que le quadruplé national, c'est la soirée épique en Champions sur le terrain de Chelsea qui fera à jamais la saveur du millésime 2014-15, dans la cave fournie des Rouge et Bleu.

Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs