1. // 27 juin 2010
  2. //
  3. // Allemagne/Angleterre

Le jour où Frank Lampard a relancé le débat sur la vidéo

Si la goal-line technology avait été mise en place dès la Coupe du monde 2010, l'Angleterre aurait peut-être connu un destin différent lors de ce Mondial sud-africain. Privés d'une égalisation évidente signée Lampard en huitièmes de finale contre l'Allemagne, les Anglais étaient rentrés au pays avec une défaite 4-1 dans la musette et un fort sentiment d'injustice.

Modififié
3k 27
Cinq ans après, la simple évocation du nom de Jorge Larrionda suffit certainement à faire remonter des souvenirs douloureux chez de nombreux supporters anglais. Car le dimanche 27 juin 2010, le natif de Montevideo est devenu persona non grata en Angleterre, voire même ennemi public numéro un. Le lieu du crime ? Le Free State Stadium de Bloemfontein en Afrique du Sud. Ce jour-là, dans une enceinte nourrie par les bruits assourdissants et déjà insupportables des vuvuzelas, Allemands et Anglais se disputent une place en quarts de finale de la Coupe du monde. Donnés favoris par tous les bookmakers, les protégés de Joachim Löw font rapidement honneur aux pronostics en ouvrant le score dès la 20e minute de jeu. Miroslav Klose s'amuse de Matthew Upson et crucifie le pauvre David James. L'Allemagne semble lancée. Douze minutes plus tard, Thomas Müller et ses chaussettes baissées décalent d'un lob astucieux Lukas Podolski pour le 2-0. Les Anglais sont à la rue. La moindre accélération allemande fait passer Terry et Upson pour des retraités venus participer à un jubilé. L'Allemagne semble se diriger tout tranquillement vers le prochain tour. Et pourtant. À la 37e minute, Gerrard décide enfin de réussir un centre et sert parfaitement Upson qui réduit le score, bien aidé par un Neuer parti cueillir quelques pâquerettes.

Le coup de théâtre de Larrionda


Dès le coup d'envoi, les hommes de Fabio Capello repartent à l'attaque. James Milner hérite du cuir au milieu de terrain et sert Jermain Defoe à l'entrée de la surface. Le ballon revient sur Frank Lampard qui ne se pose pas de questions. Le milieu de Chelsea, pourtant gêné par Khedira, tente sa chance du droit. Le ballon lobe Neuer, heurte la barre avant de rebondir derrière la ligne et de ressortir. Capello peut serrer les poings, Wayne Rooney peut exulter. L'attaquant de United saute dans les bras d'un Lampard qui, lui, ne s'enflamme pas. Et pour cause. Il a compris. Il a compris que quelque chose ne tournait pas rond, et particulièrement chez Jorge Larrionda et son arbitre assistant. L'Anglais vient de réaliser que son but n'était pas validé. Les ralentis vidéos abondent alors sur les chaînes de télévision du monde entier et rendent un implacable verdict : le but aurait dû être accepté, le ballon ayant franchi la ligne de près d'un mètre. Abattus par ce coup de théâtre arbitral, mais aussi dépassés physiquement et techniquement par la bande à Müller, les Anglais craquent en seconde mi-temps, et encaissent deux autres buts pour une défaite finale 4-1. L'Allemagne file en quarts, et terminera finalement troisième après s'être fait sortir en demies par l'Espagne.

Loin de ces considérations, les Anglais ruminent, eux, la décision arbitrale de Jorge Larrionda. Et le monde du foot se retrouve de nouveau devant son débat préféré, celui d'instaurer, ou non, la vidéo. « On était à 1-2 et avec ce but, le match aurait pu changer  » , confie John Terry en conférence de presse, plutôt mesuré. « Je suis pour la technologie sur la ligne de but, spécialement après ce qui vient de nous arriver, explique de son côté Lampard. Le ballon a franchi la ligne, il était dedans. C'était tellement énorme ... Si nous étions revenus à 2-2 à ce moment-là, ça aurait été différent. » Côté allemand, Manuel Neuer révèle, lui, une nouvelle facette de sa personnalité : la malice : « J'ai vite capté le ballon et vite relancé. Si j'avais regardé à droite ou à gauche, peut-être que cela aurait fait réfléchir l'arbitre. J'ai sûrement contribué à ce que le but ne soit pas validé. » Filou.

Le fantôme de 1966


Mais si la presse anglaise s'attarde, bien évidemment, sur la décision incompréhensible de Jorge Larrionda, elle allume également ses joueurs le lendemain du match. À titre d'exemple, le Times titre en Une « Une Angleterre abjecte s'écrase  » , alors que Alan Shearer, un poil moins soft, déclare sur les ondes de la BBC : « Dans le dernier quart d'heure, alors qu'on a besoin de buts, on fait entrer un gars comme Heskey qui n'a jamais marqué un but de sa vie… » Car oui, si l'erreur d'arbitrage de Jorge Larrionda est difficilement compréhensible et influence forcément le déroulé du match, elle ne peut éclipser à elle seule le piètre niveau de jeu montré par les Anglais dans cette partie. Certes, il est fort probable qu'une égalisation anglaise aurait relancé un match jusqu'alors plutôt bien maîtrisé par les joueurs de Joachim Löw. Certes, les Anglais n'auraient pas été obligés de se livrer autant et de s'exposer ainsi aux fulgurances allemandes en contre. Peut-être auraient-ils alors montré un visage différent de celui affiché depuis le début de la compétition. Mais bon... À la fin de la rencontre, Steven Gerrard préférait d'ailleurs saluer la prestation des Allemands : « Le but refusé ne peut nous servir d'excuse, ce serait trop facile. La meilleure équipe l'a emporté, voilà tout. »

Certains préféraient y voir simplement un juste retour des choses après le fameux but accordé à l'attaquant anglais Geoff Hurst le 30 juillet 1966, en prolongation de la finale de la Coupe du monde contre l'Allemagne, remportée par l'Angleterre (4-2). À la 100e minute de jeu, alors que les deux équipes sont à égalité, Hurst envoie un caramel sur la barre du portier allemand. Le ballon rebondit sur la ligne avant de ressortir. Personne ne sait si ce fameux but de Wembley était valable ou non, mais l'arbitre, le Suisse Gottfried Dienst, avait, lui, décidé de l'accorder après avoir demandé conseil à son juge de touche. Il faudra attendre 2014 pour voir la technologie sur la ligne de but être instaurée lors d'un Mondial, et l'équipe de France devenir au passage, contre le Honduras, la première sélection à se voir accorder un but en Coupe du monde après intervention de cette fameuse goal-line technology. Quant aux Anglais, qu'ils se rassurent, ils ne sont pas près de retrouver Jorge Larrionda sur leur route. Il a pris sa retraite en 2011. En toute discrétion cette fois.

Youtube


Rodolphe Ryo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Nerazzurro Niveau : CFA2
C'est pas en deuxième mi-temps, c'est dans la minute suivant la réduction du score.

Et une vidéo, ça aurait été bien : https://www.youtube.com/watch?v=umW3ppKZ6F0
Vénère, la sortie de Shearer sur Heskey sachant que les deux ont été partenaires...
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
La vidéo dans le football,il n'y a pas d'autre alternative que d'y être opposé.Je précise "dans le football" avant qu'un ahuri vienne dire "Beu...heu...ça fonctionne très bien dans le Rugby".

Sauf que, champion,dans le Rugby les actions sont terminées.Dans le Football tout est important, pas seulement les transversales rentrantes/sortantes,les fautes/pas fautes dans la surface de réparation.

