1. // Polémique FFF/Médiapart

Le maillot bleu... Marine ?

Voici la polémique du moment qui arrive, presque, à éclipser l'attentat de Marrakech. Des dirigeants de la FFF, selon le site Mediapart, caresseraient des doux rêves d'apartheid footballistique pour calmer le bon peuple échaudé par Knysna. Depuis, les explications gênées et les dénégations plus ou moins convaincantes se multiplient. En tout cas, bienvenue dans l'arène.. Il est vrai que la tauromachie vient de rentrer au patrimoine culturel immatériel français.

Modififié
0 21
Peu s'en souviennent aujourd'hui, mais au lendemain du piteux parcours des Bleus en Afrique du Sud, une trentaine de braves militants d'extrême-droite particulièrement inspirés avait envahi le siège de la FFF avec de fortes revendications tout en finesse dialectique : « Dites à M. Escalettes que l'on veut une équipe de France blanche et chrétienne, virez les bougnoules, les muslims et les Noirs. Dites-lui que l'on reviendra et qu'on cassera tout » . Les révélations, si elles s'avèrent exactes, de l'article paru hier sur Médiapart ont dû leur mettre rétrospectivement du baume au cœur. Le journal en ligne raconte ainsi par le menu détail et grâce aux fuites provenant de gens de l'intérieur « scandalisés » , que la fine fleur de la DTN, son nouveau patron François Blaquart à l'offensive et Laurent Blanc en tête, voudrait réduire le nombre de joueurs « noirs et arabes » en sélection nationale, notamment en les filtrant dans les centres de formation dès les 12-13 ans. Marine Le Pen, qui ne s'imaginait pas si performante, doit savourer l'info au même titre qu'un sondage l'annonçant au second tour. Une victoire idéologique dans le droit de fil de la stratégie de la Nouvelle Droite qui inspire tant son entourage et qui prétend conquérir d‘abord les esprits avant de prendre le pouvoir (comme la gauche en 81 selon elle). Et pas de meilleur terrain que le foot pour tester le taux de pénétration et de normalisation d'un discours partisan. Le nouveau FN veut faire le ménage. Le voilà désormais omniprésent, y compris dans la sacro-sainte religion du ballon rond qui paraissait guère à priori lui être la plus favorable à ses obsessions.

Pour revenir à l'essentiel, et à en croire les graves propos rapportés par nos confrères, n'importe qui serait alors déprimé par le niveau d'analphabétisme politique, voire simplement républicains, qui semblerait habiter les cadres “seniors” du foot tricolore. Tout le monde avait déploré l'absence totale de sens civique des joueurs après le dernier mondial. Pour le coup, on s'enfoncerait dans les abîmes. Apparemment, pour les grosses pointures de la DTN, les vrais Français de qualité seraient et resteraient les “blancs”. Les “blacks” et “rebeus”, voire les “musulmans”, relèveraient du second choix (rien de neuf, Georges Valois, futur fondateurs du Faisceau, écrivait à Charles Péguy au sujet de l'affaire Dreyfus, que peu lui importait l'attachement d'un juif à la patrie, il demeurera à ses yeux toujours « sous la tente » ). Bref des palliatifs tout justes acceptables pour marquer ou arrêter des buts. Avec, cerise sur le gâteau, les inévitables clichés sur les exclusives compétences athlétiques des “hommes de couleur”, genre de vacuité qu'on espérait absente des têtes techniciennes bien remplies comme celle de Laurent Blanc, auquel Mediapart prête la fulgurance suivante «  Et qu'est-ce qu'il y a comme grands, costauds, puissants ? Des blacks. C'est comme ça. C'est un fait actuel. Dieu sait que dans les centres de formation et les écoles de football, il y en a beaucoup » . Des divagations à rapprocher des grands moments d'un Jean-Marie Le Pen s'épanchant sur « l'inégalité des races » en s'appuyant sur l'exemple athlétique (donc à défaut du reste) des coureurs blacks... Un Laurent Blanc, brusquement méconnaissable, qui semblerait d'ailleurs ne plus rien lire d'autre que le tweets d'Eric Zemmour : « Les Espagnols, ils disent : "Nous, on n'a pas de problème. Des blacks, on n'en a pas" » . Il est vrai que Luis Aragonés fut en son temps un grand progressiste, traitant Thierry Henry de « negro de mierda » ! Et passons sur l'hypothèse avancée de mettre en place des quotas qui fleurent bon les années trente. Cela dit, pour qui fréquente un peu les arcanes de la vieille maison fédérale, où dès qu'il s'agit de diriger, on se retrouve entre mâles blancs hétéros, ce type de sympathiques échanges verbaux ne constitue pas franchement une grosse surprise. André Mérelle, ancien directeur de l'INF Clairefontaine a ainsi admis sur RMC que ce genre de délire ne datait pas d'hier : « Oui, c'était sous la direction de Gérard Houllier. Il n'y avait pas de quotas à proprement parler, mais des réflexions sur le nombre de blacks et de beurs. Selon eux dont François Blaquart , il y en avait un trop grand nombre » .

Les mauvais esprits vous expliqueront qu'on récolte ce que l'on sème et que l'antiracisme béat de 1998 renvoie forcément en négatif l'alignement frontiste de 2011 dans un univers sportif où seuls les gagnants brillent. C'est oublier un peu vite le contexte, du débat sur l'identité nationale à celui sur la laïcité (enfin sur l'islam), avec souvent des “preuves” extraites du foot dans tous les faux débats d'I-Télé à RTL. Pour résumer tout ce qui tend à nous inculquer qu'il y a Français et Français d'origine. Le foot subit cette pression d'autant plus que le naufrage de Knysna a pour le moins libéré une certaine parole nationaliste et xénophobe (comme l'a bien expliqué Stéphane Beaud dans son livre sur «  Les traitres à la nation » ), avec peut-être aussi la volonté chez quelques-uns de faire table rase de la précédente période Domenech.

Reste à s'assurer que les nombreuses citations qui parsèment ce buzz soient exactes (le syndrome “propos rapportés” peut faire mal au moment de la confrontation avec les accusés), car l'équipe de France, en pleine détox, n'avait vraiment pas besoin de redevenir politic addict. Le chef de presse des Bleus, Philippe Tournon, a déjà lancé la contre-attaque en forme d'esquive auprès de l'AFP. « Laurent Blanc récuse ces propos ineptes et contraires à sa philosophie. Il est outré qu'on puisse le mettre en cause de la sorte, toute discrimination étant insupportable à ses yeux, il répète que jamais, il ne cautionnerait cela » . Le sélectionneur se serait contenté d'aborder le problème «  des joueurs qui possèdent une double nationalité, qui passent trois ans en pré-formation en France, puis partent ensuite à l'étranger sous d'autres maillots, ce qui ne peut pas ne pas poser problème, mais cela peut concerner aussi des Sud-Américains » . Laurent Blanc a depuis confirmé son indignation «  Moi qui suis opposé à toute forme de discrimination quelle qu'elle soit, dire que je cautionnerais des critères de sélection ethniques est une ineptie et me révulse » . Cette histoire n'est de toute façon pas terminée au vu du flot de réactions (de Chantal Jouanno à Marie-Georges Buffet) qui se multiplient, notamment sur le net et sur les réseaux sociaux, et avec l'annonce par Médiapart de nouvelles révélations semaine prochaine. Pendant ce temps Fernand Duchaussoy annonçait en conférence de presse l'ouverture d'une enquête interne (pas de fumée sans feu?) avec une menace à peine voilée pour les journalistes qui ont provoqué le séisme: « Si ensuite, il y a des choses à reprocher aux accusateurs, nous contre-attaquerons » .




