Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // São Paulo

Le jour où Ronaldo ne valait pas 15 000 dollars

Modififié
N'importe quel François Fillon vous le dira : parfois, une décision prise à la va-vite peut changer toute une carrière.

Le site brésilien UOL a déterré un document qui aurait pu changer la trajectoire de Ronaldo, le vrai, le beau, le gros. En 1992, le recruteur Kalef João Francisco Neto envoie une lettre au président de l’époque, José Eduardo Pimenta Mezquita : « J’ai un joueur pour vous de moins de dix-sept ans, qui vient de Rio. On en dit des merveilles et il joue dans la sélection espoir brésilienne. Il est avant-centre. Ils (l'entourage, ndlr) veulent qu’il joue à São Paulo, en échange de 15 000 dollars. » Le président refuse, et propose 7 500 dollars, pas un de plus. Partant du principe qu'on ne marchande pas Ronaldo comme un vulgaire tapis d'Orient, l'entourage tourne donc le dos à São Paulo.



Finalement, O Fenomeno (qui ne l'est pas encore à l’époque) se dirige vers Cruzeiro, où il signe en 1993. Bilan comptable : 12 buts et 3 passes décisives en 14 matchs de championnat. José Eduardo Pimenta Mezquieta se rend sans doute compte qu'il s'est planté. Mais c'est déjà trop tard. En 1994, Ronaldo s'en va casser des reins aux Pays-Bas : il est transféré de Cruzeiro au PSV Eindhoven, pour environ 6 millions de dollars. La suite ne sera qu'amour, gloire et obésité.


Qui sait ce qu'il serait advenu de la carrière de Ronaldo s'il avait signé à São Paulo ? Peut-être n'aurait-il jamais eu l'honneur de côtoyer Benoît Cauet. AL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 23 il y a 2 heures River Plate devrait quitter El Monumental 6 il y a 3 heures Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 29
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 27 dimanche 12 août La célébration musclée de Jürgen Klopp 9