1. //
  2. // Amical
  3. // Italie/Pays-Bas

Le méchant monsieur Conte

Ce soir à Bari, l'Italie affronte les Pays-Bas, avec à sa tête son nouveau sélectionneur, Antonio Conte, dont le style détonne avec celui de son prédécesseur, Cesare Prandelli. Sa mission ? « Remettre l'Italie où elle doit être, la deuxième équipe du monde derrière le Brésil. »

Modififié
6 21
Alors, Antonio, ton Italie sera-t-elle douce et soyeuse ? Pas d'inquiétudes à avoir : la réponse est non. « Mon Italie sera fière, humble et méchante » , a expliqué Conte dès sa première conférence de presse. Il y a quatre ans, assis sur la même chaise, avec le même logo brodé sur le même costume, Cesare Prandelli disait tout le contraire : « Mon objectif premier est de rapprocher les gens de la sélection. » Le discours de Prandelli était séduisant. Sa vision romantique du football, façonnée lors de son passage à la Fiorentina, contrastait avec le cynisme des grands clubs de la plaine du Pô et les images d'Épinal présentant le Calcio comme un simple amas de défenseurs experts en roublardises. L'Euro 2012 avait achevé de convaincre les sceptiques : oui, l'Italie pouvait se rapprocher des modèles espagnols et brésiliens. Puis, patatras. L'élimination au premier tour du Mondial brésilien a sonné le glas de l'utopie prandellienne. Et voilà le fielleux Antonio Conte chargé de redresser la barre.

Buffon : « Il exprime des concepts sans qu'il soit possible de ne pas les comprendre »


Le temps des politesses est désormais terminé. Ce n'est pas la première fois que le nouvel entraîneur de la Nazionale incite ses troupes à la méchanceté. C'est même sa principale marque de fabrique. À Arezzo, à Bari, à l'Atalanta, à Sienne, à la Juventus, Antonio Conte a toujours exhorté ses joueurs comme on part à la guerre. « Ne pas faire de prisonniers. » Voilà en creux le message qu'adresse Conte à ses hommes lors des causeries d'avant-match. Adulé par ses supporters, profondément haï par tous les autres, le natif de Lecce s'est construit un solide palmarès en peu de temps. Ses trois saisons à la tête de la Vieille Dame en sont la plus parfaite démonstration. 107 victoires en 114 matchs de Serie A et trois titres consécutifs en ont fait le meilleur entraîneur italien du moment et le candidat le mieux armé pour le poste. Le capitaine Gianluigi Buffon l'a dit, Conte est l'homme idéal : « Dans un moment historique comme celui-ci, je crois qu'il était le seul qui pouvait avoir la force de tout résoudre en si peu de temps. Nous avons besoin de ce type de guide, aux idées très claires, quelqu'un qui exprime des concepts sans qu'il soit possible de ne pas les comprendre. »

Entre 3-5-2 et 4-3-3


Qu'attendre d'Antonio Conte ? Qu'il fasse du Antonio Conte. « Je me comporterai comme toujours, a-t-il averti. Dans ma vie, j'ai toujours galéré, et personne ne m'a jamais rien offert. L'important, c'est que ceux qui viennent en sélection sachent où l'on va, ce que l'on y fait, et ce qu'il faut faire pour revenir. » Premier miracle : avoir fait revenir d'entre les retraités Andrea Pirlo, qui avait fait ses adieux à la Nazionale après le Mondial. Selon toute vraisemblance, son Italie – dont l'ossature sera composée de joueurs de la Juventus - jouera ce soir en 3-5-2, avec Sirigu dans les bois. Plus tard, elle alternera entre ce schéma et une défense à quatre, vraisemblablement le 4-3-3. Mais la grande tâche de Conte sera surtout de rabibocher les vétérans et les jeunes pour former un groupe uni et compact. En vérité, la principale interrogation est la suivante : Conte, que certains de ses anciens joueurs comparent à un « marteau » , pour sa propension à répéter inlassablement les mêmes idées jusqu'à ce qu'elles entrent dans le crâne de ses joueurs, réussira-t-il avec une sélection nationale qu'il ne pourra pas voir au quotidien ? « C'est un défi avec moi-même, et je suis convaincu que je réussirai car je n'envisage pas l'échec » , a répondu de sa voix toujours rauque l'ancien milieu défensif. Méchant, comme toujours.

Par Lucas Duvernet-Coppola
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sa mission? «Remettre l'Italie où elle doit être, la deuxième équipe du monde derrière le Brésil».

On peut estimer que l'Italie n'est plus la deuxième meilleure sélection du monde (en palmarès) depuis cet été. L'Allemagne (avec ses quatre coupes du monde, ses trois euros et ses myriades de finales et de demi-finales) lui est logiquement passée devant.

