1. //
  2. // 5e journée
  3. // Newcastle/Norwich

Le malaise Ba

Cette semaine, Alan Pardew, le manager de Newcastle, et Alex Gontran, agent de joueurs, se sont répondus par déclarations interposées dans la presse britannique. Le sujet de la discorde : Demba Ba. Remplaçant mais double buteur face à Everton, le Sénégalais ne comprendrait plus les choix de son entraîneur et pourrait aller voir ailleurs. Vraiment ?

Modififié
4 5
« S'il continue à être remplaçant le reste de la saison, nous allons chercher d'autres solutions. » La bombe est amorcée et déposée par Alex Gontran, l'agent de Demba Ba, qui s'est confié aux journalistes de la BBC. On est au lendemain d'Everton-Newcastle et les Toons viennent d'arracher un match nul inespéré (2-2) sur la pelouse de Goodison Park. Remplaçant au départ, Ba est entré à la mi-temps avant de planter un doublé et de sauver les siens. Titulaire à tous les matchs précédents, l'attaquant est le meilleur buteur du club en ce début d'exercice avec trois buts en quatre matchs. Tout semble aller pour le mieux pour l'attaquant sénégalais. En fait non. Demba en a gros sur la patate et laisse son agent se muer en porte-parole. « Depuis son retour de la CAN, Demba Ba ne comprend plus le management du club. La décision de faire jouer Demba à gauche la saison dernière a été bénéfique pour le club, car Cissé a marqué 13 buts. Mais il y avait un manque de reconnaissance envers Demba. C'est plus difficile de bien jouer lorsque vous n'avez pas la confiance du staff. Comment peut-on mettre son meilleur buteur en pleine confiance sur le côté gauche ? »

Un avant et un après Coupe d'Afrique

Alors comment ? Débarqué dans le Nord de l'Angleterre à l'été 2011 en provenance de West Ham et pour 6 millions d'euros, Demba Ba marche sur l'eau durant toute la première partie de saison dernière. Meilleur buteur du club, l'ancien Rouennais marque plus de la moitié des buts des Toons durant la phase aller (14 pions sur 26 marqués au total). Mais le mercato hivernal va quelque peu bouleverser la donne, son compatriote sénégalais Papiss Cissé arrivant de Fribourg pour 12 millions d'euros. De retour de Guinée-Équatoriale après une CAN indigeste avec les Lions de la Téranga, les deux compères martyrisent les défenses de Premier League. Mais quelque chose a changé, le rôle de Ba n'est plus le même. Bien plus présent dans le jeu, bien moins devant le but, le natif des Hauts-de-Seine ne trouvera qu'une seule fois le chemin des filets durant la deuxième partie de saison.

En fait, Demba fait le sale boulot. Homme de l'ombre, il se démène devant et laisse son pote enfiler les pions (13 au total pour Cissé donc). Selon son agent, Ba rongerait donc son frein depuis sept mois. De quoi lui donner des envies d'ailleurs ? Pas vraiment. Titulaire trois fois sur quatre, Ba n'a pas l'intention de quitter la festive ville de Newcastle upon Tyne. « Demba est content à Newcastle. Il joue en Premier League, avec beaucoup d'amis francophones et il adore les supporters. Il aimerait débuter chaque match, mais il respecte le choix du coach, même s'il ne les comprend pas toujours et qu'il n'est pas d'accord » , tempère l'agent du joueur. Mais pourquoi une telle déclaration alors ?

Ba et Van Persie, même combat

L'hypothèse la plus plausible est la suivante. En menaçant le club d'un éventuel départ de son joueur, Alex Gontran avait pour objectif de mettre la pression sur les dirigeants afin d'ouvrir la porte à une renégociation de contrat, sans doute assortie d'une revalorisation salariale. D'autant que c'est ce contrat qui fait jaser. « Concernant son contrat, rien n'a changé, il y a toujours cette clause qui nous rend vulnérables. Voila où nous en sommes. La porte est toujours ouverte » , lâche Alan Pardew au Sun. Tout est dit, donc. Si rien ne change d'ici janvier et le mercato hivernal, Demba Ba est libre de s'engager n'importe où contre un chèque de 9 millions d'euros, soit le montant de sa clause libératoire. Une bonne affaire pour le club qui réussirait à attirer le Sénégalais dans ses filets, une très mauvaise pour Newcastle, qui perdrait ainsi un joueur majeur, grand artisan de la belle cinquième place obtenue en mai dernier.

En fait, la seule chose dont on est sûr, c'est que cette sortie médiatique n'a pas du tout plu au coach des Magpies. Celui-ci l'a fait savoir au principal intéressé avant de quitter Newcastle pour Madère, d'où les Toons ont ramené un point ce jeudi en Ligue Europa, sans Demba Ba et toute une tripotée d'habituels titulaires laissés au repos. « J'ai parlé à Demba et je lui ai dit que j'étais déçu de tout ce qu'il se disait à son propos » , a regretté Pardew avant de s'expliquer sur ses choix. « Il y aura des matchs pour lesquels je ne mettrai qu'un buteur. Peu importe ce qui se dit autour de moi, je choisirai l'équipe que je juge la plus apte à gagner le match. Même dans les plus grands clubs, on voit la même chose. Van Persie n'a pas débuté tous les matchs à Manchester United. (...) Il doit se faire à l'idée qu'il peut manquer des matchs. » Ce dimanche face à Norwich City, Demba Ba sera sûrement de nouveau titulaire à la pointe de l'attaque des Noir et Blanc. De quoi mettre fin aux rumeurs de départ. Enfin, jusqu'à la prochaine déclaration.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Après "Le malaise Ba" à quand l'article "Le malaise vagal Bafétimbi Gomis" ?
Mainvault Niveau : DHR
Je hais le football moderne qui veut qu'il n'y ait qu'un buteur par équipe... Pourquoi? En plus certaines équipes ( Espagne ) jouent parfois en 4 6 0... Il est ou le VRAI 4 4 2 Pu****?
Dire qu'il a joué à Mouscron! Et qu'ils avaient été le chercher dans un ptit club français (un club de CFA je pense).
saucissonbière Niveau : CFA2
Merci Damase, tu illumines mon dimanche midi. Mouscron quoi...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 5