1. // Rétro
  2. // Ce jour-là
  3. // 19 mai 1978

Le jour où Menotti n'a pas retenu Maradona pour un Mondial

Bien avant Samir Nasri et Carlos Tévez, le plus grand de tous a connu la douleur de ne pas être retenu pour un Mondial. Le 19 mai 1978, César Menotti effectue une dernière coupe dans son groupe. Maradona est l'un des trois sacrifiés.

Modififié
58 21
C'était un début d'après-midi à Natalio Salvatori, le lieu de concentration de l'Albiceleste, sis dans la province de Buenos Aires. Avant le début de l'entraînement, César Luis Menotti va prendre la parole. Il a quelque chose à annoncer. Seuls onze jours séparent l'Argentine du début de son Mondial. Il faut trancher. À nouveau. Pour préparer la Coupe du monde, Menotti était parti avec un groupe de 40 joueurs. Quinze avaient déjà fait leurs valises, mais il fallait encore effectuer un dernier écrémage. Ce 19 mai 1978, Menotti annonce à trois joueurs que le Mondial se jouera sans eux : le milieu Víctor « Lito » Bottaniz de l'Unión de Santa Fe, l'avant-centre Humberto Bravo, de Talleres de Córdoba, et Diego Armando Maradona, le prodige d'Argentinos Juniors.

Pleurs, bifteck et double-double

Maradona n'a alors que 17 ans, mais son nom pèse déjà. Pendant la préparation, presse et supporters demandent à Menotti d'agrandir l'espace d'expression du génie. En vain. Au total, Maradona n'a joué que quatre matchs amicaux avec l'Albiceleste. Un seul en titulaire. La nouvelle n'est pas vraiment une surprise pour Diego, mais il peine toutefois à l'encaisser. « La veille de la décision, Francisco Cornejo (l'homme qui l'a découvert) est venu me voir et m'a trouvé en train de pleurer dans ma chambre, confesse El Pibe de Oro dans son autobiographie, c'est pour cela que je dis que je l'ai vu venir. Quand Menotti a fait son annonce, Leolpoldo Luque et El Tolo Gallego sont venus me voir, et c'est tout. Enfin, c'est compréhensible. Tout le monde voulait disputer ce Mondial et chacun défendait son bifteck. » Maradona ne s'éternisera pas à Natalio Salvatori. Le cœur gros, il fait ses bagages et rentre à la maison. « On aurait dit un veillée funèbre, se rappelle l'idole exclue, toute ma famille pleurait, me disait que j'étais le meilleur, que je ne devais pas m'en faire, que je jouerais d'autres Coupes du monde. Ce fut le jour le plus triste de ma carrière et je me suis alors promis d'avoir ma revanche. »

Le jeune lion Maradona ne vit pas son exclusion comme tant d'autres qui peinent à retrouver leur motivation, voire s'enfoncent dans la dépression. Meurtri, Maradona fait de cette blessure un moteur. Deux jours après avoir été évincé de l'Albiceleste, Diego va offrir la meilleure version de lui-même aux fans d'Argentinos Juniors. Manière de prouver à Menotti qu'il avait tort. Qu'il était déjà prêt pour le Mondial, même s'il n'était pas encore majeur. Argentinos Juniors écrase Chacarita (5-0). Diegol inscrit un doublé et donne deux passes décisives. Maradona vient de connaître sa première renaissance. La première d'une longue série. Le Mondial arrivé, la jeune idole vit la compétition à la façon d' « un Argentin comme un autre » . « Je suis même allé au stade, confie t-il dans son autobiographie, j'ai assisté au match contre l'Italie, à la finale, et je suis même allé fêter le titre dans les rues de Buenos Aires avec mon beau-père. »

« Un proche a vendu ma médaille à une bijouterie... »

En 1978, Menotti estime que l'heure de Maradona n'est pas encore venue. L'abondance de choix dont dispose le sélectionneur au poste de numéro 10 ne favorise pas non plus la montée en grade d'un jeune homme de 17 ans. Avant d'exclure El Pibe de Oro, Menotti a d'ailleurs mis de côté Ricardo Bochini, l'exquis meneur de jeu d'Independiente et idole de… Maradona. El Flaco porte son choix sur Daniel Valencia, de Talleres de Córdoba, Julio Villa du Racing Club, qui sera recruté par Tottenham après le Mondial, et Norberto Alonso, idole de River Plate passée par l'OM (1976-1977). Maradona ne sera pas rancunier envers Menotti. Avec El Flaco, Diego remporte ainsi la Coupe du monde U20 en 1979, avant de participer sous ses ordres au Mondial 1982. Mais Maradona ne se montrera toutefois pas aussi bonne poire que Víctor Bottaniz, l'un de ses compagnons d'infortune.

Quand Bottaniz apprend la décision de Menotti, il ne fait pas ses bagages, mais demande à rester pour aider le groupe. Devant un tel sens de l'intérêt collectif, Menotti ne peut résister et accepte l'offre de collaboration de celui qu'il venait d'évincer. « J'allais jusqu'à décrotter les chaussures des joueurs à la mi-temps » , se rappelle Bottaniz, interviewé par El Grafico. Quand l'Argentine sera sacrée championne du monde, Menotti lui cédera sa médaille. « Malheureusement, on m'a volé la médaille quelques années plus tard. Un proche l'a vendue à une bijouterie... » Maradona, lui, rapportera la coupe à la maison. Huit ans après le jour le plus triste de sa carrière.

