En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Le mea culpa de Ferguson

Modififié
Le propre des grands entraineurs est de savoir reconnaître leurs erreurs. Mardi, Manchester United et les Glasgow Rangers nous ont offert une purge. Dans ce match où les bouchers ont pu s'en donner à cœur joie, les hommes d'Alex Ferguson n'ont en effet pu faire mieux que 0-0.


Et alors que les Red Devils se sont montrés incapables d'inquiéter une défense écossaise pourtant loin de respirer la sérénité, beaucoup se sont demandé pourquoi Dimitar Berbatov, le meilleur Mancunien de ce début de saison, n'a pas fait son entrée en jeu. Honnête, l'entraîneur de United a reconnu qu'il avait fait une erreur en laissant le buteur bulgare sur le banc : « Je voulais voir ce que Javier Hernandez pouvait faire sur un match entier. C'est pour cela que je n'ai pas fait jouer Berbatov, qui est dans une forme absolument fantastique. Il a été l'un de nos meilleurs joueurs cette saison, et sa capacité à créer dans des situations tendues aurait pu faire la différence. Vous aurez raison de dire qu'il nous a manqué » .


Alors, faute avouée, à demi pardonnée ?



TL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 4 il y a 3 heures Un entraineur espagnol s'énerve en conférence de presse 2
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 22 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 17
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8
À lire ensuite
Les regrets de Cassano