1. // Coupe du monde 2014
  2. // Demies
  3. // Brésil/Allemagne

Le jour où Ronaldo a offert sa cinquième étoile au Brésil

Emmenée par son attaquant vedette, revenu d'entre les morts, la Seleção s'installe de nouveau un soir de juin 2002 sur le toit du monde. Malgré tout son talent, Oliver Kahn est forcé de s'incliner par deux fois face à la science du but du Fenomeno, et la Nationalmannschaft tombe avec lui.

Modififié
9k 31
30 juin 2002. 69 029 spectateurs ont investi le Stade international de Yokohama pour assister à la finale de Coupe du monde entre l'Allemagne et le Brésil, alors que quelque 63 millions de téléspectateurs n'ont pas eu cette chance. On joue la 67e minute lorsque Rivaldo tente sa chance de loin, comme ça, sans grande conviction. Il faut dire qu'Oliver Kahn semble infranchissable, lui qui n'a encaissé qu'un but depuis le début de la compétition, et aucun en phase éliminatoire. Pourtant, au lieu de capter tranquillement cette frappe anodine, le capitaine allemand se rate, et repousse dans l'axe. Surgit alors Ronaldo, qui profite de l'aubaine pour ouvrir le score. La joie est intense, visible, palpable. Douze minutes plus tard, El Fenomeno parachève son œuvre.

Rivaldo, encore lui, fait danser la samba à la lourde et pataude défense germanique et transmet en retrait à son génial artificier. À l'entrée de la surface, extérieur du pied, sentence exécutée. Une histoire de revanche du sort pour un joueur qui a disputé la finale précédente sans la jouer, trahi par son corps (ou son goûteur). Pourtant, avant la compétition, plus personne ne croit en Ronaldo, à peine vingt-cinq ans et déjà flingué par des blessures sans fin. Mais il a su se réinventer, et les chiffres sont imparables : huit buts en sept matchs, buteur en demie, double buteur en finale. La cinquième étoile du Brésil, c'est lui.

La meilleur défense, c'est l'attaque en force


Tout aurait pourtant pu très mal tourner, et lui finir d'être tondu. Annoncée sur la défensive, l'Allemagne surprend tout le monde en proposant quelques phases de passes d'un niveau digne de l'événement. Il faut dire que la Nationalmannschaft fait plutôt dans la rigueur depuis le début de la sauterie asiatique. Après avoir étrillé les pauvres Saoudiens 8-0 lors de leur premier match (avec un triplé de Klose), ils ont ralenti la cadence face à l'Irlande (1-1) et au Cameroun (2-0). Et pour ce qui est des matchs à élimination directe, la formule est simple : victoire 1-0 aux forceps, respectivement contre le Paraguay, les USA et la Corée du Sud. Rudi Völler, le sélectionneur, ne peut tout simplement pas faire autrement.

Paradoxalement, son équipe est la plus faible depuis des temps immémoriaux, alors il n'a d'autres choix que d'aligner un 5-3-2 tendance costaud. D'espérer que Ballack (suspendu pour la finale) mette une mine de loin ou Klose un but de la tête. Et de compter sur son capitaine Oliver Kahn, dans la forme de sa vie. Luiz Felipe Scolari n'a pas vraiment ce genre de problème, il a pour lui un trio Ronaldinho-Rivaldo-Ronaldo en attaque et ses latéraux se nomment Cafu et Roberto Carlos. Pourtant, il n'aime pas vraiment le joga bonito, alors il complète avec trois centraux (Lúcio/Edmilson/Roque Junior) et deux aboyeurs (Gilberto Silva et Kleberson).

« C'est un sentiment fantastique d'être brésilien ce soir »


Avec Bernd Schneider à la baguette, l'Allemagne est l'équipe la plus dangereuse de cette première période. Le Brésil, invincible jusqu'alors avec six victoires en autant de matchs, est surpris, et répond en contre. À deux reprises, Ronaldinho envoie Ronaldo vers la lumière. Mais elle le fuit : un tir loin du cadre, puis un autre manqué, cueilli par Kahn. Le duel annoncé entre les deux stars tourne pour l'instant en faveur de celui dont le nom a déjà fait trembler l'Asie. À l'approche de la mi-temps, les Brésiliens commencent à accentuer la pression. Kleberson frappe une première fois – juste au-dessus –, puis une autre, qui s'écrase sur la barre. Toujours 0-0 donc lorsque Pierluigi Collina renvoie toutes ces étoiles au vestiaire.

De retour, les Allemands commencent ce second acte exactement comme le premier – en attaquant. Une tête de Jens Jeremies est stoppée sur sa ligne par Edmilson, un somptueux coup franc d'Oliver Neuville est dévié sur le poteau par Marcos, le portier brésilien. Et alors qu'on se dit que cette âpre bataille peut durer encore longtemps, Ronaldo, aussi beau que sa coiffure est moche, y met un terme en douze petites minutes. Cafu, dont c'est la troisième finale consécutive, peut enfin soulever le trophée. « C'est un sentiment fantastique d'être brésilien ce soir » , s'enthousiasme celui qui est alors le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du monde. Un titre que lui a ravi Miroslav Klose le 8 juillet 2014, lors d'une demi-finale de Coupe du monde Brésil-Allemagne elle-aussi rentrée dans l'histoire. Par Charles Alf Lafon
Modifié

Je veux pas faire mon relou mais "A l'entrée de la surface, extérieur du pied, sentence exécutée", perso je vois plutôt une frappe enroulée de l'intérieur du pied...

