1. // Copa América 2015
  2. // Quarts de finale
  3. // Argentine/Colombie

Le jour où la Colombie a balayé l'Argentine

5 septembre 1993, pour le compte de la dernière journée du groupe A des qualifications pour la Coupe du monde américaine, la Colombie se déplace à Bueno Aires pour affronter l'Argentine. Une victoire envoie Batistuta et consorts aux États-Unis. Pour une sélection jamais battue sur sa pelouse en matchs éliminatoires, cela relève presque de la simple formalité. 90 minutes plus tard, le Monumental va acclamer la démonstration de onze footballeurs. Ceux de la Colombie. Les Cafeteros viennent de dézinguer l'Argentine sans vergogne : 5-0.

Modififié
Il ne faut jamais parler avant un match de football. C'est la base. Une logique oubliée par Diego Maradona avant la rencontre Argentine-Colombie. Alors qu'il se trouve sans club après une saison chaotique à Séville, le meilleur joueur de l'histoire met ses compatriotes dans l'embarras au moment de rappeler le rang de chaque sélection, joignant le geste à la parole. Une main au-dessus de l'autre, El Pibe de oro fanfaronne : « L'Argentine est là, la Colombie ici. » Le gaucher se fera tout petit à la fin du match. Dans le rond central du Monumental de Bueno Aires, Asprilla, Valderrama ou encore Álvarez explosent de joie. Les supporters argentins acclament ceux qu'ils s'étaient promis de pourrir pendant 90 minutes. Dans un continent où le nationalisme est une seconde peau, entendre les Argentins gueuler « Colombia ! Colombia ! Colombia ! » est une folie. L'Albiceleste, vice-championne du monde en titre, vient d'en prendre cinq dans le buffet. Une déflagration.

Le lob anthologique de Faustino Asprilla


Pourtant, les Argentins avaient tout fait pour recevoir les Colombiens comme il se fallait. Dès l'aéroport, les visiteurs sont accueillis aux sons de « narcotrafiquants  » . Le soir même, à l'hôtel, une fausse alerte à la bombe dans l'hôtel des joueurs colombiens donne le la. Sans parler du ballet incessant et irréel d'une centaine de supporters argentins qui ont défilé sous les fenêtres des Colombiens pour adoucir leur nuit. On appelle ça le folklore. Le lendemain, le match a lieu à 21 heures, mais le Monumental est plein dès le milieu de l'après-midi. Le gardien argentin Goycochea est en roue libre avant le coup d'envoi : « On va voir la différence entre une grande équipe et une bonne équipe. » On a vu. 5-0.

Cinq bijoux dont un lob d'anthologie de Faustino Asprilla sur Goycochea. Sur le pré, le génial Francisco « Pacho » Maturana, l'entraîneur colombien, a récité sa leçon : défense en ligne, jeu court à ras de terre, changements de rythme. Avant le match, le coach s'amusait d'ailleurs de la pression que pourrait mettre le public argentin. « La pression du public argentin ? Honnêtement, je m'en fous : je n'ai jamais vu une tribune marquer un but…  » Dire que les Colombiens n'avaient pourtant aucun stress... Une défaite les aurait, au pire, envoyés en barrage contre l'Australie. Un nul qualifiait la Colombie. Une victoire aurait pris le parfum d'un immense exploit. Alors 5-0…

« J'aurais voulu creuser un puits et m'y enterrer »


C'est la première fois que l'Argentine subissait une telle humiliation à domicile. Une équipe d'Alfio Basile qui avait fière allure : Batistuta, Redondo, Simeone, Ruggeri, etc. « Ce jour-là, j'aurais voulu creuser un puits et m'y enterrer » , reconnaîtra Basile, sélectionneur au fond du trou. Sur un fond entièrement noir, endeuillé, le quotidien El Grafico titrera « Verguenza » . « Honte » . À la fin du match, Maturana fait dans le satisfecit : « Le football est étroitement associé à l'esthétique. C'est du moins ainsi que nous le concevons. Cette équipe dispose de trois vertus fondamentales : la foi en ses qualités, de l'ordre dans toutes ses lignes, et le respect pour une manière de jouer qui permet aux joueurs de faire ce dont ils ont envie. »

