En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. // Coupes d'Europe
  2. //
  3. // 8 mai 1996
  4. // Ce jour où

Le jour où le PSG a remporté une Coupe d'Europe

Il y a 19 ans jour pour jour, le Paris Saint-Germain de Luis Fernandez remportait la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe en battant le Rapid Vienne sur la plus petite des marges, à Bruxelles (1-0). Une finale haletante, à la préparation mystérieuse et au dénouement heureux.

Modififié
La Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe a peut-être aujourd'hui disparu, au profit d'une Ligue des champions élargie et d'une Ligue Europa plus compétitive, elle ne quittera jamais la salle des trophées du Paris Saint-Germain. Recalés tout au long des années 1990 aux portes du succès – en demi-finale de la C2 face à Arsenal, en 1994, puis en demi-finale de la C1 face au Milan AC, en 1995 –, les hommes de la capitale ont finalement réussi à offrir à Michel Denisot et au groupe Canal + le plus beau retour sur investissement possible : un titre européen majeur. Un succès logique, venu récompenser un parcours exemplaire et une saison qui aurait même pu voir le Paris Saint-Germain de Luis Fernandez remporter le championnat de France. Une finale à jamais gravée dans la mémoire des Parisiens, qui sont entrés dans la liste très select des médaillés européens. En 1996, le PSG vivait plus grand.

« Le Parme de Hristo Stoitchkov, il fallait les sortir, quand même ! »


Aujourd'hui disparue, la C2 avait réservé, pour la saison 1995-1996, un parcours plus que relevé aux joueurs du PSG. Tombeurs du Molde FK en seizièmes de finale, les coéquipiers de Bruno N'Gotty écartent facilement le Celtic Glasgow, en huitième. C'est alors que les choses se compliquent. En quarts, les hommes de la capitale défient Parme, avant de se frotter à la Corogne, en demies. « Le Parme de Hristo Stoitchkov, il fallait les sortir, quand même. Et puis, la Corogne de Bebeto, c'était solide aussi. Ils avaient de très bons joueurs » , se souvient Daniel Bravo, qui n'accepte pas qu'on minimise l'exploit qu'il a réalisé avec ses partenaires. « Aujourd'hui, certains disent qu'elle ne compte pas, cette coupe, puisqu'elle n'existe même plus, mais pour moi, c'était quand même un niveau bien bien relevé. » Une fois en finale, le Paris Saint-Germain se retrouve face au Rapid Vienne, où évolue notamment l'international bulgare Trifon Ivanov. Qu'importe, le PSG est favori.


D'autant plus que les joueurs doivent se faire pardonner leur dérapage en championnat. Leaders de la 16e à la 33e journée, ils enchaînent deux mauvais résultats au Parc des Princes : un match nul face à Martigues, et une défaite face à Lille. Suffisant pour que l'AJ Auxerre leur grille la politesse et s'empare du titre de champion de France. « On avait lamentablement échoué juste avant en championnat. Alors on s'est mis en mode commando, on a fait une grosse bulle autour de nous » , se remémore Daniel Bravo. Une semaine avant la finale, les dirigeants du club invitent l'ensemble du groupe à Hendaye pour une semaine d'isolement complète. « C'est à ce moment que Michel Denisot a eu la fameuse idée de faire venir Yannick Noah pour nous remonter un peu le moral. Il fallait sans doute donner un coup de main à Luis sur le plan psychique » , explique monsieur Bravo.

De Yannick Noah à Bruno N'Gotty


L'aide apportée par le tennisman n'est sans doute pas négligeable pour expliquer la victoire finale, mais elle a parfois été embellie, comme l'explique José Cobos, qui faisait partie de l'épopée européenne de 1995-1996 : « Contrairement à ce qu'on a pu entendre à droite et à gauche, je pense que le gros du travail a été réalisé par l'entraîneur. Yannick, lui, a apporté beaucoup de tranquillité dans ce groupe » . Une tranquillité qui se matérialise par une mise à l'écart des médias. « On n'avait rien contre la presse, on voulait juste mieux se préparer » , se souvient Daniel Bravo. Dans le pays Basque, les joueurs reçoivent le soutien inconditionnel de leur président, Pierre Lescure. « Je ne sais plus combien de temps a duré son discours, une heure, peut-être deux. Mais une chose est sûre, il était parfait, c'est exactement le genre de discours qu'on aime entendre en tant que professionnel. On se savait soutenu » , confie José Cobos.


