1. // Corée du Sud
  2. // Suwon Bluewings-Suwon FC (4-5)

Le match que vous n’avez pas regardé

Deux possibilités s’offrent aux amoureux du foot le dimanche matin à l’aube : finir sa nuit tranquillement – surtout après une soirée arrosée, on ne vous juge pas – ou mater un match entre la lanterne rouge et le premier non-relégable du championnat sud-coréen. Séance de rattrapage pour ceux qui ont fait le mauvais choix. Avec un scénario cinglé, des buts à gogo et des parapluies en guise de fumigènes, c'était le derby de Suwon.

Modififié
528 12

Suwon Samsung Bluewings FC 4-5 Suwon FC

Buts : Johnathan (11e, 14e), Lim Ha-ram (45e+1 CSC) et Kim Jong-min (90e+2) pour les Bluewings // Kwon Young-hyun (5e), Lee Seung-hyun (36e), Bruce Djite (68e), Kim Min-jae (79e) et Kim Jong-gook (90e+5) pour Suwon FC

« The city is mine. » Le message du Frente Tricolore, le groupe de supporters qui anime le virage du Suwon World Cup Stadium, plante le décor du derby de Suwon, aka Samsung City. La huitième ville la plus peuplée de Corée du Sud, située à une trentaine de kilomètres de Séoul, au nord-ouest du pays, a hérité de ce surnom parce que nombre de travailleurs locaux – 40 000 en 2010 – y bossent pour la deuxième firme mondiale de l'industrie du high-tech. Mais Suwon a aussi un autre surnom : la ville du football coréen. C’est ici que Robert Pirès a planté le Brésil d’une volée somptueuse en demi-finales de la Coupe des confédérations 2001. Ici aussi que Thierry Roland a fait remarquer à l'antenne de TF1 qu'il n'y a « rien qui ressemble plus à un Coréen qu'un autre Coréen, surtout habillés en footballeurs » , quand les Bleus ont cru se rassurer en battant le pays hôte lors de leur dernier match de préparation pour la Coupe du monde 2002. Ici surtout qu’évolue le Suwon Samsung Bluewings FC, l’un des clubs les plus populaires de la péninsule.

Lutte pour le maintien, costards impeccables et Valbuena


Autant le dire tout net, les Bluewings passent une saison pourrie. Oublié la lutte pour le titre et une qualification pour la Ligue des champions asiatique en guise de deuxième place accrochée en 2015, cette année, les hommes de Jung-won Seo jouent le maintien (et sont qualifiés en demi-finales de la Coupe nationale). Mais il reste un frisson pour animer cette dernière ligne droite du championnat : la réception du voisin Suwon FC, qui fait ses premiers pas dans la Korea League Classic. Pour la première fois, les deux clubs se retrouvent cette saison dans l'élite. Derrière, le « supermatch » opposant les Bluewings au FC Séoul, c’est clairement l’affiche à ne pas rater pour les fans. Les deux premières confrontations de la saison ont tourné à l’avantage des Bluewings, confirmant la suprématie du quadruple champion de Corée sur son challenger – contre qui il n’a jusqu’ici jamais perdu (sur quatre rencontres au total depuis 2010).

Voilà en substance à quoi doivent s’apparenter les commentaires du duo fringant en cabine. 
Les deux acolytes portent le même costard impeccable, le même badge de la chaîne TV JTBC et la même cravate rouge à liserets blancs. Le premier, grand et fin à lunettes, prend scrupuleusement des notes sur son carnet ; le deuxième, plus petit et enrobé, se laisse aller à des « CHÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ !!! » sur chaque frappe de balle. Oui, l’homme a vite l’occasion de faire vibrer ses cordes vocales. À l’affût d’un mauvais dégagement, Kwon Young-hyun ouvre le score dès la cinquième minute de jeu pour Suwon FC. Célébration Valbuena pour lui : la glissade et la culbute en avant.

Boulettes, Tampax et Arles-Avignon


Une surprise ? Quelle surprise ? En trois minutes, le Brésilien Johnathan remet de l’ordre dans la maison des Ailes bleues. En plaçant une grosse frappe au deuxième poteau, puis en profitant d’une mésentente de la défense adverse, l’attaquant qui a joué la bagatelle de 31 minutes en Ligue 1 (!) en trois apparitions sous les couleurs d’Arles-Avignon en 2010-11 donne l’avantage aux locaux (2-1, 14e). Loin de lâcher prise, la lanterne rouge pousse pour égaliser et finit par trouver la faille, bien aidé par une bévue du gardien des Bluewings (2-2, 36e). Parce que c’est le jour des boulettes, Lim Ha-ram trompe à son tour son propre gardien juste avant la mi-temps. Le vice-champion en titre reprend l’avantage (3-2), et les parapluies bleus sont de sortie dans le kop. Au menu des spots de pub à la pause : des voitures, des voitures, des Tampax et des voitures.