Nicolas Kssis-Martov

Lire : l'interview de Stéphane Beaud

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Article assez bad ! Avancer Houiller pour éviter de critiquer les clubs de puels et deschamps ou cacher les recrutements , les arrivées voulues par lacombe et anigo dans ces clubs de l'ol de l'om ( diakhaté , cissokho diawara ,m'bia,taiwo)
depuis plusieurs années, n'est pas honnête de la part de cet article de so foot . D'ailleurs , ces clubs en reviennent, et recrutent donc désormais, des joueurs blancs tels que gourcuff,azpilicueta,gignac... La preuve que ces deux clubs commence à appliquer cette directive secrète de la fff révélée par mediapart.
@ bursac : J'ai pas saisi la finalité du commentaire.
Défendre Hooyeah? Montrer que cette pratique existe déjà et démonter un pseudo scoop? Prendre compulsivement le contre pied d'un article trop "gauchisant"? Enfoncer le clou pour montrer que ce que l'article sous tend, c'est à dire la lepénisation des esprits et en marche et que c'est une bonne chose?
L'époque est au décomplexe de droite, n'ai pas honte et tombe le masque.
D'où parles tu, camarade?
Nan mais bon c chiant, je sais pas d'où sort ce communiqué mais vous aller voir que tout d'un coup personne ne va vouloir en prendre la responsabilité. Sa fait que vendre du papier et faire parler de Mediapart.
@bursac: diakhaté c'est de cette année il me semble et Rémy il est black nan ?
Sinon peut être qu'un jour quelqu'un demandera des comptes a l'Equipe pour sa fameuse une et sa campagne de désinformation sur les bleus 2011. De fil en aiguille cette "une" a contribue a créer ce climat nauséabond, merci Bielderman
Je voulais dire les Bleu 2010.

Et j'ajoute:

"Reste à s'assurer que les nombreuses citations qui parsèment ce buzz soient exactes"

Sofoot ne s'embarrasse pas de tant de scrupules quand il s'agit de Ribery soit disant maltraitant Gourcuff
Que Mediapart, plus intéressé par le buzz que par le foot, parte dans ce genre de délire, je veux bien... mais je suis assez surpris que Sofoot suivent. Je m'attendais plutôt à un contrepoint de votre part.

Car quel intérêt aurait la FFF, et surtout les clubs formateurs, à appliquer de tels quotas ? En terme de morale, de résultats et d'image, ce serait suicidaire. Imaginez qu'un seul éducateur (black ou beurre, par exemple) qui recevrait ce genre de directive ait l'idée saugrenue de la sortir dans les médias : tout le board de la FFF devrait démissionner sur le champ. Et que dire des ventes de produits dérivés, de l'ambiance dans les stades, de l'image de l'EDF dans le monde, de la réaction de l'État qui subventionne la FFF ? Même au niveau de la FIFA, je me demande si la Fédération ne s'exposerait pas à de lourdes sanctions sur le plan international. Tout ça pour quoi ? juste pour avoir une équipe « plus blanche » ? Soyons sérieux, ça ne tient pas debout une seconde.

M'est avis que les gens de Médiapart ont plutôt brodé leur pseudo enquête à partir d'une réflexion de couloir rapportée par « une source » (aujourd'hui, plus besoin de preuves, avoir une source suffit à bricoler une « enquête ») et de deux 2-3 citations glanées sur le web et réinterprétées hors contexte pour servir le papier. Après qu'il y ait des racistes parmi les gens de la FFF et des clubs, je veux bien, mais de là à embarquer tout le système de formation français (+ la FFF + Laurent Blanc) dans l'emballement médiatique, je trouve que ça va beaucoup trop loin. Devant les doutes de certains observateurs, Mediapart avait d'ailleurs promis de publier « des preuves irréfutables qui étaient sa possession » (pourquoi ne pas les avoir publiées hier ?) mais toujours rien à l'horizon.

Le seul point de l'article d'origine que j'ai trouvé un peu pertinent est que l'OM soit cité parmi les 2 équipes supposées avoir commencé à appliquer cette discrimination (et qui, à ma connaissance, n'a pas démenti, contrairement à l'OL). Il se trouve que j'ai justement vu jouer l'équipe marseillaise U13 ce weekend à Bobigny et ce groupe était effectivement le seul du tournoi (16 équipes engagées dont une dizaine de gros clubs nationaux) à ne compter QUE des « gaulois » — c'est d'ailleurs des gosses parmi les spectateurs qui me l'avait fait remarquer, à juste titre. Ceci expliquant peut-être cela, Pape Diouf est justement l'un des principaux défenseur de l'article de Mediapart. Tiens.

