Le mea culpa de QPR

Modififié
5 9
Les Queens Park Rangers joueront en deuxième division l'an prochain. L'un des plus beaux flops anglais de ces dernières années après Portsmouth, et en attendant peut-être Newcastle. Un effectif séduisant sur le papier, mais une mayonnaise qui ne prend pas, et surtout une image peu envieuse d'équipe faite de joueurs surcotés.

S'adressant aux médias britanniques, le boss malaisien du club, Tony Fernandes, fait aujourd'hui amende honorable et reconnaît s'être planté dans les grandes largeurs au moment d'intégrer le monde du football, un monde où les gens « vendraient leur grand-mère pour obtenir quelque chose » .

« Je pense que j'ai été exploité et je ne veux plus que cela arrive. Les agents de joueurs essaient d'obtenir les meilleurs contrats pour leurs clients, et j'ai dû payer un peu plus que je n'aurais dû. J'ai vu tous les acteurs qui font du football un monde immoral où les gens vendraient leur grand-mère pour obtenir ce qu'ils veulent. Cela fait partie de l'écosystème du football » , a déclaré l'homme d'affaires de 49 ans, par ailleurs propriétaire de l'écurie Caterham en F1.

Revenant sur le cas de Joey Barton (prêté à l'OM), celui qui a fait fortune dans l'industrie aéronautique et musicale reconnaît une erreur stratégique : « Joey nous a manqué cette saison. Nous avions besoin d'un milieu de terrain comme lui. Nous avons essayé d'avoir Scott Parker, mais nous n'avons pas pu. Cela a été une saison tragique sur bien des points. »

Pas sûr que cela rende le sourire à Loïc Rémy. BJ
Modifié

cela devrait inspirer les dirigeants monégasques pour la saison prochaine !
Comment dit on pigeon en anglais?
Note : 1
Quand tu expliques que cet échec est en partie dû à l'absence de Barton, c'est qu'il y a effectivement un souci dans ton équipe.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr
5 9