1. //
  2. // 22ème journée

Le LOSC sur un os

Après avoir mené quasiment toute la rencontre, Lille a dû se contenter d'un match nul, la faute à un but auxerrois pas très catholique. Monaco, qui s'incline à Toulouse (0-2) plonge un peu plus.

Modififié
0 3
Auxerre - Lille: 1-1

Le LOSC avait l'occasion de s'envoler cet après-midi. Et le premier à s'envoler s'appelle Moussa Sow à la 9ème minute sur un superbe ciseau. Le reste de la rencontre est dominée par l'équipe nordiste qui commettra l'erreur de ne pas doubler la mise. En fin de match, alors que deux joueurs auxerrois sont 5km hors-jeu, Dudka égalisera sans que l'arbitre ne bronche. Le LOSC pouvait se retrouver avec sept longueurs d'avance sur le PSG et Rennes, il devra s'en contenter de cinq.


Buts: Dudka (86e) / Sow (9e)

Toulouse - Monaco: 2-0

Ca y'est. Monaco est devenue une vulgaire équipe relégable qu'il est bon de rencontrer lorsqu'on a besoin de points. Après sa défaite contre Saint-Etienne, le TFC a profité de la venue de la deuxième plus mauvaise équipe du championnat pour faire le plein. Sans devoir appuyer sur le champignon, les Toulousains ont facilement dominé leur sujet et ont su profiter de la faiblesse de l'ASM. Sissoko, lui, en a profité pour inscrire un doublé. Le prochain adversaire s'appelle le LOSC. Certainement une autre chanson.


Buts: Sissoko (48e, 76e)

Rennes - PSG: 1-0

Sans être éblouissants, les Rennais remportent trois points essentiels dans la course au titre et à la C1. Les Parisiens ont été trop brouillons pour pouvoir l'emporter ce soir. Avec un Nêne en petite forme, le PSG nourrira des regrets, surtout si Lyon et Lille venaient à l'emporter.


But: Brahimi (19e)

Lens – Valenciennes : 1-1

Le RCL n'est pas encore guéri. Dans le jeu d'abord, puisque les joueurs de Bölöni ont rarement été capables de proposer quelque chose de sexy à leur supporters. Dans la tête ensuite, puisque la bande à Jemaa s'est complètement déconcentrée après l'ouverture du score du Tunisien. Valenciennes en profite pour repartir de Bollaert avec le point du nul. Malgré la défaite de Caen, Lens reste dans la zone rouge.


Buts: Jemaa (37e) / Dossevi (39e)

Marseille - Arles-Avignon: 1-0

C'est un sentiment un peu paradoxal qui habite les supporters marseillais ce soir. Pas de quoi bander au vue de la prestation des joueurs de l'OM. Pourtant grâce à cette victoire taille S, les hommes de Didier Deschamps réintègrent le podium et mettent la pression sur les Rennais et les Lyonnais. Oui mais voilà, le match a été poussif, Arles-Avignon aurait mérité le nul et le jeu Olympien traîne un peu la patte. Qu'à cela ne tienne, les Marseillais auront le droit à leur traditionnel feu d'artifice à la fin du match.


Buts: Gignac (54e)

Caen - Lorient: 0-2

Amalfitano, Gameiro, ça devient un peu un classique en L1. Un peu comme Mel Gibson et Danny Glover dans l'arme fatale. Ce soir c'est Caen qui fait les frais du poil à gratter du championnat, et mettent fin à leur série de victoires à domicile. Ca risque de devenir Mission Impossible pour se sauver.


Buts: Amalfitano (22e), Gameiro (86e)

Brest - Nancy: 2-1

Alors que le mercato hivernal a été sans intérêt, le Stade Brestois a peut-être réussi le sien, en rapatriant Jonathan Ayité, auteur d'une grosse performance ce soir. Face à une solide équipe nancéienne, les Brestois sont parvenus à arracher la victoire et reviennent dans la course à l'Europe. Nancy doit se contenter de regarder derrière.


Buts: Ayité (44e) / Brou Apanga (74e csc)

Montpellier - Saint-Etienne: 1-2

Coup d'arrêt pour Montpellier qui restait sur cinq matchs sans défaite. L'affaire a été bouclée en une mi-temps, le temps qu'Emmanuel Rivière ne plante son doublé. Au retour des vestiaires, Girard tentera de remobiliser son équipe en sortant Camara et Estrada. Mais les Héraultais ne réagiront qu'en toute fin de match, ne pouvant que réduire le score. Fort de cette victoire, l'ASSE s'empare de la quatrième place et envisage peu à peu de regarder plus haut


Buts: Martin (86e)/ Rivière (12e, 36e)

Nice - Sochaux: 1-0

Francis Gilot doit sacrément avoir les boules ce soir. Pour au moins 5 raisons :
- S'incliner au Stade du Ray après avoir foutu une raclée à Rennes, ça la fout mal
- Ses joueurs ont dominé et ont offert une belle seconde période
- Son défenseur Annin a été expulsé au terme d'une échauffourée collective.
- L'arbitre a refusé un but à son équipe pour une charge illicite sur le gardien.
- Il offre à l'OGCN sa première victoire depuis début décembre et rate l'occasion de fondre sur les places européennes


Buts: Pejcinovic (29e)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Marseille réintègre le top 3". Le top 4, là, du coup.
A quel moment Arles méritait d'égaliser ?

Comme le public, les journalistes semblent avoir oublié les occasions olympiennes en première période. Et la faute évidente sur Diawara dans la surface.

L'OM mérite sa victoire. Mais pas tellement plus que le 1-0 il est vrai.
5 km hors jeu ... Au moins !
Vous oubliez pas un peu Sow qui a oublié de remonter là ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La revanche des victimes
0 3