1. //
  2. // 31e journée
  3. // OM/PSG

Le jour où Fabrice Fiorèse a fait taire le Vélodrome

Avant de vendre des glaces, Fabrice Fiorèse était joueur de football. Il était même plutôt bon. En novembre 2003, le PSG de Vahid Halilhodžić - alors 4e - se déplaçait sur la pelouse du Vélodrome où l'OM - 3e - attendait les Parisiens avec un duo d'attaquants Mido-Drogba. Sauf qu'au final, c'est Fiorèse qui va sortir la tête haute du stade.

Modififié
3k 19
« Un hold-up si vous voulez. »  Avec son phrasé naturel, Vahid Halilhodžić ne fanfaronne pas trop à la fin du match. On est le 30 novembre 2003, et le PSG vient de s'imposer sur la pelouse de l'OM grâce à un but de Fabrice Fiorèse à la 90e minute, à la sortie d'une frappe de Pauleta mal repoussée par Vedran Runje. « On est noirs » , glisse Alain Perrin, le coach olympien, en fin de rencontre. Holp up ? Un peu. Beaucoup même. Le meilleur Parisien du soir ? Jérôme Alonzo qui, dans son style peu académique, a tout sorti, dont une tête de Mido qu'il envoie sur son poteau (55').

Ce soir-là, dans un Vélodrome ouvert aux vents et qui va réduire à néant le tifo voile du Virage Sud olympien, le PSG a fait le dos rond. Oui, l'OM a mieux joué. Mieux fait courir la balle. Mieux attaqué. Mais l'OM n'a pas marqué. Paris, oui. « J'en ai marre d'entendre dire qu'on joue bien et de perdre à l'arrivée » , balance Drogba le lendemain du match dans L'Équipe. D'autant que l'OM voulait prendre sa revanche. Six mois plus tôt, Ronaldinho et ses copains étaient venus s'amuser de l'OM dans les Bouches-du-Rhône (0-3). Une soirée que les Olympiens voulaient oublier. Et vite.

Amour du maillot


Depuis, beaucoup de choses avaient changé. Ronnie avait rejoint le FC Barcelone, Luis Fernandez avait été prié d'aller danser ailleurs et Jérôme Leroy, l'autre grand monsieur du « 3-0 » , a été dégagé à Guingamp par le nouvel entraîneur Vahid Halilhodžić. Tout n'est pourtant pas à jeter dans ce PSG, puisque Gabriel Heinze est toujours là, et Pauleta a ramené ses buts depuis Bordeaux. Heinze, justement. Chahuté durant l'intersaison (le gaucher voulait suivre Ronaldinho en Catalogne), le gaucher est moins dans le coup. Et il ne peut pas encadrer Vahid. Mais le Classique, c'est son truc. « C'est un match d'amour du maillot. Il ne faudra pas s'attendre à voir les techniciens. Ça sera une question d'agressivité. »  Voir Heinze parler d'amour du maillot, avec le recul, c'est drôle. Sur le moment, moins. Surtout quand la défense parisienne est composée de Déhu, Pierre-Fanfan et El-Karkouri. Des poètes.

Paris met fin à son complexe d'infériorité


Le match va logiquement confirmer les propos de l'Argentin. On se donne des coups. Mais l'OM peut répondre au défi physique, surtout avec un back four Méïté, Van Buyten, Christanval, Ecker. Devant, Alain Perrin peut compter sur Mido et Didier Drogba pour perforer la défense parisienne. Mais voilà, à l'automne 2003, le PSG sait voyager. Sur les quatre derniers déplacements, les hommes de Vahid n'ont pas encaissé le moindre pion. Le match de Marseille sera le cinquième. La victoire signée Ronaldinho a libéré le PSG face à son voisin marseillais. Cette seconde victoire parisienne de suite au Vélodrome va s'inscrire dans une série de 8 victoires de suite sur l'OM toutes compétitions confondues.

