1. //
  2. // 29e journée
  3. // Bordeaux/PSG

Le jour où Jay-Jay Okocha a découvert Bordeaux

Jay-Jay Okocha est resté 4 saisons au PSG. Comme dans toute relation amoureuse, il y a un début et une fin. Pour son premier rendez-vous avec la France, le Super Eagle avait choisi Bordeaux. Et pas de n'importe quelle manière.

Modififié
672 30
Il y a cette gueule. Celle d'Alain Giresse, sur le banc du PSG, qui hésite entre l'étonnement et la fierté. Les filets d'Ulrich Ramé tremblent encore en ce 8 août 1998. On joue la 77e minute à Lescure, et le PSG vient de réduire la marque face à Bordeaux (Laslandes et Wiltord avaient claqué pour Bordeaux). Le buteur parisien ? Augustin Okocha, dit Jay-Jay. Le but est délicieux. Prise de balle à 30 mètres des buts bordelais, enfumage de Benarbia enchaîné de deux crochets extérieurs pour éviter les guiboles de Diabaté qui se dressent devant lui puis, à la sortie du dernier dribble, une sacoche de plus de vingt mètres qui termine en lucarne. La frappe est si soudaine que Ramé pense qu'elle sort du cadre. Mais non.

Okocha est sur le terrain depuis 120 secondes. Ses premières en France après son transfert record à hauteur de 100 millions de francs durant l'été. Le PSG s'est acheté un magicien. Un homme qui balance des dribbles incroyables avec les Super Eagles durant la Coupe du monde. Un Mondial où le Nigeria va marcher sur l'Espagne (3-2). Ce nouveau PSG époque Charles Biétry (qui vient de succéder à Michel Denisot dans le siège du président) doit vendre du rêve. « Il faut que cette équipe fasse du spectacle et je crois qu'on a rarement vu un joueur de cette qualité sur un terrain français » , dira même Biétry après le match. Drôle quand on sait que c'est Bordeaux qui l'a emporté. Et largement (3-1). Un PSG complètement à la rue, puisque Yann Lachuer - le Modrić du pauvre - dira à la sortie du terrain que le PSG aurait « pu jouer deux heures sans trouver la balle » . Mais les critiques ne vont pas s'abattre sur le PSG, le but d'Okocha cache la forêt. Au coup d'envoi, six nouveaux dans le onze de Giresse (Casagrande, Goma, Carotti, Lachuer, Ouédec et Wörns, plus Okocha et Laspalles sur le banc), pas de jeu et une impression de n'importe quoi. Pas grave, on ne parle que d'Okocha. De son but. De son numéro 10 dans le dos.

On en attendait sans doute trop...


« Je croyais que c'était un soliste par nature. Certains joueurs ne peuvent pas s'empêcher de dribbler pour dribbler. Pour lui, ce n'est pas le cas. À Bordeaux, il a dribblé par obligation » , dira Giresse après le match. Dans les rangs parisiens, on en oublie l'essentiel : l'équipe. Giresse peine à rassembler. Tactiquement, c'est le bordel. Et Okocha n'arrange rien, lui qui n'est ni meneur de jeu, ni attaquant. Okocha, c'est un virtuose. Un artiste. Et un artiste, ça s'éparpille. Alors le Nigérian va traverser ses quatre saisons parisiennes comme ce match de Bordeaux : en intermittent. Des blessures (aucune saison à plus de 25 matchs en championnat), des matchs ratés et des actions incroyables. On ne va pas se mentir, c'est d'une tristesse infinie, tant le joueur avait tout pour faire frissonner les petites vertus. Un sens du spectacle aiguisé, des crochets dévastateurs, des cuisses façon Martin Djetou et une nonchalance spectaculaire. Okocha, c'était le génie de Maradona dans le corps d'Abou Diaby. À un moment, ça craque. Alors quand il va quitter, libre, le PSG en 2002, Okocha va se retourner pour hésiter entre rire et pleurer à la vue de son palmarès parisien : une Coupe Intertoto 2001. C'est peu. Trop peu. Et c'est nul.

