1. //
  2. // 21e journée
  3. // Southampton/Arsenal (1-1)

Face à un Southampton loin de présenter le visage du promu timide, Arsenal a galéré. Au point de concéder un nul qui a quelque chose de miraculeux, dans la mesure où les Gunners ne doivent leur salut qu’à un malheureux contre son camp (1-1).

Modififié
0 13
Southampton-Arsenal : 1-1
Buts : Ramirez (34e) pour Southampton. Guilherme (41e csc) pour Arsenal.

Quatre victoires de rang en Premier League, un dernier succès retentissant sur le score de 7-3. Oui, Arsenal donnait l’impression d’être en pleine bourre, avant sa confrontation face au promu et relégable Southampton. Une rencontre qui, sur le papier, n’avait pas grand-chose de compliqué. Tu parles. Les Gunners n’ont pas été bons, ce soir. Au point presque de faire oublier leurs dernières sorties. Surclassés dans le jeu par un promu décomplexé et emmené par un excellent Gastón Ramírez, ils s’en tirent uniquement grâce à un but contre son camp. Voilà une belle occasion de perdue, celle de revenir à deux petits points du 4e au classement, Chelsea. Le pauvre Southampton, malheureux ce soir, pourra néanmoins se satisfaire de sa sortie de la zone rouge.

Walcott fait marquer un adversaire

Forcément convaincu par la prestation des siens face à Newcastle, coach Wenger n’a pas voulu chambouler son onze de départ. C’est exactement le même, qui débute sur la pelouse du St Mary’s. Et pour proposer un vrai match de Premier League. Voilà l’impression, en tout cas, que laisse ce Southampton-Arsenal, dans les premiers instants : un engagement de tous les instants, un désir d'aller de l'avant marqué, des offensives de part et d’autre. Aucune des deux équipes, cela dit, ne parvient à prendre l'ascendant dans le jeu. Et mis à part une volée folle tentée par Santi Cazorla (5e), il manque aussi les occasions. Un truc un peu moins étonnant passé le quart d’heure de jeu. Autant dire le moment où le rythme de la rencontre se met à baisser sensiblement. Southampton pose alors le pied sur le ballon, là où les Gunners attendent patiemment. Trop, sans doute. Après une balle perdue bêtement par Podolski à proximité de la surface et un dégagement raté de Sagna, Ramirez est servi aux 16 mètres 50 pour fusiller Szczęsny (1-0, 34e). Un but qui ne semble pas remobiliser les Gunners. Mais sur un coup franc anecdotique de plus de 30 mètres, la frappe de Walcott est déviée par le pauvre Guilherme, qui trompe Boruc (1-1, 41e). Contre le cours du jeu, Arsenal rentre aux vestiaires sans trop de dommages.

Un but injustement refusé

Le tout, c’était donc de revenir avec d’autres intentions. Mais quand dès la première seconde de la reprise, on constate qu’il y a le feu devant les cages de Szczęsny, on doute un peu de la capacité de réaction des Gunners. Ça se confirme d’ailleurs assez rapidement dans le jeu, puisqu’ils ne parviennent pas à développer leur jeu, tout en multipliant les imprécisions. Dans ce contexte, les Saints saisissent leur chance et ne sont vraiment pas loin de prendre l’avantage : Guilherme oblige Szczęsny à la parade, lequel s’interposera sur le corner suivant devant Lambert, laissé seul à bout portant (55e). Puis c’est au tour de Schneiderlin de solliciter le portier polonais (62e). En dépit d’une certaine aisance dans le jeu, rien ne sourit à Southampton. Pas même les décisions arbitrales, puisque quand Ramirez (excellent de bout en bout) claque son doublé avec un combo amorti poitrine-reprise des plus sympas, il est injustement signalé hors-jeu (70e). Dur, pour un promu en manque de points. Arsenal, qui n’a absolument rien proposé ce soir, peut vraiment s’estimer heureux.

Par Alexandre Pauwels
Modifié

Quelle horreur le Arsenal de ce soir... vraiment horrible, je ne pèse pas mes mots.
Note : 4
Tu pèses tes mots, tu veux dire?
DrAwkward Niveau : CFA2
Ou alors c'est un mélange de ne pas mâcher ses mots et de peser ses mots.

Vraiment triste cette équipe d'Arsenal décidément. Ils n'arrivent pas à enchainer, à être consistants dans leurs performances.

Pourtant que de talent dans cette équipe, c'est dommage.
Note : 1
transité*
2013*

Décidément...
 //  Amoureux de Montpellier
Vous êtes sûr que c'est pour un "hors jeu" le but refusé injustement.. ???
Je croyais que c'était pour une "pseudo-faute" sur Kolscielny...

Sinon, Arsenal s'en sort bien, j'aime bien Wenger, mais ce n'est pas pcq ils ont gagné 7-3 avec ces mm joueurs qu'il fallait remettre les mm ce soir !!
Vu la fragilité (nullité) du goal de Souhampton, et les centres de Sagna et c'ie, Giroud aurait été bcp + approprié, à mon sens, que Walcott !

Comparaison : MU et Fergusson s'en sortent bcp mieux et il y a un meilleur turn-over !
Note : 1
@Drawkward: "Vraiment triste cette équipe d'Arsenal décidément. Ils n'arrivent pas à enchainer, à être consistants dans leurs performances". N'est-ce pas le cas depuis 2002? Au risque d'être sévère, sans être blessant, pourquoi un tel attrait pour ce club? Oui d'accord Wenger, quelques frenchies... mais en terme de résultats alors que des moyens existent ou existaient et des joueurs brillants étaient là, des questions se posent depuis pas mal d'années...
Bonne opération pour les spurs du coup ! ;-)
Note : 1
@MTS : "n'est-ce pas le cas depuis 2002 ?" Euh non... 2003-2004 : Les invincibles, Arsenal titré champion sans une seule défaite sur une saison complète et, au total, 49 matchs sans défaites en PL sur deux saisons confondues... Moins de deux saisons après c'est la finale de CL avec la fameuse défense à "deux penny" la moins chère de toute la phase retour de LdC.
Ensuite on parle de régularité. Ils n'enchainent pas les résultats. Oui, mais depuis la saison 1996-1997 ils ne sont JAMAIS descendu en dessous de la 4ème place.ça fait plus de 15 ans maintenant. Et l'arrivée de Wenger à Arsenal c'est.... 1996. J'appelle ça de la régularité...

Par contre pour les titres... :(
Partenaires
Trash Talk basket Le kit du supporter Vietnam Label
0 13