C'est évident, l'OM n'y arrive plus. Sans raison objective au fond. Car, en novembre 2003, les hommes d'Alain Perrin se sont fait piéger. Alors que le 0-0 se profilait, les Parisiens lancent un contre d'école qui va au bout. Dégagement de la défense sur un énième centre marseillais. Reinaldo récupère la gonfle au milieu et lance Pauleta. Le Portugais embarque trois Marseillais et frappe du gauche. Runje repousse la balle dans les godasses blanches de Fiorèse qui n'a plus qu'à envoyer le cuir au fond. Folie d'un côté. KO de l'autre. La vengeance est ratée. Fabrice Fiorèse, qui rejoindra l'OM un an plus tard, est le héros du soir. Gagner un OM/PSG dans les dernières secondes à l'extérieur, c'est tout sauf un hasard. Pour certains, c'est même jouissif.

Youtube


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dégagement de La Défense parisienne sur le centre marseillais..

Pourquoi il fait entrer Ginola aussi le c0n?!
Sinon, c'est vraiment une époque formidable de la ligue 1. Les années 2000-2007 sont celles qui m'ont le plus marqué.. Putain de nostalgie.

J'aime ce championnat bordel !!
Mouais ..... vivement l'article sur son retour au parc à cette enflure !!!
J'y étais....match affreux avec un vent de dingue.
Ce qui est marrant c'est que c'est ce match qui a complètement changé ma vie ^^
Jack Morris Niveau : DHR
4 défenseurs centraux de chaque côté, de l'impact physique et une armée de bouchers sur le terrain. C'était ça la bonne vieille Ligue 1!
Coach Mouzone Niveau : CFA
Note : 4
Je fais parti des jeunes Marseillais qui ont grandi dans la période des 8 défaites consécutives face au PSG. Cette défaite, précisément, fut terrible à mes yeux. Et Fiorèse qui fanfaronne comme un fada après le but. Il a cristallisé toute la "haine" que j'avais envers ce club.

Mais bon les "jeunes" d'aujourd'hui ne sont pas mieux loti. Depuis l'arrivée des Qatariens, on ne gagne plus face au PSG. Et malheureusement ce n'est pas prêt de s'arrêter... À l'époque du grand 8, on pouvait se consoler (un peu) en se disant que ce n'était pas le PSG qui gagnait mais les récitals de Ronnie ou de Pauleta.
Beau souvenir car clairement c'était un gros gros hold up.

Mais bon Fiorèse qui n'avait pas encore tout compris au foot , a gâché une partie de ce souvenir ensuite.

Ce match est dans nos cœurs mais pas le buteur...
Alain Sars manque quand même beaucoup à Ligue 1.
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
N'empêche, avant que le Qatar n'arrive, les PSG-OM étaient beaucoup moins prévisibles, et les victoire n'en étaient que plus belles !!!

Bon, même maintenant, quand Paris gagne, je suis comme un fou, mais moins qu'avant !!!
Message posté par Coach Mouzone
Je fais parti des jeunes Marseillais qui ont grandi dans la période des 8 défaites consécutives face au PSG. Cette défaite, précisément, fut terrible à mes yeux. Et Fiorèse qui fanfaronne comme un fada après le but. Il a cristallisé toute la "haine" que j'avais envers ce club.

Mais bon les "jeunes" d'aujourd'hui ne sont pas mieux loti. Depuis l'arrivée des Qatariens, on ne gagne plus face au PSG. Et malheureusement ce n'est pas prêt de s'arrêter... À l'époque du grand 8, on pouvait se consoler (un peu) en se disant que ce n'était pas le PSG qui gagnait mais les récitals de Ronnie ou de Pauleta.


Pauleta et Rony j'avoue que ces deux la ils ont mis quelques belles frappes de malade....
L'Aigle_des_Açores Niveau : Loisir
Message posté par Appelle-moi Jack !!!
N'empêche, avant que le Qatar n'arrive, les PSG-OM étaient beaucoup moins prévisibles, et les victoire n'en étaient que plus belles !!!

Bon, même maintenant, quand Paris gagne, je suis comme un fou, mais moins qu'avant !!!