L'Italie est à sa vraie place. Troisième. Loin devant l'Argentine, l'Uruguay, la France ou l'Espagne.

Sinon, je souhaite bonne chance à Conte.
La seule vérité c'est le terrain, par contre je comprends pas pourquoi Osvaldo et Giaccherini sont encore là voir meme Giovinco. Je sais qu'il y a des absents mais ces joueurs n'ont rien fait cette saison. On mettra ça sur l'importance des matchs éliminatoires des Azzurini donc Conte n'a pas pu piocher chez les jeunes.
C'est vrai qu'il a dit que la Série manquait d'attaquants italiens ?


Parce que si c'est le cas, il est mal placé pour parler. Tevez et Llorente, ça sonne pas vraiment Italien, m'voyez.
nononoway Niveau : CFA
Message posté par mario
Sa mission? «Remettre l'Italie où elle doit être, la deuxième équipe du monde derrière le Brésil».

On peut estimer que l'Italie n'est plus la deuxième meilleure sélection du monde (en palmarès) depuis cet été. L'Allemagne (avec ses quatre coupes du monde, ses trois euros et ses myriades de finales et de demi-finales) lui est logiquement passée devant.


Logique discutable.
Compte pas les Euro sinon le Brésil n'a rien à faire dans la discussion. Et on peut parler de l'Uruguay.
Une finale ou demi-finale perdue ne fait pas un palmarès.

Ils sont #1 indiscutables en régularité, si tu veux.
AirForceOne Niveau : CFA2
Conte est un génie même en tensions avec les 2 gugus que sont Marotta et Agnelli il a réussi des choses incroyables
nasser aimkelesfill
107 victoires en 114 matchs ???!!!! punaise!
"Il exprime des concepts sans qu'il soit possible de ne pas les comprendre".
Je suis le seul a avoir bugge sur cette phrase ?
Note : 1
Il était pas plutôt milieu défensif le Conte ?
"107 victoires en 114 matchs de Serie A"

C'est pas plutôt 107 matchs sans défaites ?
lalbatros Niveau : DHR
parfois milieu défensif, parfois milieu droit, mais s'il a déjà été défenseur ce devait être pour dépanner...
Oui c'est 7 défaites en 114 matchs, ce qui est déjà incroyable
nasser aimkelesfill
B ça me parait enorme c'est pour ça. 107 victoires sur 114. parce que si sur saison t'as 38 journée donc un total maximum de 114 points par saison. et que conte a remporté 107 victoires donc 321/342 sur 3 saisons. Ca nous donne des saisons en moyenne a 2.81 points ça me parait trop elevé. J'ai peut être fait une erreur de calcul je suis mauvais en maths.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Giacherini a toujours été très bon avec la sélection et son profil est assez rare du fait de sa polyvalence, donc je ne vois pas en quoi sa présence pose problème.

Après c'est sûr qu'un Osvaldo ça peut faire discuter, mais bon il vient plus pour faire le nombre en attendant le retour de Balotelli.
Immobile, Destro et Zaza lui seront préférés. El Shaarawy également.
De la rigueur, du travail, de l'abnégation.
Conte t'es un tocard et je te souhaite de te viander avec cette sous-sélection. Espèce de con.

Signé : un juventino. Un vrai.
Dieudoquenelle Niveau : CFA
Au lieu de remercier Conte et de lui souhaiter le meilleur pour la suite après avoir honoré la Juve en tant que joueur et en tant qu'entraîneur, nan tu préfère lui chier dessus !! Belle mentalité !!
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Zaza, à droite sur la photo, mmh quelle belle barbe... Il est prêt pour la guerre sainte footballistique. :-D
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Puccino, t'es une belle baltringue et un ingrat, enculé va !
Message posté par Puccino
Conte t'es un tocard et je te souhaite de te viander avec cette sous-sélection. Espèce de con.

Signé : un juventino. Un vrai.


Tt à fait, comme le cite Dieudoquenelle dans son comm au dessus, au lieu de remercier un coach qui a ramené la Juve au rang qui est le sien en Italie (c a d le 1er), et ceci malgré l'ingéniosité des dirigeants à faire n'importe quoi, tu lui craches dessus. Moi, à un entraîneur qui nous a fait gagner 3 Scudetti, dont la dernière avec un invaincu à domicile et un record de 102 points en championnat, moi je lui dis merci, et lui demande si possible de rééditer ce genre d'exploit ac la Nazionale :D
AirForceOne Niveau : CFA2
En fait Puccino disait qu'il est un fan de la juventus en argentine c'est pour ça
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 21