En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Liverpool/Crystal Palace

Le jour où Gerrard a failli signer à Manchester United

Cet après-midi, Steven Gerrard achève face à Crystal Palace sa dix-septième et dernière saison à Anfield. À regarder dans le rétro, l'histoire aurait pourtant pu être tout autre si Sir Alex Ferguson avait su tenir sa langue. Mais comme souvent, rien ne va se passer comme prévu.

Modififié
Comme tous les êtres humains, Sir Alex Ferguson est un homme paradoxal. Un homme qui, au fil des années, et malgré un palmarès à rendre jaloux n'importe quel entraîneur, a commis pas mal d'erreurs. Parmi les plus notables, on peut particulièrement noter le non-recrutement de Steven Gerrard. À plusieurs reprises, qui plus est.

La scène se passe en 1993. L'actuel capitaine de Liverpool a alors 13 ans et décide de passer quelques essais au sein d'autres clubs anglais. Son but ? Faire pression sur les dirigeants de Liverpool : «  J'ai passé un essai à Manchester United quand j'étais âgé de 13 ans et j'ai reçu une lettre de leur part indiquant qu'il voulait me faire signer un contrat de sept ans. » Le petit Gerrard refuse. Son plan a fonctionné. Dans la foulée, les dirigeants des Reds lui font signer un contrat YTS (Youth Training Scheme). La suite, on la connaît : Steve enfile le numéro 28 (puis le 17, puis le 8), fait sa première apparition en novembre 1998, devient la doublure du légendaire Jamie Redknapp et devient l'un des maillons essentiels du triplé FA Cup-League Cup-C3 en 2001. Mais l'histoire ne s'arrête pas là.

« Je suis un grand fan d'Alex Ferguson »


Au début de la saison 2002-2003, Alex Ferguson tente à nouveau de faire signer Gerrard. Là encore, c'est un refus. « J'ai évidemment refusé, j'avais pris les choses trop à cœur. Je me sentais dégoûté parce que je suis un grand fan de son travail. » La raison de cette rancœur est toute simple : elle tient en une phrase de l'ancien manager de Manchester United. Au début des années 2000, l'homme aux joues roses déclarait en effet ne pas considérer Gerrard, alors grand espoir du foot anglais, comme un « top, top joueur » . Avant de récidiver en 2013 lorsque, dans son autobiographie, il avoue n'avoir jamais classé Gerrard parmi les meilleurs joueurs de l'élite. Forcément, ça la fout mal. Surtout pour un joueur qui semble lui vouer une admiration sans limite : « Je suis un grand fan d'Alex Ferguson, et ce qu'il a fait pour le foot est fantastique, précise-t-il, avant d'ajouter : C'est sans doute pour cela qu'il a vendu de nombreux exemplaires de son livre au moment de sa sortie. J'étais forcément un peu dégoûté lorsque j'y ai lu que je n'étais pas un grand joueur. Mais ça ne va pas m'empêcher de dormir, tout le monde a le droit d'avoir son opinion. »

La tentation Blues


Malgré tout, les deux hommes ne parviendront jamais à trouver un terrain d'entente. Pire, en 2005-2006, c'est même Chelsea qui entre dans la course et fait réfléchir à deux fois ce bon vieux Steven. « Je suis profondément un joueur de Liverpool, mais je dois admettre que leur offre m'a un peu chamboulé. De grandes choses se passaient à Chelsea à ce moment-là. Ils dépensaient énormément d'argent pour recruter et, de mon côté, les performances de Liverpool étaient un peu en baisse, de même que ma relation avec Rafael Benítez. Je suis obligé d'admettre y avoir pensé, mais je peux aujourd'hui reconnaître, du fond du cœur, que la meilleure décision que j'ai jamais prise a été de rester dans ce club que j'aime. » Nul doute qu'Anfield, ce samedi après-midi, saura le remercier comme il se doit.


Par Maxime Delcourt Propos extraits d'une interview accordée au Clare Balding Show sur BT Sport 1
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9