Le jour où… l'OM a perdu le titre au Parc

La légende urbaine veut que l'OM ait perdu le titre de champion de France 1999 sur la pelouse du Parc des Princes. C'est vrai. Mais pas lors du théâtral PSG-Bordeaux de l'ulltime journée avec le but de Feindouno face à une défense parisienne passive. Non, Marseille a perdu le titre tout seul. Face au PSG. C'était au Parc des Princes un soir de semaine. Le mardi 4 mai 1999 exactement.

Modififié
0 28

Les enjeux


36e journée et l'OM est à la lutte avec Bordeaux pour le titre. Avant de se rendre au Parc, Marseille possède deux points d'avance sur les Girondins. Les hommes de Rolland Courbis ont également une finale de Coupe UEFA à jouer contre Parme. Bref, ils peuvent terminer la saison avec deux trophées. Le PSG, lui, pointe à 29 points de Marseille avant cette journée et a, quoi qu'il arrive, raté sa saison. Surtout, les Parisiens n'ont que 4 points d'avance sur le premier relégable et tout peut aller très vite en cas de mauvais résultat face à son pire ennemi. Et comme les Parisiens sont au cœur d'une saison compliquée avec déjà un changement de président (Perpère pour Biétry) et trois entraîneurs différents (Giresse, Jorge et Bergeroo), normalement l'OM n'a rien à craindre. Deux jours avant le match, Christophe Dugarry, alors attaquant de l'OM, annonce la couleur : « Nous montons à Paris afin de prendre trois points qui peuvent être décisifs dans la conquête du titre. »

L'avant-match


Comme souvent, c'est Francis Llacer qui balance une première banderille dans la presse en se déclarant supporter de Bologne au moment de la demi-finale de la Coupe UEFA. Forcément, ça ne plaît pas sur la Canebière et Patrick Blondeau le fait savoir haut et fort dans L'Équipe. « Moi, je suis français et lorsque le PSG a rencontré le Rapid de Vienne en finale de Coupe des coupes, j'étais pour eux. Francis Llacer a voulu faire le malin et le beau auprès de supporters parisiens. Il a eu tort et avant le match, j'irai lui tirer les oreilles pour lui signifier que cela ne se fait pas. » Cette tension, on la retrouve d'ailleurs très vite dans les travées du Parc des Princes. Pour ce choc en semaine, 1000 Marseillais ont fait le déplacement. Ils sont bouillants. À l'aide de marteaux dérobés dans les différents TGV qui les ont amenés à Paris, ils ravagent une partie des bus RATP servant de transport entre la gare de Lyon et le Parc. Quand les premiers ultras olympiens pénètrent dans la tribune F – le parcage visiteur -, le Parc commence à peine à se remplir. Alors que certains Marseillais pénètrent sur la pelouse pour finaliser l'installation de leurs bâches, l'un d'eux se dirige tout droit vers le virage Auteuil et les bâches des Tigris Mystic, l'objectif du jour. Dans le code ultra, se faire voler sa bâche est le châtiment ultime (pour contextualiser, le Commando Ultras 84 s'était fait braquer sa bâche en Avignon par des TM93 l'été 1998). En quelques secondes, une quinzaine d'Olympiens – et notamment des têtes très connues du mouvement marseillais (Depé, Camille, etc.) - se retrouvent sur la pelouse bien décidés à se servir. Pendant que la majorité d'Auteuil invective en chanson les Sudistes, ils ont peu à avoir le « courage » d'aller en découdre sur le terrain… Seul le noyau des Tigris réagit et se joint à la petite sauterie organisée sur la pelouse. S'ensuivent des scènes de bagarre comme rarement observées sur une pelouse de Ligue 1. C'est surréaliste. L'intervention finale des CRS – après de longues minutes - calmera tout le monde et les Olympiens repartiront finalement dans leur parcage avec la bâche de la section Loiret des Tigris. Le ton est donné…

Le match


Ce n'est pas la rencontre du siècle, d'autant que Philippe Bergeroo a surtout mis en place une équipe pour ne pas perdre (Okocha sur le banc). Pourtant, le PSG débute mieux le match avec un Pierre Ducrocq omniprésent au poste de récupérateur-relanceur. Devant, Mickaël Madar prend la profondeur et joue tous ses ballons en déviation. Mais les Olympiens sont trop forts pour ce PSG-là. Sur une erreur de Bruno Carotti qui veut dégager de la tête un ballon anodin en retrait pour Bernard Lama, Florian Maurice - qui avait quitté le PSG l'été précédent - sent le coup et récupère le ballon pour tromper Bernard Lama en renard des surfaces. On se dit que la messe est dite. Le PSG va prendre une valise. Sauf que l'OM n'arrive jamais à enfoncer le clou. Jamais. Les coéquipiers de Laurent Blanc s'acheminent tranquillement vers une victoire par le plus petit des scores. Mais Marco Simone décide alors de sortir du bois. Sur un une-deux avec Madar, l'Italien se retrouve à l'entrée de la surface et s'ouvre l'espace du but sur un crochet extérieur droit avant de trouver le petit filet opposé de Porato (84'). L'OM est sonné et le Parc gueule de folie. Simone, torse nu, vient exposer son tatouage Batman au poteau de corner. On tombe dans l'irrationnel. Marseille a pris une baffe dans la tronche, surtout qu'au même moment Bordeaux – qui joue à Lens – vient de prendre l'avantage 3-2. Paris sent Marseille fébrile et place une deuxième lame. Madar lance Bruno Rodríguez en profondeur dans l'axe, ce dernier dribble Porato et marque. On joue la 88e et le PSG vient de renverser le match en 4 minutes. Le Parc est debout, l'OM à terre. Courbis a raté son match. Pendant ce temps, 200 membres du KOB envahissent la pelouse et traversent le carré vert en direction du parcage marseillais avant d'être stoppés par les forces de l'ordre. Lunaire.

