1. //
  2. // 3e journée
  3. // Résumé

Le Havre tombe, Créteil en profite et Bourg se lance

Une fois n'est pas coutume, il y aura eu du but et du suspense ce soir en Ligue 2. Aucune rencontre ne s'est achevée sur un score vierge ! Le Havre, défait par le Paris FC, cède sa place de leader à Créteil, auteur d'un bon nul dans un stade Lensois bouillant. Bourg-en-Bresse récolte la première victoire professionnelle de son histoire tandis que Nîmes sombre, comme Auxerre.

Modififié
3 8

Auxerre 2–3 Laval

Buts : Cheikh Diarra (61e), Amary Baby (88e) pour Auxerre // Rachid Alioui (51e), César Zeoula (54e), Erwann Quintin (90e) pour Laval

Auxerre, c'est zéro but marqué en deux journées. Mais c'est également zéro but encaissé. Du coup, la probabilité d'un vieux match nul, dans les deux sens du terme, est grande pour ces deux équipes qui n'ont pas encore gagné en championnat. Sauf qu'entre l'AJA et Laval, sur 25 rencontres, il n'y a eu que trois matchs qui ont accouché d'un score vierge. Ça commence mal pour les Bourguignons : Boucher, leur portier, se rappelle à ses belles sorties toulousaines en se faisant expulser au bout de 25 minutes en tant que dernier défenseur. Prêté par le PSG, l'attaquant de Laval Habran rejoint également les vestiaires pour accumulation de fautes. Un match heurté, sans rythme ni occasion. Au retour des vestiaires, l'intensité augmente et Laval prend l'avantage par Alioui, puis double la mise quelques minutes après (Zeoula, 54e). La réduction du score de Diarra à l'heure de jeu paraît anecdotique, mais l'AJA a des ressources insoupçonnées et Baby remet les deux équipes à égalité. Dans un sursaut d'orgueil, Laval score une troisième et dernière fois pour le but vainqueur de Quintin. La purge annoncée et redoutée jusqu'à la mi-temps n'a finalement pas eu lieu.

Niort 1–1 Sochaux

Buts : Koukou (85e) pour Niort // Karl Toko-Ekambi (12e) pour Sochaux

Déjà un duel de bas de tableau. Niort et Sochaux ont tous deux bien mal démarré leur saison. Alors que les Lionceaux visent toujours la montée en Ligue 1 mais peinent à décoller, les Chamois se sont davantage illustrés par le coup de gueule de leur coach après la deuxième journée que pour leurs performances sur le terrain. Après onze minutes de jeu, les Lionceaux prennent l'avantage grâce à une tête de Toko Ekambi. Normal : ce sont eux les patrons sur la pelouse lors de la première mi-temps. À l'heure de jeu, Niort se rebelle mais Werner, le gardien adverse, multiplie les arrêts. Les Niortais réclament même un penalty, qui aurait dû être sifflé, à vingt minutes du terme. Niort voit parvient enfin à ses fins à la 86e, avec une égalisation de la tête signée Koukou. Après la qualification de Sochaux en Coupe de la Ligue contre ces mêmes Chamois mardi, le club des Deux-Sèvres a (un peu) pris sa revanche. On passera sur la nouvelle colère de leur entraîneur, qui a voulu en venir aux mains avec l'adversaire.

AC Ajaccio 1–1 Évian-TG

Buts : Raid Nouri (2e) pour AC Ajaccio // Fabien Centonze (23e) pour Évian-TG

Les efforts de jeu fournis par Ajaccio lors deux premières journées vont-ils enfin être récompensés ? La mayonnaise d'Évian, avec son effectif recomposé, va-t-elle prendre ? Voilà les questions qui entouraient ce match opposant deux récents anciens de Ligue 1. Ayant raflé la majorité de ses points à domicile l'an dernier, le club corse continue sur cette lancée en ouvrant le score par Nouri dès la deuxième minute sur une belle boulette du défenseur adverse. De quoi continuer à garder le ballon et proposer du beau jeu pour l'ACA. Pourtant, l'ETG revient rapidement au score vingt minutes plus tard sur un but de Centonze. Après quelques échauffourées entre joueurs et deux-trois bonnes occasions, les 90 minutes s'achèvent sans vainqueur. Mais il fait bon regarder Ajaccio jouer cette année.