Youtube

Dire que les dirigeants parisiens pensaient marcher sur la France avec son Nigérian que le Mondial 98 avait si bien mis en lumière. De l'avis de tous ceux qui l'ont pourtant croisé au Camp des Loges durant ses 4 années parisiennes, Okocha était un génie. Ducrocq : « Il fallait le voir à l'entraînement… » Paisley : « Une machine physique et technique » . Mais dès que les matchs arrivaient, le joueur se ratait. Tactiquement à la rue, l'ancienne égérie Puma n'a jamais réussi à devenir un crack dans la capitale. Pis, le PSG aura eu la chance de pouvoir compter en même temps sur Okocha et Ronaldinho durant la saison 2001/2002 sans vraiment exploiter la folie de ce duo. Au final, que reste-t-il du passage d'Okocha au PSG à part ce but bordelais ? Pas grand-chose. Et comme le disait lui-même le joueur à la fin du match de Bordeaux, « mon but n'a aucune importance, puisque nous n'avons pas gagné » . La définition même du gâchis. Une spécialité parisienne.

Youtube


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Thor de Phecda Niveau : CFA2
ahhhh okocha... ca restera un phenomene, le mec pouvait envoyer des mines en pleine lucarne en etant invisible tout le match. Mais rien que pour ces frappes d'extra-terrestre a la nedved, je l'ai toujours kiffer.
Se lever un dimanche matin et voir cet article. So Foot, je te kiffe <3
Note : 1
Coeur avec les doigts Mathieu Faure, coeur avec les doigts Okocha <3
Arsène's Way Niveau : DHR
Ah putain, Okocha.. Son dribble contre Nantes dans la victoire 4-0, son autre frappe pleine lucarne contre Lyon je crois… Putain, frisson quand je repense à ce genre de choses
"Ce nouveau PSG époque Charles Biétry doit vendre du rêve", suivi de la compo suivante : Casagrande, Goma, Carotti, Lachuer, Ouédec et Wörns, plus Okocha et Laspalles sur le banc.

Rétrospectivement, ça fait sourire non ?
Note : -1
Bietry, le fossoyeur du PSG.
Le type s'est fait enfumer avec une palanque de noms ronflants, dont Okocha en tête de gondole.
Okocha pouvait grigriter parce que chez les super eagles, il y avait les démentiels milieux Oliseh et Finidi qui assuraient le boulot. Mais c'était certainement le moins complet de tous.
Le type mettait le feu à Fenerbahçe, alors qu'à l'époque le football turc était à des années lumières de la D1.

C'est l'exemple type de l'exotisme dont rêvait le championnat français à l'époque, pour s'imaginer plus grand.
InspectorNorse Niveau : Ligue 2
Message posté par BabaORhum
Se lever un dimanche matin et voir cet article. So Foot, je te kiffe <3


Mec j'ai eu la même pensée que toi!!!
Sinon, je crois pas qu' Okocha ait été un putain de gâchis, le mec était tout simplement pas fait pour l'ultra gagne, et ce psg là non plus. Je me souviens avec délice de son association avec Benarbia justement! Incroyable! Magnifique!! Pour moi le plus grand joueur passé par Paris, pas vu Susic...mais si ce n'est le plus grand, mon préféré alors, un inventeur fou, il sortait des trucs, ca rendait fou mais plus que n'importe quel autre joueur ou n'importe quel dribble! Je me souviens avoir escaladé des grillages pour lui serrer la main un jour, j'ai réussi, j'étais une chatte en chaleur: " jayyyyy Jayyyy you're the beeeeeeeeesst", j'avais son odeur sur ma main, pas son talent, mais c'était déjà ça de pris!!!
Le gâchis c'aurait été de ne pas l'avoir hébergé quelques temps au Parc!!!
Note : 3
Message posté par llewyn
"Ce nouveau PSG époque Charles Biétry doit vendre du rêve", suivi de la compo suivante : Casagrande, Goma, Carotti, Lachuer, Ouédec et Wörns, plus Okocha et Laspalles sur le banc.

Rétrospectivement, ça fait sourire non ?