Par Marcelo Assaf et Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et oui Diego avait peut-être des défauts mais il avait aussi de sacrés ressources mentales, il l'a prouvé maintes fois par la suite, et aussi un véritable amour pour sa sélection.

Samir, pourquoi tu tousses ?
78 c'est une coupe du monde trés contesté avec la junte au pouvoir .La moindre protestation et on te mettait les menotti.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
1978?...

Je suis né 11 ans plus tard.

Trop tard? Peut-être. Mais pas trop tard pour adorer Zinédine Zidane, Juan Carlos Valerón, Siniša Mihajlović, Sergueï Rebrov ou Pavel Nedved.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par superr
78 c'est une coupe du monde trés contesté avec la junte au pouvoir .La moindre protestation et on te mettait les menotti.


La "junte" menée par le général Videla, dont les méthodes de persécution des opposants politiques et de la population civile ont été inspirées de celles de l'Armée Française en Algérie.

Repose en paix Víctor Jara.
Message posté par Sidney G'Ovule


La "junte" menée par le général Videla, dont les méthodes de persécution des opposants politiques et de la population civile ont été inspirées de celles de l'Armée Française en Algérie.

Repose en paix Víctor Jara.


Pff c'est la lose aujourd'hui mon jeu de mots meme bien amené je peux m'asseoir dessus .Y a des jours comme ça.
Bizarre qu'à l'époque les maillots adidas n'avaient pas le logo du club, du coup il y a aucune différence entre l'Argentinos et le Bayern de Beckenbauer.

Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par superr
Pff c'est la lose aujourd'hui mon jeu de mots meme bien amené je peux m'asseoir dessus .Y a des jours comme ça.


NON. Je te soutiens. "Les menotti/i billietti", joli jeu de mots.

Ton problème c'est QUE t'as trop de culture
Message posté par Sidney G'Ovule


NON. Je te soutiens. "Les menotti/i billietti", joli jeu de mots.

Ton problème c'est QUE t'as trop de culture


Je te remercie mais tu me surestimes ( la serie des aliens le 1 et le 2 supers le reste à dégager à part un peu le 3 et le black charismatique, petit hs) le jeu de mots c'était juste menottes et menotti .Apparemment c'était tout naze.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par superr
Je te remercie mais tu me surestimes ( la serie des aliens le 1 et le 2 supers le reste à dégager à part un peu le 3 et le black charismatique, petit hs) le jeu de mots c'était juste menottes et menotti .Apparemment c'était tout naze.


OUAIS. Le Alien III réalisé par David Fincher (Se7en, Fight Club; Millenium). Mon préféré. Dialogues et interprétation: GÉNIAL!

Le IV de Jean-Pierre Jeunet c'est que de l'esbrouffe.

Prometheus de Ridley Scott il est excellent
Message posté par Sidney G'Ovule


OUAIS. Le Alien III réalisé par David Fincher (Se7en, Fight Club; Millenium). Mon préféré. Dialogues et interprétation: GÉNIAL!

Le IV de Jean-Pierre Jeunet c'est que de l'esbrouffe.

Prometheus de Ridley Scott il est excellent


Si t'aimes les bons films fantastique ou sf années 80 (meme un peu kitch ).Je te conseille la trés connu saga des hellraiser , wax ( ya eu un remake avec cette conne de paris hilton) , la trés méconnu série des phantasm et meme si je pense que tu connais la série originale des nightmare on elm street.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par superr
Si t'aimes les bons films fantastique ou sf années 80 (meme un peu kitch ). Je te conseille la trés connue saga des hellraiser , wax (y'a eu un remake avec cette conne de paris hilton), la très méconnu série des phantasm et meme si je pense que tu connais la série originale des nightmare on elm street.


Ha ha La Maison de Cire avec Paris Hilton. Un p'tit plaisir pop-corn.

Nightmare on Elm Street, avec ce vieux reboot avec Jason

Message posté par Sidney G'Ovule


Ha ha La Maison de Cire avec Paris Hilton. Un p'tit plaisir pop-corn.

Nightmare on Elm Street, avec ce vieux reboot avec Jason



C'st pas un reboot mec c'est un crossover.
Tres bel article , graine de champion
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Je viens de me documenter et il a l'air pas mal ce petit Maradona. Qui le connait un peu, il est vraiment fort?
Message posté par DoucementAvecLaCristaline
Je viens de me documenter et il a l'air pas mal ce petit Maradona. Qui le connait un peu, il est vraiment fort?


Il parait, j'ai essayé de le recruter dams les FM, jamais mis la main dessus.. Surement un regens ..
Il parait, j'ai essayé de le recruter dams les FM, jamais mis la main dessus.. Surement un regens ..
Message posté par Sidney G'Ovule


La "junte" menée par le général Videla, dont les méthodes de persécution des opposants politiques et de la population civile ont été inspirées de celles de l'Armée Française en Algérie.

Repose en paix Víctor Jara.



Marie-Monique Robin >> Escadrons de la mort, l'école francaise, La Découverte !
giedomadarona Niveau : District
NB:Victor Jara est chilien.C'est donc Pinochet qui l'a fait torturer puis tuer.
Après,Pinochet,Videla,Stroessner...même combat.
mauriston Niveau : CFA2
L'Argentine a gagné (sa 1ère CDM en plus), l'histoire donne donc raison au sélectionneur.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par giedomadarona
NB:Victor Jara est chilien.C'est donc Pinochet qui l'a fait torturer puis tuer.
Après,Pinochet,Videla,Stroessner...même combat.


Putain, grave. Ou avais-je la tête. Bien fait pour ma gueule
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
58 21