Le jour où Marseille affrontait l'Ajax de Cruyff en C1

Il y a 44 ans, l'OM se déplaçait à Amsterdam pour affronter l'Ajax en huitièmes de finale retour de la Coupe d'Europe des clubs champions. Après un match aller perdu 2-1, les Marseillais ne croyaient plus vraiment à l'exploit. Pour plusieurs joueurs qui ont disputé ce match, les dés étaient pipés dans cette opposition face à la bande de Johan Cruyff, au top du football européen. Retour sur une élimination plus ou moins annoncée…

Modififié
Ce mercredi 3 novembre 1970, c'est un Olympique de Marseille courbaturé qui débarque à Amsterdam pour disputer son match retour de huitièmes de finale de C1. Le tenant du titre, l'Ajax Amsterdam, s'est imposé 2-1 à l'aller, grâce notamment à Johan Cruyff qui a calé un joli but, après un raid de 50 mètres. Une défaite qui a laissé des séquelles physiques pour Bernard Bosquier. Le défenseur olympien, qui anime désormais des stages de foot, détaille l'incident : « C'était sur un coup franc de Piet Keizer. Il a frappé tellement fort que cela m'a retourné l'orteil dans la chaussure. J'ai dû jouer les trois saisons suivantes avec une semelle en zinc. C'est le masseur de l'équipe de France qui m'a bricolé cela. Comme il a travaillé à l'Opéra, il avait déjà été confronté à ce genre de situations. Depuis, je n'ai plus joué normalement » , déclare « Bobosse » . Le joueur au gros doigt de pied endolori se souvient que le pessimisme dominait dans les rangs olympiens à l'approche de l'échéance : « Le matin du match, on a fait une balade au bord de la mer et je me souviens qu'on n'était pas confiants. On savait que cela allait être très très dur. »

Le quart d'heure de gloire marseillais


Malgré tout, les Marseillais veulent y croire. À l'instar de Josip Skoblar, parti brûler un cierge à Notre-Dame-de-la-Garde, les supporters se sont même cotisés pour déposer une bougie de 5 kilos dans la basilique. Alors qu'ils doivent s'entraîner au stade la veille du match, les joueurs de Lucien Leduc se voient refuser l'accès et doivent se rabattre sur un terrain adjacent. Les Rouge et Blanc affichent un excès de confiance. Piet Kiezer déclare : « Je suppose que nous l'emporterons. » Un optimisme partagé par Johan Cruyff : « Marseille est une très bonne équipe, mais elle ne porte pas assez son jeu et ne s'adapte pas toujours aux circonstances du moment. L'emporterons-nous ? Le résultat à l'aller nous permet d'espérer. » Un snobisme qui va profiter aux visiteurs. Ce sont eux qui se procurent les premières occasions : « Je me souviens qu'on était bien sur le terrain, les joueurs de l'Ajax nous ont peut-être pris un peu trop de haut » , rembobine Didier Couécou qui va même ouvrir le score à la 17e minute. « On pensait vraiment que ce but leur mettrait un coup de bambou sur la tête » , se souvient Georges Carnus, l'ancien gardien de l'OM, désormais recruteur pour l'AS Monaco. Seize minutes de plaisir seulement pour les Marseillais. Juste le temps pour Johan Cruyff de trouver la faille. À la 33e minute, après une accélération, il se place tranquillement aux 25 mètres et balance une frappe qui laisse Carnus pantois. Quatre minutes plus tard, l'Ajax marque le deuxième, suivront deux autres en deuxième mi-temps. Au total, cela fait 6-2 sur les deux matchs. Johan « le maigre » taquinera même ses adversaires, dans la presse, à l'issue de la rencontre en déclarant : « Je me suis bien amusé. »

