1. // Coupe du monde 2014
  2. // 1/2 finale
  3. // Brésil/Allemagne (1-7)
  4. // Presse

Le Kinder Surprise de Scolari et « la honte » du Brésil

Au lendemain de la pire défaite de son équipe, la presse brésilienne évoque un sentiment de honte nationale et charge le sélectionneur, Luiz Felipe Scolari.

Modififié
0 13
Le Brésil est en deuil, en deuil de sa Seleção humiliée en demi-finale de sa Coupe du monde par l'Allemagne à Belo Horizonte (7-1). Au lendemain cette déroute historique, un mot revient en Une des journaux : honte. « Une honte au pays du football » , titre le quotidien de Rio, O Dia pour qui « l'Allemagne a juste fait preuve d'une qualité dont ce Brésil est dépourvu : le talent » . Lance.net varie à peine. « La plus grande honte de l'histoire » , résume le principal site internet de football du pays.

Avec cette déroute historique, « le Maracanazo » (la fameuse défaite contre l'Uruguay au Maracanã en 1950) devient une toute petite chose poursuit le site. À Folha do São Paulo a déjà trouvé un nom en rapport avec le drame de 1950 pour le naufrage du stade du Mineirão. Sous une photo de Fernandinho apparaît en lettres jaunes le titre « Mineirazo » , en référence au Maracanazo. Pour le site de Globo, il n'y a pas de doute, il s'agit bien « de la plus lourde défaite du football brésilien » pour une équipe « en dessous de tout » .

Les Argentins chambrent


S'il a assumé la défaite avec une certaine dignité, Luiz Felipe Scolari n'échappe à un procès en règle. Le magazine Placar remet en cause les choix tactiques du sélectionneur, comme le choix d'aligner Bernard plutôt que Willian. « Dans le fond, Scolari voit le foot comme un grand Kinder Surprise. Pour lui, le plus important n'est pas le chocolat mais la surprise qu'il contient à l'intérieur. Et de fait, Felipão a surpris le sélectionneur allemand, Joachim Low, mais il a surtout surpris sa propre équipe, qui avait l'air totalement perdue sur le terrain.  »

Certains trouvent tout de même le moyen de rire de cette déroute. Sur la radio CBN, un animateur ironise sur la démonstration d'amour des joueurs de la Seleção vis-à-vis de Neymar. « Les joueurs ont joué pour Neymar. Eh bien heureusement qu'ils n'ont pas joué pour Fred. » Pendant ce temps et en attendant sa demi-finale face aux Pays-Bas, l'Argentine prend un malin plaisir à chambre son voisin et rival historique. « Brésil Decime que se siete » , demande le quotidien sportif Olé. Un jeu de mots qui se traduit par : « Brésil, dis-moi ce que tu sens ? »

Mal. Il se sent mal.

Par AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
J'croyais que c'etait Bernard le Kinder surprise...
Estebanana Niveau : CFA
C'est le match le plus marquant de ma vie. Devant les finales de la France, devant le Barça de Messi, devant le match du titre en Excellence où je marque le but de la victoire, devant tous.
Fion National Niveau : Loisir
Ce match n'a rien d'extraordinaire. Ce qui est extraordinaire c'est le Brésil. La pression là-bas bat tous les records.

Comment une équipe brésilienne moyenne pouvait-elle vaincre en pareille situation ? Hier, après le 0-1, ils ont paniqué. Après le 0-2, ils ont arrêté de jouer...

C'est comme si l'Allemagne l'avait emporté 3-1 pour moi.
Clemuntinho Niveau : CFA
Note : 1
On rigole, on rigole... mais Bernard était quand même le "meilleur" brésilien sur le terrain hier soir. Quelle insulte à toute l'histoire footballistique du Brésil... Fred, Hulk, Oscar, David Luiz, Fernandinho, que d'imposteurs ! Lucas, COutinho & co doivent finalement être bien contents de pas avoir participé à cette débâcle débutée dès le match contre la Croatie.
Fion National Niveau : Loisir
Ils se sont fait dessus. Thiago Silva ne pense qu'à sa Coupe du monde depuis des mois. Tout le Brésil ne pense qu'à cela depuis des mois voire des années.

Ils ont flippé dès le début avec le but CSC de Marcelo. Ensuite, grâce à la chance et à l'arbitrage, ils sont arrivés en demi. Ce n'était qu'une illusion.

En gros, c'est un presque puceau qui attendait de faire l'amour depuis des lustres avec sa promise. Au moment de l'acte, son pénis a ripé, il est tombé à la renverse sur un couteau aiguisé et couic !

Tout ça pour ça !!
Des tiffosis argentins ont brandi une colonne vertébrale en plastoc… Ah, l'amour est éternel, pas artificiel… On aurat pu avoir un Brésil-Argentine… On risque de se prendre un Allemagne-Pays-Bas… Dans les dents, je veux dire...
Merci, c'est beaucoup plus clair grâce à ta comparaison
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
Message posté par Clemuntinho
On rigole, on rigole... mais Bernard était quand même le "meilleur" brésilien sur le terrain hier soir.


ouais c'est clair , j'ai bien rit aussi quand il s'empalle sur Neuer par deux fois.
Jean-François Zola Niveau : District
Message posté par Clemuntinho
On rigole, on rigole... mais Bernard était quand même le "meilleur" brésilien sur le terrain hier soir. Quelle insulte à toute l'histoire footballistique du Brésil... Fred, Hulk, Oscar, David Luiz, Fernandinho, que d'imposteurs ! Lucas, COutinho & co doivent finalement être bien contents de pas avoir participé à cette débâcle débutée dès le match contre la Croatie.


Euhm... Bernard était catastrophique. Peut-être même le pire de tous les joueurs offensifs.
Message posté par tacle_tibia


ouais c'est clair , j'ai bien rit aussi quand il s'empalle sur Neuer par deux fois.



Ouai, le pauvre Bernard, il a failli repartir avec un Neuer beurre noir
Ah bon y a eu un match hier soir ? Moi j'ai vu une tragédie.
Message posté par Okxyd
Ah bon y a eu un match hier soir ? Moi j'ai vu une tragédie.


Ou une comédie selon d'autres points de vue.
Note : 1
J'ai une question : pourquoi Luiz Gustavo ou Paulinho plutôt que Lucas Leiva ? Pourquoi Oscar, Willian ou Hulk plutôt que Ronaldinho ou Kaka ? Sans parler de Lucas Moura.

Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 13