Carrement! Mon plus beau souvenir de classico c'est la victoire 4-2 au vélodrome face à l'om de Gerets qui était largement favori.
Rudi Roussfion Niveau : District
Le pire du pire qu'ait enduré l'OM face au PSG à cette époque est quand même la double défaite en 3 jours, avec l'élimination 3-2 en coupe de la ligue sur un doublé de Branko Boskovic. La tu te disais que le PSG avait dépensé son budget transfert sacs de moule
Fiorèse a fait taire le vélodrome et puis le Parc a fait taire fiorèse.

Sinon Paris met fin à son complexe d'infériorité ? Quel complexe ? Le PSG restait déjà sur 3 victoires de rang à l'époque de ce match...
Message posté par Rudi Roussfion
Le pire du pire qu'ait enduré l'OM face au PSG à cette époque est quand même la double défaite en 3 jours, avec l'élimination 3-2 en coupe de la ligue sur un doublé de Branko Boskovic. La tu te disais que le PSG avait dépensé son budget transfert sacs de moule


Le match de sa vie à ce bon vieux Branko (avec le 6-1 contre Montpellier aussi), même Lizarazu y va de sa boulette à la fin, alors que l'OM menait 2-0 avec entre autre un coup franc de Pedretti ... raaaa putain toute une époque.

Et comme dit plus haut, les PSG-OM étaient tellement imprévisible qu'ils n'en étaient que plus beau.
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 1
@ Rudi

Et le troisième but de Bernard Mendy aussi, ça doit faire mal ça...
Coach Mouzone Niveau : CFA
Message posté par Rudi Roussfion
Le pire du pire qu'ait enduré l'OM face au PSG à cette époque est quand même la double défaite en 3 jours, avec l'élimination 3-2 en coupe de la ligue sur un doublé de Branko Boskovic. La tu te disais que le PSG avait dépensé son budget transfert sacs de moule


De plus, ce soir là, ce bon vieux Vahid aligne son équipe B, voir C (il y avait Selim Benachour titulaire je crois) alors qu'Anigo aligne son équipe type. La défaite fut triplement amère !
Dire qu'on supportait Balbir tous les dimanches sur Canal...
Message posté par Coach Mouzone


De plus, ce soir là, ce bon vieux Vahid aligne son équipe B, voir C (il y avait Selim Benachour titulaire je crois) alors qu'Anigo aligne son équipe type. La défaite fut triplement amère !


Oui il y avait bien Selim qui devait avoir 30 minutes de jeu en D1 depuis le debut de saison.

En effet Vahid met ses remplaçants. Perso j'étais dég. Je me dis comment on peut balancer un om/psg de la sorte...Paris venait de gagner 3 jours avant en championnat et je me dis : ba on va prendre une pillule au Vél avec cette équipe et vu comment les marseillais ont une grande bouche, on va en entendre parler pendant 6 mois et notre victoire 3 jours avant sera oubliée.

En plus je rate le début de match. J'allume la TV je vois 1-0 et péno pour l'om. Je suis encore plus deg, je me dis si ils la mettent au fond je peux éteindre le poste. 2-0. Autant que je me casse. Je sort avec des potes dans un pub qui faisait cyber coffee (et ouais en ce temps là on avait pas encore tous des smartphones) L'un d'eux, plutôt pro-psg mais gros fana non plus me dit : t'inquiètes ils vont revenir. Dans la soirée il mate le net : 2-2. Je croyais qu'il se foutait de ma gueule le con. Je regarde, j'y croyais pas. D'un coup je me dis : vu le scénar on va forcément gagner, ils doivent avoir les foies en face. Ca n'a pas raté 3-2 pour Paris.

J'ai fini la soirée tellement pinté que j'ai fait un gros trou de clopes dans mon maillot Pauleta version 2002/03 (celui de la photo de l'article) mais je m'en battais les couilles.

Au final j'ai même pas vu le match mais c'est un de mes meilleurs om/psg. Bon je me doute que tu t'en fout vu que tu supporte l'om mais ça m'a fait plaisir de me remémorer ça ^^
C'est surement le OM/PSG dont j'ai le meilleur souvenir. Avec celui ou on gagne 2/4 parce que j'y étais :D. Quel kiffe de les braquer comme ça, j'étais comme un fou devant ma télé !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3k 19