À l'époque, ça semblait quand même costaud. Wörns était international allemand, Okocha était une des "hypes" de la coupe du monde passée, Goma était international, Casagrande et Ouédec avaient gratté un championnat et une demi-finale de C1 avec Nantes... C'est juste que le PSG avait la spécialité de faire n'importe quoi.
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
Ah!cette chère augustine.le bon vieux temps.
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Note : 2
Certes, il a pas gagné de trucs en France, mais ça reste mieux que son compatriote Okpara...
NouveauEnVille Niveau : District
J'avais 9ans et je commençais ,grâce à la CDM qui avait eu lieu juste avant,à vraiment m'intéresser au foot.Je me souviens qu'on était en voiture,tout les week-end mon père allait jouer au foot avec ses amis et nous emmenaient moi et mon petit frère.En rentrant il y a avait à la radio le résumé d'un match je n'écoutais que d'une oreille mais je me souviens très bien,alors qu'on passait sous un panneau publicitaire de Mcdo,un cri,un cri très puissant. "C'est extraordinaire ! Mais quel but de Jay-Jay Okocha" (je me souviens du cri mais plus des paroles exactes).Et la le nom PSG.Pour moi qui n'y connaissait rien Okocha et PSG 2 noms complètement inconnu mais qui sonnaient bien et qui m'évoquaient quelque chose.Le lendemain matin,mon père se préparait pour aller jouer avec ses amis et laissait la tv allumée.Téléfoot,la première fois la encore que je m'y intéressait vraiment et tiens voila qu'on parle de ce Okocha et de ce PSG...Et la l'extase...le résultat? Peu importe j'etais tombé amoureux du club et du joueur.

Et j'aurais voulu validé avec Paris mais on me propose Caen...
Master of footix Niveau : Loisir
Message posté par InspectorNorse


Mec j'ai eu la même pensée que toi!!!
Sinon, je crois pas qu' Okocha ait été un putain de gâchis, le mec était tout simplement pas fait pour l'ultra gagne, et ce psg là non plus. Je me souviens avec délice de son association avec Benarbia justement! Incroyable! Magnifique!! Pour moi le plus grand joueur passé par Paris, pas vu Susic...mais si ce n'est le plus grand, mon préféré alors, un inventeur fou, il sortait des trucs, ca rendait fou mais plus que n'importe quel autre joueur ou n'importe quel dribble! Je me souviens avoir escaladé des grillages pour lui serrer la main un jour, j'ai réussi, j'étais une chatte en chaleur: " jayyyyy Jayyyy you're the beeeeeeeeesst", j'avais son odeur sur ma main, pas son talent, mais c'était déjà ça de pris!!!
Le gâchis c'aurait été de ne pas l'avoir hébergé quelques temps au Parc!!!


Il y a des mecs flippants sur ce site !
Il aimait bien Bordeaux Okocha , je me souviens d'un de ces buts en pleine lulu alors qu'il tire pas loin du poteau de corner.
Cadeau : https://www.youtube.com/watch?v=WyjfIxpNu_Y
DocteurHappy Niveau : CFA
Sérieux son prénom c'était Augustin , ptain , j'ai toujours cru que son prénom c'était Jay Jay
Message posté par NouveauEnVille
J'avais 9ans et je commençais ,grâce à la CDM qui avait eu lieu juste avant,à vraiment m'intéresser au foot.Je me souviens qu'on était en voiture,tout les week-end mon père allait jouer au foot avec ses amis et nous emmenaient moi et mon petit frère.En rentrant il y a avait à la radio le résumé d'un match je n'écoutais que d'une oreille mais je me souviens très bien,alors qu'on passait sous un panneau publicitaire de Mcdo,un cri,un cri très puissant. "C'est extraordinaire ! Mais quel but de Jay-Jay Okocha" (je me souviens du cri mais plus des paroles exactes).Et la le nom PSG.Pour moi qui n'y connaissait rien Okocha et PSG 2 noms complètement inconnu mais qui sonnaient bien et qui m'évoquaient quelque chose.Le lendemain matin,mon père se préparait pour aller jouer avec ses amis et laissait la tv allumée.Téléfoot,la première fois la encore que je m'y intéressait vraiment et tiens voila qu'on parle de ce Okocha et de ce PSG...Et la l'extase...le résultat? Peu importe j'etais tombé amoureux du club et du joueur.

Et j'aurais voulu validé avec Paris mais on me propose Caen...


Il m'est arrivé exactement la même histoire : 9 ans, un début d'intérêt pour le foot suite au mondial 98, les vacances d'été, des images vues un peu par hasard, et une équipe que je me retouve à aimer à la folie. Sauf que le match en question, c'était OM - Montpellier (le légendaire 5 - 4 après avoir été mené 0 - 4 à la mi-tems). Comme quoi, des fois, ça se joue à pas grand chose...