Les conséquences


Finalement victorieux de Lens 4 à 2, Bordeaux reprend la tête du championnat et a son destin entre les mains. Pour le PSG, c'est la première fois, depuis que Canal+ a repris le club, en 1991, qu'il réussit à battre Marseille en championnat. « C'est la victoire d'une équipe motivée et conquérante jusqu'au bout, explique Pierre Ducrocq dans la presse le lendemain du match. Il nous fallait ces trois points, pour nous, pour le maintien du club et pour les supporters, car contre l'OM, c'est toujours important. » Dans les rangs marseillais, le réveil est douloureux. À une semaine de la finale de la Coupe UEFA, le moral est atteint. En Ligue 1, tout semble plus compliqué après ce cauchemar du Parc. D'autant que la fin de l'histoire, tout le monde la connaît. Feindouno qui trompe Bernard Lama et donne le titre aux Girondins dans un Parc des Princes heureux de ne pas voir Marseille champion. Ce PSG-Bordeaux est la triste conséquence de ce PSG-OM, car si l'OM l'avait emporté ce 4 mai 1999, l'OM aurait été champion. CQFD.


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

L'OM a surtout perdu le titre en janvier à Bordeaux. Le 4-1 (plié 4-0 à la mi-temps) est plus significatif que ce match ou le PSG/Bordeaux de la dernière journée.
"ils ravagent une partie des buts RATP"

buts de Rai et Loko?
Je pense également que l'OM a surtout perdu le titre lors des doubles confrontations contre Bordeaux (1 point seulement lors des 2 matches ; 2-2 et 4-1), sans oublier un penalty inexistant concédé lors d'un match à l'abbé-deschamps (pour une main supposée de Bravo sur la ligne), alors que l'OM menait 1-0 sur un but de ... Blanc.

Même si l'OM s'était plutôt bien repris, Bordeaux avait pris un avantage psychologique certain.

Après, il est évident que cette défaite au Parc a aussi contribué à la non-conquête du titre pour l'OM.
Dernière précision sur le déroulement du match : Courbis fait sortir en cours de seconde période Maurice et Dugarry qui parvenaient a conserver le ballon devant, soulageant ainsi la défense ... Mauvais coaching car le PSG reprendra définitivement le contrôle du ballon et poussera jusqu'à l'égalisation puis le 2-1...
Barton_fink Niveau : DHR
Rolland Courbis avec 2 L pour mieux voler dira que la perte du titre est surtout due au fait que Bordeaux jouait Lens qui avait une finale de la ligue 3 jours après. Saut que l'OM avait pris une taule 4-0 à Bollaert qques jours avant. Marseille n'a pas non plus battu le PSG et bordeaux sur cette saison. Donc le match du parc n'était qu'anecdotique. CQFD
Note : 4
Bah non les gars, 36ème journée, deux points d'avance, tu perds un match qui te mets à 1 points, c'est ce match qui te fait perdre. Tu passes de titre entre tes pieds à attendre un faux pas.
Vous auriez pu mettre une vidéo quand même halala, faut tout faire à votre place...

Kadô les potos (avec Giraldi, la belle époque !) :

https://www.youtube.com/watch?v=aRTyrns7Gcc
Cette photo de Peter Luccin m'a rappelé de grands souvenirs. Du coup, j'ai fait une petite recherche Luccin sur Google et je suis tombé sur une pépite du web 1.0, qui illustre bien sa carrière. Je vous laisse le plaisir de naviguer sur l'écume de la nostalgie: http://luccin5.chez.com/
Patrick dils Niveau : Loisir
Je me rappelle du soir du dernier match où on est champion (je suis de bordeaux),j étais a un concert de 4 my people a Barbey .avec koolshen c etait un truc de fou on a bien fêté le titre .ah ma jeunesse ....
J écris ca en entendant mes gosses courirent dans la maison ,le temps passe vite .
C etait ma minute nostalgie désole
L'action de la 87 ème minute qui se termine par un cassage de rein d'Okocha et un centre sublime pied gauche sur la tête de madar, à 9mn48s sur ta vidéo... Magique!
À l'aide de marteaux dérobés dans les différents TGV qui les ont amenés à Paris, ils ravagent une partie des bus RATP servant de transport entre la gare de Lyon et le Parc.

