Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr. A
  3. // France-Suisse

Le jour où Payet a mis un coup de boule à Matuidi

Avant d'être coéquipiers en équipe de France, Blaise Matuidi et Dimitri Payet se sont côtoyés à Saint-Étienne. Et un soir de match contre Toulouse, ils en sont venus aux mains...

Modififié
Ce dimanche soir, ils joueront à nouveau sous le même maillot. Avant d'affronter la Suisse dans le cadre du troisième match du groupe A, avec en jeu la première place de la poule, leur début d'Euro est loin d'être le même. Les deux joueurs ne cristallisent pas les mêmes observations, loin de là. Le premier, un temps non désiré dans le groupe France, fait maintenant figure de nouveau héros de la nation, avec ses deux buts en autant de matchs, les deux en fin de rencontre, dont un ultra-décisif contre la Roumanie. Le second, indiscutable depuis bien des mois, est décevant et pointé du doigt par certains pour ses carences techniques et tactiques. Dimitri Payet et Blaise Matuidi sont en tout cas deux Bleus qui comptent depuis le début de cet Euro. Pourtant, tous les oppose. Et ce n'est pas la première fois que leurs deux styles bien distincts se font front. Sauf qu'à une époque, c'était au sens propre du terme.

Dimi le susceptible


8 mai 2010, Dimitri Payet et Blaise Matuidi évoluent déjà sous le même maillot. Sauf qu'il n'est pas bleu, il est vert. On joue la 75e minute de Saint-Étienne–Toulouse sous haute tension. Rien ne va côté stéphanois. C'est la 37e journée du championnat, et la saison a été très longue. Même s'ils sont certains de se maintenir, la 17e place des Verts est loin d'être satisfaisante. Pour couronner le tout, le dernier match de la saison à domicile est gâchée par le but d'André-Pierre Gignac dès la 62e minute. Geoffroy-Guichard gronde et s'en prend à tous les acteurs du club. Bernard Caiazzo est pris à partie par une bonne partie des supporters. On sent bien que l'ASSE ne reviendra pas au score contre les Toulousains. L'atmosphère est trop négative. C'est dans ce contexte pesant que Dimitri Payet, entré en jeu peu de temps auparavant à la place de Gelson Fernandes, pète un câble.


Depuis qu'il est sur le terrain, Dimitri essaye de bien faire, mais il n'y parvient pas. Il manque ses passes, ses dribbles et commencent déjà à se plaindre. Yohan Benalouane et Blaise Matuidi lui répètent sans cesse de jouer plus simple et de se calmer. Payet, excédé par les reproches de ses coéquipiers, tout spécialement ceux de son capitaine, est prêt à en découdre. Il vient se mettre tête contre tête avec Matuidi, et lui assène un léger coup de boule en pleine tronche. Il tente ensuite d'enchaîner et le frapper à nouveau, mais Bruno Coué vient lui-même s'interposer entre les deux joueurs. L'arbitre de la rencontre, bientôt aidé par d'autres joueurs stéphanois, empêche les deux joueurs de se battre. Le match peut reprendre, mais l'ambiance est électrique. Il est temps que la saison se termine pour Saint-Étienne.

Problème réglé


Rapidement, Roland Romeyer tranche. C'est Dimitri Payet le fautif. « J’ai décidé de sanctionner Dimitri Payet suite à son comportement inadmissible lors de la rencontre de samedi, ASSE / Toulouse FC » , écrit-il deux jours plus tard dans un communiqué. Payet est mis à pied jusqu'à la fin de la saison, soit pour… un match. Une sanction plus symbolique qu'autre chose, puisque les deux hommes partent rapidement en vacances chacun de leur côté. À leur retour, l'embrouille semble oubliée, et les résultats de l'ASSE, nettement meilleure que l'année précédente, s'en ressentent.

Au mois d'octobre, les deux hommes reviennent sur cet incident. « C’est une altercation qui n’avait pas lieu d’être. On s’est expliqués et on est repartis sur de nouvelles bases. Tout se passe bien aujourd’hui avec Blaise » , explique Payet, tandis que Matuidi parle d'un « manque de maturité » . « Tout est oublié aujourd'hui, ce sont les aléas de la vie » . Aujourd'hui, les deux hommes sont mêmes amis, et se chambraient gentiment lorsqu'ils s'affrontaient lors de match OM/PSG. En espérant que jamais une mauvaise passe de l’équipe de France ne les repoussent dans de tels extrêmes.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 14

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 75