Cependant, au delà de ce possible cas isolé et de quelques autres possibles dérapages locaux, imaginer que les dirigeants de la FFF et Laurent Blanc aient approuvé en secret une mesure discriminatoire dans l'objectif de l'appliquer à l'ensemble des clubs formateurs, juste par esprit nationaliste, ne tient pas debout. Enfin, à mon avis.
Le journaliste qui vient d'écrire cet article nage en plein délire : comment 30 militants excités auraient pu influer sur l'ensemble des clubs pros, qui répondent eux avant tout à des directives économiques ?

Le but de Mediapart est de sortir des scoops pour faire parler de leur site ... et ça marche !

Laurent Blanc a raison : ce sont des inepties.
@ ouinon,

c'est très bien ce que tu viens d'écrire, c'est le premier commentaire intelligent que je lis sur le sujet !
Depuis hier la France s'agita autour de cette polémique.
Y en a t il eu un seul pour vérifier a postriori le pourcentage de blacks et reubeux dans l'Edf depuis la prise de fonction de Blanc ? Blaquart, Blanc et les autres se seraient mis d'accord sur un maximum de 30% de français d'origine.

Cette décision étant censée avoir été prise en octobre 2010 on devrait directement en voir les premiers effets sur les dernières convocations des joueurs français...

Ambiance lors des prochains rendez vous internationaux. n espérant que les joueurs soient au dessus de ça.
Nan mais c'est surtout qu'il y a une vraie réflexion au sein de la DTN qui n'a rien de raciste. Alors certes on vit une époque où la droite se décomplexe, mais aussi où certains cherchent absolument à trouver du racisme là où il n'est pas.

J'avais cru comprendre, qu'en analysant les 'succès' du barça et de l'espagne des gens à la dtn voulaient que la formation s'axe davantage sur la technique que sur le physique pur et dur. Tout le monde s'émerveille devant la masia qui a formé xavi, iniesta et messi, mais aussi le carré du dernier ballon d'or qui ne comporte pas de joueurs supérieurs à 170cm si on rajoute sneijder à ce trio.

Le constat est qu'il n'y a pas assez de petits gabarits techniques en France où qu'ils ont éclos très tard (valbuena, ribery, après un parcours du combattant dans les divisions inférieures).
Ca éliminera forcement des renois au physique bien plus important, mais l'idée est surtout que ça favorise les petits gabarits techniques qu'ils soit blacks, blancs, rebeus etc etc...
Moi je trouve que c'est de la discrimation de favoriser un grand renoi physique plutôt qu'un petit rebeu technique...nan?

Plus qu'un complot raciste (c'est l'époque du complot aussi...!), j'y vois plutot la revanche des petits...
Blanc a raison quand il parle du problème des nationalités dans les centres de formation.

Il y a des dizaines et des dizaines de joueurs formés en France qui jouent ensuite pour le pays de leurs parents (tous africains). Kanouté, Drogba en sont les exemples les plus célèbres.

Perso, je m'en fous mais je comprends que des dirigeants soient agacés par la chose.

Par contre, tout ce foin sur des quotas raciaux, je pense que c'est du vent. Mediapart veut alerter l'opinion en montant en épingle quelques faits mineurs.