Red Star 1–1 Tours FC

Buts : Kevin Lefaix (7e) pour Red Star // Bryan Bergougnoux (93e) pour Tours FC

Deux équipes qui galèrent avant cette troisième journée et qui joueront certainement le maintien cette saison : il est déjà urgent pour le Red Star et Tours de prendre des points. Le club parisien ne comptabilise qu'une petite unité avant le match alors que la bande de Marco Simone reste sur deux 0-0 peu réjouissants. L'Étoile rouge lance la rencontre avec un but à la limite du hors-jeu de Lefaix après seulement sept minutes de jeu, pour le premier but encaissé en championnat par les Tourangeaux. Et ce n'est pas illogique : le Red Star se montre bien au-dessus de son adversaire du jour. Tours n'inquiète pas davantage son adversaire… jusqu'à la dernière minute et un penalty de Bergougnoux pour l'égalisation. Match nul miraculeux pour Tours.

Lens 1–1 Créteil-Lusitanos

Buts : Christian Bekamenga (13e) pour Lens // Augusto Pereira sp. (53e) pour Créteil-Lusitanos

Six points sur six, Faneva Andriatsima meilleur buteur du championnat (trois buts) : Créteil-Lusitanos s'avance confiant à Bollaert. D'autant qu'il faut remontrer à avril 1991 pour trouver trace d'une victoire à domicile contre les Béliers. Mais le Racing a lui aussi des espoirs de montée dans l'élite : devant 25 000 spectateurs et une belle ambiance, l'équipe d'Antoine Kombouaré domine les débats en début de match. Logiquement, après quatre occasions ratées, Bekamenga faut sauter de joie les supporters en faisant trembler les filets (13e). Créteil loupe l'égalisation dans la foulée en touchant la barre sur coup franc. Les débats se rééquilibrent, les Sang et Or insistent sans succès dans l'axe et gâchent leurs rares opportunités. Un peu à la surprise générale, Pereira en profite pour égaliser peu après la mi-temps sur une mauvaise relance lensoise. La rencontre s'emballe des deux côtés du terrain, mais le score ne bougera pas, malgré une expulsion du côté de Créteil. Il y avait mieux à faire pour Créteil.

Clermont Foot 1–0 Nîmes

But : Famara Diedhiou (49e) pour Clermont Foot

Début d'année sportive très compliquée pour Nîmes : plus que jamais lanterne rouge, les Crocodiles doivent faire face à huit points de pénalité, aucun but en compétition officielle et l'enchaînement des matchs à l'extérieur (troisième de la semaine). Du tout cuit pour Clermont, à la recherche de sa première victoire ? Pas vraiment. Emmené par Maoulida, les Nîmois sont les plus dangereux en première mi-temps. Mais comme il est écrit que Nîmes va descendre cette saison, Clermont marque sur un penalty évitable après la mi-temps (Diedhiou, 49e). Malgré de nombreuses occasions, Nîmes connaît une nouvelle défaite et pointe -7 points. Au bout de trois journées seulement, on a déjà une idée de l'avenir des malheureux Nîmois.