Scénario loin d'être fantaisiste :

-une équipe est mène 1-0, nous jouons la 90eme minute.Comme souvent, l'attaquant va chercher à protéger le ballon près du poteau de corner pour gagner de précieuses secondes.Il parvient à faire toucher le ballon à son adversaire et croit obtenir un corner

-l'assistant et l'arbitre annoncent sortie de but

-l'équipe menée se rue vers le but adverse et l'attaquant semble déséquilibré

-vidéo

-l'arbitre accorde le penalty.l'équipe menée le transforme et égalise,alors que 30 secondes avant, elle aurait dû avoir un corner contre elle

Débat terminé.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
*Une équipe est menée
Note : 16
Message posté par Cheric Zghemmfour
La vidéo dans le football,il n'y a pas d'autre alternative que d'y être opposé.Je précise "dans le football" avant qu'un ahuri vienne dire "Beu...heu...ça fonctionne très bien dans le Rugby".

Sauf que, champion,dans le Rugby les actions sont terminées.Dans le Football tout est important, pas seulement les transversales rentrantes/sortantes,les fautes/pas fautes dans la surface de réparation.

Scénario loin d'être fantaisiste :

-une équipe est mène 1-0, nous jouons la 90eme minute.Comme souvent, l'attaquant va chercher à protéger le ballon près du poteau de corner pour gagner de précieuses secondes.Il parvient à faire toucher le ballon à son adversaire et croit obtenir un corner

-l'assistant et l'arbitre annoncent sortie de but

-l'équipe menée se rue vers le but adverse et l'attaquant semble déséquilibré

-vidéo

-l'arbitre accorde le penalty.l'équipe menée le transforme et égalise,alors que 30 secondes avant, elle aurait dû avoir un corner contre elle

Débat terminé.


Beu...heu...ça fonctionne très bien dans le Rugby.
Message posté par tamanoir


Beu...heu...ça fonctionne très bien dans le Rugby.


Non, ça ne fonctionne pas très bien dans le rugby. D'ailleurs, les joueurs, entraineurs et supporters se plaignent de plus en plus du fait que les arbitres demandent la vidéo pour tout et rien, au lieu de prendre leurs responsabilités et de siffler selon leur interprétation.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par tamanoir


Beu...heu...ça fonctionne très bien dans le Rugby.


Sauf que,champion,dans le Rugby les actions sont terminées.Dans le Football tout est important, pas seulement les transversales rentrantes/sortantes,les fautes/pas fautes dans la surface de réparation.
Message posté par Feijoada


Tu m as pas convaincu du tout ! Et si par exemple on autorisait les coach à demander la vidéo une fois par mi temps. Ce ne serait donc pas un choix de l arbitre mais ferait partie de la stratégie des équipes.


Ou comment rendre encore plus pourrie une idée qui l'était déjà vachement.
Message posté par Cheric Zghemmfour
La vidéo dans le football,il n'y a pas d'autre alternative que d'y être opposé.Je précise "dans le football" avant qu'un ahuri vienne dire "Beu...heu...ça fonctionne très bien dans le Rugby".

Sauf que, champion,dans le Rugby les actions sont terminées.Dans le Football tout est important, pas seulement les transversales rentrantes/sortantes,les fautes/pas fautes dans la surface de réparation.

Scénario loin d'être fantaisiste :

-une équipe est mène 1-0, nous jouons la 90eme minute.Comme souvent, l'attaquant va chercher à protéger le ballon près du poteau de corner pour gagner de précieuses secondes.Il parvient à faire toucher le ballon à son adversaire et croit obtenir un corner

-l'assistant et l'arbitre annoncent sortie de but

-l'équipe menée se rue vers le but adverse et l'attaquant semble déséquilibré

-vidéo

-l'arbitre accorde le penalty.l'équipe menée le transforme et égalise,alors que 30 secondes avant, elle aurait dû avoir un corner contre elle

Débat terminé.