Cruyff et l'Ajax à son climax


JC14 était largement au-dessus, d'après les joueurs qui ont disputé cette double opposition. Au-delà de l'aspect technique, il fallait un bon palpitant pour tenir le rythme imposé : « Sur le terrain, c'était une Mercedes. On l'avait l'impression qu'il avançait avec le ballon sous le bras. Il était difficile à attraper, vu qu'il se déplaçait tout le temps. Ce genre de situations fait que tu es carbonisé, surtout que tu cours souvent pour rien » , constate Bernard Bosquier. Une impression de vitesse partagée par Didier Couécou : « Sur 10/20 mètres, il pouvait faire des accélérations terribles et vous mettait deux, trois mètres dans la vue en un clin d'œil. Quand tu es face à ce genre de joueurs, tu te dis qu'il pourrait juste jouer 10 minutes. C'est le genre de mecs que tu peux laisser sur le banc et laisser ses partenaires à 10 pour qu'il se repose et le laisser revenir sur le terrain. » Outre ses qualités physiques et techniques, le numéro 14 batave avait surtout beaucoup de classe, d'après Ange Di Caro : « C'était l'élégance même. Un joueur comme cela, il est tellement fort que tu n'oses même pas le toucher. D'ailleurs en un contre un, il nous éliminait avec une facilité incroyable. Tu avais l'impression que la balle lui collait au pied et il ne regardait pas la balle, ce qui était nouveau pour l'époque. » Un respect également suscité par l'absence de fautes commises par leurs adversaires, d'après Georges Carnus : « Sur le terrain, c'est la grande classe. Il ne nous a jamais chambrés, ni fait de mauvais geste. » Gilbert Gress se montre plus mesuré sur l'impact du triple Ballon d'or et préfère rendre hommage au collectif des Landiers : « L'Ajax, c'était Cruyff bien sûr. En revanche, une fois qu'il a quitté l'Ajax, il n'était pas aussi bon. C'est comme Messi, il a besoin d'un Xavi ou d'un Iniesta pour flamber. En France, on a tendance à croire que c'est un joueur qui fait tout (énervé). C'est un manque de respect total envers les autres joueurs. » Les autres joueurs comme Keizer, Neeskens qui suivaient les consignes du chef de meute, selon Bernard Bosquier : « Il décrochait beaucoup, mais c'est lui qui commandait. Il parlait tout le temps, faisait des gestes pour replacer ses coéquipiers. C'était comme un deuxième entraîneur, mais sur le terrain. »

Un problème franco-français ?


Même si pour tous, il est indéniable qu'il y avait une différence de niveau, Didier Couécou déplore un manque de réalisme : « La différence entre nous et eux, c'est qu'eux, ils marquaient. Au match aller, j'avais délivré deux caviars énormes à Skoblar qu'il a ratés. Je me demande encore comment, alors que c'était pas n'importe qui. Peut-être qu'il faisait partie des joueurs qui étaient plus taillés pour le championnat de France. » De son côté, Gilbert Gress y voit plutôt un manque de culture tactique : « On n'était pas prêts. Les joueurs de l'Ajax se déplaçaient en bloc, et tout le monde participait au pressing. C'était une tactique qui n'était pas pratiquée, les attaquants ne venaient jamais défendre, c'était pas dans notre culture. Je me rappelle un match en première division, à Rennes, où Magnusson avait provoqué un corner défensif. Il s'était fait allumer le lendemain dans La Provence » , regrette le Suisse. Bernard Bosquier, qui a passé 180 minutes à cavaler face au « Hollandais volant » , se montre plus philosophe : « On ne s'en voulait pas trop, car on avait eu l'impression de combattre une forteresse. C'est pas comme si on avait les armes à la main, mais c'était difficile de s'en servir. D'ailleurs, le public marseillais ne nous en a pas voulu. Ils ont compris qu'il y avait une ou deux classes d'écarts avec eux. » Une défaite qui n'a également pas affecté l'ambiance du vestiaire, à en croire Gress : « Il y avait une ambiance remarquable, extraordinaire, chaleureuse. J'ai très rarement vu cela dans toute ma carrière » , sans pour autant affecter les résultats du club. Les locataires du Vélodrome termineront la saison 71/72 avec un doublé championnat/Coupe de France. Le premier de l'histoire du club.

Par David Sfez // Tous propos recueillis par DF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Sympa de rappeler aux marseillais leur passé prestigieux, ils n'ont plus que ça les bougres!
Une belle opportunité de se rappeler que l'OM jouait la Ligue des Champions alors que le PSG n'existait même pas. Bien.
Je n'ai pas connu l'époque Cruyff, la magie de ce joueur et de ses équipes. Sauf son Barça qui en effet était une super équipe. POurl'éqpoue joueur, je ne le connais donc que par ce que j'en lis (notament l'avant-dernier SF).