Y'a pas a dire c'etait mieux avant .....
Message posté par El Burrito
Cette photo de Peter Luccin m'a rappelé de grands souvenirs. Du coup, j'ai fait une petite recherche Luccin sur Google et je suis tombé sur une pépite du web 1.0, qui illustre bien sa carrière. Je vous laisse le plaisir de naviguer sur l'écume de la nostalgie: http://luccin5.chez.com/


Sur le site qui sent bon les 90's on peut lire : "Dans le championnat français, il y a un joueur en particulier qui m'a frappé, c'est ce diable de Peter Luccin"
Ronaldo, Le Parisien, 09/12/00

C'est CJP qui a assuré l'itw de Ronaldo pour le parisien non ?
Message posté par kevick
Vous auriez pu mettre une vidéo quand même halala, faut tout faire à votre place...

Kadô les potos (avec Giraldi, la belle époque !) :

https://www.youtube.com/watch?v=aRTyrns7Gcc


Quelle nostalgie, entendre le Parc chanter comme ça, ça me fout des frissons. Un Parc comme ça, avec une equipe comme cette année, Marseille aurait pris une sacrée rouste demain
Mon premier grand souvenir de supporter parisien, j'avais 7 ans. Dire qu'on m'a expliqué à l'époque que cette mauvaise saison était une anomalie et que les suivantes seraient magnifiques..
Article qui a le mérite de rétablir effectivement la véritée sur le prétendu titre perdu par marseille lors de psg/bordeaux.

Un jour peut être Rolland Courbis fera preuve d'honnêté en reconnaissant qu'il s'est chié dessus lors de psg/om. Si son coaching ne destabilise pas son équipe je pense que marseille gagne.

Mais bon Rolland il est fort...il a un casier long comme le bras, c'est quand meme un bon escroc (comme anigo il s'est fait pas mal de blé sur le dos de l'om) mais bon il parle bien, il a de la gouaille, il amuse les prolos sur rmc donc il s'en sort toujours.
dexterstrife Niveau : DHR
L'article qui fait mal. En bon footix, c'était ma première saison à suivre la D1, et j'avais choisi l'OM (suite à la remuntada face à Montpellier en début de saison). J'en ai voulu à Lama qui avait fait "exprés" de se prendre ce 3e but. 15 ans plus tard je ne suis plus supporter, j'apprécie l'OM mais ma haine du PSG reste intacte.
Message posté par kevick
Vous auriez pu mettre une vidéo quand même halala, faut tout faire à votre place...

Kadô les potos (avec Giraldi, la belle époque !) :

https://www.youtube.com/watch?v=aRTyrns7Gcc


C'est là qu'on voit qu'en 15 ans tout a changé ... le tacle de simone sur pirès aujourd'hui c'est rouge direct avec x matchs de suspension derrière :D !!!

Si Alain Sars avait juste mis le jaune dans le contexte actuel on aurait encore eu une montagne de débats sur l'incompétence du corps arbitral ... tandis que là même Gilardi ne s'en offusque pas !
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par tiflo


C'est là qu'on voit qu'en 15 ans tout a changé ... le tacle de simone sur pirès aujourd'hui c'est rouge direct avec x matchs de suspension derrière :D !!!

Si Alain Sars avait juste mis le jaune dans le contexte actuel on aurait encore eu une montagne de débats sur l'incompétence du corps arbitral ... tandis que là même Gilardi ne s'en offusque pas !

D'un autre côté il a quand même 50% de chances de lui péter la jambe en 3 sur son tacle^^

La règle a évoluée, la notion de risque de mise en danger de l'intégrité physique a bcp plus de place dans les règlements actuels que par le passé.

Après, si c'est mieux ou moins bien... allez savoir.
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
C'est pas bien sofoot de rappeler des mauvais souvenirs!

C'est bel et bien ce match la qui nous fait perdre le titre. Avant ce match, Marseille a deux points d'avance sur Bordeaux, apres on a un point de retard, ce qui sera l'ecart final puisque les deux equipes auront gagne leurs deux derniers matches.

Le 4-1 contre Bordeaux aura ete plus anecdotique que l'on ne le croit car meme si les Girondins avaient pris le pouvoir a l'issue de ce match, ils l'ont redonne aux Olympiens des la journee suivante en perdant 2-0 chez Sochaux qui etait lanterne rouge.

C'etait ma premiere saison de L1 et ce match rappelle a quel point son issue a ete douloureuse et le pire dans l'histoire, ca a ete les deux saisons suivantes.

Bon allez on oublie tout et dimanche, ils font l'exploit au parc.
la berlinoise est douce en avril
Mon pire souvenir de supporter avec la finale contre Sochaux.

Après soyons tout à fait objectif Bordeaux méritait légèrement + le titre malgré le dernier match arrangé (mais pareil comment en vouloir aux parisiens d'avoir laissé filer?), ils étaient un peu meilleurs offensivement et nous avait mis une rouste monumentale à Lescure 4-1 (4-0 à la mit-temps je crois).

En 2009 en revanche l'OM le méritait un peu + mais c'est hors sujet.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 28