Sinon, je trouve l'article un poil dur avec les années parisiennes d'Okocha. En 1999-2000, il sort un exercice de haute facture, en étant pas loin d'être le meilleur joueur d'un PSG qui termine deuxième, et en grattant sa place dans le onze de l'année des Trophées UNFP (qui s'appelaient à l'époque les Oscars du Foot, ce qui ne nous rajeunit pas...).
"Au final, que reste-t-il du passage d'Okocha au PSG à part ce but bordelais ? Pas grand-chose."

Bah si, justement, il reste énormément de souvenirs de ce joueur atypique, des dribbles, de la création, de la folie, et la déception de l'avoir vu partir en fin de contrat après ses 4 ans au club. En terme de performance, il est devenu un joueur clé de l'équipe après son repositionnement en 8 à côté de Ducrocq. Cette paire était loin d'être inintéressante.

En tout cas, il m'a laissé bien plus de souvenirs que cet enfoiré de Yann "ça me fait chier de sourire et de répondre à un gamin qui demande un autographe" Lachuer (je lui en veux encore - ça se voit je crois)
Message posté par InspectorNorse


Mec j'ai eu la même pensée que toi!!!
Sinon, je crois pas qu' Okocha ait été un putain de gâchis, le mec était tout simplement pas fait pour l'ultra gagne, et ce psg là non plus. Je me souviens avec délice de son association avec Benarbia justement! Incroyable! Magnifique!! Pour moi le plus grand joueur passé par Paris, pas vu Susic...mais si ce n'est le plus grand, mon préféré alors, un inventeur fou, il sortait des trucs, ca rendait fou mais plus que n'importe quel autre joueur ou n'importe quel dribble! Je me souviens avoir escaladé des grillages pour lui serrer la main un jour, j'ai réussi, j'étais une chatte en chaleur: " jayyyyy Jayyyy you're the beeeeeeeeesst", j'avais son odeur sur ma main, pas son talent, mais c'était déjà ça de pris!!!
Le gâchis c'aurait été de ne pas l'avoir hébergé quelques temps au Parc!!!


Sinon en inventeur fou y a eu Ronie et aujourd'hui on a Marco <3.
Big Respect pour Jayjay, le joueur qui m'a fait aimé le PSG, j'étais à la Beaujoire pour le 3-2 contre l'Espagne, mon premier match de foot (depuis je n'ai pu me passer de ce sport).

Il y avait tout eu dans ce match, des buts, des retournements de situations, de l'émotion et Jayjay Okocha, un magicien. Un mois et un transfert au PSG plus tard, j'étais convaincu que c'était ce club que je devais supporté et qu'Okocha était mon joueur préféré, enfin à un 12 juillet prêt, si vous voyez ce que je veux dire...
Kadda Marteri Niveau : District
Je suis un lecteur plus qu'un commentateur mais il ne faut pas dire n'importe quoi. Okocha, un gachis? Il y a la réponse objective et puis celle du coeur. Déjà, objectivement, sa deuxième saison au PSG est une réussite. Il joue reculé dans un mileu à 4 avec Benarbia à droite, Laurent Robert à gauche et la paire Ducrocq - Okocha dans l'axe. Il balance des transversales de 60 mètres, casse des côtes à plus savoir qu'en faire et envoie quelques pralines. Le PSG de Bergeroo fini deuxième cette année là. Une année au calme coincée entre le bordel Bietry et le bordel Anelka, Dalmat, Luccin. En fin de compte un type serein qui avait besoin d'un environnement serein. Les trois autres saisons d'Okocha étaient moins bonnes mais la faillite était collective.
Mon coeur veut rajouter quelque chose, MERCI Jay Jay, le Pastore de l'époque (pour ceux qui ont découvert le PSG en même temps que Nasser). La magie. Quand t'allais au Parc, t'étais pas sur de voir une victoire, mais au moins tu savais que t'allais être ébloui par ce joueur unique. Certains de ces gestes n'ont été reproduit par aucun autre joueur, demandez à Blondeau...
Kadda Marteri Niveau : District
Message posté par HNIC


En tout cas, il m'a laissé bien plus de souvenirs que cet enfoiré de Yann "ça me fait chier de sourire et de répondre à un gamin qui demande un autographe" Lachuer (je lui en veux encore - ça se voit je crois)


Ce con de Lachuer m'avait fait le même coup au camps des Loges en refusant de signer un autographe au gamin que j'étais, le seul de l'équipe à pas s'arrêter. Heureusement y avait Madar et ses photos persos dédicacées.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
672 30