Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tournoi des quatre
  3. // Martinique-Corse

Le match que vous n'avez pas regardé : Martinique-Corse

Martinique, Corse, Guyane et Guadeloupe : voilà le plateau du tournoi des quatre, qui se tenait la semaine dernière à Fort-de-France. Devant son public, la Martinique a remporté le trophée en dérouillant la Squadra Corsa en finale. Et c’est le match que vous n’avez pas regardé.

Modififié

Martinique 5-1 Corse

Buts : Abaul (9e), Jobello (41e), Thimon sp. (45e+1), Grougi (67e) et Pastel (88e) pour la Martinique // Mandrichi (75e) pour la Corse

Kabyles, Tamouls, Tibétains... Avec ses drapeaux obscurs, ses pots de fumée qui s’agitent derrière la main courante d’un stade de quartier et ses supporters en tenue traditionnelle qui font le spectacle sur la piste d’athlétisme, la World Cup de la ConIFA (Confederation of Independent Football Associations) est l’anti-Coupe du monde par excellence. À Londres, la troisième édition du tournoi réunissant certains États, minorités, régions ou nations non affiliées à la FIFA, vient de sacrer Kárpátalja, une minorité hongroise de l’ouest de l’Ukraine. Il y a quatre ans, c'est le Comté de Nice qui remportait la première. En attendant peut-être de disputer un jour une prochaine édition, la Squadra Corsa a rallié la semaine dernière les Caraïbes pour y disputer le Tournoi des quatre avec la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane. Le tout sur un format à élimination directe qui débutait mardi 5 juin au stade Pierre-Aliker de Fort-de-France.

Aimé Césaire, Ghjuvan'Teramu Rocchi et la Newteam


À domicile, la Martinique s’est facilement qualifiée pour la finale en dominant la Guyane 3-0. Même score en faveur de la Corse face à la Guadeloupe. Née dans les années soixante puis mise en sommeil au début des années 2000 et relancée en 2009, la sélection corse « nouvelle génération » affiche pour la première fois ses couleurs en dehors de l’Île de Beauté. Un an après la dégringolade en National 3 du Sporting Club bastiais (qui s’est d'ailleurs fait griller l’accession en N2 par Endoume), Yannick Cahuzac retrouve la tête de Maure, mais il est absent de la feuille de match en finale. Jean-Michel Cavalli – co-sélectionneur avec Charles Orlanducci – peut compter sur ses tauliers Jean-Jacques Mandrichi, Louis Poggi et bien sûr son fils et capitaine de l’AC Ajaccio, Johan, à qui il a confié le brassard de la Squadra. En face, la sélection martiniquaise, principalement composée de joueurs des clubs locaux, s’articule autour du plus breton des Martiniquais : Bruno Grougi. Les deux formations s'affrontaient en finale ce dimanche soir.


Si la tunique blanche aux manches bleues de la Martinique rappelle la Newteam d’Olivier Atton, le maillot noir de la Corse a une particularité : outre une pub pour un moteur de recherche, on peut y distinguer deux poèmes ; l’un d’Aimé Césaire, l’autre de Ghjuvan'Teramu Rocchi. Deux figures littéraires qui symbolisent l’identité respective des deux îles. Tout en maîtrise et en sérénité technique, la Martinique ouvre rapidement le score grâce à Stéphane Abaul, après une attaquée placée digne du handball devant la surface corse. Dominée pendant une demi-heure, la Corse réagit via des coups de pied arrêtés de Cavalli, mais se heurte aux parades de Loïc Chauvet. Le gardien du Club franciscain s’en remet à son poteau sur une tête de Benjamin Santelli. Mais tout bascule juste avant la pause, quand Wesley Jobello, l’attaquant du Gazélec Ajaccio, fait le break pour la Martinique au bout d’un contre éclair, avant que Yann Thimon n’enfonce le clou sur penalty. 3-0 à la mi-temps, la Squadra Corsa ne s’en remettra pas.

Des empoignades et des sourires


Dans un stade qui sonne creux aux trois quarts, Bruno Grougi en rajoute une couche. Et de quatre... Le sélectionneur de la Martinique peut ouvrir son banc pour faire participer tout le monde à la fête, même le deuxième gardien. À l’autre bout du terrain, François-Joseph Sollacaro défend ses cages tant bien que mal jusqu’à se faire trouer par Grégory Pastel sur une sortie hasardeuse. Entre-temps, Jean-Jacques Mandrichi a mis tout son poids (et ce n'est pas rien) dans une reprise de volée qui permet aux Corses de sauver l’honneur. Après une mêlée générale sur le terrain en première période, l’expulsion commune de Hérelle et Tramoni fait monter la température entre les deux bancs à dix minutes du terme, mais tout ce petit monde finira par se serrer la pogne au coup de sifflet final. Victoire 5-1 de la Martinique ! Pendant que les vainqueurs soulèvent la coupe, Charles Orlanducci donne rendez-vous, au micro de l’association CVC Foot : « On a passé un bon séjour, et je crois qu’on va revenir ! » C'était leur mini ConIFA à eux.



Martinique : Chauvet – Barthelery, Cretinoir, Cesar, Vitulin – Abaul, Hérelle, Grougi – Thimon, Biron, Jobello. Entraîneur : Mario Bocaly.

Corse : Sollacaro – Poggi, Bocognano, Coulibaly, Guidi, Lippini – Anziani, Cavalli, Grimaldi – Mandrichi, Santelli. Entraîneur : Jean-Michel Cavalli.




Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 50 Hier à 12:40 Rooney à la Maison-Blanche 22
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible