En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Incidents du stade Mohammed V

Le Maroc et le fléau du hooliganisme

Des affrontements entre groupes ultras du Raja Casablanca, en marge du match de samedi face à Al Hoceima, ont fait 3 morts et plus de 50 blessés, dans et autour du stade Mohammed V. Ce drame intervient après un an et demi d'incidents en marge de matchs de foot, avec blessés et dégâts matériels en nombre aux quatre coins du Royaume. Cela traduit surtout un malaise très profond entre des instances amorphes et une jeunesse difficile à canaliser.

Modififié
25 janvier 2015. Le Raja vient de s’incliner 0-1 face au Moghreb de Tétouan pour la reprise de la Botola Pro (le championnat du Maroc), au stade Mohammed V de Casablanca. À quelques centaines de mètres, à l’arrêt de tramway Ghandi, des hordes de supporters envahissent la rame, insensibles aux efforts des policiers tentant de les orienter vers l’extrémité du quai. Le vert, en écharpes et tee-shirts, est partout. La moyenne d’âge plafonne à 13-14 ans. Malgré 200 places réglementaires, ils sont plus du double à se compresser à l’intérieur. Irrespirable. Un homme d’une quarantaine d’années renonce à toute tentative de monter : « C’est peine perdue, quand ils déferlent comme ça, aucun moyen de les dévier de leur route. Là, ça va encore, ils sont morts de rire, mais dans deux arrêts, si une gifle ou une bousculade part, ils peuvent semer le chaos. »

En 20 mois, une trentaine de fais divers liés au hooliganisme


Samedi dernier, le stade Mohammed V a connu le chaos. À cause de virages fermés pour travaux, les groupes ultras du Raja, habituellement placés dans le virage Sud, se sont rabattus dans les tribunes latérales à ciel ouvert - ou « grillage » dans le jargon du stade - pour y voir leurs Verts affronter le Chabab Al Hoceima. Sauf que l’ambiance dégénère et que deux des trois principaux groupes - les Eagles 06 et les Greenboys 05 - s’offrent une bataille rangée, entraînant de gigantesques mouvements de foule. Projectiles, fumigènes, bagarres entre les sweats à capuche - les Eagles - et les torses nus - l’habitude des Green Boys pour tous les matchs du Raja, quelle que soit la météo. Et les grilles de séparation de la tribune cèdent, détruites. Trois mineurs, dont deux garçons de 14 et 17 ans, y ont surtout laissé leur vie, alors que 54 blessés, des arrestations et des dégâts en pagaille autour du stade sont à déplorer.

Vidéo

Ces actes sont désormais monnaie courante au Maroc. Après de graves perturbations à Casablanca en 2012 et 2013, le pays subit depuis le début de la saison 2014-2015, une nouvelle vague de violences, à un rythme moyen mensuel d’un ou deux incidents. Les blessés s'accumulent (170 supporters et 100 policiers sur la période 2013-2015, selon le ministère de l'Intérieur), tout comme les centaines de voitures et de commerces détruits. Aucune ville n’est épargnée. En septembre 2014, les supporters de l’AS FAR Rabat ravagent un train, après un match contre le Raja. À Agadir, la venue de milliers de supporters du Wydad Casablanca a donné lieu, à deux reprises (mai et novembre 2015), à une guérilla urbaine de grande ampleur. En mars 2015, un quinquagénaire meurt, tombé au milieu de bagarres entre rajaouis et fans de l’OCK à Khouribga. Le dernier derby de Casa a, lui, dégénéré en affrontements entre supporters, puis contre la police. Le point commun de tous ces actes ? Des arrestations de mineurs non encadrés - 2787 selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, toujours sur la période 2013-2015 - qui se déplacent par grappes, et vandalisent à tout va.

Vidéo

Une génération laissée pour compte, le foot et la violence pour exutoire


Au Maghreb, le mouvement Ultra, et ses premiers groupes, a commencé à se développer en Tunisie en 2001. Il faudra attendre 2005 pour le Maroc et des milliers d’ados fascinés par cet univers très loin de leur quotidien : la pauvreté, le désœuvrement, l’absence de perspective apportée par l’éducation, l’ennui. L’ambiance du stade, les chants, les tifos, ont constitué un moment de réconfort qui les rend aujourd’hui fous, limite parano. Pour cette génération de 10-18 ans, tout est ennemi : la société, les adultes, la police qui persécute, les supporters de l’équipe d’en face, ceux de leur propre camp, qui ne chantent pas, les critiquent, leur disputent « la suprématie » des encouragements. Et dans ce contexte, qui peut aussi comporter drogues et armes blanches, la violence devient pour eux un acte légitime. Les Eagles et Greenboys du Virage Sud de Casablanca, par exemple, s’affrontent gravement une ou deux fois par an, dans un sentiment d’impunité, malgré la répression policière de plus en plus brutale. Dans la plupart des cas, les mineurs arrêtés pour vandalisme sortent après leur garde à vue ou écopent de peines légères (entre 2 et 6 mois, s'ils ne sont pas simplement acquittés).


La lucidité, quant à leur rapport à la violence, est elle-aussi légère. Le 13 décembre 2014, lors de la Coupe du monde des clubs à Rabat, quelques membres de la « Black Army » de l’AS FAR - un groupe souvent associé aux faits de délinquance - se glissent dans le stade Moulay Abdallah au cours de l’heure séparant les deux quarts de finale. Après avoir pris la pose avec les supporters mexicains de Cruz Azul, l’un d’eux est interrogé sur l’envahissement de terrain massif que les Rbatis ont effectué un mois plus tôt, lors du match contre El Jadida, blessant une vingtaine de policiers. « C’est un complot des médias pour nous discréditer, se défend-il. La police nous a attaqués, tapés dessus, on n'a fait que riposter. Les gens ne nous aiment pas, la police nous harcèle mais on a rien fait nous. » Un policier assiste à la scène, et explose en entendant « on a rien fait nous » : « Vous êtes des sauvages et vous méritez chaque coup qu’on vous met. Demain, nous, on fait la sécurité à Casa, ils sont un peu plus civilisés que vous, ça va se dérouler sans encombre » .

Stade vétuste, marché noir, resquillage, dysfonctionnements multiples


Raté. Le match auquel le policier fait référence oppose le Wydad à El Jadida, le 14 décembre 2014. La tempête et la pluie ont raison de l’attractivité des tribunes non couvertes. Les places à l’abri se vendent au marché noir à 150 dirhams, 3 fois plus que le prix normal. Les policiers, craignant le trop plein, croient fermer les portes mais se font déborder par une marée humaine, escaladant de partout. La pluie fait apparaître tous les trous situés sur le toit, inondant la partie haute des tribunes, où les gens s’entassent les uns sur les autres sans aucun moyen de bouger. La coupure d’électricité en deuxième mi-temps est la cerise sur le gâteau de la pagaille. Un supporter du Raja, qui était aussi dans la zone « grillage » du stade quand les incidents de samedi ont éclaté, témoigne : « Normalement, la capacité du stade était limitée à 20 000. Mais, avec le marché noir à fond, il devait y avoir deux fois plus de monde. J’ai vu des gens piétinés, écrasés, il n’y avait même plus de place pour respirer. Le match de samedi dernier n’aurait jamais dû se jouer à Casa pendant les travaux. »


Mais les menaces de boycott du championnat par le Raja et le Wydad, en cas de fermeture du stade pendant les travaux, ont permis le statu quo et le maintien des matchs à Casa. Contrairement aux stades construits dans l’optique de la CAN 2015, le stade Mohammed V, au cœur de la ville, extrêmement vétuste, ne répond pas aux normes de sécurité et les toilettes, constamment inondées, ressemblent plus à un marécage qu'autre chose. Après le derby Raja-Wydad en avril 2015, les habitants des quartiers alentour ont une nouvelle fois réclamé que le stade soit détruit. « À Marrakech, le stade est à 15 kilomètres du centre-ville. S’ils veulent tout casser, qu’ils aillent se taper dessus au milieu de nulle part, loin des maisons, comme ça ils seront facilement identifiables. Nos fenêtres et nos voitures trinquent systématiquement, on en a marre » , déclare l’un d’eux.

Ultras tout puissants, le match réduit au rang de prétexte


Les Ultras pèsent de plus en plus dans la vie des clubs, dont à Casablanca. Lors de la saison 2013-2014, les Winners (le groupe Ultra du Wydad) ont gagné le bras de fer les opposant au président du club, Akram, à coups de stade vide lors des matchs à domicile, de « Akram dégage » sur tous les murs de la ville et du pays, sans oublier cette ambiance apocalyptique quand les joueurs ont été attaqués au sabre à l’entraînement, le 20 mars 2014… Le Raja connaît aussi ses luttes, entre Ultras et le président Boudrika, dont le point d’orgue est ce très menaçant tifo « Raja O Plomo » ( « Le Raja ou le plomb » , en référence à la réplique « Plata O Plomo » , de Pablo Escobar dans la série Narcos) destiné pêle-mêle aux joueurs, aux médias, au président, et à « tous ceux qui auraient dans l’esprit l’idée de se mettre en travers du chemin du Raja » . Le 25 novembre 2015, les fans du Raja achètent même spontanément leurs places pour un match annoncé pourtant à huis clos. Comme un mois plus tôt pour l’Ittihad Tanger, qui avait écoulé 5000 places en une demi-journée. Comme un beau gage de foi et de fidélité d’une certaine façon. Une manne financière inattendue aussi pour les clubs.


Sur les chaînes Youtube et les sites spécialisés en animations, craquages de fumis et tifos, les ambiances marocaines gagnent surtout en notoriété, notamment le Raja et le Wydad, très souvent en haut des charts annuels, mensuels et hebdomadaires. Un prestige pour les clubs certes, mais le spectacle en tribunes a pris le pas sur ce qu'il se passe sur le terrain (c’est-à-dire pas grand-chose). La majorité des articles concernant le derby de décembre 2015 évoquent les tifos des deux virages. Rien sur le 0-0 soporifique qui a suivi. Trois minutes après le coup d’envoi, les yeux, les smartphones, les appareils photo sont encore rivés sur les virages, alors que Winners d’un côté, Eagles, Greenboys et Derb Sultan de l’autre lancent les chants et montent le curseur des décibels au maximum. Les discussions d’après-match ne parlent plus terrain, comme en août 2014. Quelques wydadis en déplacement à Marrakech regagnent le centre-ville à pied, en ne parlant que du tifo déployé par les Winners. Même adversaire, même résultat (0-0), même match dégueulasse quelques mois plus tard pour le Raja. Et les mêmes effets. Près de l’arrêt de tramway de l’avenue Hassan II, après une heure de marche depuis le stade, et une quête aux dirhams pour s’acheter un ticket de tram, aucun des supporters n’est capable de parler du match, qui n’est devenu qu’un prétexte.

Mesures efficaces et solutions viables, avant un éventuel « plan Leproux » ?


Il y a un mois, des réunions entre la Fédération et le ministère de l’intérieur ont débouché sur un consensus quant à la nécessité de sévir contre le hooliganisme, avec l’objectif de renforcer les projets de loi, appliquer l’interdiction d’accès aux mineurs non accompagnés, sanctionner les clubs, peines de prison lourdes, etc. Le drame survenu samedi montre que les choses sont loin d’avoir évolué. Les sanctions contre le club - 5 matchs à huis clos, 100 000 dirhams d’amende - semblent dérisoires face à la tragédie humaine. Dissoudre les Ultras et augmenter le prix des places ne ferait que vider les stades et transférer le problème ailleurs. Mais tôt ou tard, si la violence continue, les décisions qui ont pacifié de gré ou de force un stade comme le Parc des Princes finiront par être prises alors que d’autres solutions sont possibles : accès uniquement sur présentation de la carte d’identité, former des stadiers à l’européenne, mettre des caméras de surveillance, construire à Casa un stade dans le même modèle que ceux de Marrakech, Fès et Tanger, interdire de stade à vie à la première incartade, inciter les Ultras et les clubs à renforcer l’encadrement et à plus de dialogue. L’enjeu est surtout de ne pas écarter la génération actuelle des stades de football, tout en les sensibilisant au problème. Dans tous les cas, le temps presse pour le football marocain, toujours malade.

Par Farouk Abdou, au Maroc
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 08:44 Pronostic OM PSG : 500€ à gagner sur le Classico ! samedi 21 octobre 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina
Hier à 17:26 David Neres claque un geste « à la Berbatov » 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:07 Raiola balance sur le racisme dans le monde du foot 65 samedi 21 octobre Le président de la FA sous pression 7 samedi 21 octobre Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 7 samedi 21 octobre Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 17 samedi 21 octobre Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 vendredi 20 octobre Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE vendredi 20 octobre Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 50 vendredi 20 octobre Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 vendredi 20 octobre OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 10 vendredi 20 octobre Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) vendredi 20 octobre Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 37 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32