En quoi les actions ne sont pas terminées au foot? En quoi tout est important plus que dans un autre sport? L'arbitre peut très bien arrêter le jeu. Et tu peux limiter l'usage de la vidéo aux faits de jeu dans la surface, donc dans ton cas on pourrait imaginer que l'arbitrage vidéo ne pourrait pas être utilisé pour savoir s'il y a corner ou sortie de but.

Le débat n'est pas de savoir si la vidéo pourrait rendre l'arbitrage parfait, on sait bien que non. Mais clairement ça permettrait d'aider l'arbitre sur les pénaltys, les ballons rentrés/pas rentrés, les derniers défenseurs... c'est-à-dire des situations précises qui n'arrivent pas plus de 3-4 fois par match généralement.
Message posté par Cheric Zghemmfour


Sauf que,champion,dans le Rugby les actions sont terminées.Dans le Football tout est important, pas seulement les transversales rentrantes/sortantes,les fautes/pas fautes dans la surface de réparation.


Tu n'as donc pas compris que j'étais un ahuri fini ? Aussi ahuri que tu es péremptoire.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par Feijoada


Tu m as pas convaincu du tout ! Et si par exemple on autorisait les coach à demander la vidéo une fois par mi temps. Ce ne serait donc pas un choix de l arbitre mais ferait partie de la stratégie des équipes.


Les coachs...et pourquoi pas le kinésithérapeute,le diététicien ou le proctologue ?

Une fois par mi-temps...je viens de démontrer que le football est un sport qui ne peut pas s'arrêter en un claquement de doigts et toi tu me dis "une fois par mi-temps"...

Rha la la ! En plus tu viens de me mettre une sale image en tête, je suis en train d'imaginer René Girard et Frédéric Antonetti se ruant sur le rectangle vert et beuglant avé un accent méridional sur l'arbitre d'arrêter le jeu immédiatement après une transversale rentrante/sortante.Tu m'as gâché la fin du mois, et l'intégralité du prochain avec tes conneries.

Et si il a utilisé les jokers à mauvais escients, faudra pas qu'il vienne se plaindre si il se fait piétiner à coup de crampons vissés dans les vestiaires ou que le président vienne lui écraser son cigare Cubain dans l'œil.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par LaSauce


En quoi les actions ne sont pas terminées au foot? En quoi tout est important plus que dans un autre sport? L'arbitre peut très bien arrêter le jeu. Et tu peux limiter l'usage de la vidéo aux faits de jeu dans la surface, donc dans ton cas on pourrait imaginer que l'arbitrage vidéo ne pourrait pas être utilisé pour savoir s'il y a corner ou sortie de but.

Le débat n'est pas de savoir si la vidéo pourrait rendre l'arbitrage parfait, on sait bien que non. Mais clairement ça permettrait d'aider l'arbitre sur les pénaltys, les ballons rentrés/pas rentrés, les derniers défenseurs... c'est-à-dire des situations précises qui n'arrivent pas plus de 3-4 fois par match généralement.


Mon cas d'école démontre que c'est injuste.

Mais soit, admettons que nous n'ayons pas tous les mêmes notions de justice/injustice.

Considérons que la vidéo ne saurait rendre l'arbitrage parfait, mais de meilleure qualité qu'actuellement.Admettons.

Les arbitres sont les décisionnaires de toutes façons, donc si ils regardent à nouveau la vidéo pour savoir si il y a penalty, ça reste SON interprétation.

Non mais vous imaginez la scène sérieux : l'arbitre regarde la vidéo, et prend sa décision.Les joueurs avec leurs QI légendaires sont encore capables de le cerner et lui dire "Nan mais vazi,tu peux r'garder encore une fois s'il vous plâit wesh ?" sans compter les arbitres qui se passeront la vidéo douze fois en se disant en leur for intérieur "Putain, mais il s'est laissé tombé ou non, ce con ??? J'arrive pas à bien voir, la putain d'sa reum'.Bon allez, je me la repasse encore une dernière fois après j'arrête".