Un match qui s'est pourtant joué sur des détails. Le premier quart d'heure est argentin. On se dit que les visiteurs vont prendre cher. Seule la finition fait défaut. Batistuta vendange, à l'inverse des attaquants colombiens : Rincon, Asprilla, Valencia. « On a tiré six et sept fois au but et on en a marqué cinq, reconnaîtra Asprilla plus tard. On a eu beaucoup de chance. » La démonstration colombienne commence à se dessiner après l'ouverture du score de Freddy Rincon, à la 41e minute. Servi idéalement dans la profondeur par Carlos Valderrama, Rincon pousse la balle de l'extérieur du pied avant de tromper Goycochea. Le début du cauchemar argentin avec ce pion encaissé au pire moment. Au retour des vestiaires, l'Argentine cherche à revenir au score, s'impatiente et laisse des boulevards défensifs. Vingt minutes plus tard, la Colombie mène 4-0. Les Argentins pleurent et contemplent les dégâts.

La Colombie dans la démesure


Le monde, lui, découvre les stars colombiennes comme Adolfo Valencia, dit « Le Train » , fraîchement arrivé au Bayern après 63 buts en 30 mois à Bogota. Avec Asprilla et Rincon, la Colombie a une attaque en triangle de folie. Sans parler de son meneur, Carlos Valderrama dit « El Pibe » . Le chevelu sait tout faire : couverture de balle, feintes, dribbles, remises. Au coup de sifflet final, la Colombie est qualifiée pour les USA, l'Argentine ira en barrage face à l'Australie. Certains font même des Colombiens des favoris au titre suprême… Un statut qui effraie déjà les vainqueurs de la Copa América 1987. « Quand nous avons inscrit le troisième but, puis le quatrième et le cinquième, j'ai regardé Pacho et je lui ai dit : "Tout ça ne nous aide pas beaucoup." Ils vont dire que nous sommes les meilleurs du monde. Si nous avions perdu, nous aurions été les pires, mais ce 5-0 m'avait préoccupé parce qu'en Colombie, on n'a pas le sens de la nuance » , lâchera Hernán Gómez, adjoint de Francisco Maturana, de retour au pays.

Car oui, la Colombie a abordé le Mondial 1994 avec l'étiquette de favorite, mais elle a été incapable de passer le premier tour. Le retour sur terre est brutal. Pour ne pas dire mortel. Surtout pour Andrés Escobar, auteur d'un but contre son camp face aux USA et abattu à Medellin de plusieurs coups de feu. Le football colombien dans sa démesure… En attendant, difficile de placer ce match sur l'échelle historique du football colombien. Un trompe-l'œil ? Une apothéose ? La fin d'un cycle ? Quoi qu'il en soit, l'Argentine, elle, n'a jamais oublié cette gifle.

Vidéo


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


C'est l'Uruguay qui a gagné la Copa América 87, la Colombie a fini 3e.
Diego Maradona " le meilleur joueur de l'histoire". Merci, je vais passer forcément une bonne journée, en attendant ma soirée football.
j'ai toujours adoré Pirlo, Riquelme ces joueurs qui ont compris que la balle va plus vite que le bonhomme, qui ont une vision de jeu digne des meilleurs playmakers NBA. Mais à ce jeu là que Valderrama était bon. Un génie de la passe, il sentai tle jeu comme personne.

Et le Toque quel régal. Regardez les séquences de jeu contre le Milan AC de Don Fabio, à l'époque champion d'Europe:

https://www.youtube.com/watch?v=a5MaoYQ2rpg

Dans ces mêmes éliminatoires le Brésil affrontait au Maracaña l' Uruguay avec je crois un doublé de Romario dont un but à la Pelé. J'avais un reportage dessus juste avant la World Cup 94 le stade dès le début de l'après midi était bondé et des hélico survolaient l'enceinte.
J'ai l'impression que la passion du football s'est estompée à la fin des 90's, il est devenu plus planétaire, concerne plus de monde mais passionne moins, notamment en AMsud où les mouvements altermondialistes (puis les indignés et anonymous) sont devenus très actifs dans les années 2000, le foot professionnel a été perçu comme le symbole des maux du capitalisme triomphant et a fait l'objet de remise en cause et contestation de la part d'une partie de son public populaire.
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Note : 1
« La pression du public argentin ? Honnêtement, je m'en fous : je n'ai jamais vu une tribune marquer un but… »

Je la connaissais pas celle là. Jolie punchline
@samotraki

Petite digression,

Ta vidéo est très intéressante dans le sens où elle rappelle de manière frappante le FC Barcelone de Guardiola. Par exemple, on voit à plusieurs reprises que les petits "toro" au milieu de terrain se finissent régulièrement par une passe en retrait pour aérer le jeu et reprendre une nouvelle inspiration offensive, ce qui était une des grandes caractéristiques des blaugranas.