Le 8 mai 1996, le PSG affronte donc le Rapid Vienne au stade du Roi Baudouin, à Bruxelles. Dominateurs mais maladroits dans le dernier geste, les Parisiens s'en remettent à un coup franc dévié de Bruno N'Gotty pour s'assurer la victoire. Un match que José Cobos a été contraint de suivre depuis le banc de touche. « Je me remettais doucement d'un claquage. J'avais vraiment envie d'être sur la pelouse, mais je savais qu'il n'y avait pas de possibilités, c'est comme ça » explique-t-il. Daniel Bravo, lui, a disputé toute la rencontre et s'en souvient parfaitement. « Je me rappelle qu'on était au-dessus, qu'on aurait dû gagner plus largement. On n'a marqué qu'un but, un peu chanceux, mais on a eu plusieurs occasions. On aurait pu gagner 3 à 1. C'est vrai qu'au niveau du spectacle, ce n'est pas un match qui laisse un souvenir indélébile, mais pour nous, il ne s'agissait que de gagner. »

« Les exploits sont là pour la vie »


Il a beaucoup été écrit sur le Rapid Vienne de 1996, qui n'était effectivement pas une équipe aussi performante que Parme ou que La Corogne. « Ce n'était peut-être pas une équipe extraordinaire, mais quand on reprend joueur par joueur, on retrouve beaucoup de garçons qui sont ensuite partis au Bayern, dans des grands clubs en Espagne ou ailleurs » , tient à préciser José Cobos. L'avant-centre de l'équipe autrichienne, Carsten Jancker, a effectivement rejoint le Bayern Munich la saison suivante. Alors oui, le PSG s'est fait peur et n'a jamais réussi à se mettre à l'abri, mais au coup de sifflet final, le PSG avait accompli ce pour quoi il travaillait d'arrache-pied depuis plusieurs années déjà. « Pour ce groupe-là, c'était l'aboutissement d'un travail long de plusieurs années. On avait joué plein de demi-finales. L'année d'avant, on perd en demi-finale de Ligue des champions contre le Milan AC, donc après ça, on n'a plus peur de personne » , explique Daniel Bravo. « Les exploits s'inscrivent sur la durée, ils sont là pour la vie » , confie José Cobos, qui n'est pas près d'oublier l'immense fête qui a suivi cette victoire.


De retour dans la ville lumière, Bernard Lama et le reste du groupe sont accueillis par une foule impressionnante et descendent les Champs-Élysées en brandissant la coupe. « Sur chacune des voitures, il y avait au moins trois ou quatre personnes ! Certains joueurs avaient peur pour leur intégrité (rires) » , s'amuse José Cobos. Arrivé au Parc des Princes, les joueurs ne peuvent finalement pas pénétrer sur la pelouse. « Je me rappelle qu'on devait présenter la coupe au Parc des Princes, mais à cause d'un envahissement de terrain, on avait dû rester dans les vestiaires. On a fait la fête pendant deux heures aux vestiaires, on a chanté, on a dansé ! On avait de toute façon un groupe qui s'entendait très bien et qui savait très bien faire la fête, complète Daniel Bravo. C'est vraiment un super souvenir et un des plus beaux moments de ma carrière. On a tellement lutté pour accrocher une Coupe d'Europe, en échouant souvent de peu, avec des matchs où on se faisait un peu voler... Alors, là, on était super heureux. »

Joakim Noah aussi de la partie


Et puis, pour apprendre à faire la fête correctement, les joueurs et les membres du staff avaient trouvé les meilleurs professeurs qui soient, en la personne de Yannick Noah et de son fils, Joakim. « Il y avait Yannick là-dedans, un vrai boute-en-train. Pour les chants et la danse, il est très fort. En plus, il y avait son fils, Joakim, qui était en permanence avec nous, et lui aussi, il était très prometteur de ce côté-là (rires). On ne savait pas qu'il allait devenir un grand joueur de basket, mais à 12 ans, il chantait et il dansait. Il mettait le feu ! » en rigole encore aujourd'hui Daniel Bravo. Une fête que le club n'oubliera jamais, puisqu'elle a laissé une marque indélébile dans les murs mêmes du Parc. « Deux joueurs avaient dessiné la coupe sur un mur, et on avait tous signé » , confie Cobos, qui rêve de retrouver ce groupe, qu'il définit lui-même comme une bande de copains très soudée, qui lui a beaucoup apporté. « J'ai hâte de pouvoir me retrouver avec les joueurs, les dirigeants, tout le monde. On passerait encore un très grand moment. »


Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2
vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23