Modififié
0 16
Club de foot du Nord de la France, bien structuré, en progrès constants depuis des années, champion de France 2011, cherche entrepreneur ayant assez d'argent pour reprendre le flambeau. Pas sérieux s'abstenir. C'est en quelque sorte le message délivré par Michel Seydoux, président du LOSC, sur le site officiel du club lillois dans le cadre de ses vœux de bonne année. Et oui, le LOSC est bien à vendre.

«  Je souhaitais vous adresser un message concernant mon possible départ du LOSC. Depuis un grand nombre de mois, d’années, je pense et prépare logiquement ma succession. Le contraire serait irresponsable. Récemment, et après dix ans de présidence, j’ai souhaité accéléré la démarche et solliciter un cabinet expert afin de disposer des meilleures solutions pour l’avenir. Le calendrier n’est pas établi, il n’y a pas d’urgence. Ma succession se fera seulement le jour où un entrepreneur se présentera avec le meilleur projet, les meilleures garanties, les plus grandes ambitions pour notre club. Ce que je souhaite avant tout, c’est que le LOSC continue de grandir. Et tant que je serai là, dans les succès comme dans les difficultés, soyez convaincu que je donnerai la même énergie et afficherai la même envie pour défendre les couleurs de notre club.  »

Frédéric Thiriez déplorerait quant à lui le départ d'un éminent membre du club moustache. BJ
Modifié

Note : 1
Il a vraiment écrit "j’ai souhaité accéléré" ?????
Note : 17
Alors que le mec derrière Michel est en train de montrer le ballon du penalty de Ramos qui retombe...
Note : 4
Bon en l'occurrence Thiriez ne peut pas déplorer le départ de Seydoux du club moustache sachant que celui ci n'a plus de moustache. Mais sinon, c'est un des meilleurs présidents de Ligue 1 qui s'en va, un homme droit et intègre qui n'hésitait pas à couillonner même son frère (makoun, keita, bodmer et bastos à prix d'or en direction de Lyon c'est lui). En espérant qu'on ne se récupère pas un investisseur sérieux qui nous laisse dans la mouise au bout de 2 ans, jurisprudence Malaga.
c'est pas pour faire le rabat-joie mais comme dit dans ses voeux, c'est pas d'aujourd'hui qu'il souhaite vendre
*somagic* Niveau : CFA
Note : 2
@ Max,

Seydoux detient 60% des parts du Losc. Les 40 autres sont au groupe Partouche.
Un salarié du club m'expliquait qu'avec 10 millions déjà à peine, Seydoux pouvait vendre. Malgré le centre de formation, et la vente de Hazard (qui a stabilisé les comptes et le déficit récurrent), le fait de ne pas être entierement proprietaire du stade pose problème. La vente de Debuchy et celle probable de Kalou (et Lille essaie de trouver un preneur a De Melo)s'inscrivent dans la logique de vente car dans le passif que va analyser le repreneur, il regarde le salaire des joueurs, leur durée de contrat et leur "côte" en cas de revente. et dans cette même logique Digne a été prolongé car il permet au club d'augmenter "sa valeur" joueur.
Ce même salarié m'expliquait que la loi de taxation à 75% faisait peur car bcp de contrats stipulaient une prise en charge des impots par le club et que ces 75% n'avaient pas été envisagés lors de la signature de ces contrats.
sur la photo l envie on la voit, l energie pas dut tout XD
0 16