Le respect que je porte pour Pep est qu'il a su déterrer puis moderniser les travaux d'entraineurs plus anciens que tout le monde avait plus ou moins oublié.
En tant qu'amoureux du foot, je pense que c'est un effort que nous devons saluer.
Son équipe, en caricaturant, c'est la Colombie de ta vidéo avec plus de puissance percussive et de la vitesse en transmission en plus.

Il a en plus eu l'honnêteté intellectuelle de citer ses inspirations plutôt que de les garder égoïstement pour lui même et se faire passer pour plus créateur qu'il ne l'était déjà.

Après avoir renouvelé le travail des autres, il ne lui manque plus qu'à se renouveler lui même. Mais ceci est un autre débat, Guardiola est et restera intemporel.
Message posté par samotraki
j'ai toujours adoré Pirlo, Riquelme ces joueurs qui ont compris que la balle va plus vite que le bonhomme, qui ont une vision de jeu digne des meilleurs playmakers NBA. Mais à ce jeu là que Valderrama était bon. Un génie de la passe, il sentai tle jeu comme personne.

Et le Toque quel régal. Regardez les séquences de jeu contre le Milan AC de Don Fabio, à l'époque champion d'Europe:

https://www.youtube.com/watch?v=a5MaoYQ2rpg



C'est passé de mode les rencontres Sélection vs Club (en tout cas entre grandes équipes).Ca me rappellera toujours le PSG VS Brésil de 1994 coup d'envoi donné par Ayrton Senna ( mon idole d'où mon pseudo)quelques jours avant sa mort.
Message posté par aerton
Dans ces mêmes éliminatoires le Brésil affrontait au Maracaña l' Uruguay avec je crois un doublé de Romario dont un but à la Pelé. J'avais un reportage dessus juste avant la World Cup 94 le stade dès le début de l'après midi était bondé et des hélico survolaient l'enceinte.
J'ai l'impression que la passion du football s'est estompée à la fin des 90's, il est devenu plus planétaire, concerne plus de monde mais passionne moins, notamment en AMsud où les mouvements altermondialistes (puis les indignés et anonymous) sont devenus très actifs dans les années 2000, le foot professionnel a été perçu comme le symbole des maux du capitalisme triomphant et a fait l'objet de remise en cause et contestation de la part d'une partie de son public populaire.


C'est à peu près ça. Bonne analyse. Je rajouterais que les avancées sociales (développement de la classe moyenne) et technique (internet) ont changé la donne et diversifié les loisirs.
Message posté par llewyn


C'est à peu près ça. Bonne analyse. Je rajouterais que les avancées sociales (développement de la classe moyenne) et technique (internet) ont changé la donne et diversifié les loisirs.


Exact tes 2 éléments additifs sont même peut être les plus déterminants dans ce phénomène. D'ailleurs c'est aussi un mal pour un bien car je reste persuadé que le résultat de Brésil-Allemagne l'année aurait eu des conséquences sociales plus fâcheuses il y a 20 ans avec l'état des favelas à l'époque. Aujourd'hui Fred continue sa carrière post coupe du monde au Brésil en faisant une saison plutôt honnête.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Une prestation inoubliable pour une équipe magnifique ! Le toque de Maturana, c'était vraiment un régal à voir, avec Valderrama en cerveau et architecte et Asprilla et Rincon pour finir le travail. Pour moi, la Colombie du début des 90's était bien plus forte que la sélection actuelle.
Paradoxalement, comme le souligne l'article, cette démonstration au Monumental est peut-être la pire chose qui soit arrivé aux Cafeteros qui se sont sans doute vus trop beaux et ont dû supporter l'énorme attente du public colombien (et des narcos). Les déclarations de Pelé avant la CDM 94 n'ont pas dû les aider non plus...
Hier à 15:21 Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! Hier à 22:00 Callejón calme les Niçois 2
Hier à 14:21 Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 101 Hier à 13:55 Le rap des ultras de Genk 7 Hier à 13:51 Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 12:08 Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 17 Hier à 11:25 Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16
lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16