1. //
  2. // Gr.A
  3. //
  4. // France-Roumanie

Le jour de gloire de Gourcuff en Bleu

À l'automne 2008, l'équipe de France débute les éliminatoires du Mondial 2010 au plus mal. Un jeune joueur va endosser le costume du héros : Yoann Gourcuff.

Modififié
1k 18
Dans la cabine de TF1, Jean-Michel Larqué joue les oracles : « Attention au défenseur central - très, très, très bon... Goian et son numéro 15, met en garde le commentateur. Il est bon et en plus, il saute au bon moment… » Bingo ! Sur le corner qui, le Roumain Goian se défait sans peine de la défense tricolore pour placer un coup de tête vigoureux et tromper Steve Mandanda. Dix minutes auparavant, c’est Patrice Évra qui se trouait au marquage de Florentin Petre. 17 minutes de jeu à Constanza, Raymond Domenech ravale sa salive : Roumanie 2, France 0. À peine débutée, ce 11 octobre 2008, la soirée de l’équipe de France prend déjà des allures de calvaire. Une fois encore.

Youtube

« Une défaite de plus et… »


« Ce match, il ne fallait surtout pas le perdre » , remet Jean-Alain Boumsong. Appelé de dernière minute (pour suppléer William Gallas, blessé), le joueur lyonnais fait la paire avec Éric Abidal en défense centrale.
« À ce moment-là, Raymond Domenech était dans une position délicate. J’ai le sentiment d’avoir payé pour les choix du sélectionneur. »Jean-Alain Boumsong
C’est lui qui se fait enfumer par Goian - et l'écran d'un complice - sur le deuxième but roumain. Autant dire qu’il se fera défoncer par la presse dans les critiques d’après-match. « J’ai le sentiment d’avoir payé pour les choix du sélectionneur » , regrette celui qui analysera l’Euro 2016 pour beIN Sports. « À ce moment-là, Raymond Domenech était dans une position délicate » , explique t-il. Un mois auparavant, les Bleus débutent les éliminatoires du Mondial 2010 par une lourde défaite en Autriche (3-1) avant de battre la Serbie (2-1), sous les « Domenech, démission » du Stade de France - à moitié déserté. « Une défaite de plus et… » la sentence du conseil fédéral auquel Ray’ était convié quelques jours plus tard ne faisait plus de doute.


Dans ce contexte tendu, une lueur venue de Bordeaux. Prometteur face à la Serbie, Yoann Gourcuff, 22 ans, débute seulement pour la deuxième fois dans le XI de l’équipe de France. Avant la mi-temps, la nouvelle pépite des Girondins délivre une passe décisive à Franck Ribéry : 2-1, un score qui sonne comme un sursis pour la bande à Domenech. La deuxième période est décousue. Jusqu’à la délivrance. À la 69e minute, à 35 mètres des bois roumains, Gourcuff prend tout le monde de court : sa frappe soudaine fait mouche sous la barre transversale. Cette fois, Jean-Michel Larqué peut s’égosiller de joie. Et celle là, pour le coup, il ne l'avait pas vue venir.

Gourcuff - Ribéry, l’époque du duo gagnant


Ce but, c’est « un vrai soulagement » , souffle Jean-Alain Boumsong comme en atteste sur le coup la joie du contingent tricolore, venu congratulé son héros comme un seul homme.
« À cette époque, il n’y avait pas de mauvaises relations - du moins apparentes - entre Gourcuff et Ribéry »Jean-Alain Boumsong
2-2, plus qu’un match nul, Raymond Domenech tient ici son salut pour la suite de la campagne qualificative pour l’Afrique du Sud. Gourcuff pour Ribéry, Ribéry pour Gourcuff, où la recette du sursaut des Bleus. Bien loin du décalage (désamour ?) entre les deux meneurs de jeu à la Coupe du monde 2010, quelques mois plus tard. « À cette époque, il n’y avait pas de mauvaises relations - du moins apparentes - entre eux » , relate Boumsong.