Ha ha !
Feijoada tu comptes venir sur l'article du Brésil? ^^
Note : 2
Le seul truc acceptable c'est la Goal line technology qui donne un résultat immediat.

Le reste c'est de la merde en barre.
Message posté par Cheric Zghemmfour


Mon cas d'école démontre que c'est injuste.

Mais soit, admettons que nous n'ayons pas tous les mêmes notions de justice/injustice.

Considérons que la vidéo ne saurait rendre l'arbitrage parfait, mais de meilleure qualité qu'actuellement.Admettons.

Les arbitres sont les décisionnaires de toutes façons, donc si ils regardent à nouveau la vidéo pour savoir si il y a penalty, ça reste SON interprétation.

Non mais vous imaginez la scène sérieux : l'arbitre regarde la vidéo, et prend sa décision.Les joueurs avec leurs QI légendaires sont encore capables de le cerner et lui dire "Nan mais vazi,tu peux r'garder encore une fois s'il vous plâit wesh ?" sans compter les arbitres qui se passeront la vidéo douze fois en se disant en leur for intérieur "Putain, mais il s'est laissé tombé ou non, ce con ??? J'arrive pas à bien voir, la putain d'sa reum'.Bon allez, je me la repasse encore une dernière fois après j'arrête".


Ha ha !


Si seul un assistant de l'arbitre peut voir la vidéo (outre les téléspectateurs, j'entends), je ne vois comment les joueurs pourraient remettre en cause la décision... Je pense en particulier au gardien qui est quand même capable de traverser tout le terrain en courant pour aller expliquer à l'arbitre ce qu'il s'est passé dans la surface adverse...

La décision de l'arbitre ne serait - quelques rares fois - pas facile à prendre certes, comme c'est le cas au rugby, mais ce serait toujours mieux que sans. Pas de perfection là encore, et pas de justice certaine. Mais dans la majorité des cas comme avec Lampard contre l'Argentine, la justice aurait été totale et la polémique inexistante.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par LaSauce


Si seul un assistant de l'arbitre peut voir la vidéo (outre les téléspectateurs, j'entends), je ne vois comment les joueurs pourraient remettre en cause la décision... Je pense en particulier au gardien qui est quand même capable de traverser tout le terrain en courant pour aller expliquer à l'arbitre ce qu'il s'est passé dans la surface adverse...


Eh bien ils viendront cerner l'arbitre central en lui demandant de dire à "l'homme invisible dans sa cabine" de mieux regarder.



Message posté par LaSauce

La décision de l'arbitre ne serait - quelques rares fois - pas facile à prendre certes, comme c'est le cas au rugby, mais ce serait toujours mieux que sans. Pas de perfection là encore, et pas de justice certaine. Mais dans la majorité des cas comme avec Lampard contre l'Argentine, la justice aurait été totale et la polémique inexistante.


Mensonge.Le cas de Lampard est une minorité.

D'ailleurs, les soit-disant erreurs d'arbitrage sont une minorité.Mais j'oubliais un peu vite que les arbitres, surtout les Français,sont mauvais.

D'ailleurs en France, ce ne sont pas seulement les arbitres qui sont mauvais.C'est également les joueurs,dirigeants,public,recruteurs...les forces de l'ordre,les urgences,les fonctionnaires,le vin,l'alimentation,les infrastructures...TOUT.Ce pays est une véritable contrée maudite par Satan en personne.
Message posté par Feijoada


Ou comment avoir une répartie encore plus pourrie que pourrie


Susceptible, hein ?

Ton idée selon laquelle les entraîneurs pourraient demander l'utilisation de la vidéo une fois par mi-temps est juste ridicule, d'autres que moi le disent très bien ici. Mais si veux vraiment que je développe :

- institutionnaliser le fait que les différentes parties puissent avoir une influence directe sur l'arbitrage d'un match est juste scandaleux. L'arbitrage est le fait des arbitres, pas ceux des entraîneurs, qui n'ont pas leur mot à dire sur le sujet. On parle d'un strict point de vue de principe, là - ce qui est la base.