Enfin, j'espère!
Je trouve votre article trop polémique. Il passe, à mon sens, à coté du véritable problème pour les sélections nationales: la multi-nationalité.
A ce propos lire l'excellente analyse dans Le Monde: http://minilien.fr/a0kjob
Mouais, cet article sous entend que Drogba est "passé sous le nez" de l'EDF alors qu'il est né en côte d'ivoire, et que CChamack s'est révélé sur le tard ... C'est pas super crédible. Après si la france regrette que Boudebouz soit pas International A, ben fallait le sélectionner avant. Domenech au moins il pensait à ce genre de détail, il avait sélectionné Mavuba rapidement, par exemple. Bon c'est pas encore Makélé celui là, mais tu vois l'idée
Mario et Luco : la question est encore plus absurde concernant les binationaux ! Vous pensez que les clubs (les quotas s'appliqueraient au niveau des clubs) vont se mettre à recruter des jeunes joueurs certes blancs mais moins bons juste pour qu'il y ait moins de futurs pros d'origine étrangère qui jouent pour une autre équipe nationale 10 ans plus tard ? Là encore, ça ne tient pas debout. Les clubs n'en ont rien à battre du futur de l'équipe nationale — si déjà ils arrivent à sortir de leur centre de formation un pro par promotion, ils sont bien contents.
En fait, on peut retourner l'article de Mediapart dans tous les sens : discrimination raciale, problème des binatinaux, ou stratégie sportive (favoriser les petits gabarits techniques et vifs, cf. le com. de Ken), que ça ne tient toujours pas debout. Je n'imagine toujours pas la FFF prendre le risque d'imposer une telle mesure aux clubs formateurs pour l'une de ces 3 raisons.
Je persiste à trouver cet article intéressant,et plus subtil (peut être trop?) que les commentaires ne le laissent à penser.
A mon sens il ne s'agit pas tant d'insinuer un doute sur des pratiques de la FFF que de montrer que l'un des acteurs les plus politiques de ce champ n'est pas épargné par l'obligation de se positionner par rapport aux tendances idéologiques du moment. Que cela vienne de Sofoot n'étonnera que les nouveaux lecteurs (combien d'article sur le rapport entre foot et politique?).
Dernière chose, je ne sais pas d'où ça vient, du surplus d'informations ou du manque de mémoire, mais cet article s'inscrit dans un contexte déjà fourni (Mondial 2010 notamment et les interprétations culturelles-ethniques du fiasco.
"rien de neuf, Georges Valois, futur fondateurs du Faisceau, écrivait à Charles Péguy au sujet de l'affaire Dreyfus, que peu lui importait l'attachement d'un juif à la patrie, il demeurera à ses yeux toujours « sous la tente »"

Mollo sur Georges Valois. L'assimiler à un méchant nazi comme vous le faîtes (parce qu'antidreyfusard, alors qu'un grand nombre de dreyfusards ont été de fieffés collabos, mais bon, passons) est de la pure malhonnêteté besancenotiste. On pourrait dire aussi de Valois qu'il soutint le Front Pop, qu'il fût un résistant et qu'il mourut à Bergen-Belsen. Ouais, ça vous change la réputation d'un keum.

Sinon, insinuer que la FFF est contaminée par les idées du Front, quelle rigolade.

"Le sélectionneur se serait contenté d'aborder le problème « des joueurs qui possèdent une double nationalité, qui passent trois ans en pré-formation en France, puis partent ensuite à l'étranger sous d'autres maillots, ce qui ne peut pas ne pas poser problème,"

Oui, Blanc avait dit un truc dans le genre il y a un moment sur le plateau de l'ignoble émission de beaufs parisiens qu'est le CFC. Et il avait entièrement raison. Il est temps de s'interroger sur l'attachement sincère qu'ont certains bleus (ceux dont les ascendants sont d'origine étrangère. Eh oui, j'y peux rien, c'est comme ça)pour l'équipe de France. Il suffit de se rappeler des propos de l'imposture Benzema au micro de Luis Fernandez : "mon pays c'est l'Algérie ,l'EDf c'est seulement le côté sportif".
Un scandale.
HS avec le sujet: Pourquoi on dit "rebeu, black, renoi" etc pourquoi on nomme pas les choses par rapport a quoi elles correspondent exemple : un chien, un chat, un blanc, un noir, un arabe, un chinois, un togolais, un martien? Vous avez peur de quoi, de passer pour des rascistes en disant "marouane chamack c'est un arabe et bakary sagna c'es un noir?" Vous croyez que quand vous dites à nabil el zhar que c'est un arabe il va se vexer? Faut arreter un peu de deconner, y a vraiment des gens qui deviennent grotesque en prenant des pincettes pour vouloir faire comprendre que le type dont ils parlent n'est pas un blanc.

Pour en revenir au sujet, il est tres rares que des bombes atomiques sortent comme ça dans la presse en etant totalement infondée et inventée par des journalistes qui s'emmerdaient, il y a toujours une part de faits, ou alors c'est simplement une affaire genre renault ou clearstream, des gens qui veulent nuire a des personnes precises... en tout cas on ne peut rien affirmer pour l'instant, l'info est sortie ce matin, alors arretez de vous bouffer sans qu'on sache rien sur cette histoire, c'est fou comme un petit article bidon peut semer la zizanie
Le point de vue de Pierre Ménès, que je partage pleinement, vient de tomber : http://fr.sports.yahoo.com/fo/pierrotle … um=twitter
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Aston William
0 21