1. // CAN 2017
  2. // Gr.C
  3. // Maroc-Côte d'Ivoire (1-0)

Le Maroc marche sur les espoirs ivoiriens

Sérieux tactiquement et hyper réaliste, le Maroc a logiquement arraché sa qualification pour les quarts de finale de la CAN en écartant une Côte d'Ivoire trop friable mentalement grâce à un bijou de Rachid Alioui (1-0).

Modififié

Maroc 1-0 Côte d'Ivoire

But : Alioui (64e) pour le Maroc

Une image peut symboliser la chute. Michel Dussuyer a les mains sur les hanches, sait l'avenir de son groupe quasiment déjà compromis et abat alors sa dernière carte offensive pour faire sauter le verrou marocain. Il ne reste qu'une poignée de minutes à jouer du côté d'Oyem, Max-Alain Gradel se prépare à venir planter ses dents dans la bataille, mais personne ne vient le saluer. Oui, Franck Kessié est sorti du terrain sans un regard, sauf peut-être celui du joueur qui abandonne ses potes. Comme pour raconter les failles d'une Côte d'Ivoire, championne d'Afrique en titre, et qui ne verra pas les quarts de finale. On connaissait la malédiction qui touche les porteurs de la bague de champion. La voilà confirmée, au bout des regrets.

Le totem et la douceur


Cette soirée, au fond, Hervé Renard l’attendait depuis longtemps, pour se prouver des choses à lui-même, mais aussi aux autres. Avec la belle gueule française, l’histoire est souvent comme ça. À la différence près qu’au Gabon, il est dans la chemise clinquante du tenant du titre et avec donc un statut de sorcier à défendre. Un quart de finale, le Maroc attendait ça depuis treize ans, alors il fallait mettre les ingrédients et convertir les espoirs nés lors de deux premiers matchs de poules où la Côte d’Ivoire, elle, s’est tirée une balle dans le pied.

Comme en 2015, quand les Éléphants s’étaient finalement remis la tronche à l’endroit pour aller chercher un sacre historique. Cette fois, la donne était simple : gagner, gagner ou gagner. Problème, dès les premières minutes, malgré un statut de favori, les Ivoiriens tirent déjà la langue et ne s’excitent qu’à travers les inspirations du totem Salomon Kalou. Le Maroc, où Renard avait une nouvelle fois sorti son accordéon pour étouffer son adversaire, est en place et croque chaque mollet qui passe, sauf quand Benatia décide de se la jouer aventurier devant sa défense. Résultat, la plus grosse alerte du premier acte sort de la douceur Fayçal Fajr dont le coup franc s’en va saccager la barre de Gbohouo. La Côte d’Ivoire ne répond que par deux grosses cartouches envoyées par Kalou, mais repoussées avec autorité par Munir. Pendant ce temps-là, Younès Belhanda se marre dans son salon en claquant des bicyclettes sur le canapé.

Le cadeau d'Alioui


Changement de tactique au retour des vestiaires. L’homme à la chemise claque des bises à ses anciens protégés, sort son plus beau sourire et essaye d’oublier la perte d’Aziz Bouhaddouz, touché aux côtes avant la pause. Le charmeur d’éléphants a débarqué, et Benatia est tout proche de le faire exploser dès le premier mouvement après une sortie affreuse de Gbohouo. Le Maroc s'amuse à endormir la Côte d'Ivoire avec sérieux, alors Michel Dussuyer se fâche et lance Seri dans la baston. Le moment choisi par Wilfried Zaha, ronchon depuis le coup d'envoi, pour aller tamponner Munir, histoire de faire grimper d'un cran la tension. Pas grave, les Marocains tiennent le scénario, et le temps peut s'arrêter. Comme ça, simplement, sur une contre-attaque emmenée par Alioui et En-Nesyri. Simon Deli recule, la suite n'est que merveille : un enroulé du droit de l'attaquant nîmois, lucarne opposée, et voilà comment la Côte d'Ivoire s'est retrouvée au sol (1-0, 64e).


La suite de la rencontre n'est alors qu'une sombre pagaille où Zaha veut se fritter avec tout le monde, où Serey Die s'en va pousser Fajr et où les Ivoiriens peinent à se montrer vraiment dangereux. Dussuyer sort alors sa carte Kodjia, mais avec quelle finalité ? Quasiment aucune, si bien que Hamza Mendyl est tout proche de faire sauter définitivement une équipe ivoirienne évoluant au rythme d'un groupe de vétérans sur un contre en solitaire à dix minutes de la fin. Le Maroc tient sa qualification pour les quarts de finale d'une CAN, enfin, et peut savourer une première victoire contre la Côte d'Ivoire depuis 1994. Hervé Renard, lui, peut une nouvelle fois danser. En chemise, évidemment.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Kit Fisteur Niveau : Loisir
An saint 1302. La Couronne de l’Aube Nacrée, exposée dans la salle de réception du palais du roi du Gabon, continue d’attirer toutes les convoitises de l’ensemble du continent africain. La Côte d’Ivoire, dont l’armée est considérée depuis deux ans comme l’armée la plus puissante du continent africain, se trouve en difficulté. Les togolais dans un premier temps, puis les kongolais dans un second temps ont réussis à les tenir en échec, et sans un prochain succès, les troupes ivoiriennes risquent d’être violemment démoralisées. Des troupes fraîchement venues directement du pays viennent apporter du sang neuf à l’armée, composée à nouveau de 30 000 piétons dont 25 000 pour le corps-à-corps, ainsi que 6000 éléphants de guerre. Mais en plus de cela, les chamans ont emmenés une relique sacrée pour l’ensemble du peuple ivoirien : la relique de la Vraie Couille. Enfermée dans une petite boîte, attachée au sommet d’une longue branche de baobab portée à la verticale par des porteurs, cette relique serait, selon les légendes ivoiriennes, une relique du corps de Saint Didier, le protecteur de tous les guerriers ivoiriens.

Dans le même temps, une autre armée africaine avance aussi vers son destin, vers une lutte sanglante qui se déroulera jusqu’à ce qu’une des deux armées annihile l’autre : l’armée de la puissante dynastie Almohade, maîtresse incontestable et incontestée du Maroc. L’émir De Renard, à la tête de ces puissants guerriers, reconnus pour la fougue de leur cavalerie, sait que son armée et l’armée ivoirienne avancent dans la même direction, grâce à ses éclaireurs. L’émir est un homme avisé et sait que pour conquérir la Couronne de l’Aube Nacrée, fuir les armées ennemies est inutile.

En effet toutes les armées vont forcément tenter d’avancer vers le même objectif, et la meilleure chose à faire est de détruire les armées croisant leur route, en utilisant la force physique comme les matières grises. Les almohades sont bien plus rapides et mobiles que leurs confrères ivoiriens, et plutôt que d’utiliser cet avantage pour foncer droit sur les ivoiriens sans réfléchir, la manœuvre prévue par l’émir consiste à atteindre la vallée située à 4 lieues d’ici, y installer ses troupes en les positionnant selon un ordre de bataille précis, consistant à diviser son armée en trois. Ces trois blocs, une fois mis en place, se tiendront côte à côte au pied des collines de la vallée. Quelques heures plus tard, comme prévu, les almohades arrivent en premier et organisent leurs trois blocs comme l’émir l’avait prévu : l’officier Bouhaddouz prend la tête du bloc de gauche, le chevau-léger En-Nesyri le bloc de droite, et l’émir en personne celui du centre accompagné de son immaculé Mendyl.

Les troupes ivoiriennes de leur côté, se déplacent plus lentement, mais finissent par arriver en vue d’un nuage de poussière. Provoqué par des sabots de chevaux, sans aucun doute. En se rapprochant, les hommes du maréchal Dussuyer voient que les troupes almohades les attendent. Puisque leurs adversaires ont divisés leur armée en trois blocs, les ivoiriens en font de même. Le sergent Bony occupe l’aile gauche, les cornacs Aurier et Zaha l’aile droite, et le bloc du centre est tenu par le général Kalou. Avant que la bataille commence, et qu’une demi lieue sépare les deux armées se faisant face à face, les porteurs de la relique de la Vraie Couille s’avancent devant le bloc du centre, s’arrêtent, et tous les ivoiriens se mettent alors à genoux et lèvent les bras au ciel. Les 36000 soldats, piétons comme cornacs, invoquent l’esprit du Saint Didier afin qu’il leur donne la force de l’emporter aujourd’hui. Les porteurs se reculent, les deux armées font sonner leurs olifants, la bataille peut commencer.

Les deux blocs centraux, composés de piétons hormis le général Kalou et l’émir De Renard, s’avancent au même rythme l’un de l’autre. Cependant les ivoiriens semblent avoir un certain ascendant physique, et bouscule les rangs almohades. L’émir, toujours équipé de sa hache de guerre, n’hésite pas à lever la voix pour encourager ses hommes et les remotiver.

Sur le côté droit ivoirien et gauche almohade, la cavalerie almohade fait face aux éléphants ivoiriens. Les cavaliers maures sont certes plus mobiles, mais ils savent que les éléphants peuvent les écraser. L’objectif des cavaliers est de manœuvrer prudemment, et plutôt que de tuer les mastodontes, consiste à trancher les cordes maintenant les selles des cornacs afin de les faire tomber de leurs montures. L’officier Bouhaddouz prend peu à peu l’ascendant sur ses homologues, mais son cheval chute à cause de l’irrégularité du terrain et l’officier en second Dirar prend le relais.

Sur l’autre côté, les cavaliers almohades font face à de la piétaille. Leur défaite face aux lanciers kongolais leur a servi de leçon et ils ne cherchent pas à foncer dans le tas, mais manœuvre finement pour déstabiliser les lignes ivoiriennes pour faciliter une future charge. Les ivoiriens restent sur ce côté volontairement défensifs, car avancer désunirait leurs lignes, ce qui serait fatal face à une cavalerie réputée jusque sur le continent européen.

Au centre de la bataille, le lieutenant Séri avec quelques centaines de lanciers réussi à encercler l’émir et sa garde personnelle. L’immaculé Mendyl, à la tête de la garde protège comme il peut le cheval de son maître, et l’émir dont le cœur déborde de rage. Son épée s’abat violemment sur les lanciers ivoiriens, peinant à se protéger ave leurs boucliers. L’émir furieux tonne à l’arrière « VOUS FOUTEZ QUOI BANDE DE CHARLOTS ?! ILS NOUS ENCERCLENT, VENEZ ME SOUTENIR MAINTENANT, PAS L’ANNEE PROCHAINE !!!!! » Le vizir dépêché par le sultan auprès de l’armée afin de seconder l’émir est pris dans la mêlée, et le sénéchal Bailly lui transperce le cœur. Appuyant son pied sur le ventre du vizir agonisant, il retire son épée dégoulinante de sang et lui transperce la gorge pour l’achever. L’émir De Renard, impuissant devant ce spectacle car encerclé, redouble de rage et ses hommes venus le soutenir parviennent à l’extirper de l’encerclement, lui sauvant probablement la vie. Furieux, brandissant sa hache en direction du sénéchal Bailly et regardant dans les yeux son immaculé Mendyl, il hurle : « METS LUI LA MISERE AU CHAUVE, TU M’ENTENDS ??! METS LUI LA MISERE AU CHAUVE !!!!! »

Si sur le bloc central les choses sont extrêmement tendues pour les almohades, sur le côté gauche les cavaliers redoublent de courage. Les almohades adoptent une redoutable tactique créée par les méharistes, consistant à combattre un sabre dans chaque main et guider leur cheval avec les genoux le plus possible. Cette tactique paye, et les sabres almohades perturbent grandement les cornacs pas habitués du tout à faire face à une cavalerie si mobile pratiquant une intense tactique de harcèlement. Plusieurs dizaines de cornacs sont déjà tombés de leurs éléphants, leur selle ayant été rompues par les habiles maures. Cela fait que des dizaines d’éléphants, paniqués par l’odeur du sang et désormais libres de tout mouvements, courent dans tous les sens, ajoutant toujours plus de chaos sur le champ de bataille.

Les cavaliers de l’aile gauche voyant que la victoire est acquise sur leur côté, se séparent en deux groupes. Le premier reste sur place, afin de perturber définitivement les cornacs, et le deuxième groupe part flanquer violemment les piétons ivoiriens de l’aile centre. L’émir De Renard est alors prit d’un sourire : Il comprend que les deux ailes ivoiriennes sont bloquées, et le bloc central ivoirien ne recevra aucun soutien. Les lanciers ivoiriens sont flanqués par derrière, et les cavaliers almohades sont dans la situation qu’ils préfèrent : en position de force grâce à leurs montures !

Voyant comment les choses tournent, l’aile gauche ivoirienne composée de piétons entre en débandade. Le sergent Bony ne peut tenir ses rangs et se replie lui-même, poursuivi par les almohades se déchainant sur la poursuite. Les officiers Fajr et Mounir en profitent pour foncer droit sur l’arrière garde ivoirienne avec quelques centaines d’hommes. Et là, le coup au moral fatal frappe les ivoiriens tel la peste noire : Les deux officiers s’emparent de la relique de la Vraie Couille ! L’ensemble de l’armée ivoirienne, voyant les cavaliers almohades chevaucher en tenant fermement leur relique, sont comme frappés par la foudre : toute l’armée désespérée entre en débandade ! L’immaculé Mendyl met la misère au sénéchal Bailly et à ses hommes, et plus aucun ivoirien ne peut tenir sa position. Cornacs et piétons fuient la vallée le plus vite possible, et les almohades abattent en masse les fuyards de leurs sabres comme le fruit mûr tombant de la branche de l’arbre.

Les 23 gradés de l’armée ivoirienne et leurs généraux se replient alors dans une petite forteresse abandonnée, la forteresse d’Acarlos. Le reste de l’armée subit plus d’une heure de poursuites, provoquant en tout et pour tout 20 000 morts dans la piétaille et la perte de 4000 éléphants. Les almohades, n’ayant perdus que 3000 hommes aujourd’hui, ont vus leur stratégie récompensée par une victoire totale. Il ne reste plus aux troupes de l’émir qu’à se masser devant la forteresse. Pour effrayer définitivement les gradés ivoiriens, l’émir ordonne de brûler sous les murs de la forteresse la relique de la Vraie Couille. Les ivoiriens, effrayés, tétanisés, sortent avec un drapeau blanc afin de se rendre.

L’émir De Renard, magnanime, ne les fait pas prisonniers et les laissent rentrer chez eux. Privés de leurs éléphants, ayant perdus la reli
Kit Fisteur Niveau : Loisir
relique de leur Saint Didier, les ivoiriens sont définitivement au fond du gouffre physiquement comme moralement. Il semble évident que l’armée la plus puissante du continent s’est définitivement écroulée aujourd’hui, et doit abandonner à tout jamais la conquête de la Couronne de l’Aube Nacrée. Saint Didier n’était pas présent pour eux aujourd’hui…

Les almohades s’installent dans la forteresse pour la nuit afin de se reposer, et de fêter la victoire comme il se doit. Un pigeon voyageur informe l’émir tard dans la soirée de la destruction totale de l’armée togolaise, achevée par les troupes kongolaises. Les troupes almohades, après une bonne nuit de sommeil, continuent la grande marche vers le sud, plus déterminées que jamais à aller chercher la Couronne de l’Aube Nacrée.
Red Devil Niveau : CFA2
trop bien hahaha merci Kit! Franchement j'avais super peur mais Renard a prouvé encore une fois qu'il était un grand sélectionneur, super match tactique et but splendide, fière de nos Lions de l'Atlas!
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Les lions de l'Atlas ont acquis la mentalité almohade il faut croire ^^ de rien, cela fait toujours plaisir de déclencher des sourires.

Dans l'ensemble, les marocains n'étaient pas confiants pour la qualif ?
Red Devil Niveau : CFA2
Je ne peux pas parler pour les autres mais perso j'ai tellement été déçue par notre équipe nationale par le passé que je ne m'attendais à rien, surtout contre la Côte d'Ivoire et avec notre attaque inexistante. Mais les joueurs ont été très appliqués et ont bien su gérer le match (en continuant à attaquer après le but notamment). Cette qualif c'est du bonus (13 ans qu'on attendait ça, c'est long bordel!), quoi qu'il arrive après c'est déjà top.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Surtout que si le Maroc perd je vais être obligé de faire un résumé sur Las Navas de Tolosa et je déteste plus que tout la chute du sultanat almohade ^^ alors si le Maroc pouvait aller au bout et permettre de placer quelques tirades épiques d'Hervé Renard, ce serait toujours bon à prendre.
pinpin666 Niveau : CFA
Et la chute de Constantinople tu aimes par dessus tout?
Une certaine bienpensance empêche de regarder l'histoire objectivement. Technologiquement les empires musulmans d'Espagne avaient accumulé certains retards. De même Constantinople est bien connue pour avoir sombré, entre autres dans un philosophisme futile, de sorte que les croisés de passage leur imposaient des humiliations en tout genre. La chute de ces empires s'expliquent donc et il n'y a pas de raison de les regretter.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Les choix du coeur ne sont jamais objectifs. Je n'ai aucun problème à parler de la chute d'Al Andalus, la preuve je suis prêt à parler de Las Navas de Tolosa si le scénario su match le permet. Mais la rigueur de la science et les choix du coeur sont deux choses totalement différentes et si parler objectivement de Las Navas de Tolosa est quelque chose que je ferais, hors rigueur historique c'est un choix personnel de ne tout simplement pas aimer cette période.

Et je préfère le règne de Soliman le magnifique à celui de Mehmet II le conquérant pour répondre à ta question.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Le résumé historique du jour est inspiré de la bataille d'Alarcos, ayant opposée en 1195 les Almohades (les vrais cette fois ^^) à l'armée castillane d'Alphonse VIII.

Désolé pour la couille au niveau du copier-coller, mais je ne peux pas encore éditer.
tout ça sans parler d'asabiyya, c'est GMG qui va être content
Gunner's Dude Niveau : CFA
Oh! Parler de la asabiyya et de GMG - ça sent les concours de l'enseignement ^^
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Je ne connais pas mais je vais me renseigner sur ça :) que signifie GMG ?
Bien vu @Gunner's dude, mais c'est maintenant derrière moi !

@Kit Fisteur, je pensais que tu sortais d'un commentaire de texte sur la question. Pour info la question de médiévale à l'agreg d'histoire est "Gouverner en Islam, Xe-XVe", donc les almohades et ce bon vieux Tumart y sont inclus ! Ceci étant, si tu es passionné par la question, tu peux aller voir les écrits d'Ibn Khaldoun, qui a théorisé l'asabiyya notamment autour des almohades et qui est étudié finement par Gabriel Martinez-Gros (le fameux GMG)
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Merci beaucoup vieux :) ça a l'air super intéressant je fonce chercher à lire tout ça !

Je n'avais jamais pris le temps de lire Ibn Khaldun (manque de temps) mais là tu m'en donnes fortement envie
13 réponses à ce commentaire.
Putain j'y crois pas, sans doute un des groupe de 23 les plus faibles depuis 10 ans pour le Maroc et ont réussie a se qualifier en battant la CIV qu'on avait pas battu depuis 1994.

Renard c'est un véritable sorcier blanc, le 1er match c'était une erreur cette défaite, elle été pas mérité.

Maintenant qu'on est en 1/4, même si c'est le Ghana, va falloir passer.
Tout à fait !

Et même si bien des aspects restent perfectibles dans cette équipe (justesse technique - un comble ! - et une meilleure utilisation / conservation devant), ça fait plaisir et je ne boude pas mon plaisir, justement.

Cette équipe a intérêt à continuer à faire profil bas, et gare à l'enflammade !
1 réponse à ce commentaire.
bestclic 2.0 Niveau : Loisir
Aurier aurait déclaré après le match "ne pas être inquiet".
En meme temps il a gagné la derniere CAN non ?
bestclic 2.0 Niveau : Loisir
Je faisais juste une petite référence mesquine à ces propos après le deuxième match où il affiche une confiance exagérée.
Note : 1
Bah comment ne pas être confiant après son placement sur le second but congolais ?
bestclic 2.0 Niveau : Loisir
Oh tu sais je dis ça j'ai même pas vu le match. Je sais pas s'il se voilait la face ou s'il était vraiment confiant d'ailleurs.
4 réponses à ce commentaire.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
relique de leur Saint Didier, les ivoiriens sont définitivement au fond du gouffre physiquement comme moralement. Il semble évident que l’armée la plus puissante du continent s’est définitivement écroulée aujourd’hui, et doit abandonner à tout jamais la conquête de la Couronne de l’Aube Nacrée. Saint Didier n’était pas présent pour eux aujourd’hui…

Les almohades s’installent dans la forteresse pour la nuit afin de se reposer, et de fêter la victoire comme il se doit. Un pigeon voyageur informe l’émir tard dans la soirée de la destruction totale de l’armée togolaise, achevée par les troupes kongolaises. Les troupes almohades, après une bonne nuit de sommeil, continuent la grande marche vers le sud, plus déterminées que jamais à aller chercher la Couronne de l’Aube Nacrée.
Il n'y a qu'une explication rationnelle à ces éliminations en cascade de favoris...et du Gabon: la puissante malédiction sofoot du dernier classement des joueurs africains. En effet:
-Mekhloufi et le FNL 1er à la surprise générale => Algérie éliminée;
-Drogba devant Milla => Cote d'Ivoire éliminée;
-Aubam dans le classement et pas Yeboah => Gabon éliminé;
-Des Zambiens partout on sait pas pourquoi => Zambie même pas qualifiée (comment ça on savait que la Zambie n'était pas qualifiée avant le classement?);
Hazard? Coïncidence? Je ne crois pas!
Next: comment les sudoku dans le JDD ont entrainé l'avènement de Trump?
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Sa prochaine mission : qualifier le Kenya pour la CAN, vu qu'il passe son temps à réussir l'impossible sur le continent africain ça devrait être dans ses compétences.
gunther mickey Niveau : National
Qu'est-ce que vient faire Eden là-dedans?
2 réponses à ce commentaire.
Champion-mon-frère Niveau : Ligue 1
Renard est incroyable bordel !
Ouai enfin la chasse à l'éléphant est interdite il me semble, encore un blanc qui vient faire sa loi sur le continent africain!
Champion-mon-frère Niveau : Ligue 1
Le renard est donc plus fort que l'éléphant. Bon à savoir
Le Lion est plus fort que l'élephant ?
GalateaTêtenjoy Niveau : National
Note : 4
Le lion ne s'associe pas avec le cafard.
Ce commentaire a été modifié.
5 réponses à ce commentaire.
Au vu de leur potentiel on ne enlèvera pas de l'esprit que l'Algérie et la Côte d'ivoire on délibérément lâché la coupe pour se concentrer sur le CHAN
Ravière Pastauré Niveau : Ligue 2
Haha, sauf que les deux équipes risquent pas d'être les mêmes à la CHAN puisque la plupart des joueurs sont formés en Europe^^
Kua ?! Le CHAN se joue avec les joueurs jouant en Afrique !!
Cetait plutôt implication Disney CHANnel cette année.
3 réponses à ce commentaire.
Set the controls for the heart of the sun
Le Maroc, après avoir essayé de jouer au foot pendant 15 ans, a pris la judicieuse décision de jouer un football de merde pour bien figurer en Afrique, Renard est un choix cohérent.
Rien de nouveau sous le soleil.
Une horreur de football mais content pour les marocains parce que les algériens, c'était du football de merde sans résultats au bout.
Paradigm Shift Niveau : National
Non, il est content pour les Marocains. C'est positif.
Ah ah, vu comme ca. La merde parfumée sent bon si tu la compares à la bouse de vach c'est clair que le monde est plus joli comme ca.
Red Devil Niveau : CFA2
t'as quoi contre les marocains? T'es au courant de la cascade de forfaits qu'on a eu juste avant la compétition? Je trouve perso que Renard fait des miracles avec sûrement la plus faible équipe du Maroc depuis des décennies! C'était une bataille tactique remportée brillamment par le Maroc avec un but splendide, tu voulais quoi? On fait ce qu'on peut avec les moyens du bord :)
Trois mots

Hervé Renard FRANCAIS
Set the controls for the heart of the sun
Justement Red Devil, je suis super content pour le Maroc mais disons que ça développe un football aux antipodes de celui pratiqué par le Maroc habituellement et c'est ce qui est triste.
C'est triste de devoir développer un football façon L1 pour gagner en Afrique.
Tu me diras, c'est le seul endroit où nos coachs ont des chances de triompher et ça se voit en terme de niveau de jeu... quand on pense que Zizou est le premier coach français à gagner une C1 et de manière assez particulière ;)

Ronniesheva Niveau : Ligue 1
trois mots
sélectionneur du MAROC
tu veux qu'on continue de jouer à pyramide longtemps?
pinpin666 Niveau : CFA
De quoi tu parles? Le mauvais football c'est celui des divas qui refusent défendre et qui se croient capables de faire un exploit individuel à chaque action.
L'attaque du Maroc est faible est-ce la faute de renard? Et les beaux buts du Maroc tu en fais quoi?
8 réponses à ce commentaire.
Cette CAN part en cacahuète, il m'étonnerait pas de voir une finale :
Ghana v. RD Congo et une immense liesse populaire avec une semaine de rumba dans les rues de Kinshasa...Amen.
Ce serait la moindre chose pour rendre hommage au grand Papa Wemba!
Je prie pour que cela se réalise !
Tunisie vs Maroc en finale .
C'est qui prend les paris par ici ?
3 réponses à ce commentaire.
L'Algérie et la Côte d'Ivoire resteront certainement les deux plus grandes déceptions du tournoi. Ces deux sélections auraient mérité un encadrement technique à la hauteur de leur potentiel.

Car si un bon entraineur est celui qui tire le maximum de son groupe, alors Leekens et Dussuyer ont clairement montré les limites de leur compétence.
Ce commentaire a été modifié.
Note : 2
13 ans que le Maroc ne s'était pas qualifié pour un vulgaire quart de CAN (pour la cdm on en parle pas), rien que pour ça respect aux joueurs et à Renard, on ne va pas bouder notre plaisir.

Le reste de la compèt c'est que du bonus !
AyoubKiraa Niveau : CFA2
Exactement d'accord avec toi l'ami ! Si on passe en demi tant mieux sinon c'est rien je suis fier de mon Maroc !
WA LMAGHRIB ZTOTOTO
Red Devil Niveau : CFA2
EXACTEMENT! Quoi qu'il arrive par la suite c'est déjà fantastique de s'être extirpés de ce groupe en battant la Côte d'Ivoire, merci Renard et allez les Lions! :)
3 réponses à ce commentaire.
Très probablement un 1/4 Ghana v. Maroc.
En effet sauf si l'Egypte gagne demain ... Mais sur ce que les pharaons ont montré depuis le début de la CAN, c'est loin d’être fait ... (bon ils ont remporté la dernière confrontation en octobre aussi, mais là c'est un tout autre contexte).
1 réponse à ce commentaire.
Bravo Le Maroc et la RDC pour leur qualif de la part d'un supporter Algérien...des putains de morts de faims les marocains...tout ce qu'il nous a manqué...j'ai bien aimé le 7 et Benatia derriére un vrai défenseur de niveau international...mais bon pour moi la révélation est pour l'instant le joueur de la Tunisie : Sliti...super joueur...Quant à nous malgré la défaite 1,2,3 viva l'Algérie...même si on a été nul.
Merci l'ami !

Je ne peux que déplorer,côté algérien, le choix Leekens, avec les prévisibles conséquences ... Je ne comprends toujours pas l'absence de Medjani, qui aurait fait indubitablement du bien à cette arrière garde.

Il y a une rumeur Zaki qui commence à circuler sinon, pour la sélection, mais je ne sais pas ce que ça vaut (la rumeur hein, car Zaki est capable du meilleur comme du pire, mais quand ça foire, ce n'est jamais de sa faute).
je te rejoins, c'était tellement prévisible qu'il allait se planter...Medjani était effectivement le seul guerrier mais même avec lui, il nous manquait la chose principale pour pouvoir aller loin dans une compétition internationale : l'état d'esprit...contrairement au Maroc et à La Tunisie...pourquoi pas Zaki...moi je prends, il a l'expérience...mais honnêtement j'aimerais bien qu'il prenne un sélectionneur algérien du cru...
Bonne chance pour la suite
Je pense, peut-être naïvement, que Medjani aurait pu être un cadre prépondérant dans ce groupe, pas forcément autant qu'un Bougherra, Halliche ou même Lacen, et qu'il aurait apporté un minimum d'état d'esprit ....

Avec Zaki, ce serait du tout ou rien ... Mais j'aimerais bien qu'un mec comme Belmadi soit essayé, ça pourrait le faire.

Thanks again bro'.
Content pour toi Nour.

Medjani a le parfum de la fin des années 2000, il me manque.
Je comprends ta nostalgie sur cette équipe de la fin des 2000's, elle est à mes yeux beaucoup plus attachante que celle post-2014 (et Dieu sait que je les ai trouvés épatants durant cette WC).

Moi, cest Camacho, Bassir et El Khalej qui me manquent ! ;)
Ronniesheva Niveau : Ligue 1
chipo?hadji?naybet?
Ce commentaire a été modifié.
Arrête je vais pleurer ! j'aimais bien Chippo pour son abattage, malgré sa tête foireuse contre la Norvège ... Naybet et Hadji, rien à dire aussi, évidemment ...

