En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 20 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Le jour où
  4. // 9 janvier

Le jour où Henry est entré un peu plus dans la légende

C’était il y a quatre ans jour pour jour. Cinq années après avoir quitté son club de toujours, Thierry Henry revenait à Arsenal pour filer un coup de main. Si l’attaquant prenait le risque d’écorner sa légende, sa pige s’est transformée en conte de fées dès son premier match. Une nuit historique où le meilleur buteur de l’histoire des Gunners a fait chavirer tout un peuple. Récit.

Modififié
D’ordinaire si feutrée depuis son inauguration, l’enceinte de l’Emirates Stadium est saisie comme jamais par un étonnant bourdonnement. Tout le public d’Arsenal vient d’exulter à l’unisson. Certains spectateurs, presque bouleversés par la scène à laquelle ils assistent, laissent même couler quelques larmes sur leurs joues rougies par la rudesse de l’hiver. Une effusion de joie et d’émotion à la hauteur de l’événement. Ce lundi 9 janvier 2012, à l’occasion d’un troisième tour de FA Cup contre Leeds United (1-0), Thierry Henry a sublimé un peu plus sa légende. Elle que l’on croyait pourtant déjà trop belle, trop éclatante, trop ébouriffante. Mais seul lui pouvait réussir l’inimaginable. Dix minutes après son entrée en jeu et à douze minutes de la fin du temps réglementaire de la rencontre, l’attaquant français suspend le temps. Sur un service lumineux d’Alexandre Song, il est trouvé excentré à gauche dans la surface et contrôle le cuir avant de réciter sa spéciale, comme au bon vieux temps. L’appui pied gauche parfait, l’angle d’ouverture idéal et cette finition d’un enroulé du pied droit dans le petit filet connue de tous.


Près de cinq ans après sa dernière apparition, celui qui arbore alors une barbe bien fournie claque son 227e but sous le maillot des Gunners. Ce retour triomphal, à la fois inespéré et digne d’un conte de fées, est tel qu’Henry, peu réputé pour célébrer ses buts, explose de joie sous les acclamations de la foule. Plus que le comeback à la maison de l’enfant chéri, c’est un rêve éveillé. « Je revenais juste de vacances au Mexique il y a quinze jours, je ne pensais pas que j'allais encore jouer pour Arsenal et marquer le but de la victoire, s’épanchait-il au micro d’ESPN, le souffle saccadé, au terme du match. Je voulais juste revenir et aider l'équipe. Puis, j'ai terminé comme l'homme du match. Ce n'était pas mon plan de devenir un héros ! Je me souviendrai toujours de cette nuit. Avec Arsenal, il se passe toujours quelque chose pour moi. » Cette soirée-là, c’est surtout lui qui a offert un souvenir impérissable aux fans. Francis Peyrat, président d’Arsenal France (association officielle des supporters francophones du club londonien) et présent au stade lors de ce jour historique, résume ainsi le sentiment qui habitait chaque spectateur : « C’est comme si Dieu était revenu. »

L’avènement d’Henry II


Il faut dire que l’événement est à la hauteur de la légende que s’est façonnée Thierry Henry. En huit ans à Arsenal (1999-2007), le Frenchy a acquis le statut d’immortel. Parce qu’il a quitté Londres en étant le meilleur buteur de l’histoire du club (226 pions au total) et probablement aussi le plus grand joueur passé toutes époques confondues. Une icône qui a connu l’épopée des Invincibles et une ribambelle de titres (2 Premier League, 3 FA Cup), avant de s’envoler pour le Barça (2007-2010), puis pour les New York Red Bulls. Considéré comme un pré-retraité outre-Atlantique, le meilleur buteur des Bleus (51 buts) vit son American Dream avec un professionnalisme toujours chevillé au corps. Malgré le crépuscule de sa carrière, il claque 29 buts en 51 matchs de MLS. Et comme à chaque fois que le championnat américain s’achève fin octobre, « Titi » en profite pour revenir dans son club de toujours et s’entraîner afin de garder la forme. Mais en cette fin d’année 2011, une rumeur prend progressivement de l’épaisseur : et si Henry revenait sous forme de prêt ?


