Le match que vous n’avez pas regardé



Samedi après-midi, le Rudar Velenje recevait Aluminij pour le compte de la seizième journée du championnat slovène. Et ce n’était pas fameux...

Modififié
103 6

NK Rudar Velenje 0-0 NK Aluminij


Si ce n’est pas le mobilier de la cuisine, votre carrelage vient peut-être de là-bas. Ou du moins la conception du produit. C’est à Gorenje, un petit village au nord de la Slovénie, qu’a été créé le groupe du même nom. Dans les années 50, l’entreprise se déplace dans la ville voisine. Voilà comment Gorenje s’est établi à Velenje. Mais au Stadion Ob jezeru de cette bourgade de 32 000 habitants, pas de traces du géant de l’électroménager sur les panneaux publicitaires qui entourent le terrain. Et pourtant, il y en a des pubs face à la seule et unique tribune latérale de l’enceinte. Une camionnette du SAMU s’est posée sur la piste d’athlétisme. À côté de l’air de lancer de disque, deux photographes dont un avec un parapluie sont venus assister à la réception du NK Aluminij par le NK Rudar Velenje. Se doutaient-ils qu’ils allaient voir une telle purge ?


Rudar joue avec un maillot vert et noir dans le style de Sassuolo, quand le maillot rouge à manches blanches des visiteurs rappelle clairement Arsenal. Il y a bien un certain Jean-Claude Billong qui évolue chez les locaux, mais le Français n’est pas sur la feuille de match. Slovènes et Croates composent les deux équipes, ainsi qu’un Serbe sur le flanc droit d’Aluminij. Septième contre neuvième : dans ce championnat à dix équipes, c’est un duel de mal-classés. Après un début de saison canon, les « Miniers » de Velenje sont à la peine, quand le promu Aluminij n’a plus gagné depuis son exploit sur la pelouse de Maribor, au mois d’août. Du coup, le club à la passion pour les numéros improbables – 22, 26, 23 55, 25, 94... – se retrouve relégable.

Miniers, souris et œuf de Pâques


Dès les premières minutes, le coup franc puissant de Senad Jahić pour les « Miniers » trouve écho auprès du public local – quelques centaines de spectateurs. Mais il faudra attendre longtemps pour retrouver des applaudissements. En première période : un seul tir cadré à signaler de part et d’autre. L’évènement du premier acte, c’est peut-être le milieu d’Aluminij, Dejan Krljanovič, resté à terre après un choc, qui revient sur le terrain avec un œuf de Pâques autour du crâne. La souris qui sert de mascotte (à retrouver ici en train de prendre la pose dans une galerie souterraine de la région) va avoir du mal à mettre l’ambiance à la mi-temps.


Il faut attendre l’heure de jeu pour voir la partie s’enflammer un peu. Le sauveur s’appelle John Mary. Quand l’international U20 camerounais, buteur lors de la victoire face à Gorica la semaine passée, entre en jeu pour Rudar Velenje, le public pousse en tapant dans les mains de plus en plus vite, comme en raffolent les habitués de Roland-Garros. À quarante mètres des buts, Mary déclenche un tir inattendu : le gardien est avancé, mais pas assez pour laisser la balle retomber dans les filets. Dommage, la frappe avait clairement le potentiel pour se retrouver dans Téléfoot le lendemain. La meilleure occasion est passée. Il y aura bien ce coup franc dans le temps additionnel, mais le tireur préfère décaler son ailier gauche. Pas une si mauvaise idée, encore aurait-il fallu que la passe ne file pas directement en touche. Les locaux se feront même siffler par leurs supporters, qui leur reprochent de ne pas se ruer vers l'avant. 0-0, score final. Le spectacle, c'est pas trop leur truc, au pays du carrelage, des cuisines et des frigos Coupe de la Ligue. Remember ?

Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

zinczinc78 Niveau : CFA
"Franchement je vous trouve sévère. J'étais au Stade et..."

Non, pas crédible, j'abandonne..
..!!!???... Bah merci pour ce petit voyage, ça m'a donné froid. Courage à Jean Pierre Billong pour son défi de percer dans un championnat qui n'est pas l'évidence même du football. Ps: Je me demande quand même comment il est arrivé là-bas! Chaque individu renferme bien des mystères.
Moi je me demande bien comment SoFoot est arrivé là bas... :)
 //  12:46  //  Aficionado de la Thaïlande
les joies du streaming, en fait cette rubrique me rappelle un article d il y a qq années "j ai matté 12h de foot non stop" (pas 24, enfin bref, toute une journée) où en passant d un fuseau horaire à l'autre et en acceptant de regarder n importe quoi ben tu peux te taper une journée entière de foot, entre les horaires américains, européen, asie centrale et de l Est, c'est possible.

Du temps de Justin TV non mais maintenant...tu te lèves avec un match brésilien, puis un jap, etc etc...
3 réponses à ce commentaire.
Cette photo de la mascotte m'a fait hurler de rire.

Le concept des Miniers est respecté, mais la position, dans ce tunnel.. J'imagines juste le gars dans la mascotte et le gars derrière la caméra, plié en 4, bien sur après avoir picolé plus que de raison.

Je plussoie cet article!
Je sais pas vraiment pourquoi je l'ai lu par contre..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
103 6