Au milieu de la seconde période, l’entraîneur de Suwon FC mise sur son joker australien, Bruce Djite. À peine entré en jeu, le buteur place un coup de tête décroisé au deuxième poteau (3-3, 68e). Apparemment, le gardien s’en veut au point de mettre des coups de poing sur le gazon. Énervé. Et ce n’est pas le nouveau but des visiteurs qui va calmer sa rage. Bien décalé dans la surface, Kim Min-jae allume la quatrième mèche de Suwon FC (3-4, 78e) ! Des trombes d'eau s'abattent sur la ville, les fans dégainent les ponchos bleus et rouges aux couleurs de leur équipe respective. L’horloge tourne, les gars de Cho Duck-je tiennent leur exploit.

Attaque à tout-va, confettis et parapluies


C’était sans compter sur le sang-froid de Kim Jong-min qui vient arracher l’égalisation dans le money time (4-4, 90e+1). L’attaquant des Bluewings a même la balle de match au bout du crâne quelques instants plus tard sur un centre du Néerlandais, Romeo Castelen. Oui, l'ancienne cible du PSG. L’arbitre ayant annoncé sept minutes de temps additionnel, personne ne veut rester sur un match nul : tout le monde se déchaîne en attaque et plus personne ne défend ! 97e minute, Kim Jong-gook emmène le contre de Suwon FC. Il a un trois-contre-deux à négocier, est à deux doigts de perdre la balle, mais finit par s’en sortir et dégaine une frappe qui finit au fond : « GOAL » ! Le banc de touche se rue sur la pelouse, les confettis et parapluies sont de sortie. La lutte pour le maintien est relancée dans la Korea League Classic et, bonne nouvelle, il reste un derby de Suwon avant la fin de la saison. En attendant : the city is theirs !

Youtube


Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Simon 1661 Niveau : DHR
J'ai regardé les 10 minutes de vidéo.

UN constat : je me fais vraiment chier au boulot...

Deux constats : Ce sont des chèvres.
Message posté par Simon 1661
J'ai regardé les 10 minutes de vidéo.

UN constat : je me fais vraiment chier au boulot...

Deux constats : Ce sont des chèvres.


Mêmes constats.

Au début je me suis dit "wahou, 9 buts sur un match, ça fait quand même beaucoup"

En fait ils en vendangent 10 fois plus ; ça aurait pu finir en 26-24 cette affaire.

Sinon le commentateur est bien bien pénible
Message posté par Simon 1661
J'ai regardé les 10 minutes de vidéo.

UN constat : je me fais vraiment chier au boulot...

Deux constats : Ce sont des chèvres.


Je confirme....

Le niveau des 2 gardiens est juste à mourir de rire :)
 //  16:38  //  Aficionado de la Thaïlande
Déjà vu du foot japonais, qui m avait laissé plutot perplexe (mode sieste), pas réussi à voir un match chinois sans me faire chier, et là je me dis, enfin, du coréen...et la vidéo est bloquée. Dommage, vu les com du haut ca a l air d envoyer du pâté !

j vais pas non plus me taper la recherche google pour la retrouver, non mais oh. Toujours un big up pour cette rubrique sympathique, bon esprit
 //  16:44  //  Aficionado de la Thaïlande
rectif = si en fait on a accès à la vidéo, et oui, t es étudiant erasmus en corée ? tente ta chance ! Mention spéciale au second but de Johnatan. Sinon ca fait assez compilations de cagades facon VHS des 1990 (j aime bien aussi le bousin de la 3 30 min) t es 5 eme défenseur de ton équipe de nationale ou 3 eme gardien? ta carrière en D1 est tracée, vas y fonce bébé
 //  16:46  //  Aficionado de la Thaïlande
Et sinon "cheeeuuuu" ca veut dire quoi?
Peter North Niveau : DHR
Quel niveau, on dirait les gardiens de pes 2012 lol
Payetazo>>>ElFiasco Niveau : CFA2
Message posté par groin
Et sinon "cheeeuuuu" ca veut dire quoi?


Si c'est le Di Meco coréen, il doit surement annoncer les buts en avance dès qu'il y a une occasion.


Ou alors c'est le Jean Michel Larqué coréen et ça veut donc dire danger
Impressionné par l'absence de puissance dans leurs frappes. Tu sens qu'ils donnent tout et en fait non ça part pas. Les gars doivent regarder des vidéos de Matuidi en boucle pour avoir ce niveau de frappe de balle.
musquetonjeuRobert! Niveau : District
L'Olympique Lyonnais local a gagné et ça ça me fait bien CHÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ.
Quand tu as vu du football taiwanais, tu te dis que finalement en Corée ça taquine pas si mal ...
moi qui pensait que EA abusait sur les stats de la K-League mais non c'est ca...
les deux gardiens c'est des passoires et rien d'autre...

à la 10eme minute ya deja plus de milieux de terrain et apres mon dieu les relances de merde.... o_O

ca va meme la CFA 2 FR c'est mieux que "ca"...

++
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
528 12