D’abord improbable, l’hypothèse finit par devenir crédible dans l’esprit d’Arsène Wenger. Car les Gunners traversent un exercice poussif. Après une entame plus compliquée, ils ont redressé la barre en championnat et sont revenus dans la course au podium. Mais l’escouade londonienne, qui affrontera prochainement l’AC Milan en 8e de finale de C1, manque clairement d’élan. Et doit également composer avec les départs respectifs de Gervinho et Chamakh pour la CAN qui se tient du 21 janvier au 12 février. Le manager alsacien consent à rapatrier sous forme d’une pige de deux mois celui qui s’est alors vu tout juste statufier aux abords de l’Emirates Stadium. La nouvelle est officialisée le 6 janvier : le Roi Henry signe son retour. « Il a l'expérience et le talent. Il connaît le club et il peut aider les joueurs sur et hors du terrain. Il ne faut pas mettre trop de pression sur lui, tente tout de même de tempérer Wenger en conférence de presse. Il est venu pour aider le club qu'il aime. Il a trente-quatre ans. Il est là pour aider, pas pour devenir tout d'un coup notre joueur majeur. » Le natif des Ulis prend le risque d’ébrécher sa légende immaculée. Les supporters le savent, mais ne peuvent pourtant dissimuler leur enthousiasme à l’idée de revoir leur idole.

« Je n’ai jamais ressenti une émotion aussi puissante pour un but. Un truc de malade… »


Pour les scènes de liesse, il faut attendre trois jours après son arrivée. Arsenal reçoit Leeds en troisième tour de FA Cup, et l’attaquant est retenu dans le groupe. Si l’Emirates n’affiche à l’accoutumée pas complet pour des matchs de cette envergure, cette fois, la foule se presse. Les pancartes « Welcome home Thierry » fleurissent, et les flashs des appareils crépitent. Bien avant que la partie ne démarre. « En Angleterre, généralement, tout le monde arrive dans les tribunes ou à sa place cinq minutes avant le match. Mais là, beaucoup de gens sont arrivés plus tôt pour voir Henry, se remémore avec joie Francis Peyrat. Pour voir le Roi s’entraîner, s’échauffer. Certains avaient d’ailleurs même du mal à y croire, de le voir sur la pelouse. C’était bizarre, il y avait vraiment une atmosphère différente de d’habitude. Il y avait une ferveur, on sentait qu’il se passait quelque chose, alors que c’était seulement un match de Cup. » Une rencontre au cours de laquelle les Canonniers vont patiner. Après une première période très moyenne, ils élèvent leur niveau en seconde. Mais ni Arteta, ni Arshavin ou encore Oxlade-Chamberlain ne parviennent à faire sauter le verrou de Leeds. Le moment choisi par Wenger pour lancer à la 68e son ancien protégé, qui a troqué son numéro 14 pour le 12, à la place de Chamakh. « Il n’y avait pas grand-chose à lui dire. Les mots étaient simplement de lui donner le poste auquel il allait jouer et de l’encourager » , racontera le boss devant les caméras de Téléfoot.

Vidéo

« Quand il est entré en jeu, c’était la folie, resitue Peyrat. Les gens n’y croyaient pas. À son premier ballon touché, tout le monde s’est mis à chanter son nom. » Et pendant que les « Thierry Henry ! Thierry Henry ! » ne cessent de résonner, l’histoire se met en marche dix minutes après son entrée en jeu. « Quand il a marqué, c’était juste l’hystérie collective. Quelque chose qui a duré très longtemps. J’ai vu des personnes qui avaient les larmes aux yeux, poursuit le président d’Arsenal France. Même des jeunes qui n’avaient pas eu la chance de le voir jouer et n’avaient entendu parler de lui qu’en regardant des vidéos sur YouTube. On était en train de vivre quelque chose d’irréel. Parce que non seulement il revient et, en plus, il marque un but à la Thierry Henry. Je m’en souviendrai longtemps… » Tout comme Tonton Arsène, qui se réjouira dans la foulée du match. Toujours avec sobriété, évidemment : « C’était un rêve, une histoire que vous pourriez raconter à un enfant. » Le héros d’une soirée de rêve, lui, posera ces quelques mots deux jours plus tard pour tenter d’extérioriser ce qu’il a ressenti lors de cet instant privilégié : « Je n’ai jamais ressenti une émotion aussi puissante pour un but. Un truc de malade… D’ailleurs, vous ne trouverez pas d’autres images où j’exulte comme ça » , confiait-il à L’Équipe Magazine. « C’est en fait le premier but que je marque en tant que supporter. Il restait douze minutes à jouer, je portais le numéro 12, j’ai marqué mon douzième but contre Leeds. Un but décisif, un but qui nous qualifie… Je suis resté dans le vestiaire assis, jusqu’à une heure du matin. Juste pour savourer ce moment incroyable. » Un moment rare, aussi. Peut-être le plus grand frisson de sa carrière.


Par Romain Duchâteau Propos de Francis Peyrat recueillis par RD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Pronostic OM PSG : 500€ à gagner sur le Classico ! Hier à 09:53 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina
Hier à 18:44 Le président de la FA sous pression 6 Hier à 16:08 Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 6
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 15:30 Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 13 Hier à 09:50 Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 vendredi 20 octobre Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE
vendredi 20 octobre Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 48 vendredi 20 octobre Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 vendredi 20 octobre OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 4 vendredi 20 octobre Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) vendredi 20 octobre Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 37 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 2