- chaque entraîneur une fois par mi-temps ? Donc potentiellement quatre arrêts dûs à la vidéo par match ? mais c'est énorme ! On parle du foot qui est un sport de mouvement, pas du rugby ou du tennis qui sont des sports arrêtés, hein ! C'est tout l'esprit du sport qui est mis en péril, comme ça.

- incorporer la vidéo à la stratégie de l'équipe... on aura tout vu.
1) ça va encore davantage creuser le fossé entre foot amateur et foot pro, qui joueront un sport qui n'aura pas les mêmes règles
2) ça va créer des situations d'anti-jeu notoire où on demandera un arrêt vidéo pour empêcher une contre attaque suite à une perte de balle au milieu du terrain (les fautes tactiques suffisent, non ?)

- ça ne changera absolument rien à un paquet de cas dits litigieux. Quand je vois qu'n est encore un paquet à s'engueuler pour savoir si telle ou telle main était volontaire ou pas, s'il y avait faute ou pas sur machin, si Iniesta était hors jeu ou pas en finale du mondial 2010, tout en ayant regardé des dizaines de ralentis sous tous les angles... Les entraîneurs continueront à rager parce que l'interprétation des images qu'aura fournie l'arbitre ne sera pas conforme à leur vision des choses (et à la raison qui les aura poussés à demander un "temps mort checkage de vidéo").

Donc qu'est-ce que ça apporte, le fait que les entraîneurs puissent la demander ? RIEN, à part des problèmes d'ordre éthiques, réglementaires et pratiques. Bref, c'est une belle idée de merde.
La seule bonne sélection Anglaise que j'ai vue, en 30 ans de foot, avec un vrai potentiel pour remporter la compétition, c'est celle d'Italia 90 avec : Lineker, Platt, Barnes , Walker, Parker, Shilton, Waddle, Gascoigne...
Sur le papier, comme sur le terrain, c'est ce que la Perfide Albion a proposé de mieux depuis près de 50 ans.
Message posté par aerton
La seule bonne sélection Anglaise que j'ai vue, en 30 ans de foot, avec un vrai potentiel pour remporter la compétition, c'est celle d'Italia 90 avec : Lineker, Platt, Barnes , Walker, Parker, Shilton, Waddle, Gascoigne...
Sur le papier, comme sur le terrain, c'est ce que la Perfide Albion a proposé de mieux depuis près de 50 ans.


Celle de l'euro 2008 envoyait du sacré pâté aussi, quand même.

Oh, wait...
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par Feijoada

Tu dis que le football est un sport de mouvement, mais il est tout le temps arrêté ! entre les douleurs des joueurs, les contestations, les changements. C est pas 30 secondes deux fois qui vont changer grand chose.


Raïe aïe aïe aïe aïe ! Il est arrêté dans des situations SPÉCIFIQUES.Quand un remplacement est demandé, le quatrième arbitre est prévenu AVANT, il y a un protocole PRÉCIS, sacré foutu bordel d'une satané putain de grenouille des marais !

Idem pour les contestations qui ont lieu une fois un coup de sifflet donné (ou un ballon sorti en touche, peu importe en tout cas il n'y a plus d'action en tant que telle) ou les blessures,par la barbe de Zarathoustra.

Non, la on parle d'un ballon qui fracasse la transversale à toute patate pour rebondir derrière/devant la ligne.Les types ne vont pas pouvoir lever le doigt et dire dans le feu de l'action "Mais euh Maîtresse,j'veux regarder une K7 vidéo euuuh !! Arrêtez le jeuhhhhouinheu!"

Vous voyez bien que c'est complètement insoluble.Et même si l'arbitre prend l'initiative d'arrêter le jeu, il ne va pas pouvoir mettre un gros coup de sifflet pour dire "Bon...attendez...j'ai sauté un épisode, je vais passer un appel à un ami et je reviens"
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3k 27