Sinon elle faisait rêver cette équipe, avec ce Ronaldo là il ne pouvait rien leur arriver. Je me souviens encore sur le 1er but, j'avais insulté Rivaldo en le voyant faire sa frappe pourrie au lieu de jouer le une- deux avec Ronaldo, et puis là, Kahn fait sa seule boulette du tournoi alors qu'il était juste infranchissable...
Note : 5
Se ramener en finale de la coupe du monde avec une coiffure pareille..

Génie
Note : 8
J'ai rien contre Klose (respect c'est un putain de buteur) mais faites qu'il ne batte pas le record de Ronaldo, ce serait une injustice énorme, un tel joueur on peut pas faire mieux que lui!!! Déjà rien que le fait que Klose ait égalé son record,je trouve ça dommage...alors le battre! Non! Klose qui fait mieux que Ronaldo, c'est un peu comme la Grèce qui gagne l'euro! Ca fait mal au beau jeu...
On se fout de la gueule des Menez, Debuchy et autres Sagna mais franchement le level capillaire de Ronaldo durant cette coupe du monde c'est niveau tournoi !

Bon et sinon, content de lire le CR de cette finale que j'ai boudé comme le reste de la coupe du monde suite à une élimination prématurée.
Du Racing et des Ailes Niveau : District
Note : 5
Ouais enfin Klose c'est pas Charisteas hein.
Ca reste un beau buteur et un beau joueur de foot.

Pour la peine, Miro va le battre Ronaldo. Et au Brésil. Peut-être même bien CONTRE le Brésil.
Note : 4
Message posté par Du Racing et des Ailes
Ouais enfin Klose c'est pas Charisteas hein.
Ca reste un beau buteur et un beau joueur de foot.

Pour la peine, Miro va le battre Ronaldo. Et au Brésil. Peut-être même bien CONTRE le Brésil.



J'ai bien dit que j'avais rien contre Klose hein! Mais faut bien reconnaitre que par rapport à Ronaldo... Il a pas le 1/10e de son talent (comme quoi en foot...)
Note : 2
Déjà Scolari, déjà du joga pas très bonito mais sur le paier et en terme de talent individuel c'est le jour et la nuit entre 2002 et aujourd'hui.
*papier
theimperador10 Niveau : Loisir
Note : 2
L'Allemagne a dominé la 1ere période mais LOL quoi ! Un petit rappel: Ronaldo a raté un face à face et a tiré sur la barre, les allemands n'ont pas vu la lumière durant tout le match. Le match est disponible sur youtube et ça serait bien de le regarder de nouveau avant de faire un résumé du match.
theimperador10 Niveau : Loisir
Note : 4
SVP ne comparez pas Ronaldo avec Klose, Il y un monde d'écart entre les deux Klose n'a pas eu toutes les blessures de R9 et niveau plaisir à regarder rien à voir. Il serait temps qu'il prenne sa retraite aussi, le mec doit avoir 40 ans c'est normal qu'il batte le record de R9.
jesse pinkman Niveau : Loisir
Note : 6
quand je pense que sur ce site j ai vu des mecs comparer ronaldo et benzema... "oui benzema c est un joueur de classe mondiale, il a mis autant de buts que ronaldo au real"
benzema a une saison a plus de 20 buts en liga en 5 saisons, et n a pas ete le tueur d un real en finale de c1 ou dans des grands matchs avec la france qui auraient fait de lui ce grand joueur, il est completement passé a coté... il continuera a marquer contre le honduras et ossasuna et on continuera d attendre l eternel espoir
Benzema est un tres bon joueur, pas un grand ou un de classe mondial, pas Ronaldo ni un demi Ronaldo
Benito-Bx Niveau : CFA
Note : 11
Ca fait partie de la légende de Ronaldo aussi...Sans les blessures, il aurait gagner combien de ballon d'or et de Champions League ?

On ne le saura jamais. Ronaldo restera unique aussi parce qu'il n'a pas pu matérialiser tout son talent en titres et en records.

Si Klose le bat, ça sera grâce à sa régularité et sa longévité...sûrement pas parce qu'il concurrence Ronaldo dans la hiérarchie des numéro 9.

Ronaldo en forme, c'est le joueur le plus injouable que j'ai pu voir jouer. Loin devant Messi, CR7, Robben, Zidane et compagnie...

Je me rappels d'un Inter Milan-Juventus que Thuram avait fini quasiment en pleurs tellement Ronaldo l'avait violé...
highway61 Niveau : DHR
Mouais, elle est pas si simple à capter la frappe de Rivaldo.
Mal placée certes, mais puissante et avec beaucoup d'effet.
Sochaux Stern des Ostens Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par Chouffe
J'ai rien contre Klose (respect c'est un putain de buteur) mais faites qu'il ne batte pas le record de Ronaldo, ce serait une injustice énorme, un tel joueur on peut pas faire mieux que lui!!! Déjà rien que le fait que Klose ait égalé son record,je trouve ça dommage...alors le battre! Non! Klose qui fait mieux que Ronaldo, c'est un peu comme la Grèce qui gagne l'euro! Ca fait mal au beau jeu...


Ça va t'es pas un blaireau toi déjà. Klose est un attaquant extraordinaire.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Au pays des perdants
9k 31