1. // Euro 2016
  2. // Qualifications
  3. // Groupe C
  4. // 5e journée
  5. // Espagne/Ukraine

Le jour où l'Espagne s'est vue trop belle

Avant de devenir championne du monde et d'Europe, l'Espagne était une équipe à la recherche d'un équilibre collectif. Contre l'Ukraine en ouverture du Mondial 2006, la Roja s'affiche comme l'épouvantail du tournoi. Son talon d'Achille ? Une certaine arrogance…

Dans la vie, il y a toujours des hauts et des bas. Force est de constater que l'on préfère la première situation à la seconde. Bien calée sur son territoire ensoleillé, l'Espagne n'échappe pas à la règle. Dans une période creuse, la Selección n'hésite pas à revoir ses plans dans les grandes largeurs. Suite à une élimination prématurée lors de la phase de poules de l'Euro 2004, la Roja doit changer de tête. Iñaki Sáez renvoyé chez les Espoirs, la Fédération espagnole choisit un homme d'expérience pour redresser la barre du navire rouge : Luis Aragonés. Premier joueur à se prononcer sur la nomination, le capitaine Raúl accueille El Sabio les bras grands ouverts. « Luis méritait cette nomination suite à sa grande carrière d'entraîneur professionnel. Je lui souhaite la bienvenue et le meilleur avec la sélection nationale. »

Le meilleur, ça passe évidemment par une qualification pour le prochain Mondial en Allemagne. Et si l'Espagne joue bien, elle reste en concurrence avec la Serbie, prête à lui chiper la première place synonyme de qualification directe. Le verdict tombe : l'Espagne se retrouve au deuxième rang, la faute à une différence de buts particulière défavorable. Il faudra donc passer par une double confrontation contre la Slovaquie en barrages. Convoqué par Aragonés, Juanito se souvient d'une étape plutôt tranquille à passer. « L'équipe était certaine de ses capacités. En réalité, notre départ n'avait pas été terrible dans les phases éliminatoires… En tombant contre la Slovaquie pour les barrages, la pression était là, mais l'Espagne se devait de passer sans trembler. »

L'Ukraine, baromètre de l'Espagne


Dès le match aller au Vicente-Calderón, l'affaire sera vite pliée. Victorieuse 5-1, l'Espagne termine en roue libre avec un nul à Bratislava pour décrocher un billet aller-retour pour l'Allemagne, la durée du séjour restant encore à définir. Le premier élément, c'est le fameux tirage au sort de la phase de poules. Il sera clément : Ukraine, Tunisie et Arabie saoudite. « Le tirage au sort paraissait favorable, acquiesce Juanito. La Serbie, par exemple, avait eu beaucoup moins de chance… Notre objectif, c'était de terminer premiers de cette poule pour se mettre en confiance. En cela, le match contre l'Ukraine était fondamental pour réaliser un bon Mondial. » Si les Jovto-Blakytni participent à la première compétition officielle de leur histoire, les Espagnols doivent quant à eux bomber le torse d'entrée.

À Leipzig, Aragonés aligne un 4-4-2. Sans Raúl. Oui, l'idole de tout un pays débute sur le banc, mais Aragonés s'en fiche. Il connaît la force de son équipe, et elle passe surtout par des piliers : Iker Casillas, Carles Puyol ou Marcos Senna. En attaque, la pression médiatique pour une titularisation du numéro 7 est insignifiante sur les choix du coach. Fernando Torres sera associé devant à la dernière perle espagnole, David Villa. Bingo. En dix-sept minutes, le score est déjà de 2-0. El Guaje offre même le but du break sur coup franc. L'Ukraine ne respire plus. « Je ne les ai pas vraiment vus tétanisés par l'enjeu, mais on avait le match en main, analyse Juanito, remplaçant pour la rencontre. Ce n'était pas une chose facile, parce qu'on jouait en pleine après-midi avec une grosse chaleur. Cette acclimatation, c'était un facteur déterminant pour gagner. »

