Le jardinier qui voulait sauver son club

Terry Henderson a 76 ans et il est le plus vieux jardinier en activité dans le Royaume de Sa Majesté. Son club, le Hallen FC, a rencontré des problèmes financiers qui ont failli causer sa perte. Mais c'était sans compter sur l'intervention de « Terry la main verte » , prêt à tout pour sauver « l'amour de sa vie » .

Modififié
14 9
C'est une histoire vieille de 51 années. Terry Henderson n'a que 25 hivers derrière lui lorsqu'il s'éprend de l'une des femmes de sa vie. Nous sommes en 1964, et le jeune homme vit depuis toujours à Hallen. Ce petit village situé dans le comté de Gloucestershire possède ce que toute ville britannique qui se respecte se doit d'avoir : un club de foot. Le Hallen Football Club est une formation amateur comptant plusieurs équipes de jeunes en son sein. Fan de ballon rond, Terry tombe littéralement amoureux de ce club après avoir assisté à un match. « C'est comme si je m'étais marié avec. Il y avait des équipes d'adultes, d'enfants. Tout le monde jouait sans demander d'argent, que ce soit les joueurs ou les dirigeants. Cette manière de faire m'a plu » , se souvient-il. 31 ans et un véritable mariage avec sa femme Eileen plus tard, Terry s'engage définitivement avec le Hallen FC et devient bénévole pour l'équipe.

Il décide de s'occuper de la pelouse du stade Moorhouse Lane, le centre d'entraînement du club. « J'avais du temps libre. J'ai donc choisi d'apporter mon aide au club. Depuis vingt ans, j'entretiens la pelouse. Je ne demande pas d'argent pour le faire. Je le fais car j'aime Hallen » , confie l'homme à la main verte. Afin d'être le plus efficace possible, Terry choisit de vivre dans un mobile-home qu'il installe à quelques mètres de Moorhouse Lane. Coureur de marathon dans sa jeunesse, le temps a fait son œuvre et Henderson doit désormais se servir d'une canne pour prendre soin de « sa pelouse » . Malgré l'âge, le jardinier poursuit son travail et permet à Hallen de jouer sur un véritable billard. Mais cette belle histoire a bien failli prendre fin récemment.

Un loyer trop élevé


Le conseil paroissial d'Almondsbury est le propriétaire du stade Moorhouse Lane. En mai dernier, cette instance a fait part au Hallen FC de son intention d'augmenter le loyer du stade. Ce dernier est donc passé de 12 000 livres annuel à 20 000 livres. Une augmentation fatale pour l'équipe amateur. « Nous avions déjà eu du mal à payer le loyer de l'an dernier alors qu'il n'était que 12 000 livres. Alors avec cette augmentation… » , explique Francis Fairman, dirigeant du club, au Western Daily Press. Hallen se retrouve dans l'incapacité d'avancer une telle somme d'argent. Sans installation pour s'entraîner et accueillir ses jeunes joueurs, Hallen est voué à disparaître. Face à cette situation, le jardinier choisit de passer à l'action. Alors que sa femme Eileen est décédée un an auparavant, il refuse de dire adieu à l'autre amour de sa vie.

« Le club est la seule chose que possède la ville. La seule chose qu'il me reste. J'ai donc proposé mon aide, car il n'y a plus rien en ce monde que j'aime autant. Si Hallen disparaît, il ne me restera plus rien. » Terry rassemble l'ensemble de ses économies, soit un peu plus de 20 000 livres, afin de régler le loyer de cette année et ainsi donner du temps à Hallen pour trouver une solution à long terme. Une offre d'une générosité incroyable que le club refuse. « Nous ne pouvions pas accepter cet argent. Cela n'aurait que repoussé le problème. Il (Terry) se serait retrouvé sans rien, et après tout ce qu'il a fait pour le club, ce n'était pas envisageable » , justifie Fairman. Grâce aux médias locaux et aux réseaux sociaux, l'histoire de Terry se propage à travers tout le pays. Le jardinier l'ignore encore, mais il vient de sauver son club.

Un document salvateur


Informés de cette histoire, les médias britanniques affluent à Hallen et permettent au club de bénéficier d'une médiatisation sans précédent. La BBC, The Mirror, The Guardian, tous parlent de Terry Henderson. Avec cet engouement, Hallen lance une pétition en ligne afin de mettre la pression sur le conseil paroissial d'Almondsbury. Ce dernier dispose d'1,8 million de livres dans ses caisses et n'est pas vraiment en manque de liquidités. Des joueurs de Premier League entendent également parler de cette histoire et choisissent de soutenir l'équipe de Terry. C'est notamment le cas de Yannick Bolasie qui évolue à Crystal Palace. Le joueur a partagé la pétition sur Twitter avec ses 65 000 followers. Après plusieurs semaines de négociation, les avocats d'Hallen et du conseil paroissial d'Almondsbury ont mis la main sur un document très spécial. Ce dernier faisait état d'un accord établi il y a une dizaine d'années entre Hallen et le conseil, permettant au club d'évoluer au stade Moorhouse Lane jusqu'en 2020. Après un long travail de recherche, ce document a été authentifié et sa valeur juridique validée. Une nouvelle miraculeuse qui va permettre à Hallen de trouver une solution viable pour le loyer du stade. Terry Henderson, quant à lui, a décidé de poursuivre son travail de jardinier. « C'est un privilège de pouvoir m'occuper de la pelouse d'un tel club, surtout à mon âge. Hallen est et restera à tout jamais le seul club de ma vie. » L'amour du maillot, le vrai.



