En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Guingamp

Le jour où Didier Drogba a marqué contre l’OM

Ce soir, l’OM reçoit Guingamp pour le compte de la 20e journée de Ligue 1. Il y a quinze ans, ou presque, Didier Drogba montrait pour la toute première fois sa ganache au Vélodrome. Avant de rendre fous de joie les supporters marseillais, Didier les a fait pleurer. Retour.

Modififié
2004, la ville de Marseille n’a qu’un nom à la bouche. Celui de Didier Drogba. Véritable extraterrestre dans le paysage marseillais, l’Ivoirien va faire frissonner la cité phocéenne durant tout l’exercice 2003-2004. Grâce à sa dégaine, ses buts magiques et son charisme fou, le buteur de l’Impact Montreal (sur le point de prendre sa retraite) est devenu une idole à l’OM. Pourtant, celui qui a emmené le club olympien jusqu’en finale de la Coupe UEFA 2004 a aussi fait souffrir ses supporters. C’était un an plus tôt, lors de la saison 2002-2003. Le natif d’Abidjan vient de passer sa première année avec Guingamp aux côtés de Florent Malouda et de Stéphane Carnot, ses compères d’attaque.

Sous les ordres de Guy Marchand, le trio va s’éclater sur, et en dehors des terrains. Pour Carnot, le déclic de Drogba a lieu « au début de la saison 2002-2003. Didier a récolté les fruits de son travail. Il a commencé à marquer une fois, deux fois, puis trois. Donc il avait confiance en lui et nous aussi, on avait confiance en lui. » Couronné d’une première partie de saison complètement folle (sixième de Ligue 1 au terme de la phase aller), le club breton accuse le coup durant la deuxième moitié de championnat. Mais ce samedi 5 avril, pour le compte de la 32e journée, la bande de Marchand se présente au stade Vélodrome avec la ferme intention de jouer un mauvais tour au club alors entraîné par Alain Perrin.

Le Vel’ se tait


Avec cette image de club frisson, l’EAG débarque au Vélodrome décomplexé. Fabio Celestini, ancien joueur marseillais de l’époque, se souvient que le duo Drogba-Malouda faisait déjà beaucoup de bruit : « Évidemment, on avait entendu parler de cette paire d'attaque, on savait qu'ils pouvaient faire très mal. Ils étaient en train de faire une grande année. Il fallait garder un œil sur ces deux-là. On savait que Guingamp disposait de deux très bons éléments, mais jouer dans un petit club et jouer à Marseille, c’est limite deux métiers différents. » La rencontre débute, et Drogba et sa bande entament parfaitement la rencontre. Le premier but est inscrit par Lionel Bah à la onzième minute. Le Vélodrome est silencieux, mais n’a pas encore tout vu. Quelques minutes plus tard, lancé à la limite du hors-jeu, « Tito » Drogba s'emmène le ballon dans la surface, et inscrit le but du break en trompant Runje d'une frappe croisée. Le Vélodrome ne le sait pas encore, mais il vient de tomber sous le charme.

« Didier a réussi à jouer à Marseille comme il le faisait à Guingamp »


À 2-0, la domination ne fait que s'accentuer. L’OM se fait dominer de bout en bout par l’équipe de Marchand. Stéphane Carnot se remémore l’esprit conquérant de ses coéquipiers : « On allait à Marseille avec l’envie de gagner. C’est peut-être ambitieux quand on est Guingamp, mais c’était notre façon de faire. » Avant de lâcher quelques mots sur la philosophie de jeu guingampaise, ainsi que sur ses souvenirs du match : « Même quand on prenait des buts, on continuait à jouer. Et contre Marseille, on marque assez vite. En seconde période, on avait les situations pour en mettre un ou deux de plus. On était appliqués défensivement et offensivement. »



Le club marseillais coule ce soir-là. « Marseille, à domicile, est censé "bouffer" une petite équipe comme nous. Mais finalement, ils ont laissé beaucoup de brèches et on leur a joué un mauvais tour ! » se souvient fièrement l’ancien Guingampais. Quelques semaines plus tard, Guingamp signe la plus belle performance de son histoire en Ligue 1 avec une jolie septième place au classement. Lors de l'ultime journée, le club breton s’offre même le luxe de battre l'OL, déjà sacré champion, en lui infligeant une gifle (1-4) à Gerland avec deux doublés signés Malouda et Drogba. Ses deux derniers pions avec le maillot rouge. Quelques jours plus tard, l'OM l'enrôle. Mais en réalité, l'histoire d'amour avait déjà commencé le 5 avril...

Par Gad Messika
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite
il y a 1 heure Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38