La suite, c’est Gourcuff qui flambe avec les Girondins. D’autres chefs-d’œuvre (son but contre Toulouse, face au PSG, ses coups francs...). Un titre de champion de France avec le trophée de meilleur joueur du championnat. Et bien sûr, la Une de L’Équipe avec Zidane en arrière-plan : « Le successeur » - on y croyait. Puis Knysna, les blessures, l’échec lyonnais. Et pourtant, ce 11 octobre 2008, en Roumanie, tout avait si bien commencé... Par Florian Lefèvre
Modifié

Dans cet article

Gourcuff, sans doute celui que je regrette le plus de ne pas avoir vu plus souvent à son maximum, pour moi le plus talentueux de tous les "nouveaux untel" qu'on a tenté de nous vendre ces dix dernières années. Cette classe balle au pied...
Purée, à chaque fois que je revois cette minasse ou les buts contre Toulouse ou le PSG, je ne peux m'empêcher de penser que c'est le plus gros gâchis de ces 20 dernières années dans le foot français. Comme je suis un indécrottable romantique, je me dis qu'il lui reste encore de la magie à distiller et peut-être 1 ou 2 saisons pleines à réaliser, avec un come-back à la Hatem.

Allez Yoyo, soigne ton corps en bois, ton mental en mousse, et fais nous rêver un peu comme en 2008-2009 !
comment c'est loin Niveau : DHR
Oh ce match ! je venais d'avoir 17 ans, j'étais inconditionnel de gilardi qui m'avait fait quelques peut oublier thierry roland et gourcuff cette émotion sur le but..
Indescriptible, frissons.
Go_Scousers Niveau : CFA2
Un gâchis énorme ce joueur. J'avais l'eau à la bouche en le voyant jouer à Bordeaux. Puis après 2010 quand il jouait il était bon. Mais il jouait tous les 36 du 13ème mois alors bon...

Vraiment dommage cette embrouille entre Ribéry et lui. S'ils avaient su s'entendre on aurait eu une paire de folie. On ne refait pas l'histoire mais quand je vois que dans la même génération Gourcuff, Diaby, Ribery, Benzema, Nasri n'ont pas pu donner leur meilleur en EDF, je me dis qu'on est passé à côté de quelque chose de grand.

Comme quoi, ce n'est pas forcément avec la somme des meilleurs joueurs que tu gagnes quelque chose.
Note : 1
Message posté par comment c'est loin
Oh ce match ! je venais d'avoir 17 ans, j'étais inconditionnel de gilardi qui m'avait fait quelques peut oublier thierry roland et gourcuff cette émotion sur le but..
Indescriptible, frissons.


Tu n'étais donc pas encore beau comme un enfant, fort comme un homme...
Go_Scousers Niveau : CFA2
Message posté par adis
Tu n'étais donc pas encore beau comme un enfant, fort comme un homme...


Casser du Dalida sur un site de foot. Rien que pour ça c'est +1.
comment c'est loin Niveau : DHR
Message posté par adis
Tu n'étais donc pas encore beau comme un enfant, fort comme un homme...


Ahah et je confirme qu'à cette époque je pensais que les mots d'amour étaient dérisoires.
la grande saison de Gourcuff dommage que ce se soit arrêté là
zinczinc78 Niveau : CFA
Abidal en défense centrale, Mandanda dans les buts... Bah oui vu que si je ne m'abuse, au match précédent contre la Serbie, Abidal avait laissé un attaquant Serbe filer au but et provoquer penalty + carton rouge pour lloris.

Pourtant, l'Euro 2008 avait déjà prouvé que ce choix de Domenech était catastrophique, notamment contre l'Italie.

Mais non, Escalettes et Le Graet voulaient le maintenir en place coûte que coûte et on a fini par le payer au prix fort face à l'Irlande puis à Knysna..

Rude époque
C'est impressionnant le nombre de fois où Larqué a vu en avance ce qui allait se passer sur le terrain.