Par Lhadi Messaouden
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le même amour du maillot de Raheem Sterling en quelque sorte.
Funky_samurai Niveau : CFA2
C'est ce qui fait le charme des clubs de petites villes ou de quartier, dans les pays où on aime le foot, on aime le club de son quartier et non forcement celui de la grande ville acheté par un multimillionnaire.
Car le foot c'est avant tout de la proximité. Ce qui était beau dans ce sport c'est l'idée que n'importe quel club peut battre un autre. Ce qui a d'ailleurs fait tout l'intérêt de la coupe de France. Malheureusement le marketing est passé par là et aujourd'hui jouer avec le maillot de sa ville ou de son quartier sur le terrain avec les potes donne surtout lieu à de nombreuses moquerie. Il vaut mieux arborer le maillot du Barça, du Psg ou du Real.
Un sport présent dans toutes l'Europe avec des milliers de clubs qui est écrasé par la domination de 6 ou 8 clubs.
Le foot marketing a vaincu le foot sportif.
Où est passé l'intérêt de ce sport ? Doit on supporté une équipe uniquement parce qu'elle est forte et remporte des titres, et donc se désintéresser des équipes moins fortes ? Est ce là la vision du foot du 21eme siècle ?
Au même titre, un français ne va plus supporter la France car il estime qu'elle est mauvaise et arborer le maillot Allemand ou Brésilien car comme se sont des gagnants il les préfèrent. Y a t'il une logique ? Est ce l'esprit du sport ? Choisissez vous vos amis en fonction de leur réussite ?

R.I.P. le foot professionnel
Le professeur Charles Xavier
GeronimoHous Niveau : District
Message posté par Funky_samurai
C'est ce qui fait le charme des clubs de petites villes ou de quartier, dans les pays où on aime le foot, on aime le club de son quartier et non forcement celui de la grande ville acheté par un multimillionnaire.
Car le foot c'est avant tout de la proximité. Ce qui était beau dans ce sport c'est l'idée que n'importe quel club peut battre un autre. Ce qui a d'ailleurs fait tout l'intérêt de la coupe de France. Malheureusement le marketing est passé par là et aujourd'hui jouer avec le maillot de sa ville ou de son quartier sur le terrain avec les potes donne surtout lieu à de nombreuses moquerie. Il vaut mieux arborer le maillot du Barça, du Psg ou du Real.
Un sport présent dans toutes l'Europe avec des milliers de clubs qui est écrasé par la domination de 6 ou 8 clubs.
Le foot marketing a vaincu le foot sportif.
Où est passé l'intérêt de ce sport ? Doit on supporté une équipe uniquement parce qu'elle est forte et remporte des titres, et donc se désintéresser des équipes moins fortes ? Est ce là la vision du foot du 21eme siècle ?
Au même titre, un français ne va plus supporter la France car il estime qu'elle est mauvaise et arborer le maillot Allemand ou Brésilien car comme se sont des gagnants il les préfèrent. Y a t'il une logique ? Est ce l'esprit du sport ? Choisissez vous vos amis en fonction de leur réussite ?

R.I.P. le foot professionnel


En tant que supporter du TFC, je ne peux qu'applaudir des deux mains ce laïus.
Funky_samurai Niveau : CFA2
Message posté par GeronimoHous


En tant que supporter du TFC, je ne peux qu'applaudir des deux mains ce laïus.


Je ne trouvais mon discours creux, et ce n'est pas du baratin d'après moi. Donc le qualifier de laïus c'est un peu sévère !
GeronimoHous Niveau : District
En tant que supporter du TFC, je ne peux qu'applaudir des deux mains ce discours.

Excuse moi, je pensais que laïus signifiait plutôt un bon texte. Mais en effet, après vérification de la définition c'est assez péjoratif.

Parce que dans le fond je suis plutôt d'accord avec toi.
Funky_samurai Niveau : CFA2
Message posté par GeronimoHous
En tant que supporter du TFC, je ne peux qu'applaudir des deux mains ce discours.

Excuse moi, je pensais que laïus signifiait plutôt un bon texte. Mais en effet, après vérification de la définition c'est assez péjoratif.

Parce que dans le fond je suis plutôt d'accord avec toi.


On aura tous les deux appris un mot aujourd'hui ! (j'ai moi même fait la recherche avant de poster mon commentaire..) mais que fait l'éducation nationale ?! LOL
TesFéssées Niveau : District
Message posté par GeronimoHous


En tant que supporter du TFC, je ne peux qu'applaudir des deux mains ce laïus.


En tant que supportrice je t'accompagne!
Funky_samurai Niveau : CFA2
Message posté par TesFéssées


En tant que supportrice je t'accompagne!


D'ailleurs les supporters du TFC, il faudra m'expliquer pourquoi un "F" se prononce "fé" et non "ef" chez vous.
Le PSG ne se dit pas "PéSéGé" par exemple ...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
14 9