Il y avait aussi Bahja, mais dont le caractère, disons particulier, l'avait privé de 98 et plus largement d'une belle carrière en sélection (son entrée contre la Belgique en 94 ... Magique ha ha)
8 réponses à ce commentaire.
AyoubKiraa Niveau : CFA2
Ca fait vraiment plaisir tant cette EN nous a déçus ces dernières années. Le groupe était sans doute l'un des plus diffciles. Les joueurs se sont battus comme il le fallait pour nous rendre fiers de nos origines.
Comme dit plus haut, le reste de la compet' ce n'est que du bonus, nous sommes déjà très fiers !
Mais ... mais ça veut dire que Sio revient plus tôt chez nous ? meeeeeeeeeeeeerde
AyoubKiraa Niveau : CFA2
Du coup M'Bohli tu sais s'il vient 2nd gardien ? Ou c'est parce-que Costil part la saison prochaine et donc en faire un titu seulement la saison prochaine ? Parce-que c'est un super gardien, clairement une bonne pioche côté Rennais.
A priori il vient pour faire concurrence à Abdoulaye Diallo qui sera de retour de prêt cet été. Pas de hiérarchie claire mais Buisine est encore capable d'aller nous chercher un gardien de D2 moldave qu'il a vu sur un VHS
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Il fait du si mauvais boulot que ça cette année ? A l'époque il était plutôt bon à Sochaux.
3 réponses à ce commentaire.
Je me souviens avoir remis en cause le choix d'Hervé de Renard de sélectionner des mecs évoluant au Gazelec et à Nîmes. Aujourd'hui, c'est le type qui évolue à Nîmes qui a marqué. 1-0 pour les Crocos donc.

Sinon, cette équipe est solidaire, solide défensivement, très réaliste sans produire un football agréable. C'est tant mieux car ça paie, notre joie est légitime même pour une qualification pour les quarts car ça faisait tellement longtemps bordel ...

Et bravo Hervé bien sûr, une envie irrésistible d'y croire subsiste en moi, allez soyons fous !
Set the controls for the heart of the sun
La CAN, c'est de la L1 en pire, convaincu que Renard ne serait pas passé avec une équipe marocaine talentueuse.
Faut décidément jouer un football médiocre pour y triompher.
Kit fisteur : au départ c était marrant mais la, arrête putain... tu nous prend La tête avec ton histoire de merde.. Tu peux profiter de la CAN comme n importe quel fan de foot ! Pour La Copa America ou l Euro on n'a pas eu le droit à tes exploits littéraires... pourquoi La CAN alors ?!! Africa africa... ?? Allez profites merde !!!
On est toujours jaloux de ce qu'on aime.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Parce que pour la Copa et l'Euro je n'avais pas eu encore l'idée, peut-être ?

Si tu veux apprécier la CAN comme n'importe quel supporter lambda sans l'esprit de second degré so foot, je t'invite à cliquer sur ce lien :

http://www.lequipe.fr/

Speedstar Niveau : CFA2
Tu peux toujours migrer sur FootMercato hein, je ne crois pas que tu représentes une grosse perte pour la communauté SoFoot... 'Culé !
3 réponses à ce commentaire.
Rendons à Renard ce qui appartient au Renard. Ce fut une belle victoire avec une belle cohésion d'équipe dû au travail du coach.
Tel un Renard, il a identifié les problèmes de l'équipe et des équipes africaines en générale, souvent composés de stralettes qui sont là pour démontrer leur valeur et non pas pour gagner en équipe.

C'est la seule fois où je vois le Maroc défendre ensemble 3 matchs de suite. Ce harcèlement de nos milieux de terrains et attaquants sur les porteurs de balles ivoiriens, il n'y a pas beaucoup d'équipes qui défendent comme ça. Ce marquage à la culotte de Boussoufa sur Kessie, ce n'est pas la Belle Honda (Belhanda) qui l'aurait fait.

Maintenant techniquement c'est faible et ce n'est pas à cause de 5-3-1-1. Dans l'ensemble de l'effectif, seul Fajr a le niveau techniquement pour joueur une finale de CAN (défenseurs mise à part). Mais bon, notre tournoi est dors et déjà une réussite.
il y a 1 heure Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 2 il y a 1 heure Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT)
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 16
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 38 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 12
dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 21 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23
À lire ensuite
Prolongations à Kinshasa