Pardon si je me trompe, donc. Mais il me fait vraiment l'effet d'un sale con. Génial, certes, c'est semble-t-il totalement indéniable. Mais aussi autoritaire, vindicatif, rancunier, vénal. Puant, quoi.
Message posté par AuxArmes
Je n'ai pas connu l'époque Cruyff, la magie de ce joueur et de ses équipes. Sauf son Barça qui en effet était une super équipe. POurl'éqpoue joueur, je ne le connais donc que par ce que j'en lis (notament l'avant-dernier SF).

Pardon si je me trompe, donc. Mais il me fait vraiment l'effet d'un sale con. Génial, certes, c'est semble-t-il totalement indéniable. Mais aussi autoritaire, vindicatif, rancunier, vénal. Puant, quoi.


Je suis dans le même cas que toi. Je te conseille le numéro de SO Foot spécial Cruiff, ainsi que cette interview, d'un journaliste SO Foot !

http://www.cahiersdufootball.net/articl … aison-6076
Ce serait sympa de rectifier la date du 3 Novembre 1970 et mettre le chiffre 1971, puisque cette confrontation s'est jouée lors de la saison 1971/72, Merci d'avance.

Et je suis entièrement d'accord avec Gilbert Gress, Cruyff était un immense joueur qui était à l'aise à tous les postes sur le terrain (il faisait encore le doublé coupe-championnat avec le Feyenoord en 1984 à 37 ans en étant un joueur-clé), mais au début des années 70, il était entouré par des tueurs à gages nommés Keizer, Neeskens, Krol, Rep, Vasovic, Hulshoff, Swart, Gerrie Muhren etc. et avec la Hollande en 74 il y avait Rensenbrink et les top players du Feyenoord comme van Hanegem ou Wim Jansen, du coup c'est plus facile de briller quand tu es le capitaine de 2 "dream teams", même s'il faut une certaine cohésion en amont ...
Message posté par AuxArmes
Je n'ai pas connu l'époque Cruyff, la magie de ce joueur et de ses équipes. Sauf son Barça qui en effet était une super équipe. POurl'éqpoue joueur, je ne le connais donc que par ce que j'en lis (notament l'avant-dernier SF).

Pardon si je me trompe, donc. Mais il me fait vraiment l'effet d'un sale con. Génial, certes, c'est semble-t-il totalement indéniable. Mais aussi autoritaire, vindicatif, rancunier, vénal. Puant, quoi.


Il est Hollandais.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
"Peut-être qu'il faisait partie des joueurs qui étaient plus taillés pour le championnat de France."

Un peu rude pour Skoblar, même s'il est vrai que sa période dorée a surtout coïncidé avec son passage à l'OM.

Ca reste quand même un type qui a réalisé avec 30 ans d'avance le rêve de tous les français, même si ça lui à coûté l'expulsion :

http://www.om4ever.com/SaisonImages/Sai … yonOM3.jpg
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
Oh lala, je suis tombé sur du lourd ! Collector le Gilbert.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/ … ,_1980.jpg
Double-affrontement lourd de conséquences pour l'Histoire (écrite) du football..et il est sans doute là, ce problème "franco-français" (pas seulement franco-français, mais..) : n'avoir rien pigé de ce qui était à l'oeuvre aux Pays-Bas (jeu aux antipodes du style français dominant, devenu complètement inefficient voire ringardisé), puis d'autant en avoir fait des tonnes..

Mesuré, Gress? Certes, mais on lisait bien "pire"..
Gilbert Gress est suisse maintenant ? On aurait espéré un peu plus de sérieux de la part de SO FOOT.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par Nestor67
Gilbert Gress est suisse maintenant ? On aurait espéré un peu plus de sérieux de la part de SO FOOT.


Il me semble qu'il a la nationalité franco-suisse maintenant. Mais bon, c'est vrai qu'à la base, c'est un Alsacien...
mardi 22 août Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger !
Hier à 14:33 Berbatov s'aventure en Inde 13 Hier à 14:26 Un stadier sur le terrain en plein match de Coupe de Turquie 4 Hier à 11:42 Benzema encore écarté de l'équipe de France ? 130
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 08:19 Keisuke Honda déjà buteur avec Pachuca 6 mardi 22 août Callejón calme les Niçois 3
mardi 22 août Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 109 mardi 22 août Le rap des ultras de Genk 8 mardi 22 août Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4 mardi 22 août Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 18 mardi 22 août Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16 lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 16 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 10 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 43 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 9 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT)
À lire ensuite
Milan bat Rome