Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Bergerac-Lille (1-2)

Le LOSC passe au buzzer !

Modififié

Bergerac 1-2 Lille

Buts : Kamissoko (90e+2) pour Bergerac // Lopes (71e) et Éder (90e+4) pour Lille


À la suite de la qualification tout en maîtrise de Fréjus Saint-Raphaël face à Auxerre, les joueurs de Bergerac se sont peut-être dit : « Et pourquoi pas nous ? » Malheureusement, la magie de la coupe opère rarement deux fois la même semaine. Une règle que les Lillois, cruels, vont se charger de rappeler à leurs adversaires.

L'exploit ? Le public du stade Jean-Antoine-Moueix de Libourne y a forcément cru. Car pendant 94 minutes, leurs protégés ont réussi à maquiller les trois divisions qui les séparent du LOSC. Dominés, mais bien regroupés dans leurs derniers mètres, les Bergeracois cherchent avant tout à bien défendre. Et ça marche : en première mi-temps, les Lillois n'enregistrent qu'une seule frappe dans la surface périgourdine. Elle est l'œuvre d'Éder, juste avant la pause. À la suite d'une merveille de passe de Sliti, le Portugais enchaîne contrôle et frappe, mais Dolivet anticipe bien et en profite pour chauffer ses gants. Deux minutes plus tôt, le LOSC était tout près d'encaisser le premier but de la partie. Sur une sublime cagade de Maignan, – tout sauf rassurant ce soir – Pinto hérite du ballon à l'entrée de la surface, mais sa frappe fuit le cadre.


Si durant les quarante-cinq premières minutes, les Nordistes ne sont pas parvenus à marquer, ils ont tout de même bien usé la troupe de Fabien Pujo. Enfin, Lille trouve des espaces et parvient à se montrer dangereux. C'est d'abord Sliti qui fait parler la poudre, mais sa frappe est trop croisée, il est imité par Amadou, quatre minutes plus tard, qui arme une belle reprise sans trouver le cadre. À force de pousser, le LOSC trouve la faille. À l'inverse de ses coéquipiers, Rony Lopes fait preuve d'une précision d'orfèvre au moment de piquer sa balle face au portier adverse. 1-0, Lille sort du piège tendu par les locaux, mais continue de trembler. Finalement, à la 92e, sur corner, le capitaine Kamissoko remet les deux équipes à égalité. La prolongation approche. C'était compter sans ce diable d'Éder, qui conclut parfaitement un joli mouvement collectif dans les tout derniers instants de la partie (90e+4). 2-1, le score ne bougera plus.

Certes, Lille affrontera Monaco en quarts, mais si les hommes de Franck Passi comptaient se rassurer grâce à ce match après la piteuse copie rendue à domicile contre Bordeaux (2-3), c'est raté. Côté Périgourdins, on aura des regrets, forcément, mais cette élimination va permettre de se concentrer sur l'objectif principal : la montée en National. Enfin, ayons tous une pensée pour les supporters de Bergerac, sur qui Eder vient de passer une vilaine deuxième couche. CP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:53 La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 92
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:43 La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 Hier à 12:34 River Plate devrait quitter El Monumental 4 Hier à 11:41 Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 15 lundi 13 août Rooney, héros de la 95e minute 17 lundi 13 août Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 27