Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Football
  3. // Santé

Le jeu de tête dangereux pour la santé

Modififié
Trop de football peut nuire à la santé. Votre femme vous l'a sûrement déjà dit, le professeur Michael Lipton vous le confirme. Selon les recherches menées par ce scientifique new-yorkais de l'université Yeshiva, les joueurs de football habitués à intervenir régulièrement de la tête lors de leurs matches seraient en effet plus enclin à souffrir de traumatismes cérébraux.

Le professeur s'est penché sur le football, car contrairement à d'autres disciplines telles que la boxe ou les sports de combat, la grande popularité du foot fait d'après lui que « l'on sous-estime ces chocs réguliers  » .

Michael Lipton et son équipe ont donc étudié et analysé les cerveaux de 37 joueurs amateurs âgés de 20 à 25 ans, pour déterminer le nombre d'impacts subis en moyenne par chaque homme, et déceler les zones affaiblies par ces chocs répétitifs avec une IRM. Les joueurs ont ensuite été confrontés à des tests de mémoire et les adeptes du jeu de tête ont démontré de plus faibles scores en la matière.

Michael Lipton a expliqué ses conclusions au magazine Scienceblog : « La secousse provoquée par le choc d'une balle n'est pas de nature à détériorer les fibres nerveuses du cerveau. Cependant, la régularité et la fréquence de ces coups de tête peuvent entraîner à long terme une dégénérescence des cellules cérébrales » .


Tout s'explique. CC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
À lire ensuite
Dréossi lâche les rênes