Paris FC 3–0 Le Havre

Buts : Tiécoro Keita (19e), Romain Grange (49e), Christian Kinkela (91e) pour Paris FC

Le Paris FC sait bien que cette saison, Le Havre c'est du costaud. Fort de son carton plein lors des deux premières journées, le HAC veut continuer sur sa lancée, d'autant que l'élimination en Coupe de la Ligue cette semaine a eu du mal à passer. Les Parisiens, toujours invaincus, espèrent donc le nul. Le premier quart d'heure se joue sur un faux rythme, sans réelle occasion. Mais contre toute attente, et sur un exploit personnel, Keita ouvre la marque pour le promu francilien. Le HAC ne l'entend pas de cette oreille et tente de prendre les choses en main : en cinq minutes, le club marque deux buts, refusés pour des raisons discutables. Au rayon erreur arbitrale toujours, le Paris FC n'obtient pas un penalty pourtant bien réel juste avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, les Havrais reviennent avec les mêmes intentions mais patinent. Et se font très vite piéger sur une erreur défensive, avec le deuxième but de Grange. Le Havre est K.O. debout après le troisième but de Kikenla et se fait choper du même coup sa première place par Créteil.

Bourg-en-Bresse 2–1 Dijon

Buts : Pape Sané (36e), Rafik Boujedra (55e) pour Bourg-en-Bresse // Christopher Julien (54e) pour Dijon

L'apprentissage du football professionnel est souvent sans pitié. Mais Bourg-en-Bresse apprend vite. Le petit club, qui effectue sa première expérience en Ligue 2, venait de manger cinq buts en deux défaites. Difficile donc de recevoir un Dijon qui aime bien l'été (invaincu sur le mois d'août l'an dernier) et qui possède déjà quatre bons points. Mais contre toute attente, c'est bien le promu qui ouvre la marque dix minutes avant la mi-temps par Sané, le buteur maison. Sur une tête, Julien remet les deux équipes à égalité à la 54e. Pas pour longtemps : une minutes après, Bourg-en-Bresse reprend l'avantage sur un but de Boujedra, auteur d'un match énorme. Première (belle) victoire pour eux en pro.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Gros Noblois Niveau : CFA2
Euh "Lens accélère" mouais avec un nul à domicile, pas trop brutal comme accélération...
Elcocolonel Niveau : DHR
Donc le Tours de Simone m'a l'air bien dégueu quand même. J'ai l'impression qu'ils ne cessent de jouer le match nul qu'ils finissent par obtenir un peu à la tangente.
Message posté par Elcocolonel
Donc le Tours de Simone m'a l'air bien dégueu quand même. J'ai l'impression qu'ils ne cessent de jouer le match nul qu'ils finissent par obtenir un peu à la tangente.


C'est le début et comme d'habitude, l'effectif a été grandement renouvelé cet été. Laissons un peu de temps à Simone avant de tirer de telles conclusions.
Donc le mal est peut être profond pour le HAC et la défaite en coupe n'était peut être pas un accident. Aller, la saison est encore longue il y a largement le temps de se rattraper. Par contre en tant que parisien, je suis ravi de voir Créteil en leader, le Red Star prendre un point et le PFC si bien engagé. Je veux un second club francilien dans l'élite !
Desmond Dekker Niveau : District
CRETEIL EN FORCE !
waaah ! Depuis ma naissance il y a de nombreuses décennies, je n'avais jamais eu l'occasion de le dire :D
Desmond Dekker Niveau : District
CRETEIL LEADER !
Ok c'est que la troisième journée mais ça faisait plus de 35 ans que j'attendais ça ;)
Gros match du PFC. Collectivement ils ont très bien joué en cherchant à relancer proprement et au sol. Le niveau technique est plutôt bon. Franchement super recrutement (thébaux, glombard, grange entre autre) et des mecs déjà là qui se sont mis (ou remis) rapidement au niveau L2 (lybohy, jean, keita, gamiette). Belle soirée et belle saison en perspective. A 10€ la place j'espère que le stade se remplira un peu plus au long de la saison (on est en août...).
SoFoot, l'expulsion n'est pas lensoise mais cristolienne. Et à 1 min du coup de sifflet final, on peut pas dire que ça a changé grand chose.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 8