« Il faut savoir apprendre de ses erreurs pour grandir… »


Pour l'Ukraine et son coach Oleg Blokhine, la scène tourne à la torture quand Vladislav Vashchuk se rend coupable d'une faute dans la surface en tant que dernier défenseur. Un carton rouge et un penalty de David Villa plus tard, l'Espagne prend le large (48e). Pour le plus grand plaisir du stoppeur du Betis Séville, connaisseur des principales forces adverses. « L'Ukraine était une équipe compacte, très rodée car beaucoup d'entre eux évoluaient au Dynamo Kiev… Et puis bien sûr, il y avait Shevchenko en danger principal. » Bien timide durant toute la rencontre, le Ballon d'or 2004 assistera en spectateur privilégié au clou du spectacle, lorsque Puyol enchaîne roulette, une-deux avec Xavi puis remise de la tête pour Fernando Torres, pour signer un des plus beaux buts de la compétition. « Après une aussi belle victoire, on se sentait en grande forme, avoue Juanito. Mais l'équipe gardait les pieds sur terre, parce qu'un bon début ne signifie pas forcément un beau final. L'attente du public et de la presse est devenue plus importante après tous ces éloges. Dans un sens, la presse a surestimé les capacités de l'Espagne. »

Trois matchs, trois victoires. L'Espagne arrive en grande pompe en huitièmes de finale. Face à elle, la France, difficile second après une victoire aux forceps contre le Togo. « Nous allons envoyer Zidane à la retraite ! » titre Marca avant la rencontre. Un manque d'humilité évident alors que deux ans auparavant, l'Espagne sortait par la petite porte au Portugal. « Après l'Ukraine, cet appui médiatique nous a aidés. Mais avant d'affronter la France, c'est devenu un poids supplémentaire. Du côté des joueurs et du staff technique, le groupe savait que ce serait un match très difficile. Nous n'avions jamais sous-estimés les Bleus, et sur ce match, ils méritaient clairement leur victoire. Il faut savoir apprendre de ses erreurs pour grandir… » Une leçon bien retenue pour 2008. Et 2010. Et 2012.

Youtube


Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
...Avec la France qui gagne grâce a un coup franc sifflé sur une simulation de Thierry Henry...
Note : 6
Niveau arrogance, les français s'en sortent pas trop mal non plus
Vincent_Monluc Niveau : District
Vous croyez qu'il y a les mêmes tocards en Espagne qui balancent des "bla bla bla arrogants, typiquement espagnol" ?
Brooklyn Olympic Niveau : CFA2
Message posté par laplume
...Avec la France qui gagne grâce a un coup franc sifflé sur une simulation de Thierry Henry...



http://mafeuilledechou.fr/wp-content/up … coqec8.jpg

Bisous
J'ai revu ce match. En fait, l'Espagne n'a pas vraiment existé face aux Bleus.

Je pense qu'elle souffrait d'un complexe d'infériorité vis-à-vis de l'EdF. Et elle était encore jeune et timide.

Ce match a été déterminant surtout pour la bande à Domenech. L'EdF a pris conscience de sa force. C'était son premier bon match depuis longtemps.

Elle enchaîne avec le Brésil, un Brésil favorisé par l'arbitrage et surestimé, comme d'habitude.

Puis un Portugal complexée et timide, lui aussi, comme l'Espagne. Et une Italie fatiguée.

L'EdF 2006 a été une équipe commando à la défense de fer. Avec un Zidane en forme.

Tu lui enlèves Zidane, l'équipe perd sa magie. Materazzi, en bon sorcier, s'est débrouillé pour le faire.

L'EdF 2006 a affronté l'Espagne, le Brésil, le Portugal et l'Italie. Soit, la fine fleur du football latin (manque que l'Argentine). Un football latin dont elle était la bête noire. Un parcours idéal pour se refaire une santé.

Pas suffisant pour être sacrée. Une équipe au bout du rouleau et en fin de parcours ne peut pas remporter la coupe du monde. C'est une constante. Même la Hongrie en 54 a perdu en finale.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Personne ne se souvient de cet Ukraine Espagne comme d'un putain de mauvais arbitrage ? C'était dingue !

Hors jeu inexistant pour Sheva qui part au but, carton rouge + penalty pour une faute très légère qui est en plus pas dans la surface...

Bon ça change rien au fait que l'Espagne a été absolument supérieure à l'Ukraine, mais ça m'énerve qu'absolument personne parle de ce très mauvais arbitrage au moment d'évoquer ce match
Message posté par Vincent_Monluc
Vous croyez qu'il y a les mêmes tocards en Espagne qui balancent des "bla bla bla arrogants, typiquement espagnol" ?


Oui tkt pas, dans tous les pays ya des gens qui sont assez intelligents pour savoir se remettre en question et faire de l'autocritique prendre du recul sur une discussion... L'orgueil, l'arrogance, la prétention n'est pas typiquement Française/Espagnol/Autre, c'est partout. C'est juste qu'on a tendance à généraliser, car on entends les voix qui portent (journalistes etc...). De là à dire que "l'espagnol est arrogant", oui certes j'en ai croisé pas mal, mais bon parfois c'est plus de l'enthousiasme, de la passion (qui te fait dire de la merde souvent) plutôt que du réel dédain ou arrogance.
En 2006 les journaux ont déconné en Espagne, la Une de Marca étant encore dans les mémoires, et pour ça oui j'ai envie de dire bien fait pour leur gueule.
Ronald Ignoble Niveau : CFA
L'arrogance des Espagnols a rendu la victoire française d'autant plus magnifique !
https://www.youtube.com/watch?v=bGCm7ueA_xE
Il y a eu le premier but de Ribéry en bleu et surtout la solidité et l'élégance du milieu Zidane- Vieira - Makélélé. Les types quadrillaient le terrain avec tellement d'autorité !
Et pour finir le but de Zizou qui écartèle Puyol et prend Casillas à contre-pied.
Plaisir d'offrir !
betterthangeorge Niveau : Loisir
Ce match , France espagne,c'est surtout le souvenir incroyable du commentaire de Gilardi sur le but delaroutourne.
Message posté par Ronald Ignoble
L'arrogance des Espagnols a rendu la victoire française d'autant plus magnifique !
https://www.youtube.com/watch?v=bGCm7ueA_xE
Il y a eu le premier but de Ribéry en bleu et surtout la solidité et l'élégance du milieu Zidane- Vieira - Makélélé. Les types quadrillaient le terrain avec tellement d'autorité !
Et pour finir le but de Zizou qui écartèle Puyol et prend Casillas à contre-pied.
Plaisir d'offrir !


Merci, je me lasse pas!
L'action de Puyol contre l'Ukraine... tu me manques Puyi!
Message posté par Feijoada


D accord pour tout sauf le Brésil. Ils on quand même une compo assez solide : R Carlos, Cafu, Lucio, Kaka, Ronaldo, Ronaldinho, Juninho (?) et j oublie les autres.


Si ma mémoire est bonne, Juninho était titulaire lors du match de 2006.
Hier à 16:29 Will Ferrell veut Chicharito au Los Angeles FC 17 Hier à 14:21 Lampard entraîneur d'Oxford United ? 2
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:32 Le superbe but d'Independiente 4 Hier à 08:40 Malouda va jouer la Gold Cup avec la Guyane 24 Hier à 08:35 Des matchs de C1 sur Facebook 11 mardi 27 juin Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 15 mardi 27 juin Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 20
mardi 27 juin Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 43 mardi 27 juin Stéphane Paille est décédé 37 mardi 27 juin La Ligue des champions reprend ce soir ! 27 mardi 27 juin Lugano prolonge à São Paulo 5 mardi 27 juin Falcao s'essaye au baseball 3 mardi 27 juin Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 12 lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 67 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 60 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13
À lire ensuite
Harry Kane, jeune lion