On a l'habitude de se moquer de lui, mais dans l'analyse du jeu, dans la qualité de l'explication tactique et technique, on a jamais fait aussi bien en France.
Message posté par zinczinc78
Escalettes et Le Graet voulaient le maintenir en place coûte que coûte et on a fini par le payer au prix fort face à l'Irlande puis à Knysna..
Rude époque


C'est un tout autre sujet que celui de l'article mais l'incompétence et la lâcheté des dirigeants de la FFF (pour changer) est une des raisons principales du fiasco de 2010. Domenech n'aurait jamais du être reconduit, surtout après sa demande en mariage, qui s'apparentait alors à un suicide professionnel et un moment "roue libre" d'une personne qui anticipait déjà un licenciement. Cette demande en mariage c'était pour moi le summum de l'irrespect et de l'indécence (copyright Frédéric Déhu) après un Euro 2008 aussi catastrophique. Je ne suis pas de ceux qui pratiquent le Domenech bashing religieusement, mais sur ce coup là c'est inacceptable qu'il ait été reconduit et la FFF a préparé le terreau (le caveau, devrais-je dire) pour 2010 : un Domenech encore plus vulnérable et contesté. Ca, et leur gestion catastrophique (et particulièrement lâche et méprisable) de Knysna lors de la Coupe du Monde (voir le livre de Domenech sur le sujet) (pas aidé par la fuite et la déformation des propos d'Anelka il est vrai) font que je ne les porte pas vraiment dans mon coeur.

Désolé pour la digression.

Je rejoins la personne qui s'est désolée de la carrière de Gourcuff et qui espère une fin de carrière plus positive. Ni-pro ni anti Gourcuff, c'est dommage de voir une telle carrière gâchée. Et comme d'hab en France, les débats ont manqué de nuance concernant le garçon, entre la hype insupportable qui a suivi sa courte période dorée et son bashing en règle un peu gonflant depuis (babtou fragile, zéro mental, etc.). Après c'est sûrement personnel je déteste les phénomènes de mode, les jugements à l'emporte pièce sur des évènements qu'on ne maitrise pas et les consensus (qui sont en règle général des raccourcis) type Karembeu, Leboeuf et Diomède sont bidons et Collina meilleur arbitre du monde (assez random comme exemples je sais mais ça illustre bien ce genre d'idées généralement acceptés comme fait établi alors qu'en général c'est plus compliquée que ça voir inexact).

Voilà, un petit rapport (lointain) avec l'article. Deux digressions indigestes. Désolé.
pedro mi guêpe pauleta Niveau : DHR
Message posté par Algiers
C'est impressionnant le nombre de fois où Larqué a vu en avance ce qui allait se passer sur le terrain.

On a l'habitude de se moquer de lui, mais dans l'analyse du jeu, dans la qualité de l'explication tactique et technique, on a jamais fait aussi bien en France.


Mouais..

A l'époque oui, et encore, mais aujourd'hui plus vraiment je trouve.

Quand je l'écoute sur RMC, il a vieillit quand même.
@ Bramble, sur tes exemples

Colina, avec le France Espagne de l'Euro 2000, c'est l'arbitrage le plus orienté que j'ai jamais vu en compétition internationale. Je me suis jamais remis de ce que j'ai pu le haïr après ça alors que j'en avais, comme tout le monde, une bonne image avant.

Leboeuf, en 98, il fait une bonne rentrée en demi et une excellente finale.

Karembeu, entre 96 et 98, c'est un des meilleurs milieux défensifs du monde. D'ailleurs on s'en souvient rarement mais en 98 il est titulaire 4 matchs sur 7 (dont 1/4, demie et finale).

Instant perso.
@pédro mi guêpe

Je ne sais pas, je ne l'écoute pas sur RMC.
Le commentateur télé était franchement pédagogue et ne s'arrêtait pas uniquement sur les noms ronflants. Je l'ai vu par exemple se concentrer, à juste titre, tout un match sur la performance de Samaras il y a 4 ans contre la Pologne.
Un exemple parmi de nombreux.

Il a peut-être veilli, mais ce qu'il a donné était largement à ma convenance. Le meilleur consultant selon moi, en tout cas celui qui se rappelait le mieux de l'essence du job.
Stephan1989 Niveau : Loisir
Gourcuff .... C'est la seule fois où j'ai participé au délire "Nouveau Zidane" !! J'y ai vraiment cru. Sinon, au niveau de la gestuelle et du toucher de balle, Benzema rappelle clairement Zidane, mais ce n'est pas le même poste.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 18